Les Terres d'Ouest Index du Forum
 
 
 
Les Terres d'Ouest Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

[Rapport] L.5.R / les Huit bras du Destin

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Les Terres d'Ouest Index du Forum -> Nos Campagnes -> Les Autres Rôles -> L5A - Légende des Cinq Anneaux
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Petit°Cœur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2008
Messages: 5 420
Localisation: Tarbes
Jeux maîtrisés: Tous les J.D.R du Monde
Masculin Poissons (20fev-20mar) 猴 Singe
Joueur ou MJ: MJ

MessagePosté le: 10/05/2014, 16:37    Sujet du message: [Rapport] L.5.R / les Huit bras du Destin Répondre en citant

 
 
Bonjour, ici vous pourrez trouver les recits des membres du clan mineur de la PIEUVRE ... que l'Empereur vous guide !   
 
  
 
  
 
  
 
  
 
_________________
" Une balle perdue ne l'est pas pour tout le monde"

«Lythronax Argestes»


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 10/05/2014, 16:37    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Kästïèl
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 07/10/2014, 20:51    Sujet du message: [Rapport] L.5.R / les Huit bras du Destin Répondre en citant

RAPPORT PARTIE DE SEPTEMBRE




14 Avril 1122. 

Une matinée comme les autres dans notre village de SHIRO IKA, 
le soleil brille par cette matinée de printemps, les enfants jouent, les gens s'affairent a leurs occupations quotidiennes. 

Je me nome May-Lin Kouro-Inku, je suis novice Shugenja. 
Une matinée comme les autres.....peut être pas, une convocation de notre Daîmyo Himoru Ika, nous parviens à moi ainsi qu'à d'autres jeunes de notre village. 
Nous arrivons à peu près tous en même temps devant le palais, et on nous conduis auprès de notre Daîmyo. 
La il nous apprend l'arrivée imminente de ODA SEPUN, magistrat de jade dans notre village dans 3 jours. 
Nous avons pour mission d'organiser les préparatifs en vue de cette arrivée imminente, Teishi, l'intendant est a notre disposition pour nous aider a organiser tous les préparatifs. 

Kenji Kouro-Inku, Yamagata Kouro-Inku et moi même partons au temple Shugenja voir notre Sensei afin d'avoir son aide pour une démonstration du talent Shugenja de notre village. Puis nous nous rendons à la bibliothèque afin de trouver des contes et légendes appropriés pour recevoir notre visiteur. 
Tandis que Mansashi Ika, Ika Itsuo et Benizato Guesshoku s'occupent de leur coté d'autres préparatifs. 

Vers midi, nous remarquons un gros flash venant de l'extérieur, nous sortons de la bibliothèque et nous remarquons aussitôt une nette hausse de la température, très inhabituelle pour cette saison. 

Nous allons retrouver nos compagnons dans un salon , qui nous font part de quelques découvertes au sujet de notre visiteur, qui compromettent quelques peu nos préparatifs pour son séjour. 
Le monsieur n'est pas porté sur la religion, il déteste l'eau, le poisson,les gayjin, il haie sa famille, est hostile a notre égard..... 
seul point positif connu, il est adepte de la cérémonie du thé. 
Désappointés et quelques peu confus par ses découvertes nous prêtons l'oreille a quelques discutions autour de nous....... 

Quoi une procession au couleur impériale est arrivée il y a 2 jours au village de la pleine paisible ?????? 
Ce qui voudrait dire que notre visiteur arriverait avec une journée d'avance.........Donc demain 
Il faut se hâter ou rien ne sera prêt ainsi qu'aller prévenir notre Daîmyo immédiatement.... 


Le lendemain matin, je rejoins Mansashi Ika, Ika Itsuo et Benizato Guesshoku au porte du village avant leur départ pour aller à la rencontre de notre invité, puis je me dirige vers le palais, tout le monde a bien travaillé pendant la nuit et les préparatifs sont presque terminés. 
Après avoir réglé quelques détails avec Teishi, je vais au temple afin d'avoir quelques nouvelles, mais les portes restent closent depuis le flash de la veille, 
la parole d'Amateratsu est attendue. 

On approche de midi la procession ne devrait plus trop tarder.....................Un nouveau flash, identique à la veille, de l'agitation a l'entrée du village......... 
Ça y est la procession du magistrat de jade entre dans le village et s’arrête au palais. Ce cortège est un peu bizarre que des Bushis accompagnent le magistrat, aucun Shugenja, ni courtisans ne sont présent. 
Accueilli par notre Daîmyo, tous deux se retirent dans la salle a manger, en vue du repas. 

Après le déjeuné, notre Damyo nous  convoque. 
Il nous informe que Oda Sepun est en mission pour la magistrature et que nous ne devons pas interférer dans ces affaires, ni même le suivre, sous peine d’être abattu. 
Il n'a pas parler de la durée de son séjour, par contre il a adoré le poisson.......... 
Nous nous retirons, tous très septiques....................Un bruit??????  Nous regardons le magistrat ainsi qu'une partie de sa garde quitter le palais et se diriger dans la campagne............. 

Benizato Guesshoku essaie de par son clan de voir vers ou se rend le magistrat. 
Tandis que Kenji Kouro-Inku, Yamagata Kouro-Inku et moi même tous Shugenja allons dans un salon de thé d’où Kenji Kouro-Inku est habitué afin qu'il boive pour avoir une prémonition...........Au bout d'un moment il nous parle d'une pieuvre géante, d'un coffret...... pas évident de décrypter les paroles de quelqu'un de saoul.........Nous ne sommes pas plus avancés. 

Un bruit énorme retenti, la foudre est tombé dans la campagne environnante, mais aucun nuage a l'horizon ....... 
décidément que de choses bizarres se passent par ici. 
Le magistrat et ses gardes reviennent au village. Ils s’arrêtent au palais et tout le cortège repars dans la demi heure. 
Leur mission ici est terminée. 

Tout aussi perplexe que notre Daîmyo quand a cette visite éclair, nous ordonnons à Teishi de tout faire remettre en ordre, la visite officielle étant finie. 
Nous rentrons pour la nuit dans nos maisons respectives afin de nous reposer un peu. 

Au petit matin beaucoup d'agitation dans le village me tire du pays de Morphée, je me prépare en hâte et sort voir ce qui ce passe. 
Quelle n'est pas ma surprise de voir la procession du magistrat revenir.......... 
en y regardant bien elle est différente de celle de la veille, Bushi, Shugenja et Courtisans sont présent, aucuns d'entre eux n'a le sourire. 
S'agit il du même magistrat? 
Notre Daîmyo prévenu à la hâte s'est précipité sur les marches du palais afin de recevoir le magistrat, tous entre dans le palais. 

Mes compagnons et moi sommes très perplexe. 
Vers midi une éclipse puis un flash apparaît en haut du temple d'Amateratsu. 
La porte restée close depuis le premier flash, s'ouvre et le père supérieur sort en portant un coffre et part en direction du palais. 
Nous le suivons, le Daîmyo prend le coffre et en sort un parchemin: 

La parole d'Amateratzu 
" Il y a, par delà les ages, un sortilège qui fut créé. Il fut scellé en 8 parchemins et renferment le pouvoir de la résurrection. L'un de ces parchemins a été profané ici même !!
Ce sort permet de ressusciter quiconque: une fourmi, un chien, un homme... Un Kami..." 

le 1er se trouvait juste à coté de notre village, es ce qui a été récupéré hier par ce "magistrat"? 


Nous allons devoir récupérer ces parchemins afin de ne pas permettre à un tel sort de réussir, 
mais qui est ce magistrat rencontré hier? est 'il vraiment magistrat? 
Qui veut récupérer ces parchemins? 
Qui ou qu'es ce qu'il veut ressuscité? 

Autant de questions sans réponse qui nous promettent beaucoup d'incertitudes. 


Revenir en haut
Viramis
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 28/10/2014, 18:07    Sujet du message: [Rapport] L.5.R / les Huit bras du Destin Répondre en citant

21 avril 1122
Encore un nouveau jour sous l'égide de la gloire pour le clan de la pieuvre.
Suite à l'intervention divine d'Amaterasu au village, notre honorable Damyo Ika Imuru nous a envoyé négocier un accord commercial à Shiro Matsu, et permettre une meilleur entente entre nos deux clans, car il s'est avéré qu'un déséquilibre malheureux favorable à la grue dérangeait le noble clan du lion. Bien entendu notre volonté de rectifier ce problème pour permettre la récupération d'un rouleau ne pouvait en être autrement.

Parti pour une semaine de voyage, une nuit, un groupe de malandrins peu honorable attaqua notre caravane de façon lâche et honteuse, et bien que nous accusâmes quelques pertes, les grand guerriers du clan de la pieuvres ce montrèrent à la hauteur, comme Ika Mazachi, le samouraï dont on dit que la fureur est invisible mais qu'elle tue à coup sur, ce qui fut le cas à ce que j'ai pu entendre après l'attaque. A mon humble niveau, j'ai eu l'insigne privilège de pouvoir tuer 5 ou 6 de ces malotrus ( qui comptais une 20aine de membres). Suite à cette attaque nous apprîmes que c'est hommes avait été engagés par un homme au kimono noir et orné d'un colibri blanc.
Malgrès nos déboires, nous arrivâmes tout de même à Shiro Matsu, accueillis avec toute la déférence possible de la part de Matsu Akane. Un tel accueille se devait d'être marqué par un présent à la hauteur d'une telle famille, ainsi votre humble serviteur offrit de la part de mon seigneur la lame de jade marine, lame d'une qualitée exceptionnelle que seul notre clan pouvait posseder.
Un repas en petit comité fut servit le soir même après une après midi reposante à visiter de magnifique lieux, tel que la ménagerie de lion de guerre ou encore la bibliothèque Ikoma de Shiro Matsu, où se trouvait le magnifique parchemin des légendes. Lors de se repas, nous avons discuté commerce, étant incorrigible, et les négociations planifiés à l'avance par notre très avisé Damyo furent d'une clarté immense, permettant de ramener l'équilibre commerciale autour de nous, ne restant plus qu'à le ratifier.
La nuit fut longue et j’appris que quelques rixes eurent lieux dans la ville, une histoire obscure de yakuza; mais pourtant, mal grès la bassesses des heimins, nous, samuraî courront un chemin plus vertueux et honorable, ainsi lorsque l'amour frappe nous savons agir de la manière la plus juste, et notre valeureux samouraï Mazachi, encore, se distingua en charmant la noble fille de notre hôte, Matsu Sakura, et leurs hidile innatendu et nouvelle fit , à ce que j'ai pu entendre, sursauter quelques servantes du palais à les faire rougir. En tout bien tout honneur, je ne m'attarderai pas sur ce sujet, car que peut-il se passer d'autres lorsque deux esprit valeureux et vertueux s'unissent de façon aussi sophistiquée.
Le lendemain, on m'appris que le destin du damyo de la famille Ikoma avait senti ce mariage et qu'il arrivait en ville pour assister au combat rituel marital de la famille matsu. Le combat fut acharné, Matsu Sakura se battant de tout son être dans l'espoir d'être vaincu, et Mazachi, qui ne cessera jamais de me surprendre par sa force d'âme et son charisme, fini par gagner et remporter le cœur et le statut de sa promise.
Impressionné par le courage de notre samouraï et la justesse de la parole de nôtre Très vertueux Damyo, Ikoma Nishiren nous accordit l'insingne honneur de porter sur nos terres la garde du parchemin d'amaterasu, accompagné par le savoir faire Ikoma.
Après une rencontre aussi honnête, vertueuse et limpide, les membres de nôtre caravane, Ika Mazachi, Kuro- Inko kenji et Maylin, ainsi que votre humble serviteur accompagnèrent le rouleau le lendemain du combat sur la route. Pris par leur devoir et leur sens inné de l'intuition, nos redoutables traqueurs Geshoku Benisato, mortelle samuraï-ko, et le calme et impassible Geshoku Iro nous précédèrent d'un jour pour couvrir notre avancer et couper court à toute forme d'agression.
Je souhaiterai finir cette page de mon journal publique par une maxime sage et éclairée que j'ai appris au sein du clan du Lion: l'art de la guerre est grand mais plus grand encore est celui de le transmettre, ainsi la voix du vainqueur ne saurait être salie par les mensonge du vaincu. ( La suite est écrite à l'encre invisible: Alors sachez faire de votre voix celle du vainqueur, et celle de votre ennemi le menteur mort).
Votre humble serviteur.


Revenir en haut
Petit°Cœur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2008
Messages: 5 420
Localisation: Tarbes
Jeux maîtrisés: Tous les J.D.R du Monde
Masculin Poissons (20fev-20mar) 猴 Singe
Joueur ou MJ: MJ

MessagePosté le: 05/01/2015, 17:34    Sujet du message: [Rapport] L.5.R / les Huit bras du Destin Répondre en citant

Extrait des mémoires de Benisato Geshoku, Traqueuse du clan de la Pieuvre.

Village du clan de la pieuvre, Rokugan, 19 Avril 1122.



-« Au sortir de l’hiver 1122, le Clan de la Pieuvre fait face à l’une de ses plus terribles épreuve de jeune clan du Rokugan. Coincé entre les terres du LION et celle de la GRUE, notre Clan Mineur ne doit sa survie qu’a son talent pour le commerce et sa relative neutralité dans la guerre actuelle. Pourtant les événements récents ont fait voler en éclat cette apparente tranquillité, le mariage (arrangé de longue date) entre un jeune Bushi de la famille IKA et l’une des filles MATSU du Clan du LION a jeté une ombre de plus sur notre destinée. Il faut dire que depuis la visite de l’homme au milles visages et la fourberie de celui-ci pour nous dérober un antique rouleau caché sur nos terres, notre destiné avait déjà subi un vigoureux renversement.

Mais le pire était encore à venir et nous ébranla au plus profond de nous-même, nous apprîmes que notre Daïmio, fondateur et protecteur de notre clan, avait bradé l’honneur de celui-ci aux affres d’un groupe de mercenaires redoutable, arborant une tenue noire orné d’un colibri blanc en son dos. Notre fondateur était engagé plus avant dans de sombres tractations avec ce groupuscule aux motivations aussi obscur que leurs tenus et dont les récents actes ne laissez rien présager de bon pour l’avenir de notre Clan.

Les Choses ne pouvant plus rester ainsi, et ayant décidé de prendre mon destin en main, c’est par une douce soirée, confortablement installé dans notre salon habituelle et pourvu d’un odorant thé au jasmin, que j’avançais mes pions et annonçait la nouvelle : nous devions prendre les choses en main et notre avenir avec en neutralisant la personne que nous respections le plus, notre Daïmio. Nous en discutons donc entre nous, notre groupe semble soudé depuis les derniers événements, même si l’un de nos Shugenja et notre Bushi manquent à l’appel pour le moment, retenu par des affaires urgentes. Au beau milieu de notre discussion, une servante fait irruption, porteuse d’une bien étrange information : celle-ci serait l’une des favorites de notre puissant chef et à la faveur d’une porte entre-ouverte, elle aurait entendu celui-ci faire mention de son allégeance à la famille SHUDA, triste gens bien connus pour être des Maotsukaï, aujourd’hui présumé disparus. Notre interrogation est complète et nous demandons à la servante de patienté au sous-sol alors que nous analysons les faits, mais au moment de partir, la porte met un peu de temps à se fermer et la couleur des cheveux de la servante vire au blanc … une espionne de la Grue ici, misère !!!

Réalisant les enjeux et les dangers d’une tel présence, nous organisons de suite une battu pendant que certains d’entre nous partent immédiatement au palais prévenir celui qui fait encore office de souverain pour notre clan, mais une fois de plus sa réaction est à l’exact opposé de celle escompté, nous n’arriverons pas à obtenir audience, sans pour autant avoir de raison. Une partie de notre group n’a pas perdu de temps et donné la chasse à l’espion de la Grue, mais cette entreprise se révélera inutile et après une nuit entière de recherche, nous n’obtiendrons que quelques traces disséminé dans le village et le parfum de la trahison.

Au petit matin, chacun à sa façon reprend ses activités tout en ayant à l’esprit ce qui s’est passé la veille avec notre Daïmio, nous nous sentons trahi et seul face à un danger bien grand, puisse les Kamis nous accorder le temps de comprendre ce qui arrive. Bien décidés à ne pas laisser les fortunes être seul maitre de notre destin, nous décidons d’enquêter chacun de notre côté ou en petit groupe sur les informations qui sont à notre disposition pour le moment, c’est-à-dire le comportement de notre Daïmio et son apparente connexion avec une antique famille de sorcier aujourd’hui disparus. Pour ce qui est de ces derniers, leur funeste destinés n’a d’égale que leur félonie dévoué aux sombres projets envers l’Empire et ses familles, nous apprenons des choses à leur sujet que les plus grands livres d’histoire ne saurais jamais révéler et l’étrange, mais malheureusement impalpable, lien qui l’unis à notre maitre reste encore bien mystérieux. Pour ce qui est de notre Daïmio, décision est prise pour mieux comprendre ses agissements de puiser dans son passé et pour ce faire se rendre dans l’antique chambre du souvenir, là où sont stockés religieusement les rouleaux contenant les arbres généalogique de chaque famille du village depuis sa création. Qu’elle n’est pas notre surprise, une fois de plus, de découvrir : RIEN … en effet, le parchemin contenant l’arbre de vie de notre maitre et fondateur n’est ni plus, ni moins, qu’un simple rouleau vide de contenu et recouvert d’une épaisse poussière d’oublis au fond d’un petit bureau de bois … Et le plus déroutant est l’attitude des moines en charge de cet office qui se semble pas plu surpris que cela, comme une évidence, comme si l’indicible menace qui plane désormais sur notre village n’était qu’une résultante logique et inévitable d’une suite d’événements ayant pris racine bien longtemps avant la création de ce village.

Désormais en possession d’information grave concernant la sécurité de note village, nous décidons de porter les faits aux divers chefs de famille du village, notamment Kuika-Sama et Keschogu-San. Les faits portés à leur connaissance semblent trouver échos dans la raison qui les guides et après un temps de réflexion, qui laisse à notre petit groupe loisir de se reposer et se préparer pour les évènements à venir, ils décident de donner l’assaut le soir venu sur la forteresse de note Daïmio, puisse les Kamis et nos Ancêtres nous pardonner cet affront, mais nous le ferons pour le bien du village et son futur.

La Nuit est d’encre et le village calme, notre contingent s’avance furtivement pour nous approcher de notre but, le palais. Nos force se sépareront en deux, le gros des troupes menés parc les chef de famille donnera assaut sur la porte principal pour absorber le gros des troupes de défenses, pendant que notre petit groupe, soutenu par une escouade d’archer, passera par la façade nord et les appartements privé, espérant ainsi prendre notre souverain en tenaille et l’obligé à se rendre, sans heurt et sans perte.

Rapidement nous comprenons que notre vœux est voué à l’échec, la garde personnelle de notre Daïmio est présente en nombre dans le palais et en arme, celui-ci est d’ailleurs debout à cette heure tardive et semble tourner en rond dans le grand hall en contrebas, que notre initiative est subi des fuites ou pas, il est désormais trop tard pour faire demi-tour et nous nous devons d’aller au bout. Des cris de guerre et des bruits de bataille nous parviennent de la porte du palais, l’assaut est donné et la fureur des combats semble sans pareille. A notre tour nous nous devons de rentrer dans l’histoire, ou l’oubli de cette nuit et chargeons la garde du Daïmio ainsi que notre fondateur et protecteur jusqu’à ce jour …

La bataille fait rage et elle restera dans les mémoires comme une suite d’assaut désespéra face à un ennemi bien préparé, bien entrainé et ayant une total maitrise des sombres arcanes de la magie du sang interdite. Les Shugenjas de notre groupe se montrent des alliés de soutien précieux, leur magie tentant de nous soutenir et de nous procurer des ouvertures, mon ami Courtisan fait de son mieux pour apporter son aide en plaçant des fentes rapides et mortelle sur notre maitre, mais à jamais cette nuit restera celle de la famille Geschoku, dont les dignes représentant présent livreront un bataille sanglante et salvatrice, exacerbant les forces présentes à continuer la bataille, livrant de précieux conseils dans le feux du combat pour réorganiser les troupes, délivrant de cruelle blessure à l’usurpateur au cœur d’une danse de sang, d’acier de de Jade, mais surtout, en offrant une ouverture unique en se servant de son corps comme leurre pour permettre au Courtisan de porter un coup mortel de dos, un acte peu glorieux au vu de cette bataille mais ayant le mérite de mettre fin à celle-ci, offrant en guise de rémission le corps sans vie de notre Daïmio.

La force de libération du village fini de nettoyer le palais, faisant prisonnier les derniers défenseurs du maitre des temps passé. Dame victoire est nôtre au petit matin et malgré les lourdes pertes que nous avons subi en cette terrible nuit, la destitution de cet homme, qui fut capable de nous sourire tout en nous menant à note perte, est un soulagement pour toute les grandes familles du village du Clan de la Pieuvre.

En ce qui concerne votre dévouée serviteur, je reçu lors du dernier assaut du dément une cruelle blessure au flan, m’infligeant douleur mais aussi le sceau des infâmes, la souillure ! Bien décidée à ne pas laisser ce funeste présage être seule maitre de mon destin et de mon exile annoncé, je décidée à ce moment-là de mener cette histoire à bien avant que les Tengus ne réclame mon âme … mais ceci est une autre histoire qu’il ne m’appartient pas de-vous conter.

Que les Kamis vous préservent à tout jamais et veille sur votre descendance,

Benisato.

_________________
" Une balle perdue ne l'est pas pour tout le monde"

«Lythronax Argestes»


Revenir en haut
Crésus65
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 01 Fév 2010
Messages: 246
Localisation: tarbes
Jeux maîtrisés: poker
Masculin Taureau (20avr-20mai) 羊 Chèvre
Joueur ou MJ: Joueur

MessagePosté le: 12/02/2015, 22:49    Sujet du message: [Rapport] L.5.R / les Huit bras du Destin Répondre en citant

Journal de Hiro Gesshoku
19 mai 1122
Un  mois  c'est écoulé depuis notre terrible épilogue contre Himuru Ika , les maitres de chaque clans ne s'étant pas mis d'accord pour prendre la place très convoité de daimyo , un triumvirat est mis en place Shikaku  Gesshoku , Kenji  Kouika et Koji  Kuro-Inku  dirigent donc  le village... Matsu Sakura femme de notre bushi  Mazachi Ika s'offre la plus grande demeure de notre village , une ambassade Ikoma  est installée pour la protection d'un des parchemins  d'amaterasu  ... La présence importante du clan du lion a pour effet de ne  plus avoir de contact avec  le clan de la grue...Ma cousine Benisato blessée lors de notre dernier combat  n'est pas au top de sa forme et ca ce comprend elle prépare son voyage vers le mur des bâtisseurs  pour effectué son dernier combat contre les hordes de démons de l'outremonde ... et  Nous sommes aussi très inquiet de la disparition de Yamagata Kuro-Inku  un petit groupe est crée pour le recherché...
J'apprend la venu d'une délégation du clan du crabe (ils viennent pour voir ma cousine et l'état de sa blessure) et n'étant pas un spécialiste du protocole de réception je laisse cette tache aux courtisans de notre village et je me poste en observateur , ils ne sont pas nombreux ,3 hommes ,  un vieillard , un bushi (impressionnent une montagne de muscle) et  un shugenja  et trois charrette dont une couverte. Après  présentation le vieillard est  un serviteur il a du mal a se tenir droit , le bushi Hida mieux ne pas le mettre en colère et Kuni Karry le shugenja , on les amène prés du port ou nous avons réquisitionné un bâtiment pour les accueillir . Mazachi s'occupe de restaurer nos invités en envoyant tous nos pécheur pour ramener le plus de nourritures au palais car le clan du crabe et surtout Hida son des grands mangeurs ... Une première rapide visite de Benisato a Kuni karry , me sentant inutile pour le moment je rentre chez moi me restaurer et me reposer une seconde visite est prévu en début  après midi pour ma cousine...
Benisato nous envoi des messagers pour nous convies a nous rendre au salon bleu vers 19H...
deuxième visite , j'entend les cris de douleur de ma cousine (qui me rappelle ceux des séances de torture ) après une heure les hurlements cessent ... Hida et le courtisan jouent au jeu de go (Hida gagne facilement) Mazachi se repose dans son château .Enfin kuni Karry sort avec un air satisfait  , on va au nouvelle il nous informe que benisato est soigné qu'elle est toujours affecté mais que la blessure n'évoluera plus (une demi bonne nouvelle)
Peu avant 18H Benisato sort pour se rendre au salon bleu elle a l'air trés affaibli je lui propose mon épaule pour l'aider a se rendre au rendez-vous...
Cette soirée semble la dernière que nous allons passer avec Benisato qui semble réjouie car elle pense être guérie  complètement  mais je n'ai pas le cœur de lui apporter les paroles kuni karry. Elle nous apprend qu'elle est désormais au ordre du shugenja du crabe (triste nouvelle)...
en sortant du salon, nous croisons un patrouille qui se rendent  au clan Kuro-Inku   car il y aurai un ONI. Benisato m'envoi cherché Kuni Karry  en arrivant au porte du clan des gardes on capturé une créature mais surement pas un oni , une sorte de petit homme rat qui se prénomme Boum et qu'étrangement ma Cousine semble connaitre.
en fait Boum détecte la souillure et nous emmène directement dans la chambre de Yamagata , après un fouille nous découvrons des preuves que notre ami disparu serait un membre du clan du colibri et donc un traitre...
Avec Kenji nous fouillons les lieux jusqu'a tôt le matin sans aucune autre trouvaille. La journée suivante nous redoublons d'effort pour retrouver yamagata mais sans réussite . Le soir on apprend que l'ambassade ikoma a été attaqué et le parchemin dérobé ,des gardes souillés  , les parchemins du château on été volé également. les voleurs ont pris la fuites en bateau on a essayé une  poursuite mais ils avaient trop d'avance  ...
Kuni Karry a suffisamment  rétabli  un garde qui nous fait un portrait de l'agresseur qui n'est autre que Yamagata...
Nos prochaines aventures  ca sera de récupéré le dernier parchemin avant yamagata 


Revenir en haut
MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:37    Sujet du message: [Rapport] L.5.R / les Huit bras du Destin

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Les Terres d'Ouest Index du Forum -> Nos Campagnes -> Les Autres Rôles -> L5A - Légende des Cinq Anneaux Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com