Les Terres d'Ouest Index du Forum
 
 
 
Les Terres d'Ouest Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

[ Rapport ] : ... Et scintillent sous la Lune ...
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5  >
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Les Terres d'Ouest Index du Forum -> Nos Campagnes -> Les Autres Rôles -> Ombres d'esteren
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Aesyr
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 01/09/2013, 21:27    Sujet du message: [ Rapport ] : ... Et scintillent sous la Lune ... Répondre en citant



Pendant que vous geliez dans les geôles du Temple, le monde continuait de tourner à l'extérieur.
L'hiver est venu et à recouvert Tri-kazel de son manteau glacial.

Ces 177 jours de captivité vous ont appris que l'espoir n'était plus qu'une promesse illusoire, et vous a laissé une plaie béante dans l'âme..
Rythmés par les hurlements de douleur qui résonnaient dans les couloirs de la forteresse du Temple, par le grincement glaçant des portes qui se refermaient implacablement derrière vos tortionnaires.

Vous avez cru vivre l'Enfer.

Ce n'était que sa porte.





Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 01/09/2013, 21:27    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Arganarion
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2010
Messages: 1 389
Localisation: laslades
Jeux maîtrisés: cinema, jeux videos
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 兔 Lapin
Joueur ou MJ: Joueur

MessagePosté le: 02/09/2013, 16:57    Sujet du message: [ Rapport ] : ... Et scintillent sous la Lune ... Répondre en citant

 





 
 
Jarod  Mac Kildegaard  


 
   
    
Je l’écoute de mon regard déchu,   
C’est presque à devenir sourd.   
J’ai du prendre une voie sans issue   
Mais je ne peux faire demi-tour    
   
Ils détiennent le jugement sacré :   
« Accusé, levez-vous !»   
Ils ont prononcé peine à perpétuité,   
C’est à devenir fou !   
   
Résonne le clairon,   
Le drapeau posé sur mon âme,   
Sans un pardon,   
Dix pieds sous terre et sans lame    
   
J’entends l’hymne de la mort   
Et ses notes funèbres   
Pourtant mon cœur bat encore,   
Dans l'antre de ces ténèbres 
  
   
Et le temps qui défile,   
J’ai lancé des cris de géant   
Fondus et perdus à jamais dans le néant    
Reflet d'une douleur sournoise  et vile   
   
    
Ma rage me consume peu à peu    
Et dans cet enfer blême et glacial    
Je ne rendrais jamais les armes ,ni le fanal   
Ne courbant le dos à aucune loi ,ni aucun dieu    
    
Car même si mon esprit  est meurtri    
Il reste libre  de toutes ces chaînes    
En rêve , dans les bras de ma belle endormie    
Attendant sagement le réveil de la haine 



  
    

_________________
Avoir des griffes n'est pas être lion.


Dernière édition par Arganarion le 24/11/2015, 19:29; édité 5 fois
Revenir en haut
Aesyr
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 02/09/2013, 19:07    Sujet du message: [ Rapport ] : ... Et scintillent sous la Lune ... Répondre en citant

Bon, alors, déjà... Les parties ont pas commencé Arga ! alors tu arrêtes tout de suite de frimer avec tes rapports ok ?!?
C'pas possible ça. Incroyable, tu leurs ouvres un post et ca y'est, c'est le flood !

Sinon, plus sérieusement, j'aime beaucoup ! Okay
Avec une intro de campagne comme ça, on attends les rapports suivants !!!!


Revenir en haut
Mystick
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 22 Fév 2009
Messages: 1 670
Localisation: Tarbes
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 蛇 Serpent
Joueur ou MJ: Joueur

MessagePosté le: 02/09/2013, 19:37    Sujet du message: [ Rapport ] : ... Et scintillent sous la Lune ... Répondre en citant

Mr. Green Okay

Revenir en haut
Arganarion
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2010
Messages: 1 389
Localisation: laslades
Jeux maîtrisés: cinema, jeux videos
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 兔 Lapin
Joueur ou MJ: Joueur

MessagePosté le: 02/09/2013, 20:48    Sujet du message: [ Rapport ] : ... Et scintillent sous la Lune ... Répondre en citant

 merci ,promis je recommencerais plus Rolling Eyes
_________________
Avoir des griffes n'est pas être lion.


Revenir en haut
Moumoune-back-from-space
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 08/09/2013, 16:05    Sujet du message: [ Rapport ] : ... Et scintillent sous la Lune ... Répondre en citant

Très beau !  Okay Okay Okay

Revenir en haut
Arganarion
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2010
Messages: 1 389
Localisation: laslades
Jeux maîtrisés: cinema, jeux videos
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 兔 Lapin
Joueur ou MJ: Joueur

MessagePosté le: 17/09/2013, 17:11    Sujet du message: [ Rapport ] : ... Et scintillent sous la Lune ... Répondre en citant





 
 
 
 
       
 
   
   
 
     
 
     
 
      
 
      
 A l'ombre des yeux, les flammes s'éveillent et scintillent sous la lune .......

 

PROLOGUE


 

Les pales rayons d'un soleil matinal filtraient à travers les fenêtres, baignant d'une lumière douce et chaude,une chambre confortable au mobilier cossu

au loin ,on pouvait entendre les bruits de la cité qui s'éveille ,et le chant mélodieux de quelques oiseaux ,espiègles et affairés

dans ce grand lit ,il la regardait dormir tendrement

elle ressemblait à un ange venue du ciel ,à moitié nue, enveloppée dans les draps comme l' effigie d'une déesse ancienne

sa peau laiteuse qu'il caressait doucement ressemblait à du satin ,il dessinait de ses doigts la courbe de ses formes qu'il avait la veille étreint avec ardeur

sa longue chevelure aux reflets roux,ondulant telle des flammes sur la couche ,reflétaient son tempérament de feu et sa combattivité

il resta un long moment allongé contre elle , à la contempler , son esprit était calme et serein

puis elle se réveilla doucement et l'embrassa amoureusement ,elle se nommait Lumina et elle était ce qu'il avait de plus cher en ce bas monde






Lumina


elle se leva, enroulée dans le drap et regarda tranquillement le jour se lever, elle jeta un regard en arrière vers lui

il allait s'approcher d'elle pour la rejoindre quand, soudain sa vue se troubla, une douleur atroce s'empara de lui, celle ci était si forte qu'il dut mettre un genou à terre et une main sur le coté

ses muscles se crispèrent; il regarda alors sa main, elle était remplie de sang, que lui arrivait il ?

il essaya de se lever ,mais il ne pouvait plus ,la douleur se fit de plus en plus forte

puis tout se dissipa ...il ouvrit les yeux péniblement, et réalisa alors qu'il avait quitter le paradis pour l'enfer, le rêve dans lequel il se réfugiait maintenant très souvent venait de prendre fin

il avait assimilé dans son rêve les coups de ses tortionnaires qui eux étaient bien réels et il entendit leurs voix :

- allez pauvre loque debout!! t'as assez dormi pour la journée !

- Ahahaa! ce n'est plus drôle, ce chien n'essaye même plus de nous attaquer ,ou de se débattre comme dans les premiers temps !

il ressentit une douleur vive dans ses flancs à plusieurs reprises

- allez sale vermine, tu vas te lever !!

ses tortionnaires pour la énième fois profitaient de son état de faiblesse pour lui asséner des coups de pied et le martyriser

il se leva péniblement, son regard était vide et son esprit embrumé, il avait compris à ses dépends depuis longtemps que cela ne servait à rien de se battre en ces lieux car plus l'animosité était grande et vivace, plus les représailles étaient virulentes

il ne comptait plus les cicatrices, contusions et autres hématomes criblant son corps amaigri

il eut été plus facile de mourir, mais il voulait sauver Lumina de cet endroit et se devait d'accepter ces réprimandes

il les accepta sans vaciller face à l'assemblée de villageois en furie et ses geôliers :impassible, froid et résolu, ravalant sa rancœur et son envie de massacrer ses tortionnaires.







cachant sa rage au plus profond de lui, sa combativité n'était pas morte mais juste en sommeil et son espoir résidait désormais dans un moment opportun ou il pourrait faire jaillir sa haine, mais il craignait que celle ci ne s'éteigne à jamais ou pire, qu'a son réveil elle ne prenne le dessus sur la raison et le fasse sombrer dans la folie

car voilà bien des mois qu' il était là, à croupir dans ses geôles putrides et glaciales quelque part en Gwidre avec certains de ses amis et sa bien aimé Lumina qui subissaient eux aussi le même sort







il avait été capturé et brutalisé sans sommation par ces fous de chevaliers du temple, ces prêtres inquisiteurs et leurs suivants ,en tant qu'hérétiques ou pour je ne sais quelle raison absurde et folle, au nom de leur dieu

il avait bien essayé de trouver une échappatoire, mais il n' existait aucun moyen de s'évader de cet enfer

qui était il ?

un noble bâtard mi tarish mi gwidrite, jugé et enfermé par son propre peuple

quelle ironie du sort vous ne trouvez pas

quel était son nom ?

voilà une éternité qu'il ne l'avait pas entendu lui semblait il, mais autrefois il se nommait Jarod  Mac  Kildegaard

pourquoi était il là ?

il ne le savait même pas lui-même et à vrai dire il ne se posait plus la question

quelle était son histoire ?

un homme blessé et trahi par les Mac Lyr ,des nobles puissants de Gwidre

sa famille avait payé le prix du sang et de l'exil durant cet affrontement

il avait cherché longtemps la vengeance mais finalement abandonna celle ci à la faveur d'un amour inattendu

il essaya d’échapper à ses vieux démons loin de ses terres natales mais le destin le rappela, ici, dans l'antre de la folie et du mépris, non loin de chez lui

devait il payer le prix du passé ? avait il encore un rôle à jouer ? devait il affronter sa destinée ?
 
y avait il une raison à ce fardeau, à sa présence ici ? il n'en voyait aucune qui ait un sens

était ce là, une volonté divine ,une pure coïncidence ou bien les voix de la nature qui l'avait conduit en ses lieux maudits, lui, ne croyait ni au dieu, ni au destin et pensait que chacun forge sa propre route

mais là, il commençait à perdre espoir

presque à bout de forces, Jarod ne ressortirait pas de ce passage en enfer indemne et serait marqué au fer rouge plus qu'il ne le pensait par ces épreuves comme la plupart de ses amis d'ailleurs

annonçant ainsi les prémices d'une histoire, d'une destinée pour chacun d'eux, hors du commun

les faits et les événements qui suivirent, allaient marquer, en bien comme en mal, les terres de Tri-Kazel, tant et si bien que celles ci résonnent encore aujourd'hui dans nos cœurs et nos mémoires.
 
   

_________________
Avoir des griffes n'est pas être lion.


Dernière édition par Arganarion le 24/11/2015, 19:36; édité 16 fois
Revenir en haut
Arganarion
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2010
Messages: 1 389
Localisation: laslades
Jeux maîtrisés: cinema, jeux videos
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 兔 Lapin
Joueur ou MJ: Joueur

MessagePosté le: 17/09/2013, 18:03    Sujet du message: [ Rapport ] : ... Et scintillent sous la Lune ... Répondre en citant

 











 
 
                



CHAPITRE 1
 

Journal de Jarod Mac Kildegaard /village de Terkhén ,début du printemps




Jarod


si vous pouvez lire ses mots ,c'est que finalement, je suis sorti de cet enfer de ténèbres et de glaces qu'a été ma geôle pendant ses longs mois de torture physique et mentale en Gwidre, j'ai échappé au joug et à la folie des prêtres et des chevaliers du temple ,et ceux ci grâce à l'intervention inespérée des amis de Lumina, des gens de son peuple

je n'étais pas seul à vivre ce calvaire ,il y a avait bien sur Lumina mais j'avais aperçus également que Rahab ,Stradivariol et l'ermite faisaient partie des nombreux prisonniers

que faisaient ils là ? je ne pus leur demander ce qui les avaient conduit dans cette galère ,mais eux aussi semblaient avoir beaucoup souffert

meurtris,amaigris ,blessés, nous avions vu la plupart des hôtes de ce mouroir lugubre passer un par un au bucher ,le bruit de leurs cris de douleur raisonnant encore dans nos esprits

nous étions à leur merci ,pourquoi ne nous avaient ils pas conduit nous aussi au bucher ? cela restait un mystère

mais cela nous permis de retrouver notre liberté ....

Tout commença par un bruit de tonnerre et un tremblement qui ébranla sérieusement la structure ,faisant s’écrouler de nombreuses pierres de l’édifice

le donjon semblait être sur le point de s'affaisser et les geôliers se mirent à sortir des lieux craignant pour leurs vies

des personnes alors arrivèrent ,ils possédaient les clefs et nous libérèrent un à un de cet enfer

nous avancions hagard vers la sortie ,dans le bruit ,la cohue,l'obscurité et la poussière





Rahab


bizarrement ,la résistance à notre fuite fut mineure et personne ne partit à notre recherche ,aucun chevalier du temple ne nous coursa

durant cette fuite longue et effrénée ,beaucoup périrent ,soit de leurs blessures ,soit de froid ,soit de panique ou bien d'épuisement

coutant la vie au barde Stradivariol et à bien d'autres personnes

nous partîmes vers le sud ,en direction des contrées de Taol Kaer ,laissant derrière nous les plaines désolées de Gwidre

il nous semblait que nous étions à la fin de l'hiver ,mais à vrai dire ,nous ne savions plus très bien ,nos mémoires traumatisés avaient occulté la plupart des évènements passés au sein de cette prison et ce n'ai qu'en puisant dans nos dernières forces que nous pûmes accomplir ce voyage

le groupe peu à peu se réduisait ,au fur et à mesure que nous avancions ,et il n' y eut que la moitié des fugitifs qui arrivèrent au bout de quatre jours de marche à Terkhen

Rahab ,Lumina et l'ermite avaient survécu à cette épreuve et une dizaine de prisonniers également

nos corps et nos esprits étaient éreintés et notre rétablissement fut long ,tout le monde était fermé ou éteint car de nombreux cauchemars assaillaient nos nuits ,et reprendre des forces et gout à la vie ne furent pas une mince affaire

nous pûmes enfin nous lavés , nous habillés proprement et nous fîmes connaissance peu à peu avec les autres rescapés

deux d'entre eux étaient remarquables et furent un peu plus proche de nous

il y avait une dénommée Cyliane ,une jolie brune, mince et élancée, les yeux noirs ,une magientiste capturée lors d'un de ses voyages






Cyliane


et un dénommé Alexander ,un ancien sigire, chevalier inquisiteur du temple ,mis en prison selon ses dires car trop ouvert et altruiste ,il avait osé soulager la souffrance de certains hérétiques et du coup était passé aux yeux de ses pairs pour un traitre et un faible
un homme de taille moyenne ,à la peau pâle, les cheveux blonds courts, plutôt robuste .

 

 
Alexander


 
nos sauveurs avaient quitté le village ,ils étaient au nombre de sept et je me demandais toujours comment ils avaient réussi l' exploit de nous sauver en étant aussi peu nombreux

deux semaines passèrent et nos forces revenaient peu à peu ,les villageois étaient courtois envers nous mais restaient méfiants

le mot Guerre était sur toutes les lèvres et alimentaient les peurs les plus sombres

alors que nous partîmes nous coucher ,comme d'habitude pendant ses deux dernières semaines

nous nous retrouvâmes Lumina ,Rahab ,Alexander ,Cyliane ,l'ermite et moi même à notre réveil ,en plein milieu d'une bataille avec nos habits de voyage et nos armes ,les bruits semblaient comme exacerbés et raisonnaient dans nos tête en écho

l'ambiance était oppressante ,acculés contre un mur nos assaillants nous surpassaient en nombre et portait une armoirie inconnue

de plus Lumina était blessée au bras

que faisions nous là ?  Je n'en avais aucune idée

un homme en face de moi dans l'obscurité,blessé au visage me visa de sa flèche









l'épée en main ,n'ayant aucune échappatoire ,je fonçais vers lui et assénait un coup mortel à mon adversaire ,coup magistral qui lui transperça instantanément le coeur ,heureusement pour moi ,lui ,avait raté son tir

il tomba face à moi essayant visiblement de balbutier quelques mots avant de mourir

en regardant autour de nous ,nous vîmes les hommes de Melwan se faire dépecer par nos ennemis et alors, nous nous engouffrâmes dans un tunnel non loin de là pour sauver nos vies

après une longue marche dans un dédale sombre ,nous avions la sensation que nos ennemis nous poursuivaient et se rapprochaient dangereusement

nous arrivâmes finalement dans une salle ou trois personnes étaient autour d'un feu de camp ,les deux guerriers se rapprochèrent ,nous demandant des nouvelles de la situation

celle ci malheureusement n'était pas à notre avantage et sur ces mots ,ils rejoignirent leurs frères d'armes

seul un vieil homme resta près du feu, celui ci semblait en transe ,et à y regarder de plus près ses affaires et son allure était celle d'un démorthen

entendant les bruits de combat se rapprocher et les hurlements des guerriers partis il y a peu de temps ,nous continuâmes notre course vers une pièce plus en avant

celle ci ne déboucha pas sur un tunnel mais sur une immense salle obscure ,nous primes une buche du feu de camp en guise de torche et avançâmes dans cette gueule noire.


au milieu des ténèbres, oppressés et tenaillés par la peur ,peu à peu ,nous vîmes avec horreur plusieurs cuves dans lesquelles des corps difformes baignaient dans un liquide visqueux noirâtre

des bruits sourds et étranges résonnaient en ce lieu et il nous semblait que quelque chose se réveillait en son sein

à la recherche d'une sortie ,voulant quitter au plus vite cette sordide salle , la confusion devint de plus en plus grande et il était clair que ces ténèbres cherchaient à nous engloutir un à un

les horreurs se réveillant peu à peu,elles eurent raison de nous un par un ,puis plus rien

que les ténèbres et le froid

nous finîmes par nous réveiller autour d'un feu de camp sur la route entre Melwan et Terkhen ,le jour était en train de se lever

et nos esprits étaient plus qu'embrumés ,je demandais aux autres si la bataille et les horreurs que nous venions de vivre étaient réelles

nous nous posions tous la même question ,nous avions tous les mêmes souvenirs ,mais rien ne semblait cohérent

comment étions nous arriver sur ce champ de bataille ? comment nous étions nous retrouver en ces lieux ? et maintenant que faisions nous sur cette route ?

nous ne le savions pas ,il nous semblait que des pans de nos vies se dérobaient à nous

comme si nous n'étions pas vraiment conscient de certaines choses ,cauchemar ou réalité ,nous ne savions pas vraiment ou était la frontière entre les deux

nous avançâmes vers le village de Melwan,avec la sensation étrange que nous devions nous y rendre

l'ermite ramassa quelques plantes pour sa consommation personnelle ,son odeur était toujours aussi forte et sa mémoire toujours aussi défaillante

son chien Crass poil l'avait rejoint ,celui ci était encore plus sale qu'a l'accoutumée





l'ermite





Crass poil

nous marchâmes quelques heures et arrivâmes aux abords d'une tour de guet d’où s'échappait une volute de fumée .

nous frappâmes à la porte ,mais celle ci n'était pas fermé et s’entrouvra

nous visitâmes les lieux ,personne ne vivait ici depuis longtemps au vue de la poussière ,mais un feu brulait dans l’âtre de la cheminée

nous fouillames de fonds en combles la tour et nous ne trouvâmes qu'un message qui demandait au village de Terkhen de l'aide de la part du village de Melwan ,mais il n'avait pas été envoyé

nous cherchâmes la présence de gardes autour de la tour ,mais nous ne trouvâmes rien

nous reprîmes alors la route et sur le chemin Alexander nous demanda ou était la septième personne du convoi,personne ne se souvenait d'un septième individu mis à part lui

il nous décrivit un homme ,robuste et grand ,aux cheveux noirs , portant le même pendentif que le mien

deux licornes entrelacés






d'ailleurs ,à ce moment je remarquais que celui ci avait réapparu soudainement autour de mon cou ,je m'aperçus également que dans ma poche se trouvait les plans des ruines magientistes dans lesquelles nous nous étions trouvés précédemment .

décidément ,rien ne tournait rond en ces lieux ,de quel maléfice étions nous les victimes ?

étions nous en train de rêver ? tout ceci était bien étrange.
 



Alexander



puis, nous arrivâmes au bout de quelques heures à Melwan ,une fois là bas nous serions peut etre fixés

à notre arrivée ,les villageois semblaient nous connaitre ,et nous demandèrent immédiatement des nouvelles

oui ,mais des nouvelles de quoi ? nous n'en avions pas le souvenir

rapidement ,nous eûmes une entrevue avec le bourgmestre du village et son démorthen

celui ci était la même personne vu autour du feu de camp et se dénommait Sargas




Sargas le démorthen


après discussion ,nous apprîmes que nous avions été enrôlé à Terkhen pour aider le village de Melwan afin de lever une malédiction présente sur des ruines magientistes à quelques heures de marche d'ici

car les récoltes ne poussaient pas en ce début de printemps et d'après le démorthen ,cet effet provenait des ruines

nous les avertîmes que la tour de guet , proche du village était vide et que ses gardes avaient eu surement des problèmes ,je leur montrais alors le message récupéré là bas

le bourgmestre ne comprit pas de quoi nous parlions ,certes le mot avait été écrit par lui ,mais celui-ci avait bien été envoyé

d'autre part ,la tour de guet la plus proche se trouvait à Loch Varn c'est à dire à deux jours de marche de Melwan

encore une incohérence ,devenions nous tous fous? ou était ce ces ruines qui nous avaient troubler l'esprit ,en tous cas en revenant sur nos pas ceux ci avaient disparu ,la neige sur le chemin emprunté pour venir au village était vierge et personne n'était passer par là alors que nous venions de faire route

nous ne savions plus que penser et nous essayâmes de nous poser pour réfléchir à notre situation

chacun géra ses angoisses et ses peurs à sa façon et nous nous dispersâmes

je profitais de ce moment de répit pour parler avec Rahab ,celle ci était amaigrie et éteinte depuis le début ,elle n'était plus enceinte et au vue de la tristesse dans son regard ,je supposais que quelque chose de terrible était arrivé à son enfant

elle me raconta la fin du périple avec la cargaison de métal ,comment Allonsus avait marchander son anoblissement contre son contenu

la cargaison contenait en fait le cœur de la foret , une créature qui possédait une force de vie sans précédent, force que voulait utiliser la maison décrépite des Mac Tuir pour faire renaitre leur lignée par le biais d'un démorthen corrompu

finalement ,le cœur mourut ,la lignée des Mac Tuir paya le prix du feu et des cendres et mes amis gagnèrent l'errance et le deuil

puis, ils furent enlever par les chevaliers du temple non loin de Loch Varn et seul Béra échappa à ce sort terrible

elle me raconta ensuite comment ceux ci lui prirent les restes du cœur de la foret qu'elle avait sur elle ainsi que l'enlèvement de son enfant

je comprenais alors pourquoi ,la lumière de vie dans ses yeux n'existaient plus ,elle n'était plus que l'ombre d'elle même et son seul espoir résidait dans le fait de retrouver son enfant qu'elle croyait trouver dans les ruines magientistes ainsi que la dépouille du cœur de la foret

pourquoi cette certitude ? elle ne le l'expliqua pas




Rahab

je parlais ensuite avec ma chère Lumina ,je lui racontais un peu les dires de notre amie commune Rahab et tout le désespoir qui l'accablait

au fil de la discussion ,Lumina s'excusa d’être si fermée ses derniers temps et m'avoua puiser une grande force dans mon courage et ma volonté mais surtout dans notre amour



Lumina

je ne comprenais que trop bien cette attitude et ses sentiments ,et ne lui en voulait aucunement

ses épreuves nous avaient tous marqués profondément et les blessures seraient longue à se refermer

je la regardais et malgré toutes ses épreuves ,elle restait digne ,fière et belle

elle me rendit alors un timide sourire et je sus pourquoi je m'étais battu et pourquoi j'étais encore en vie ............pour elle

puis nous rentrames à l'auberge ,Alexander nous dévoila avoir aperçu au loin ,dans la journée la septième personne nous observer dans le village mais celle ci disparut quand il essaya de s'approcher

mais nous n'étions plus à une bizarrerie près

le soir tomba enfin sur Melwan et l'ermite n'était pas rentré

bien que celui ci ait l'habitude de s’éclipser ,les conditions actuelles étaient plus qu'anormales ,alors nous décidâmes de partir tous à sa recherche

nous le trouvâmes au bout d'une heure ,complétement gelé sur la route aux abords du village

nous le ramenâmes rapidement et essayâmes de réchauffer sa carcasse près du feu dans la taverne ,Cyliane qui s'y connaissait un peu en médecine , fit tout ce qu'elle put mais notre ami était déjà mort de froid

il n'avait aucune blessure et je trouvais étrange qu'un homme tel que lui se soit laisser mourir de froid , lui qui avait survécu à des années d'errance dans la nature




Cyliane


elle essaya d'observer son sang pour voir ce qui avait causé sa mort mais elle fut malmenée dans cette action par Sargas, le démorthen qui venait d'entrer dans l'auberge et qui n'aimait visiblement pas ce genre d'expérience

il jeta par terre les outils de la pauvre Cyliane qui fut choqué de ce comportement bestial

nous annonçâmes la mort de notre ami et j'emportais sa dépouille dans sa chambre ,le spectacle était terminé et il n'y avait plus rien à voir

je décidais de dormir avec Cyliane en alternance dans la chambre du défunt pour veiller son corps

je m'endormis en premier ..............tout devint flou

je me revoyais dans mon enfance avec mon frère Angus alors que nous jouions aux chevaliers dans le jardin familial ,pendant qu'il me parlait ,j'aperçus soudain son pendentif ,il était identique au mien

je ne me souvenais pas que celui ci eut le même ,car le mien m'avait été légué par ma mère tarish et je pensais être le seul à en posséder un ,peut être que l'autre appartenait à mon père alors

les éclats de rire de nous ,enfants raisonnèrent un moment au loin puis se perdirent dans le néant

ils furent alors remplacés par des cris de douleur et des bruits de combat ,j'étais encore dans les ruines magientistes et j'avais déjà vécu cette scène

l'homme dans la pénombre me visait à nouveau de sa flèche et l' épée en main ,je lui assénais de nouveau le même coup mortel

son visage devint alors plus net et je découvris avec horreur ,le visage de mon frère Angus










j'avais transpercé le cœur de mon frère et je hurlais pour arrêter le temps ,pour que finisse ce cauchemar mais rien ne se passa

il s'écroula devant mes yeux ébahis et je lâchais mon épée ,tétanisé par mon geste

je m'aperçus alors que la flèche décochée était destiné à un assaillant qui allait me planter son épée dans le dos

mon frère essayait de me sauver la vie et je venais de le tuer ,le prenant pour un ennemi

je le voyais s'éteindre sous mes yeux et tentait vainement d’arrêter l'hémorragie causé par ma lame ,les larmes coulaient sur mon visage

il me donna alors un papier maculé de son sang dans les mains en me disant d' arrêter ce fléau ,puis il mourut

à genou devant sa dépouille ,je ne crus pas tout de suite à sa mort ,ne cessant de répéter ces mots

-pardonne moi, je ne voulais pas ,pardonne moi

à terre ,dans la boue ,regardant vers le ciel ,je maudissais ma destinée et je compris que mon âme était damnée

je croyais connaitre le désespoir mais ce n'était que son reflet

j'étais en train de tomber dans les ténèbres ,quand une main me ramena ,douce et chaleureuse ,elle me rattrapa ,puis j'entendis une voix au loin qui me parlait ,je reconnus alors Lumina

ouvrant les yeux ,je me réveillais dans ses bras sur le lit de notre chambre ,j'avais si mal et je pleurais comme un gosse contre elle

je lui racontais terrifié ma vision de cauchemar et je savais ,oui je savais que ce crime allait se réaliser

elle essaya de me rassurer en me disant que ce n'était pas vrai et je fis semblant de la croire

la voyant qui souffrait de me voir ainsi





Lumina


je finis par me rendormir contre Lumina ....un peu apaisé

mais c'était pour mieux replonger dans mon pire cauchemar

nous nous retrouvâmes tous dans les ruines magientistes ,à nouveau dans la bataille ,à nouveau la même scène

tout le monde était là ,même l'ermite qui n'était pas mort

je revécus à nouveau le face à face avec mon frère et bien que je sache le dénouement de celui ci ,malgré toute ma volonté je ne pus changer le cours du destin

mon épée le transperça à nouveau ,je dus encore assister à son agonie et il me donna le papier dans la main ,celui-ci représentait un symbole avec sur le coté l'armoirie de nos assaillants et un mot écrit en dessous "la passion des Savelli"

puis il mourut dans mes bras

le destin voulait que je sois un meurtrier ,très bien il allait etre servi ,la haine tant enfouie dans les geoles du temple rejaillit alors comme un volcan en sommeil

mon regard devint celui d'un tueur ,je mis mes mains tachés du sang de mon frère sur mon visage et tel un démon ,je me retournais vers mes amis

certains eurent un pas de recul ou l'air effrayé

je fonçais alors tel un animal assoiffé de sang sur nos ennemis ,dépeçant ,tailladant ,tranchant les chairs et fracassant les os





Jarod

l'un après l'autre ,les corps s'amoncelaient ,je prenais un certain plaisir à les voir mourir et leurs cris apaisaient en quelque sorte ma douleur ,j'étais en train de perdre la raison mais plus rien ne pouvait me retenir

le massacre continua un certain temps et alors que je m'acharnais sur le dernier corps ,maculé du sang de mes ennemis

une main toucha mon épaule ,en me retournant je faillis frapper Lumina ,elle  me regarda et put voir toute la haine dans mes yeux ,celle ci avait ma lame sur sa gorge mais elle ne vacilla pas ,son visage était calme

elle baissa tranquillement mon arme puis mon bras et d'une voix très calme me dévoila que Rahab avait disparu

tout le monde regardait la scène un peu étonné

reprenant mon souffle et mes esprits pendant que Lumina essuyait le sang sur mon visage ,nous partîmes  à sa recherche dans le tunnel

quant à Cyliane ,Alexander et l'ermite,ils restèrent là



l'ermite

nous croisâmes alors le démorthen Sargas et les deux guerriers autour du feu de camp ,ceux ci nous précisèrent qu'ils allaient rentrer au village maintenant que la situation était plus calme
 
à nous désormais , de lever la malédiction de ses lieux
 
après quelques indications de leur part ,  nous retrouvâmes Rahab dans la salle des cuves , l'endroit  n'avait plus la même apparence ,il n'y avait aucun corps dans les cuves et l'eau était verdâtre et limpide

je montrais le papier que m'avait laissé mon défunt frère à Rahab ,qui fut un peu surprise de me voir recouvert de sang

après lecture ,celle ci me révéla connaitre le nom des Savelli ,une famille de brillants magientistes de Reizh ,après le reste ne lui disait rien

poussé par les dernières paroles de mon frère et la volonté de Rahab d'explorer les lieux ,je prenais sur moi et poursuivais mon chemin avec elles

nous fouillâmes ensemble les lieux et après un certain temps , nous arrivâmes dans une pièce avec des bureaux ou nous trouvâmes de nombreux registres,mais dans cette salle un bruit sourd vrillait nos oreilles et nos esprits, nous empêchant de nous concentrer

des maux de tête soutenues apparurent et nous ne pûmes rester plus longtemps dans la pièce

nous dûmes déplacer les registres dans la pièce voisine afin de les étudier

Rahab se mit à les lire pendant que moi je refaisais un tour dans le bureau ,je finis par découvrir un tiroir cadenassé que je forçais facilement, dans lequel se trouvait un objet luminescent qui semblait être à l'origine du vrombissement et des échos entendus dans ces ruines

nous avertîmes les autres de notre trouvaille et notamment Cyliane qui comme Rahab était magientiste

elle s'approcha avec Alexander et regarda alors l'objet luminescent d'un peu plus près ,celui-ci ressemblait à un tube contenant un liquide jaune et lumineux ,alors   Cyliane le mit dans un coffre,qui avait été trouvé sur les lieux de la bataille et que possédaient nos ennemis

le vrombissement s’arrêta instantanément et le calme revint

mais maintenant plusieurs questions se posaient que faisait cet objet ?,a quoi servait il? ,que fallait il en faire ?





Rahab

Rahab après étude des registres nous dévoila que ses lieux avaient servi pour des expériences magientistes sous les ordres d'un certain Romuald Brizant

personne que nous avions croisé à Seol et qui avait été tué par Elric de Seol

ce magientiste brillant avait réussi à modifier du sang de féond afin d'en faire un liquide doré et luminescent aux propriétés plus qu'étonnantes mais terriblement dangereuses

son client Elric de Seol l'avait utilisé sur lui pour se venger de son oncle et malheureusement ,celui qui s'en recouvrait certes devenait invisible et plus fort , mais en contre partie perdait son esprit et son corps subissaient de terribles déformations

face à nos révélations les autres ne surent trop quoi faire de ce liquide ,l'abandonner dans un lieu isolé ..........hmm trop risqué

le ramener en reizh ,euh .....trop convoité ,cela nous attirerait des ennuis

que faire alors ? était ce le même produit qu'a Seol ?

peut être grâce au message laissé par mon frère ,nous pourrions en savoir plus après des recherches

en tout cas l'ermite de son coté pestait de nous voir tergiverser ,pour lui ,ce lieu ou ne poussait aucune végétation était maudit ,et il lui tardait de quitter cet endroit souillé ,il nous suggéra de le détruire et de partir sans hésiter

mais nous ne l’écoutâmes pas et cela l’énerva ,nous passâmes la nuit dans les ruines puis nous partîmes vers Melwan avec le coffre

de mon coté ,je me fichais de ce maudit chargement ,peut être que j'étais encore en train de rêver ,toute cette situation me semblait tellement irréelle

j'étais abattu et tellement fatigué ,je ne souhaitais qu'une chose ,c'était que mes tourments cessent et que tout ne soit qu'un mauvais souvenir

tout ceci ne pouvait être la réalité  ,me disais je

arrivés au village ,nous révélâmes que le mal était éradiqué mais que beaucoup de gens avaient péri car une faction inconnu avaient protéger ces ruines ,bien sur nous ne révélâmes pas que nous avions gardé sous la main surement l'origine de celle ci dans un coffre hormis l'ermite qui vendit la mèche volontairement

mais les villageois s'en fichaient ,ils avaient entendu ce qu'ils voulaient et cela leur suffisaient

on nous poussa alors gentiment vers la sortie ,en nous remerciant de notre bonne volonté

puis nous rentrâmes vers Terkhen avec le coffre



Cyliane

sur le chemin du retour ,Cyliane vint me voir et me restitua le pendentif de mon frère ,pensant apaiser ma souffrance et mon deuil ,elle l'avait ramassé sur son cadavre pour tester la réalité des faits vécus dernièrement et était heureuse de me le rendre

je fus touché par ce geste et la remerciais mais ce qu'elle ne vit pas ,c'est qu'elle venait de me donner la preuve que ce cauchemar était bien réel , elle venait de briser mes derniers espoirs et déchira le voile devant mes yeux sans le savoir

je réalisais alors toute l'horreur de la situation

j'avais laissé le cadavre de mon frère dans les ruines ,gisant sur le sol ,là comme la pire des bêtes dans cet endroit maudit persuadé que ce qui se passait n'était qu'un cauchemar

ce n'était pas possible ,mon esprit était il perturbé à ce point ?

nous arrivâmes alors à Terkhen ,on nous remercia d'avoir aidé le village de Melwan et on nous autorisa à rester

on nous donna une ferme à l'abandon qui après quelques travaux pourraient s’avérer un lieu agréable à vivre ,tout le monde faisait des projets quant à cet endroit

ils voulaient également attendre le retour des amis de Lumina ,pour en savoir plus sur le pourquoi et le comment de leur survie

heureux d’être là ,vivant et à l'abri

mais il ne voyait pas que je sombrais dans les ténèbres ,je ne voyais plus aucun avenir devant mes yeux ,je me dégoutais tellement et voulais que cette souffrance s’arrête à jamais

je ne porterais plus le pendentif de ma famille ,je ne le méritais plus

je m'isolais alors du groupe ,et vis au loin , le soleil se coucher

et devant ce crépuscule finissant, je sus que je ne survivrais certainement pas à cette dernière épreuve

j'avais appris que mon frère Angus était venu au village accompagné d'une personne et que celle ci l'attendait quelque part

il me restait donc des choses à faire avant de quitter ce monde ,enterrer la dépouille de mon frère et prévenir cette personne de ce qu'il lui était arrivé ,puis je laisserais les abimes m'emporter

je repensais alors à mon ami Ewen ,et je compris ce qu'il avait enduré

je devais avoir le même regard que lui désormais ,mon âme était desséchée et mon cœur saignait

cette fois ci, l'amour de Lumina ne me sauverait pas je le craignais car je sentais l'ombre de la mort roder autour de moi ......à suivre




 
Jarod
 
  
  

 

 

 

              

_________________
Avoir des griffes n'est pas être lion.


Dernière édition par Arganarion le 25/11/2015, 15:14; édité 42 fois
Revenir en haut
Mystick
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 22 Fév 2009
Messages: 1 670
Localisation: Tarbes
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 蛇 Serpent
Joueur ou MJ: Joueur

MessagePosté le: 17/09/2013, 18:46    Sujet du message: [ Rapport ] : ... Et scintillent sous la Lune ... Répondre en citant

Okay Okay

Revenir en haut
Kriv'
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 12 Nov 2008
Messages: 880
Localisation: Pas loin
Jeux maîtrisés: Kinito, Bizkit, Battle Drink, Roulette russe, Rouge et noir, Zombois.
Masculin Taureau (20avr-20mai) 兔 Lapin
Joueur ou MJ: Les deux !

MessagePosté le: 17/09/2013, 20:34    Sujet du message: [ Rapport ] : ... Et scintillent sous la Lune ... Répondre en citant

Okay Super boulot Arga !
_________________


Chuck Norris approuve Kriv'.


Revenir en haut
MSN
Marcus Kyle
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 13 Mar 2012
Messages: 382
Localisation: montrejeau
Jeux maîtrisés: D&D 3.5, cthulu,+,+,+
Masculin Verseau (20jan-19fev) 馬 Cheval
Joueur ou MJ: Les deux !

MessagePosté le: 17/09/2013, 21:54    Sujet du message: [ Rapport ] : ... Et scintillent sous la Lune ... Répondre en citant

Arganarion a écrit:
 merci ,promis je recommencerais plus Rolling Eyes


comme si qu'on allait te croire  Rolling Eyes
_________________
Deux choses sont infinies: L'Univers et la stupidité humaine... et encore je suis pas sur de la première.
A. Einstein


Revenir en haut
Aesyr
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 18/09/2013, 01:10    Sujet du message: [ Rapport ] : ... Et scintillent sous la Lune ... Répondre en citant

Super rapport. J'aime de plus en plus Shocked

Par contre, j'comprends pas... C'était un rêve ou une réalité ? faut m'expliquer.

je suis déja dehors


Revenir en haut
Chani


Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2012
Messages: 355
Localisation: Tarbes
Féminin
Joueur ou MJ: Joueur

MessagePosté le: 18/09/2013, 10:19    Sujet du message: [ Rapport ] : ... Et scintillent sous la Lune ... Répondre en citant

Super rapport! Mais c'est trooooop triste! en fait Esteren, c'est VDM version moyen-âge! ^^
_________________
"Vas-y, Monsieur P ! Crève-lui les yeux !"


Revenir en haut
Arganarion
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2010
Messages: 1 389
Localisation: laslades
Jeux maîtrisés: cinema, jeux videos
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 兔 Lapin
Joueur ou MJ: Joueur

MessagePosté le: 18/09/2013, 14:04    Sujet du message: [ Rapport ] : ... Et scintillent sous la Lune ... Répondre en citant

 merci à tous et content que ce premier rapport de la saison 2 vous plaise
 
_________________
Avoir des griffes n'est pas être lion.


Revenir en haut
Arganarion
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2010
Messages: 1 389
Localisation: laslades
Jeux maîtrisés: cinema, jeux videos
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 兔 Lapin
Joueur ou MJ: Joueur

MessagePosté le: 14/10/2013, 21:23    Sujet du message: [ Rapport ] : ... Et scintillent sous la Lune ... Répondre en citant

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
                   
 
                  
  
                  
               
                  
 
Blason des Mac Kildegaard                  
            
 
 
 
 
     
        
     
         
 
     
Angus Mac Kildegaard et                    
      
                   
      
Jarod Mac Kildegaard                    
     
     
           
     
 
          
 
     
                
      
                
      
                
      
                
      
Voici la mort du ciel en l'effort douloureux,                  
      
Qui fait saigner le cœur et obscurcir les yeux.                  
      
Dans ses ruines souillées ,sépulture noire et sans nom,                  
      
De toi mon frère ,je suis le bourreau et la raison .                   
      
Je suis le garde et le traître, lion d'or aux griffes noircies                   
      
Et ce soir ,le bleu du drapeau n'est plus d'azur ,ni de gris                  
      
mais d'une pâle noirceur, sombre crépuscule d'un rêve évanoui .                 
      
                 
      
                    
      
                 
      
Je m'effondre dans l'oubli et des sens, je vois la rupture .                  
      
Poison subtil ,absurde folie et sournoise blessure .                   
      
Dans ce cauchemar ,je ne suis que la lame qui blémit ,                  
      
Sous la lune d'argent,témoin de cette obscure litanie                   
      
Dans la tempête ,je marche ,loin de la verdure et des frondaisons                   
      
Sous le ciel qui gémit ton absence ,murmure d'une vile trahison,                     
      
Ecoutant les anges qui pleurent ta présence, funèbres oraisons                 
      
                 
      
                    
      
Le soleil revêt ses plus noirs atours ,oubliant le bel or de ses feux,                   
      
Maudissant à jamais ,le sang du bâtard et de ses serpents noueux                     
      
Il n'y a plus de vie après un tel affront :                  
      
Les douleurs et les peines se confondent ,                   
      
Pauvres âmes perdues sur ces terres immondes.                 
      
J'abandonne le glaive et le blason ,                   
      
Car tout n'est plus que ruine et dévastation .                   
      
La lune perd l'éclat de son teint clair et blanc,                  
      
Et arbore ses habits de chaos et de sang ;                   
      
Pour regarder de haut ,la chute infernale                    
      
De l'homme en pourpoint noir, jugement fatal                   
      
D'un destin fané à l'ombre d'une éclipse éternelle                   
      
Où toute étoile se meurt , d'une lente agonie mortelle                  
      
                 
           
 
 
 
 
 
 
 
     
 
                  
      
                   
   CHAPITRE 2  

Journal de Jarod Mac Kildegaard /village de Terkhén ,début du printemps

 


 

 

A peine revenu au village, nous repartimes ,moi et Lumina de nouveau vers les ruines magientistes pour y enterrer le corps de mon frère, tué de mes propres mains dans la confusion d'une bataille ,il ya quelques jours .

Dégout ,rage,peine,culpabilité,désespoir tels furent mes compagnons de voyage et désormais , le sommeil ,qui dans les geôles du temple était devenu mon allié ,devenait aujourd'hui mon pire ennemi ,car il me faisait revivre les affres des derniers temps.

Ancrée dans mes remords et mon dépit ,je ne fus pas très locace ,me préparant à affronter surement une des pires épreuves de ma vie .

Sur le chemin ,nous croisames une caravane cossu et riche ,à l'armoirie inconnue ,un merle noir sur fond jaune,qui se dirigeait vers Terkhén .
 
 
       
 
 
 
     
          
      
      
 Arrivant au bout de trois jours sur les lieux, après une escale à Melwan, je m'approchais du cadavre de mon frère.
Sur ses terres noircies et maudites , le froid et le gel avait figé et asséché ses traits à tout jamais, si bien qu'il était méconnaissable.

Je m'infligeais cette vision d'horreur comme pour me punir de mon acte et je vis alors sur son corps le médaillon aux deux licornes, que je croyais avoir dans ma poche, pensant que Cyliane me l'avait rendu sur le chemin du retour,mais ,visiblement ,ce que je croyais avoir vécu ne l'était pas ,encore une fois de plus .

Perdu et anéanti ,je récupérais pour la deuxième fois le médaillon et je transportais avec Lumina son corps vers des contrées moins souillées ,pour que l'ame de mon frère puisse trouver enfin le repos

Nous creusames sa tombe et je me recueillis un instant.

Là,au dessus des pierres de son tertre, je prononçais alors ce serment fraternel et solennel

Incisant ma main avec mon épée ,je fis offrande de mon sang ... et je déclamais ses mots .

_ " Moi, le batard d'or et d'azur, je fais le serment en ces lieux ,de répondre à ta quête, toi mon frère "

"Au nom des Mac Kildegaard, je jure de poursuivre nos assaillants jusqu'a la mort, car après un tel affront ,je ne suis plus digne d'aucuns titres, ni d'aucunes faveurs et je laverais mon honneur, le sang par le sang "

- Adieu Angus ,puisses tu reposer en paix et un jour me pardonner mon offense .

Quittant ses lieux ,le coeur lourd ,j'embrassais Lumina et ne pus lui murmurer qu'un simple "Merci ",seul mot que je pus prononcer .

Nous retournames alors à Terkhén, durant le trajet de retour,je lui demandais ce qu'elle comptait faire désormais ,visiblement ses deux priorités étaient de retrouver les gens qui nous avaient aidés et en deuxième temps de se venger du Temple .

Je la prévenais que si elle empruntait la voie de la vengeance, le sang ,la douleur et la mort marquerait notre sillage et je lui rappelais ses propres mots ,ceux qui m'avaient éloigné de ce sentiment.

Après cet avertissement, je lui donnais cependant mon soutien quoi qu'elle décide de faire.

 




Lumina

Je sentais ses failles et sa peine ,mais je n'arrivais pas à surmonter mes propres démons et étais dans l'incapacité totale de l'aider pour l'instant .

Nous arrivâmes enfin au village, je questionnais les villageois sur la présence de mon frère au village et j'appris que celui ci devait rencontrer la personne du convoi cossu ,croisé précédemment car celui-ci avait demandé après lui mais était désormais parti.

Tant pis ,je ne saurais pas ce que cet homme lui voulait et peu m'importait désormais . N'ayant plus rien à faire ,je sombrais alors dans la mélancolie et l'abattement en repensant à tout cela et je décidais de m'aviner plus que de raison ,pour essayer d'oublier . - Ah l'oubli !,qu'est ce que j'enviais l'ermite aujourd'hui, de ses nombreux trous de mémoire.

je m'installais à l'auberge et je buvais jusqu'à ce que mon esprit ne puisse plus ressasser cet acte odieux ,tout ceci sous les yeux furieux de Lumina qui s'était fait embauché à son retour comme serveuse

 


Jarod

 

Elle ne comprit pas ce geste et ne l'approuva pas mais à vrai dire ,en l'état actuel des choses je m'en fichais ,j'avais besoin de ce moment de répit ,de ce néant et je ne pouvais faire autrement ,ne lui en déplaise.

L'alcool fit son effet et ce fut le trou noir ,je pus enfin passé une nuit dénuée de cauchemars ,assommé par cet excès.

J'avais trouvé la paix enfin pour un moment ......car mon réveil ne tarda pas à venir et celui ci fut difficile et mouillé .....Lumina m'avait réveillé avec un sot d'eau et m'invectiva de me préparer rapidement, ses amis étaient de retour au village et elle partirait dans une heure avec ou sans moi.

Je fis une toilette près du puits dans le village et me dirigeais vers notre ferme .

je vis que l'ermite avait installé une sorte de tente,sur le toit de la ferme ,dans laquelle il se réfugiait pour dormir. Un comportement instinctif dus à des années de survie et d'errance dans les bois .

Je rentrais dans la masure et vis , à ma grande surprise,l'ermite en train de cautériser les moignons d'un pauvre homme qui hurlait de douleur et était retenu dans ses débattements par Alexander .comment cet homme avaient ils perdu les deux mains ?

Après leurs œuvres ,Alexander posa l'homme exténué et vacillant et face à mon air interrogateur ,m'expliqua ce qui s'était passé la nuit dernière : les hommes qui nous avaient sauvé du temple étaient revenus hier soir mais en mauvais état .
 


 

Alexander

Alors qu'ils étaient à Loch Varn, ,ils avaient été attaqué par des hommes et s'étaient dirigé vers Terkhén pour demander de l'aide ,un d'entre eux étaient mort dans la nuit de ses blessures et d'autres avaient subi de lourdes séquelles .

Les assaillants étaient visiblement des magientistes car ils avaient utilisé dans leur bataille un produit qui avaient rongé les chairs et les os ,comme la substance vu à Seol chez Romuald Brizant me fit remarquer Lumina .

J'avais beaucoup de questions à poser aux rescapés mais visiblement l'état de choc de ces derniers ne permettait pas pour le moment de les questionner .

Nous partimes alors quelques temps après avec le plus valide d'entre eux ,un certain Erik ,un homme de taille moyenne aux cheveux châtains ,afin de comprendre ce qui c'était passé à Loch Varn

Je dirigerais le convoi vers la cité ,accompagné de l'ermite ,Lumina ,Alexander et d'un certain Jeresasean ,qui faisait partie des réfugiés du temple et qui avaient accepté de nous accompagner

un chevalier peu avenant,au visage dur et burriné ,avec une barbe brune ;un géant mesurant 2 mètres et ayant une stature impressionnante,une force de la nature avec une armure de métal incomplète et une cicatrice sur le visage, surement une ancienne blessure .

 


Jeresasean

Durant le voyage ,nous pûmes poser des questions à Erik qui nous révéla des informations importantes .

Tout d'abord ,ils obéissaient aux ordres de Waldro, l'ami de Lumina, et officiait afin de rétablir l'équilibre entre les magientistes et le Temple

Équilibre fragile ces derniers temps ,que certains groupes tentaient de faire basculer vers une guerre totale .

Un de ces groupes, opérait en ce moment à Loch Varn et s'était affilié à un marchand puissant de la ville, il revêtait un symbole qu'il nous montra et je reconnus immédiatement le symbole des assaillants des ruines magientistes .

Erik me révéla que ce groupe de fanatiques venait de Seol, et comptait dans ses membres beaucoup de magientistes, je compris alors que ces hommes devaient être des adeptes de Romuald Brizant car ils avaient utiliser la même substance que lui et les ruines dans lesquelles nous les avions combattu la première fois n'était autre que les anciens locaux de ce perfide magientiste .

Je montrais à Erik le papier que mon défunt frère m'avait laissé, celui-ci me parla de formule magientiste et me révéla que son ami ,celui qui avait perdu les mains serait surement m'éclairer à ce sujet

Que voulait réellement ces hommes ,nous ne le savions pas, en tous cas j'avais juré sur la tombe de mon frère que je les arrêterais

J'avais désormais un but et j'honorerais ma dette quoiqu'il m'en coute .

Plus tard, en fin de journée alors que nous établissions le camp ,nous vîmes Jerasasean revenir avec un sanglier qu'il avait chassé non loin de là ,la confrontation entre les deux colosses apparemment fut violente et sanglante, car Jeresasean boitait un peu mais semblait ravi de sa chasse.

 


 

Jeresasean

l'ermite et le chevalier se mirent alors à préparer la viande et la peau afin qu'elle soit tannée.

 


 

l'ermite

Nous primes tous grace à eux deux ,un excellent repas mais bien que succulent, mon coeur n'était toujours pas à la fete et je restais taciturne et froid malgré les tentatives d'Alexander de me soutenir et de parler avec moi.

j'appréciais son attitude mais gardais mes distances pour le moment, peut etre quand j'irais mieux je m'expliquerais avec lui .

La nuit qui suivit fut des plus agité,car la carcasse du sanglier attira des loups autour du camp et nous dumes nous défendre contre leurs assauts,ceux ci furent heureusement sans conséquence car nous étions pour la plupart des guerriers aguerris ,Alexander et Jerasasaen en tuèrent un chacun et l'ermite avec les torches fit fuir le reste de la meute.

cet évènement me rapprocha un peu de Lumina, avec qui ,il est vrai ,je n'avais pas été chaleureux et attentionné ses derniers temps .

Nous reprimes le voyage le lendemain et arrivames en début de matinée dans la grande cité de Loch Varn

A son entrée le groupe se scinda en deux ,je partis avec Lumina et Erik vers l'auberge tandis que les autres vaquèrent à leurs occupations .

Nous marchames dans les rues ,fourmillant de monde et de marchands guidé par Erik .

Puis, nous primes un repas à l'auberge et discutames avec l'aubergiste, celuici était très heureux car depuis l'anoblissement d'Alonsus Mac Faol ,il avait ouvert des routes commerciales ce qui rendait prospère les affaires à Loch Varn.

Nous apprimes egalement que le chateau des anciens dirigeants ,les Mac Tuir,avait brulé et que leur lignée s'était éteinte en meme temps que les flammes du chateau ,(fait que je savais par Rahab)

Dans l'après midi ,Lumina préféra se reposer ,nos relations étaient redevenues plus chaleureuses,mais le mal être de l'un et de l'autre ne facilitait pas le contact.Quant à moi ,bien qu'exténué ,je préférais eviter de dormir car je redoutais le face à face avec mes cauchemars

 


Lumina

je partis alors dans les ruelles de la cité repérer les alentours ,errant comme une âme en peine ,emmitouflé dans ma cape de laine noire.

nous nous retrouvâmes tous pour le repas du soir et les autres nous racontèrent avoir été dans les bas quartiers pour je ne sais plus quelle raison ,puis ils avaient parlé aux chevaliers hilderins de la ville .

Plus tard dans la soirée ,nous irions enquêter sur les lieux de l'attaque ,endroit ou s'était déroulé une entrevue secrète entre le groupe de magientistes et un marchand puissant de la ville ,rendez vous sur lequel enquêtait les amis de Lumina .

Erik frémissait d'avance à cette idée , traumatisé par l'attaque ,il semblait complètement paranoïaque et pensait que même à l'auberge ,il avait pu etre repéré .Mais il nous guida sur les lieux malgré ses appréhensions.

Il nous mena vers un entrepot et vers une ruelle adjacente à celui ci ,les traces de combat étaient encore visibles et nous commençâmes à inspecter les lieux de cette fameuse attaque .

Nous ne découvrîmes rien d’intéressant mais Lumina repéra une fenêtre au dessus de la ruelle donnant dans l’entrepôt d’où semblait avoir été commis l'attaque ,grace à des caisses nous pumes en atteindre le seuil et Lumina força son ouverture .

Elle entra avec moi dans l’entrepôt, suivit par Alexander pendant que les autres resteraient dans la ruelle avec Erik qui ne voulait pas rentrer là dedans ,paralysé par la peur .

Nous fouillâmes les lieux ,des caisses contenant du tissu ,des métaux et du bois étaient entreposés ici .De son coté ,Lumina trouva les registres ainsi qu'une arbalète qu'elle donna à Alexander et un peu d'argent .

Mais nous fumes vite interrompu par un vigile qui surveillait les lieux ,se cachant derrière les caisses ,Lumina lui tendit une embuscade et l’assomma facilement .

Nous l’attachâmes tout en le bâillonnant et lui bandant les yeux et appelèrent les autres, ils arrivèrent rapidement sans Erik qui refusait toujours de rentrer et s'était caché dans la ruelle .

Tous autour du vigile ,nous remarquâmes que celui-ci avait une oreille brulé .Notre prisonnier finit par se réveiller et alors Jeresasean s'approcha  et lui posa quelques questions.

il nous pris en premier temps pour quelqu'un d'autre,surement pour le groupe de magientistes fanatiques et nous demanda ce que l'on voulait à son maitre Alonsus Mac Faol ,mais voyant qu'il avait à faire à d'autres personnes ,il se tut ,visiblement terrifié par la menace que représenterait de faire des aveux .

Comme il ne voulait pas parler ,Jeresasaen le tortura en commençant par lui couper l'oreille brulé ,lui bloquant la mâchoire avec un bout de bois pour ne pas que ses cris alerte d'autres personnes . Le pauvre bougre finit par accepter de nous parler mais à ce moment ,sa tête explosa ,transpercé par un carreau d'arbalète un peu spécial .

 

 



Alexander

 

Alexander pris le carreau puis il partit ,suivit de près par ma personne à la recherche de l'assassin qui se trouvait apparemment ,à l'étage de l' entrepot .

arrivés en haut ,nous entendîmes des bruits sur le toit ,nous nous hissâmes dessus et nous aperçûmes une silhouette qui courait et allait sauter sur un autre toit.

N'écoutant que son courage ,Alexander arma son arbalète et tira .Son tir  toucha l'épaule de l'assassin et celui-ci tomba dans la ruelle en contre bas ou se trouvait Lumina .

Nous l’attachâmes ,celui-ci avait des habits sombres de bonne facture mais simple ,trois carreaux d'arbalète ,une dague de bonne facture et un tatouage du symbole vu dans les ruines magientistes dans sa paume faite par une brulure au fer rouge .Il nous regardait et ne laissait transparaitre aucune peur, ni aucunes émotions .

Nous posâmes des questions et malgré les tentatives d'intimidation et la torture du géant Jeresasean ,rien n'y fit.Je connaissais bien le regard des fanatiques et je vis en cet homme tous les aspects de cette folie.Nous n'obtiendrons rien de lui .

L'homme essaya de prendre quelque chose dans sa main mais malheureusement pour lui, Jeresasean s'en aperçut et lui coupa le doigt ,en y regardant de plus près sur son doigt était attaché une toute petite fiole de couleur verte ,contenant la fameuse substance corrosive qui avait tant amochée nos libérateurs ,surement voulait il l'utiliser pour se libérer de ses liens.

Voyant que rien ne sortirait de cet homme ,nous le tuâmes ,nous primes quelques affaires dans les caisses de l’entrepôt puis nous rentrâmes à l'auberge .

A son retour à l'auberge ,Lumina,le visage fermé et grave , nous informa de la mort d'Erik.

Si ce groupe voulait la guerre ,il allait l'avoir .Je sentais alors de nouveau une rage m'envahir et une étincelle de vie réapparaitre en moi .ma combattivité renaissait de ses cendres

Le retour de Jarod Mac Kildegaard parmi les vivants était en marche et plus rien ne pourrait l'arrêter désormais .

Ma vie serait maintenant guidé par mon serment : -"le sang par le sang ".
 


 

Jarod MacKildegaard

 

à suivre......
 
     

_________________
Avoir des griffes n'est pas être lion.


Dernière édition par Arganarion le 24/11/2015, 21:48; édité 14 fois
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:53    Sujet du message: [ Rapport ] : ... Et scintillent sous la Lune ...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Les Terres d'Ouest Index du Forum -> Nos Campagnes -> Les Autres Rôles -> Ombres d'esteren Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5  >
Page 1 sur 5

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com