Les Terres d'Ouest Index du Forum
 
 
 
Les Terres d'Ouest Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

[Rapport S1] Numenéra
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Terres d'Ouest Index du Forum -> le Rôle -> Les Autres Rôles -> Numenéra
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Arganarion
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2010
Messages: 1 300
Localisation: laslades
Jeux maîtrisés: cinema, jeux videos
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 兔 Lapin
Joueur ou MJ: Joueur

MessagePosté le: 04/08/2015, 15:37    Sujet du message: [Rapport S1] Numenéra Répondre en citant

[EDIT: ARCHANE] Ce premier rapport ne concerne pas la première saison ni même la campagne. C'est le rapport du One-Shot test fin de la saison 2014-2015. Je le maintiens car il a une certaine valeur mais à lire déconnecté des autres rapports.
  









Le Neuvième Monde


Journal de Hawmett ,cité de Karas




 
Hawmett


Salut ,je m'appelle Hawmett ,je suis un Glaive ,un guerrier si vous préférez et je suis arrivé dans  la cité de Karas il y a trois mois déjà ,offrant mon épée à qui le veut bien pour quelques shins .Je commence ici un journal et si vous lisez mes écrits en ce moment  ,c'est qu'il ne m'est rien arrivé de mal et que vous êtes en train de fouiner dans mon sac comme un sale Jack que vous êtes .Attention ,si je m'en aperçois ,vous allez passer un sale quart d'heure et je ne donne pas cher de votre peau .

Bon revenons à mon histoire, je ne sais pas pourquoi je vous raconte ce qui m'est arrivé ces derniers jours  mais cela me semble nécessaire de transmettre nos savoirs dans un monde qui a perdu son histoire, son héritage, laissant son peuple en proie à une incompréhension certaine de ce qui l’entoure.

Comme je vous disais je me trouvais donc dans la cité de Karas depuis trois mois et les dernières heures dans la cité n'avait pas été des plus réjouissantes.
Avais-je passé une Mauvaise Journée !! C’est peu de le dire  .Non seulement je ne partirais pas pour cette expédition tant attendue vers les terres sauvages qui m'auraient rapporté beaucoup de Shins .De plus, le taudis qui me servait de lieu de vie s'était  fait infesté par des rats géants. Et maintenant, je me retrouvais  sans abri, dans la rue fauché comme les blés, buvant mes derniers shins pour oublier ma vie misérable et pourrie.

Me finissant à l'alcool fort je fus dérangé par deux jeunots qui voulaient me vendre je ne sais plus trop quoi d’ailleurs, deux jacks insistants et lourds, me regardant avec le regard mielleux et déversant leurs paroles sournoises.
L'un d'eux ne comprit pas mes avertissements pourtant clair de ne plus voir leurs petites gueules enfarinés  tourner autour de moi, mais vous connaissez ce genre de rats, à attendre la moindre de vos faiblesses comme des vautours.

Mon sang ne fit qu'un tour et je pris ce sale chien par l'encolure et l'écrasait sur une table avoisinante où se déroulait une partie de jeu d'argent acharnée.
Le rat perdit connaissance sur le coup, assommé par tant de virulence mais voilà-t-il pas qu'un jeune minot encapuchonné commença à me chercher des noises pleurnichant qu’ à cause de moi, il avait perdu tous ses gains au jeu.

Casse-toi microbe, même ma sœur est plus grande que toi ! Rétorquais-je à ce jeune garçon ou à cette jeune fille aux cheveux blancs. Avais-je trop bu ? Non ,cet individu bizarre dénommé Leave avait vraiment un genre difficilement reconnaissable ?


 
Leave, le jeune Nano

J'allais lu casser sa jolie petite gueule d'ange ...quand la milice arriva, nous chopa manu militari et nous jeta hors de la cité .moi et trois  autres personnes dont Leave le mioche bizarre, l’un des jacks qui voulaient me vendre leurs babioles, ainsi qu'une jeune femme plutôt mignonne qui au vue de nos déboires faisait sacrément la gueule.

Cette Pimbêche aux allures de jack n'allait pas me faire croire qu'elle était blanche comme neige en jouant la jeune femme effarouchée.
Les deux Jacks se prénommaient respectivement Daylen et Tassia



 
Daylen




 
Tassia


Super !! Pour finir cette magnifique journée je me retrouvais dans la pampa avec deux serpents et un mioche bizarre .Parfait, mais qu'est-ce que j'avait fait par tous les dieux pour mériter ça.
Nous partîmes vers le village le plus proche avec Tassia en tête qui faisait sa tête de dix pieds de long .Je pense que ce voyage va être des plus charmants me disais-je .Pff après tout qu'est ce qui pourrais m'arriver de pire maintenant.

Hé ben, croyez-le ou pas mais la situation empira, la rivière que nous longeâmes ne sembla abriter aucuns poissons et la végétation alentour aucunes bestioles comestibles .Si on ne se bougeait pas le cul très vite, ben on allait crever la dalle ici, c’était clair.
Marchant toute la journée sans rien voir de comestible à des lieux à la ronde, nous nous couchâmes dans un camp de fortune affamé et inquiet.

Leave et Tassia éreintés s'endormirent rapidement, Daylen aux abords du camp cherchait encore de quoi bouffer .Quant à moi, je méditais en lévitant pour faire fuir les peurs et les craintes qui étaient en train de m'envahir et surtout pour ne plus penser à mon estomac qui criait famine bien que j'avais l'habitude de ce genre de choses.
La situation était critique mais pas désespéré et si on devait mourir je ne serais pas le premier à rendre l'âme au vue des gabarits des autres parias .Au pire, je boufferais l'un d'entre eux pour survivre, cela ne me faisait pas peur.

Soudain un bruit sourd claqua dans la nuit sombre et perturba ma méditation .Bordel, qu’est ce que c'est encore que tout ce tintouin. Cela ne réveilla pas les deux autres et je partis  voir d'où provenait  le bruit.

Je rejoignais rapidement Daylen et nous vîmes qu'un dôme argenté était apparu non loin de là .Profitant de l'obscurité pour nous faufiler .Nous nous cachâmes et vîmes bientôt cinq moines sortir du dôme et se rassembler. Ceux-ci semblaient en grande discussion mais nous étions trop loin pour entendre vraiment leurs paroles.
Puis, au bout d'un certain temps, ils rentrèrent de nouveau dans leur antre et le dôme disparu soudainement ne laissant qu'un cratère béant derrière lui.

C'était quoi encore que ce merdier !

Nous nous approchâmes avec Daylen et je vis que l'un des moines avait oublié une sacoche dans laquelle se trouvait des écrits .Je retournais près du feu et commençait à lire.
D'après ce que je compris, c’est que ces moines faisaient partie d'une secte et qu'il priait  un dieu dénommé le Vortex .Le dôme était un temple qui se déplaçait et apparaissait selon un cycle bien précis. La suite n'étant qu'une ribambelle  de calculs incompréhensibles pour moi laissant apparemment entrevoir chaque point d'apparition du temple.

Ces écrits de toute façon n'allait pas changer ma vie, ni mon sort et je m'endormis le ventre toujours vide .Au petit matin, Daylen et moi racontâmes l'épisode étrange vécu la veille et je montrais les écrits à qui voulait bien les lire.

Leave fut rapidement intéressé et sembla facilement comprendre les calculs et les mouvements du temple.
Puis, nous reprîmes la route, et deux jours après en suivant la rivière, nous arrivâmes au village, affamés et amaigris. Nous avions appris d'un chasseur rencontré la veille qu'une pénurie de gibiers et surtout de poissons sévissaient depuis 10 jours, plongeant le village et les alentours dans une famine profonde.







 

Nous sûmes également sur place que les pécheurs du village avaient disparu près d'un lac non loin de là et que tous les gens partis à leur recherche n'étaient pas rentrés non plus.
Nous passâmes la soirée à la taverne et primes un repas bien mérité faits à base d’insectes, cher payé car cet enfoiré de tavernier du fait de la demande avait monté largement ses prix.
Enfin, nous entendîmes que des moines similaire à ce que nous avions vu il y a deux jours ,venaient régulièrement dans le village ,essayant de recruter du monde et achetant quelques vivres .Ils n'avaient jamais posé problème et n'étaient pas mal vus dans le village .

Poussés par la faim et le manque d’argent, nous arrivâmes vite à la seule conclusion possible pour notre survie qu'une aide de notre part au village serait la bienvenue, surtout que la chef du village promettait des vivres et un hébergement à ceux qui démêleraient ce mystère.
Nous partîmes le lendemain vers le lac et arrivâmes après trois heures de marche sur les lieux .l'endroit semblait malsain et une atmosphère lourde et délétère planait sur cet endroit qui sentait la mort.





 
Tout à coup, un bruit nous parvenant au loin fit écho dans cette tourbe immense, comme des murmures incompréhensibles .Je partis plus en avant en éclaireur pour voir de quoi il s'agissait. Mais au bout d'un certain temps, j’entendis de l'agitation du coté de mes comparses laissé plus loin derrière.
Partant en lévitant vers eux je vis au loin une grande silhouette sortir des eaux similaires à un grand crabe sauf que celui-ci était métallique, des têtes humaines et de chiens sauvages étaient accrochés à des tentacules reliés sur son dos servant d'appât pour ses futures victimes .Créant grâce à mes flux magiques une diversion par le biais d'herbes mouvantes et de feux follet ; je gagnais du temps et put faire face au crustacé de métal en même temps que mes amis .

 

Nous l'attaquâmes tous ensemble : Leave avec ses pouvoirs psychiques fit sauter une partie de sa carapace, puis me rapprochant de ce point faible laissé par le nano, j’enfonçais mon épée dans le corps du monstre .De leurs côtés les jacks ,Tassia et Daylen ,attaquèrent sur les côtes de concert s'attaquant à ses pattes .
Le crabe de métal vacilla assez rapidement ,rejetant dans son agonie un liquide organique nauséabond venant des humains et des chiens sauvages que celui-ci avait assimilé .Puis ,il s'affaissa et la lueur bleutée de ses yeux sombrèrent dans le néant .






Par la suite ,nous le désossâmes surtout moi et Leave .C'est alors que dans ses entrailles ,je trouvais un tube de lumière intense  qui d'après les explications de Leave représentait le cœur du monstre qui lui donnait son énergie et qui pouvait se révéler très dangereux .En effet ,sa destruction pourrait dévasté une zone sur plusieurs kilomètres de long me dit-il .Je le gardais tout de même en ma possession car cela pourrait se revendre cher mais au village je l'empaquèterais soigneusement  dans un étui de cuir molletonné pour ne pas qu'il subisse de chocs .
Quant à Tassia, elle récupéra les têtes des humains pour les ramener aux villageois afin que ceci puisse faire leur deuil.

Pfff, moi en ce qui me concerne, je préférais m'enrichir avec les restes du crabe qui vaudraient au marché noir, un bon petit pécule.
Nous rentrâmes au village en héros et je ne manquais pas de récupérer ce qui avait été promis aux vainqueurs .Après tout, nous l'avions bien mérité et nous faisions contre toute attente une bonne équipe.

Nous restâmes quelques jours de plus au village récoltant les lauriers de la gloire et aidant les villageois à reprendre possession du lac en les escortant mais très vite les lieux nous parurent à tous bien ennuyeux.

Nous décidâmes alors de revenir à la cité de Karas, car la ville était assez grande et en nous faisant oublier ainsi qu'en changeant de quartier, avec l'argent récolté, nous pourrions refaire notre vie .
Sur le chemin du retour ,au deuxième jour ,nous entendîmes de nouveau le bruit que je connaissais déjà :celle du dôme qui était apparu .Discrètement nous nous approchâmes et  vîmes le bâtiment qui était de retour au même endroit que la dernière fois .En arrivant par l'arrière ,nous collant à la surface métallique lisse de ce bâtiment ,nous écoutâmes les conversations des moines .

Ceux-ci était inquiets, car ils avaient perdu leurs écrits qui apparemment étaient très importants pour eux, mais ils étaient aussi très inquiets car leur chef Abraxal était furieux de cette perte .Apparemment ces derniers temps celui-ci avait changé et était plus virulent, le vortex lui parlait et semblait plus présent dans son esprit .Ils parlèrent aussi que derrière le vortex se trouvait des trésors et une source de pouvoir importante mais que personne n'était revenu pour en témoigner. Puis, ils rentrèrent dans le dôme.

Nous allions partir mais avant que celui-ci ne disparaisse de nouveau, un moine sortit du dôme en courant .Un peu surpris, nous le coursâmes et le rattrapâmes rapidement.
Nous vîmes que sous la toge se trouvait une jeune femme apeurée et craintive dénommée Sylen .Elle nous expliqua rapidement vouloir s'enfuir du dôme car leur maitre avait beaucoup changé et elle ne croyait plus dans les bienfaits de cette secte .Ancienne habitante du village où nous avions séjourné il y a peu, elle avait été recruté, elle et son frère mais commençait à regretter amèrement ce choix .Elle nous supplia de sauver son frère de la secte.

Quelle idiote ! Ses villageois consanguins n'avaient-ils donc aucune jugeote. Ceci dit cette cruche pourrait nous être utile si nous voulions récupérer les trésors du temple qui d'après ce qu'elle disait était profond et bien plus grand que ce que le dôme pouvait faire penser.




 
Sylen


Elle nous dévoila alors les plans des lieux et les différents rôles des moines .Tous les moines étaient des pécores ne sachant pas se battre et mis à part Abraxal et Grégor son garde du corps, pouvant nous opposer une certaine résistance, les autres seraient facilement maitrisable.

Nous acceptâmes d'aider la moine mais en ce qui me concerne je me fichais bien de son frère, seul les trésors des lieux m’intéressaient.
Nous partîmes alors tous les cinq vers la prochaine apparition du temple guidé par Leave qui en avait calculé les coordonnées et nous les avaient divulgué.

Rebroussant chemin vers le village, nous le dépassâmes nous dirigeant aux abords des terres sauvages et sur ces landes désolées, nous fîmes la rencontre de trois hommes, des bandits qui avaient établi leur camp. Ils s'approchèrent de nous, regardant tout ce que nous transportions et demandèrent ce que nous faisions là.
A notre vue, les hommes firent vite le compte et savaient très bien qu'ils n'auraient aucune chance contre nous quatre ou du moins même s'ils gagnaient, les pertes seraient lourdes .Alors, ils firent mine d'être accueillants et aimables envers nous.


Leave, naïf et ne connaissant pas visiblement les bassesses de ce monde leur ouvrit les bras et tomba dans le panneau .Mais Daylen, Tassia et moi, n’étions pas dupes et nous leur demandâmes de déguerpir au plus vite
Mais une fois le dos tourné,nous pressâmes Daylen afin qu'il utilise ses flèches sur les hommes qui ne s'attendraient pas à une attaque à revers.





 
Daylen décocha alors une flèche magistrale qui tua un des hommes sur le coup pendant que Tassia et moi chargèrent. De son côté Leave usa de ses pouvoirs psychiques et lança une attaque mentale sur l'homme qui nous faisait face.

Un peu étourdi par les pouvoirs psy du nano, nous vîmes vite à bout moi et Tassia du deuxième type .Voyant cela, le troisième s'enfuit à toute blinde, détalant la campagne avec vélocité.
Courant derrière lui, je puisais dans mes dernières ressources pour rattraper ce salop qui n'hésiterait pas s' il nous filait entre les doigts à prévenir ses petits copains et à nous tomber dessus en surnombre.   Daylen avait bien essayé de le stopper avec ses flèches mais il manqua son coup .Je finis alors par arriver à son niveau et lui donnais un coup de bouclier qui le stoppa net ,puis essoufflé je le mis en joug avec mon épée .



 
Hawmett

L'homme sur le sol demanda notre pitié promettant  de ne prévenir personne et de partir très loin .Daylen et Leave acquiescèrent à ses supplications et Tassia resta de marbre.
Voyant que le groupe voulait le sauver je cédais et tendis une main au pauvre bougre en disant « Bon OK, c’est bon, tu ne nous as rien fait après tout, nous te laissons libre, tu peux partir.»
L’homme, le sourire aux lèvres attrapa ma main pour se relever et j'eus à ce moment le bonheur de  voir la surprise dans ses yeux quand mon épée lui transperça l'abdomen .Crève charogne lui criais je.

Le sang obstrua sa bouche et le bandit s'étala  sur le sol dans un gargouillis guttural.


"Bon c'est bon, on peut y aller maintenant" J'avais coupé court aux discussions interminables sur son sort et m'étais ainsi éviter une affreuse migraine.Il n'y avait plus de problèmes et nous pouvions continuer notre route .

Leave , lesyeux horrifiés me regarda stupéfait et resta un moment sans rien dire .Pauvre gamin, le faire vivre dans un cocon ne lui avait servi à rien, il était temps que quelqu'un lui montre la vraie vie.
Puis, nous arrivâmes enfin au lieu dit où le temple devait apparaitre dans la journée. Nous nous postâmes et après des heures interminables d’attente, il se matérialisa enfin devant nous.
Malheureusement, l'entrée se trouvait devant nous et nous nous fîmes vite repérer .Nous essayâmes bien de nous faire passer pour des gens voulant rejoindre leur organisation, mais rien n'y fit et nous dûmes combattre les trois moines qui étaient sorti de là.

Daylen et moi firent face  chacun à un moine pendant que Tassia poursuivait un autre qui s'était enfuit vers le temple suivi de près par Leave.

De mon côté, j’eus du mal à me débarrasser de cette moine fanatique qui me faisait face et qui malgré les apparences, savait se battre surement transcendé par sa folie.
Daylen lui eut moins de mal que moi et tua son adversaire rapidement. La jeune femme finit par me casser les couilles, au sens propre comme au figuré alors poussé par mon orgueil et ma fierté d’homme, je mis à terre cette chienne enragée et lui ordonnait de rejoindre prestement son dieu en lui coupant la gorge.

Tassia qui avait récupéré le scientifique  du groupe le ligota et nous lui posâmes des questions sur le fonctionnement du temple .Puis, nous partîmes dans son antre car le temps nous était compté avant que la bâtisse ne s'éclipse de nouveau.

Nous entrâmes le plus silencieusement possible et nous empruntâmes un ascenseur qui nous mena au niveau des  appartements des moines .Une odeur agréable emplissait les lieux et nous vîmes certains s'affairer à la préparation d'un bon repas qui aiguisa notre appétit .

Evitant soigneusement la zone nous nous dirigeâmes vers les appartements d'Abraxal et de Grégor .Tassia ouvrit la marche mais se fit vite repérer  par le gourou de la secte qui hurla et commença à déverser sur nous ses pouvoirs.



 
Abraxal


Nous chargeâmes moi et Tassia mais l'homme me neutralisa rapidement en me projetant sur le mur et en me comprimant contre celui-ci pendant qu'il évitait les dagues  de Tassia .Mais ,trop occupé par nous deux ,l'homme ne put contenir alors les attaques psychiques de Leave et les flèches de Daylen qui au bout d'un certain temps finit par s'écrouler .
Libéré de mon étreinte ,je dus faire face immédiatement à Grégor qui avec son épée à deux mains me martela de coup et me blessa grièvement sans que je ne trouves aucune faille à sa défense .Là aussi les attaques combinées de mes compagnons plus libre de leurs mouvements finirent par achever ce colosse et ce glaive aguerri .




 
Grégor



M'affalant un long moment pour reprendre mon souffle ,tailladé par de multiples blessures ,je vis soudain Leave se mettre à crier ,nous demandant tous de le suivre car il savait comment traverser le vortex .Des voix dans sa tête le lui avaient murmuré .
Hum, le petiot était en train de péter un câble et ce n'est pas dans mon état que je pourrais m'en sortir si il y a avait une entourloupe là dessous.Profitant du chaos laissé par Leave qui s'agitait en tout sens pour s'expliquer ,je m'éclipsais pour rejoindre la sortie sans rien dire .


Une fois à l’extérieur ,je m’écroulais contre un rocher ,paralysé par mes blessures .avec Sylen à mes cotés .J'attendis un long moment et vit plus tard Tassia revenir avec tous les autres moines.Puis le temple disparut emportant avec lui Leave et Daylen qui d'après Tassia avait traversé le vortex .



Nous rentrâmes alors au village avec les rescapés et continuâmes avec certains d'entre eux notre route vers Karas.Les mois passèrent .......et un jour quelle ne fut pas ma surprise de revoir Daylen à la table d'une taverne .Il me raconta alors ce qui s'était passé : après avoir traversé le vortex avec Leave ,les deux sbires avaient atterri dans un bâtiment entouré de ténèbres et illuminé de l'extérieur par une boule de feu énorme qui aurait cramé tous visiteurs qui n'auraient pas eu la protection adéquate .Puis ,ils fouillèrent les lieux ,firent face au protecteur défaillant des lieux ,une sorte de chevalier métallique avec une épée et un bouclier qui protégeait l'endroit de toute intrusion . Ayant abattu ce gardien grâce à une arme puissante trouvé sur place ,ils découvrirent qu' une intelligence artificielle dirigeait les lieux et que celle ci voulait être sauvé .Ils l'emportèrent avec eux dans un cube lumineux métallique mais le combat contre le gardien avait abimé la structure du bâtiment qui allait se déliter d'une minute à l'autre alors ils foncèrent tous les deux vers le vortex mais Leave ne fut pas assez rapide et fut perdu ainsi que le cube.
Daylen attendit alors seul dans le temple ,qu'une nouvelle apparition se fasse et sortit au bout que quatre mois  de ce cloitre .


J'étais heureux de ne pas avoir suivi ses deux fous dans leur voyage car je n'aurais jamais survécu à ses dangers mais félicitais Daylen d'avoir survécu à tant de défis .Je lui payais une dernière pinte et le laissait à sa nouvelle vie car moi de mon coté d'autre voyages aussi intéressants m'attendaient.
           







 
_________________
Avoir des griffes n'est pas être lion.


Dernière édition par Arganarion le 02/09/2015, 22:45; édité 4 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 04/08/2015, 15:37    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Gorath
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 11 Nov 2008
Messages: 3 142
Localisation: Tarbes
Jeux maîtrisés: Talislanta, Planescape, Plagues, Donjons Louforcs, Maléfices, Cthulhu, Vampire
Masculin Verseau (20jan-19fev)
Joueur ou MJ: Les deux !

MessagePosté le: 28/08/2015, 01:55    Sujet du message: [Rapport S1] Numenéra Répondre en citant

[EDIT: ARCHANE]: Les rapports de la saison 1 commencent ici.


HISTOIRES A CROIRE (OU PAS) 


Les geôles de cet endroit crasseux sentaient l’urine, et la crasse qui jonchait les murs et le sol attestait de l’inexistant passage des services de nettoyage. On y enfermait tous les marginaux de la ville : les voleurs, les détraqués et bien entendu les meurtriers. Francky avait été enfermé il y a 3 jours de cela. On lui avait donné un bol d’eau et de nourriture le premier jour, et puis plus rien. La soif, principalement, se faisait sentir. Il savait qu’il n’en avait plus pour longtemps à vivre. Un jour, deux jours tout au plus.


Francky 


Et puis ce vieux gars fut emmené à deux cellules de la sienne. Il resta muet dans un premier temps, pendant plusieurs heures. Puis, sur un ton de folie, entama la discussion, dans un premier temps sous forme de monologue. Il disait s’appeler Quency. Parmi toutes ses incohérences, chansons sans queue ni tête, ce dernier informa néanmoins Francky de l’exécution programmée pour le lendemain matin. Tout le monde y passerait, très certainement pour faire le vide. Il ne restait plus aux malheureux enfermés qu’à discuter, et à attendre leur sort.


Quency 


Malgré tous ses délires, Quency raconta plus ou moins son histoire : il s’était embarqué dans un groupe de Jacks, qui ne cherchaient qu’à détrousser les voyageurs, et à amasser des richesses. Leurs têtes à tous avaient rapidement été mises à prix. Son ton méprisant indiquait clairement qu’il ne s’intéressait guère à ce genre d’activités, et qu’il s’était plus ou moins retrouvé là par hasard. C’était le destin, comme il disait. Ce dernier l’avait porté avec ces gens-là, et faisait que désormais, il était là dans sa cellule, à discuter tranquillement. Peut-être oubliait-il l’issue dramatique et la corde qui viendrait lui étouffer la gorge aux premières lueurs du jour ? L’homme, malgré ses problèmes psychiques visibles, semblait serein.

Quoiqu’il en soit, Francky décida d’entretenir la conversation, jusqu’à ce que le vieil homme lui révèle où il avait caché le trésor de ses moins que rien de partenaires, après les avoir volés et s’être enfui en pleine nuit avec leur butin. Puis le silence retomba et la nuit s’installa doucement. Francky se lança à son tour et expliqua à Quency la raison pour laquelle il se trouvait désormais là.
C’était un concours de circonstances. Alors qu’il avançait rapidement dans la rue, il tomba sur un homme en train d’égorger une jeune femme. Le brigand poussa le cadavre dans ses bras à lui, jeta son arme, et détala. Il n’y avait aucun témoin, et la milice avait étonnement vite rappliqué. Francky, couvert de sang, fut désigné comme le coupable idéal… Lui n’était que bijoutier, on lui avait demandé d’expertiser plusieurs joyaux rares, et de venir retrouver en ville un certain Cooper, s’il trouvait quelque chose de particulier. Déjà, la requête lui avait semblé louche, mais le prix en valait la chandelle. Et donc, quand il aperçut les lettres D.E.R.T. en minuscule à l’intérieur d’une facette de l’un des joyaux, Francky supposa que l’information lui rapporterait gros.

A partir de ce moment-là, Quency se leva et demanda confirmation. « D.E.R.T. » ? Francky acquiesça, et tandis qu’il allait continuer son récit, il stoppa en voyant le vieil homme sortir un petit objet de sa poche : une clé. Quency ouvrit sa propre cellule et sortit tranquillement, laissant un Francky bouche-bée. « A demain Francky, si j’ai le temps d’assister à ton exécution, je passerai. Promis. »
_________________


Revenir en haut
Arganarion
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2010
Messages: 1 300
Localisation: laslades
Jeux maîtrisés: cinema, jeux videos
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 兔 Lapin
Joueur ou MJ: Joueur

MessagePosté le: 01/09/2015, 10:00    Sujet du message: [Rapport S1] Numenéra Répondre en citant

Numénéra

Le Neuvième Monde




Le Prix de la Justice






Quelque part , au Palais d'Esperia



L'homme se tenait droit et dominait cette vaste salle luxueuse, il revêtait une tenue  finement ouvragée noire aux reflets mordorés, lourde toge à l'apparence martiale marquant son autorité et son  statut. D'âge mur, les cheveux bruns, le regard noir et dense, ce nano prestigieux et confiant aux airs inquisiteurs et hautains, se dénommait  Azorius Beleren, maitre du palais d'Esperia et Haut Membre du Consortium de l'Infini. Connu et reconnu dans tout le Neuvième monde pour ses découvertes et sa compréhension fine et affutée sur les  mystères de notre monde .Cet homme influent semblait attendre quelque chose dans cet antre somptueuse calmement, tel une statue de marbre se fondant dans le décor.

Richement décorée, la pièce était ornée de draperies ivoire et azur ,les couleurs de la prestigieuse  famille Beleren .De forme octogonale ,elle arborait huit énormes colonnes de marbre bleu et ivoire avec six alcôves dans lesquelles étaient logés des statues de métal doré finement ouvragée et ciselée représentant les dieux ,créateur de notre monde .

Sur les murs, de lourdes plaques en or marquées par de nombreuses écritures retranscrivaient l’histoire, les découvertes et les préceptes de cette famille puissante.

Tout contre ,des braseros placés en cercle encadrant ces statues immenses et magistrales  agitaient les ombres des lieux dans une étreinte folle contrastant avec les rayons chatoyants d'un puit de lumière central en forme de dôme qui illuminait le cœur de la salle donnant au lieu un caractère sacré .

Sur le sol, du marbre, bleu et blanc avec le symbole des Beleren placé au centre.
 




Puis des jeux de lignes azurs et ivoires toujours faite de marbre entourant le symbole comme une sorte de labyrinthe reliant l'entrée de la salle au trône où l'homme se trouvait là pensif ,comme figé ,le port altier, aucune expression ne s'échappait des traits de son visage .Il attendait  sereinement la suite des évènements .





 

Soudain les grandes portes métalliques à double battant portant elles aussi le symbole de la  famille s'ouvrirent dans un bruit sourd rompant le silence presque religieux du moment.
Deux gardes en armure métallique complète firent alors leurs entrées trainant avec virulence un homme et le jetèrent au centre de la pièce .L'homme arborant de nombreuses contusions  se releva péniblement et fit face au Maître. Il était de bonne stature et revêtait une cotte de mailles de belle facture  avec les armoiries Beleren, montrant que l'homme avait un statut surement élevé et important .Sa face était salement amochée et son front ensanglanté. Dans son regard, on pouvait lire plusieurs  émotions: l'incompréhension, la peur et la crainte.
 

Le Seigneur regarda fixement l'homme avec dédain et mépris .Il garda le silence un long moment .Puis, prit la parole.

-« Davon, mon Commandant, mon ami, moi qui croyait bêtement que ta loyauté m'était acquise .Peux-tu seulement imaginer quelle a été mon désappointement quand j'ai appris que tu avais essayé d'insurger tes propres hommes contre moi, que tu as essayé vilement d'usurper ma place .Moi, celui qui t'avait donné une chance depuis des années de devenir un homme d'exception et respectable. Voilà que sur une vile impulsion, tu révèles ta nature fourbe et sournoise après tant d'années où je te croyais mon ami.»

L'homme acculé et accusé se reprit et afficha désormais une position droite, regardant son maitre avec défi et colère.






_ « Vous vous dites respectable et honorable, mon Seigneur, mais vous avez changé Maitre Beleren, la corruption et le pouvoir  sont  en train de ronger votre âme et votre cœur. Ce palais  derrière son apparence enchanteresse n'abrite plus qu' un nid de vipères plus voraces les unes que les autres et sans état d'âme .Elles vous dévoreront un jour à votre tour ,croyez-moi sur parole .Vous êtes en train de sombrer dans les ténèbres et vous ne vous en rendez même pas compte ,vous ne voyez même pas que la colère gronde , couve au sein de vos suivants et même de vos proches .Alors vous pouvez m'accuser de tous les maux qui ne sont pas de mon fait mais vous découvrirez peut être un jour mais trop tard que vous êtes aller trop loin et que vous avez puni la mauvaise personne ,peut être encore la seule qui vous soit encore fidèle . »

Un rictus de colère apparut soudainement sur le Seigneur qui se reprit rapidement et arbora de nouveau son visage hautain, condescendant et indifférent.

-"Comme il est facile de nier et d'accuser les autres de ses propres erreurs, j’osais espérer tout de même que dans un sursaut d'orgueil et d'honneur ,tu oses au moins me dévoiler tes méfaits ,d'homme à homme, mais pour le coup je crois que c'est toi qui a changé et qui es aveugle à ta déchéance ,Davon .Dommage ! J’aurais peut-être pu te pardonner tes erreurs  après tous les services que tu as rendu à notre grande famille mais visiblement ton âme est déjà perdue.»

Davon fit un pas en avant, lançant un doigt accusateur vers Azorius, il reprit.

-« Tout au long de ses années pour le pouvoir et l'argent  ,vous avez bafoué tout ce en quoi vous avez cru ,vos idéaux sont bien loin désormais et certains de vos enfants sont le reflet de votre perversité .Je suis peut-être la seule personne de ce palais assez franche pour vous montrer la vérité en face et vous la clamer à haute voix même si je sais que cela va certainement me couter la vie ,mais à quoi bon vous servir désormais ,vos certitudes sont tellement grandes ,vous vous croyez l'égal des dieux .Alors ,jouer tant qu'il est encore temps mais vous paierez ,croyez-moi bientôt le prix de vos péchés et lourdement . »

Cela suffit !!! hurla le Seigneur Beleren tout en se levant de son piédestal, excédé par tant d'audace et de rébellion.





Il leva alors la main du haut de son trône et serra à distance la gorge du pauvre Davon qui fut soudain levé à travers les airs par un force gigantesque .Mettant les mains à sa gorge ,gigotant comme un ver au bout d'un hameçon ,il tentait désespérément de desserrer l'étau qui se refermait sur lui mais l'air commençait à lui manquer .

Allait-il mourir ?

L'étreinte du Maitre lâcha à l'extrême limite et Davon tomba sur le sol, il rampa alors et se tortilla cherchant dans un râle agonisant empli de souffrances à récupérer l'air si précieux à sa survie.
 
-« Pauvre insolent ! Quelle déception et quel gâchis ! Mais je te réserve une dernière chance mon ami, dit-il cette fois d'un ton glacial et méprisant .Dans ma grande mansuétude, je vais t'accorder le Jugement des Dieux, nous allons voir ce qu'on prévu pour toi les puissances supérieures .Aussi, je décide à cet instant que tu affronteras ton élève le plus doué, ton favori, celui que tu considères comme ton fils et nous verrons bien si tu mérites la gloire et mon respect ainsi que celui des Dieux.»


Davon se releva mais il n'était plus le même homme ,cette fois il était réellement  brisé ,cette épreuve à laquelle il n'aurait jamais cru un jour faire face, était certainement celle qu' il redoutait le plus .Soit il tuait celui qu’il considérait comme son fils  ,son élève et il vivrait avec cela sur la conscience toute sa vie et deviendrait l'être vil dont l'accusait son maitre .Soit il se laissait tuer mais laissait alors son élève dans les griffes des Beleren ,seul et sans soutien .Le jeu était pervers et sous des airs de Justice était calculé avec précision .Rien n'était due au hasard dans cette famille machiavélique, intelligente et cruelle .

Il était acculé et n'avait plus que deux échappatoires, deux chemins qu'il ne souhaitait pas emprunter.

Les gardes firent venir alors le plus habile des élèves de Davon, le plus prometteur et Kaine rentra dans l’arène.

L'homme ou plutôt devrais-je dire le mutant était fort et rapide, ses cheveux blonds cendrés courts et bien taillés encadrait un visage émacié et pale .Ses yeux perçants en amande aux reflets bleu vert exprimaient sa férocité latente .Ses oreilles acerbes longues et pointues quant à elle dévoilaient son animalité intrinsèque. Enfin, ses crocs acérés eux arboraient sa bestialité naturelle.



 
Kaine


Les deux hommes choisirent l'épée et le bouclier pour s’affronter, ils se préparèrent méticuleusement et Kaine ne montra aucune émotion quant à la situation. Il regarda son maitre d'armes froidement dans les yeux, appliquant à la lettre ce que son mentor lui avait appris : Sang-froid et concentration quel que soit la situation. Les deux Glaives prirent alors  position au centre de la pièce et se jaugèrent un instant.

Puis, Kaine tenta une  première attaque vive et puissante mais trop prévisible .Elle fut paré immédiatement par Davon qui riposta sans attendre mais celui-ci retint son coup au dernier moment .Kaine voyant cela fixa son maitre et montra les crocs sans rien dire .Davon comprit que son élève ne tolérerait aucune pitié de sa part, précepte très éloigné de tout ce qu'il lui avait appris.

Puis, le combat reprit et cette fois pour de bon .Davon attaqua alors à plusieurs reprises, faisant s'abattre sur son élève, une pluie de lames qui le blessa superficiellement mais qui ne laissait aucune possibilité de riposte .Sur la défensive, Kaine dut découvrir sa position pour se sortir de ce piège ce qui lui valu une blessure plus profonde sur le flanc.

Les premières gouttes de sang tombèrent sur le sol immaculé des lieux et les deux hommes se firent face à nouveau chacun avec son bouclier en avant .Il fallait que Kaine trouve une solution et vite.
Décidé à prouver sa valeur et à ne pas baisser les bras, Kaine chargea alors et au dernier moment fit volteface en évitant de justesse la lame du Commandant avec une agilité et une rapidité hors du commun .Il passa sa garde et lui donna une estafilade bien placé au niveau de la jambe, ce qui ralentirait son adversaire dans ses mouvements.

Le Maitre d'armes riposta avec efficacité mais Kaine esquiva encore le coup de justesse grâce à une acrobatie.

-« Je ne pensais pas que tu avais autant progressé ses derniers temps "dit Davon d'un ton fier. »

-« C'est parce que j'ai eu le meilleur des maitres, mais comme le dit l’adage, un jour l'élève finit par dépasser le maitre "répondit Kaine en lançant d'autres assauts qui furent parés aussitôt. »

-« Je suis désolé, tu aurais pu ,certes, me dépasser un jour mais malheureusement pour toi ce n'est pas aujourd'hui que tu y parviendras, ni jamais d’ailleurs, car tu vas mourir aujourd’hui. » Rétorqua Davon .

Kaine ne céda pas à la provocation de son maitre et ne dit plus rien, profitant des derniers assauts pour observer, il vit que l'entaille faite auparavant commençait à faire son effet et que la garde de son maitre avait une faille, car ses appuis étant douloureux, ils étaient moins efficace et Kaine,lui, était plus rapide .

Alors, il martela de coups Davon toujours sur son côté le plus faible, l’obligeant à utiliser cet appui le plus souvent possible.

Kaine subit quelques entailles encore superficielles mais Davon était de plus en plus vulnérable alors voyant une opportunité, il perça sa défense par le biais d'une acrobatie, et se retrouva derrière son adversaire.

Davon se retourna et asséna un coup rapide et précis qui s'arrêta net, non loin de la gorge de Kaine , car il était déjà trop tard ,Kaine n'avait plus d'épée dans la main car celle-ci était fiché dans le flanc du maitre d'armes .Celui-ci regarda comme surpris ,puis il mit les doigts à sa bouche et vit qu'un filet abondant de sang était en train de dégouliner.

Il mit genoux à terre lourdement.

-"Bravo, mon fils, tu as été plus fort, mes enseignements ont porté leur fruit...... je suis vraiment désolé. "

Puis, il s'écroula .Le sang se répandit alors effaçant peu à peu le symbole des Beleren marqué au sol.




 
Kaine

Kaine était blême et fermé, machinalement, il mit un genou à terre en signe de soumission et de dévotion .Azorius s'approcha alors et comme il aurait félicité un chien d'avoir rapporté la balle à son maitre, il félicita Kaine d'avoir exercé sa justice.

Mais cet évènement sombre et révélateur avait semé une graine dans l'esprit du mutant, qui n'allait cesser de pousser et de grandir, celle de la liberté et de l'insurrection.

Il s'échapperait un jour de cette  prison dorée et cruelle dont il était à la fois l’esclave, le prisonnier, le cobaye mais aussi son plus fervent gardien et défenseur .Un paradoxe pervers et diabolique.
Comme pour ce combat, il faudrait jouer la carte de la patience et attendre une faille, une opportunité mais un jour Kaine se libérerait du joug des Beleren, il en fit la promesse devant le corps de son maitre, Davon .


            

_________________
Avoir des griffes n'est pas être lion.


Dernière édition par Arganarion le 26/04/2016, 20:50; édité 10 fois
Revenir en haut
Arganarion
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2010
Messages: 1 300
Localisation: laslades
Jeux maîtrisés: cinema, jeux videos
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 兔 Lapin
Joueur ou MJ: Joueur

MessagePosté le: 11/09/2015, 18:26    Sujet du message: [Rapport S1] Numenéra Répondre en citant

Le Neuvième Monde

Les prémices du Destin
      






Kaine avait été envoyé en mission commerciale dans une cité voisine pour le compte de la famille Beleren .Une énième mission pour ses maitres dans laquelle il devait acquérir un combustible à chaleur.
Quand soudain il reçut un message urgent délivré par un micro-moustique messager.

Le message était plus que surprenant car Arkanis,le plus jeune fils d'Azorius Beleren  avait  quitté la maison et avait  rejoint une maison rivale.Celui-ci  avait fourni ses serviteurs comme sujet d’expérience et les accusations les plus dures à son encontre étaient formulées. Cela n'étonna guère Kaine qui avait déjà assisté aux macabres expériences du jeune et surdoué nano .

Arkanis avait rejoint le Baron Tichronus, un noble connu pour ses excès dans la violence et son gout prononcé pour le sadisme. L'alliance de ses deux êtres vils et dépravés ne donneraient certainement rien de bon et les ordres étaient  clairs.

Kaine devait retrouver Arkanis et le faire passer par le fil de l'épée,sentence prononcée pour sa  haute  trahison .Il n'allait pas se faire prier ,l'opportunité de tuer un de ses maitres ,il en rêvait depuis longtemps et il était content de pouvoir mettre un terme à la folie sadique du nano qui savait siphonner l'essence vitale de toute vie et qui était capable d'infliger des blessures inimaginables tout en gardant ses cobayes en vie.

 Abandonnant sa tache, il chevaucha vers Uxphon, ville du Baron  Tichronus, excité et pressé d'exercer cet ordre ,il voyagea nuit et jour presque sans aucune pause et franchit une grande distance afin d'arriver avec ses hommes le plus rapidement sur les lieux.

 



Kaine et ses hommes


Sachant qu'Arkanis pratiquait ses expériences douteuses sur des prisonniers, comme il le faisait au palais d'Esperia .C'est tout naturellement que Kaine et ses hommes  se dirigèrent  vers la prison  en premier. Prison qui se situait un peu à l'écart d'Uxphon ,car les aristocrates de la cité préféraient ne pas voir la lie de leur société sous leurs fenêtres.

Cette position isolée était l'endroit rêvé pour Arkanis qui pouvait s'adonner à ses pratiques déviantes en toute  discrétion .
 Kaine et ses hommes attaquèrent  la prison, au risque de déclencher une guerre ouverte entre les deux maisons.Mais cela Kaine s'en fichait ,voir  la Maison des Beleren  détruite lors d'une confrontation ,il n'en avait que faire et presque l'espérait.


Kaine dirigea ses hommes avec rapidité et efficacité .Mais ,au plus fort de la lutte, une détonation retentit. En effet ,un des garde avait sur lui une ceinture explosive qu'il déclencha en voyant que la situation était perdue.

Un bruit sourd résonna ....puis la poussière ...et l'obscurité ........




Quand Kaine se relèva ,il était  au milieu des débris , miraculeusement intact mais entouré de cadavres. Un peu sonné ,il regarda autour de lui ,il n'y avait aucun survivants.Il se dirigea alors vers les cellules. Là , deux hommes étaient encore en vie ,apparemment deux prisonniers . Un était nu comme un ver ,couché par terre. l'autre était un vieil homme avec des yeux blancs emmitouflé dans une toge grise. Autour d'eux, des cadavres de gardes et de prisonniers à perte de vue . Kaine se rendit compte alors qu'il était le seul survivant de sa petite expédition. En revanche ,il  ne retrouva  aucun cadavre,ni aucune trace  de ses hommes .

Comment était ce possible ?


Puis, le vieil homme prit la parole



 

"-Quency, je suis Quency et tu es perdu. Voici Olrik, lui aussi est égaré." Dit le vieil homme en montrant le prisonnier nu .

 Puis,, il reprit

"-Je savais que tu viendrais, l'homme que tu cherches n'est pas ici, il est déjà parti."



De son coté , l'homme nu, se releva précautionneusement, tout en entendant celui qu'il avait rencontré plus tôt sous le nom de Quency le présenter. l'homme était grand ,bien bâti ,les cheveux et la barbe rousse ,son teint était pale et buriné. Sans s'étonner plus que ça d'être dévêtu, il s'ébroua et se dressa bientôt près des autres, mal à l'aise d'être en intérieur avant tout. Sa vie dans les Terres Sauvages l'avait rendu méfiant des environnements fermés ; l'air frais, le vent, les grands espaces étaient ce qui le définissait en tant qu'homme.

Il hocha simplement la tête pour signifier son salut à la compagnie, et se dirigea vers le coin où les geôliers avaient abandonné ses affaires. Il se rhabilla rapidement, se sentant tout de suite mieux dans ses vêtements de peau. Il harnacha son arc sur son dos avant de revenir vers les autres, prêt à partir maintenant.





Olrik



Il lança un regard circulaire sur les lieux, une lueur d'inquiétude s'allumant en voyant les corps entasser dans les couloirs. Il cherchait des réponses sans oser encore poser les questions. Il se frotta la barbe comme pour se donner une contenance.

- " Sacré carnage... "


Mais l'heure n'était pas au discours et  les trois hommes furent d'accord pour ne pas s'attarder dans la prison.Puis ,tous ensemble ils détalèrent .

Il ne fallait pas trainer , l'explosion allait attirer du monde et il ne ferait pas bon être là quand la cavalerie arriverait . Ils arrivèrent à la sortie et devant la porte d'entrée, ils enjambèrent des tas de cadavres de gardes,tués dans des circonstances qui n'étaient pas claires.
Mais qui avait fait ce carnage ,ce n'était pas Kaine ,ni ses hommes qui restaient introuvables .

C'est alors qu'apparut  une femme fine, avec des vêtements de soie très fluide qui voletaient au vent . Les yeux bridés ,plutôt jolie ,elle brandissait un katana d'excellente facture. Elle se tenait fièrement devant nous, et ne portait  pas d'insigne de garde.



 

Tiens ,tiens tiens mais qui voilà ?

Êtes vous des  hommes de Tichronus ? Des prisonniers de guerre, ou de vulgaires voleurs de poules ?

rétorqua la mystérieuse et diaphane jeune femme 





      

_________________
Avoir des griffes n'est pas être lion.


Dernière édition par Arganarion le 21/12/2015, 16:43; édité 1 fois
Revenir en haut
Arganarion
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2010
Messages: 1 300
Localisation: laslades
Jeux maîtrisés: cinema, jeux videos
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 兔 Lapin
Joueur ou MJ: Joueur

MessagePosté le: 27/10/2015, 10:45    Sujet du message: [Rapport S1] Numenéra Répondre en citant







Prison d'Uxphon


Kaine s'avanca vers la jeune femme avec assurance ,il portait une armure d'écailles noires et des habits souples et résistants de belle facture .Dans sa main ,une épée finement ouvragée elle aussi de facture peu commune  , noire veinée d'un élément bleu-vert luminescent .


L'homme était grand ,les cheveux blonds cendrés courts ,les yeux clairs ,musculeux ,il avait une certaine prestance  mais le plus remarquable était sans doute ses oreilles pointues ,ses canines sur-développées et cette férocité qui émanait de lui ,comme si l'on  avait face à soi un prédateur ,il avait un charisme bestial ,animal .Il semblait cependant soucieux et fermé.

"-Si je suis un prisonnier ou un voleur de poules ?"

"-On est tous prisonnier de quelque chose Madame et franchement ais je vraiment l'apparence d'un voleur .Je suis le Capitaine Kaine et nous sommes les seuls survivants de ce massacre, je dois arrêter un homme à la solde du Baron Tichronus et ma mission est prioritaire alors est ce que  l'un de  vous a vu mes hommes ou autre chose qui pourrait m'aider dans ma tache ."

"-je ne vois ici que des cadavres de gardes et de prisonniers "

Puis se retournant vers Quency

"Et vous vieil homme vous semblez me connaitre et savoir beaucoup de choses à ce sujet ,que savez vous sur Tichronus et l'homme que je recherche,vous avez dit qu'il était parti alors : Où  est il ?"

puis se retourne vers la femme mystérieuse

"Et vous Madame qui êtes vous et que faites vous ici ?"

Le vieil homme portait  une robe grise qui recouvrait sa  tête,il avait les  cheveux et  la   barbe grise. Il n'était pas particulièrement grand, ni très costaud et ne semblait pas être armé.

Lors de l'échange de paroles entre l'homme aux oreilles pointues et la femme au katana, il se dirigea dans un recoin sombre et en ressortit avec un petit sac. Plongeant la main dedans, il en sortit un fruit qu'il porta immédiatement à sa bouche.

Il répondit une fois sa bouchée terminée :

"Où est il ? Il est parti. Si vous restez, vous ne le trouverez point. Néanmoins, vous suivrez l'inconnu qui sait des choses."

Il huma l'air longuement tandis que les autres échangeaient à nouveau ensemble, avant d'éclater de rire sans raison apparente, puis de montrer une direction.
Puis il reprit .

"L'air vicié attire les ombres. Le temps ne doit être perdu, pour offrir des opportunités."

Et il partit dans la direction qu'il venait d'indiquer.


Puis  Kaine se retourna vers la jeune femme qui répondit :"Quant à moi ,Je vais à la cité  état d'Uxphon et vous êtes sur mon chemin ."


Kaine regarda un moment la jeune femme ,l'air médusé puis jeta un œil vers l'autre homme qui n'avait pas dit grand chose depuis le début,l'homme avait une braise de haine et de fureur qui couvait en lui et brillait dans ses yeux , à la pensée certainement de celui qui était responsable de sa présence ici... De leur présence à tous, sans doute d'ailleurs...



 


Olrik


.Kaine les jaugea un instant tous les deux  d'un regard inquisiteur comme essayant de percer à jour leurs âmes.

Puis, Il écouta les paroles du vieil homme ,rangea son épée dans son  fourreau et d'un air décidé,emboita son pas en suivant la direction que Quency avait prise .

Il pressa le pas et arriva à ses cotés . Le vieil homme dénommé Quency  lança quelques paroles énigmatiques suite aux questions de Kaine qui laissa vite tomber toute tentative d'en comprendre le sens mais son instinct développé lui dictait de suivre cet homme .

En marchant ,Kaine regardait en contrebas la ville d'Uxphon vers laquelle il se dirigeait maintenant .La ville était industrielle et d'énormes oléoducs noirâtres  émergeaient de  ce méandres de métal et de crasse .De nombreuses volutes de fumées noires violacées s'échappaient lentement rejoignant un ciel morne ,bas et gris donnant à cet endroit un sensation d'oppression .L'air acre et poisseux était désagréable et le simple fait de respirer en ces lieux était gênant .





 

Quency se dirigea tout droit vers le Manoir du Baron Trichonus ,le manoir semblait presque désert car la majorité des forces vives de la ville avait été détaché aux incidents de la prison .
Arrivé sur les lieux  ,un orage éclata et une pluie battante se déversa sur nous ,la pluie dégagea alors une odeur acide et ferreuse .
La fille qui nous suivait à bonne distance se dirigeait elle aussi vers le manoir et s'attaqua directement à la porte d'entrée mais sans succès .Puis, elle me rejoignit aux alentours du bâtiment pour trouver une autre entrée .

Elle se présenta enfin à moi et me révéla son nom :Kaiko




 


Mais c'est Quency qui trouva le plus rapidement un moyen d'entrer et qui nous appela pour qu'on le suive .Je ne sais par quel moyen il avait réussi à déverrouiller la porte d'entrée du manoir mais ceci était fait et nous pénétrâmes dans la grande bâtisse.

Nous arrivâmes dans un vestibule d'où partait un escalier en colimaçon et qui menait vers la salle à manger .Nous fumes rejoint à ce moment là par le grand Olrik qui comme à son habitude resta muet comme une carpe ,nous regardant froidement .

Nous passâmes par la salle à manger dans laquelle se trouvait deux serviteurs du Baron .A notre vue ,ils semblèrent effrayés .L'homme cria à l'aide et la fille se recroquevilla ,terrifiée.
Je mettais en joug l'homme en lui ordonnant de se taire pendant que Quency enveloppé maintenant  dans une aura lumineuse blanche s'approcha calmement de la fille et lui parla doucement .
La servante visiblement subjugué par tant de gentillesse et cette aura ,donna de précieux renseignements à Quency : Le Baron n'était pas au manoir ,ni ses hommes de main les plus proches .L'homme cachait quelque chose et faisait ses expériences dans les sous-sols du manoir. Sous sols qui se déverrouillait grace à un livre situé au premier étage.
Nous trouvâmes rapidement la bibliothèque en empruntant l'escalier en colimaçon et trouvâmes le livre en question dans lequel se trouvait des symboles à actionner visiblement dans un ordre bien précis .

Soudain ,nous entendîmes "Hum-hum!!! Si vous cherchez le code ,hé bien vous avez trouvé la bonne personne "
Nous nous retournâmes et vîmes sortir des ombres  une jeune femme splendide aux yeux bleus perçants ,aux cheveux noir de jais ,habillé de cuir noir et tenant une arbalète dans sa main .
Cette personne était sorti de nulle part et aucun de nous ne l'avait entendu arriver mais

Qui était elle ?



 
Sélène

"je m'appelle Sélène et c'est à peu près tout ce que vous devez savoir "rétorqua t-elle

Je répondis alors " Très bien ,Et pourquoi nous ferions vous confiance ,qui etes vous et  d'où sortez vous ?

"Vous êtes peut être une acolyte du Baron et tout ceci n'est peut être qu' un piège ,nous nous passerons de vos services "

D'un ton froid et directif ,visiblement vexée "Très bien, mais sans moi ,vous ne  trouverez rien .Allez !! Je vous laisse ,bonne chance car il vous en faudra !! "

"Attendez!! cria Kaiko qui me prit le livre des mains et lui tendit ,le voilà "

"Ah !! enfin !! Il y a au moins une personne sensée dans votre groupe."en me dévisageant du regard  ".Bon voyons ça ,donc si je me souviens bien ,ce doit être ce symbole ,puis..."

"aaah !!"

Sèlène reçut une décharge électrique qui l'envoya au sol .Je l'aidais à se relever car elle était un peu sonnée .

"Merci !! C'est bon je survivrais  ,on peut y aller maintenant ,ne tardons pas "

Sélène nous mena alors  vers les sous-sols par une porte qui s'était dévoilé suite à l'actionnement du  code .Elle semblait bien connaitre les lieux et nous arrivâmes bientôt dans un endroit sordide ,sombre et lugubre ,un endroit putride où l'odeur de la mort était présente .Après avoir traversé un salle avec des cuves ,nous pénétrâmes  dans une autre salle où des cadavres en putréfaction servait soit  de garde manger ,soit  de lieu de ponte à quelque chose .

Oui , mais quoi ?

Nous avançâmes prudemment manquant de peu de  vomir tant cette odeur de putréfaction  était infâme puis ,tout à coup , avec une rapidité fulgurante des insectes ,sorte de scarabées araignées surgirent des ténèbres et se jetèrent sur nous .

Deux d’entre eux s' agrippèrent à Olrik et à moi et se greffèrent sur nos dos .J'essayais malgré tout de le déloger avec mon épée  l'intrus mais il était déjà trop tard ,l'insecte était  connecté a moi et je compris vite que si je venais à bout du parasite ,je me tuerais également car je ressentais comme une symbiose ,une connexion et ressentais les  blessures  de  celui ci .

Quency s'avança alors toujours entouré de son aura et sembla rentré en connexion avec eux ,ils s’arrêtèrent un instant .

"Nous ne vous voulons aucun mal .Comment pouvons nous vous aider? " rétorqua Quency

Un silence de mort plana un instant ,puis ,venant d'une statue logée au fond de la pièce ,émana une voix

"-Suivez moi "dit elle

La statue alors se délogea de son piédestal et nous mena à travers un boyau tortueux et grand .

Nous entrâmes alors dans un immense salle avec un dôme  où se trouvait un grand ver enroulé sur lui-même .A notre venue il redressa sa tête ,une sorte de bouche tentaculaire avec en son centre une rangée de crocs acérées .

 

Dévola


La statue se figea alors et une voix dans nos têtes résonna .Celle ci provenait du ver qui se présenta à nous sous le nom de Dévola .La créature n'était autre que la génitrice de toutes les larves vues dans la salle précédente .

Elle connaissait beaucoup de choses sur nous ,notre vécu ,nos histoires ,nos désirs les plus secrets .La créature contre toute attente était pacifiste ,sage et possédait de nombreuses connaissances dans beaucoup de domaine .Elle réussit sans mal a aiguisé notre curiosité  .et désirait que son espèce au bord de l'extinction subsiste .Elle nous expliqua  avoir besoin de notre aide car elle était bloquée dans cet endroit et contre toute attente ce n'était pas le Baron qui la retenait prisonnière mais c'était elle qui l'utilisait pour subsister .

Sin nous l'aidions ,en échange ,elle nous donnerait le moyen de nous enlever les larves à Olrik et à moi et nous en dirait plus sur notre destinée ,nos questions les plus intimes et nos ambitions personnelles.

Tout le monde acquiesça et accepta l'offre .Dévola nous expliqua alors ce que nous devrions faire en sortant d'ici .Elle ressentait une immense menace pour les siens et pour toutes créatures vivant sur cette terre .Cette menace était en train de grandir et de se renforcer ,nous devions agir promptement .
La menace était une  intelligence artificielle qui se trouvait a quelques lieux de là et qui devait être désactivé .
Elle nous révéla également le moyen d 'enlever nos hôtes parasites et nous demanda de ramener pour cela  deux objets rares :une lame impossible situé dans les montagnes et un anesthésiant
Après de nombreuses questions sur les détails de ce marché .

Nous remontâmes .

Mais un accueil des plus déplaisant nous attendait ,Isalta la maitresse dépravée de Sélène nous attendait avec ses sbires Drast , un jack portant un masque avec une lunette sur un œil et des habits de cuir  et Delbrune ,un glaive revêtant une armure lourde et une épée à deux mains .
La maitresse outrée du comportement de son esclave sexuelle ,la sermonna et lui ordonna .Cette bonne femme était grasse et perverse ,elle respirait le vice à plein nez . Elle portait des habits luxueux bouffants à dentelle qui ne masquait pas pour autant son âme putride .D'après ce que Dévola avait évoqué ,elle avait fait subir à Sélène les pires sévices sexuels dont je n'osais imaginer la dépravation .
 


Mais il était l'heure pour Sélène de se libérer et j'étais heureux de lui offrir cette opportunité chance que je n'avais pas pour moi même.

Le combat s 'engagea entre les deux factions et nous remportâmes le combat .


Sélène alors eut une petite entrevue avec sa maitresse en privé ,nous ne savions pas ce qu'avait donné celle ci mais en tout cas pendant un long moment nous entendimes les cris de la Baronne retentir dans le manoir.
Mais le temps nous était compté  ,les miliciens n'allaient pas tarder à revenir et nous devions partir prestement .Sélène nous guida alors vite vers le carrosse d'Isalta .Un habitacle luxueux tiré par deux libellules volantes.

Nous partîmes et décidâmes d'aller chercher en premier la lame impossible ,direction les montagnes du nord .

De mon coté ,le produit des fléchettes de Drast qui m'avaient touché précédemment ,m'avait rendu hors d'état ,malade à en crever ,je vomissais mes tripes .

Nous établîmes un camp de fortune avant la tombée de la nuit et je tombais de fatigue  ,anéanti par ce poison .Mais une autre surprise nous attendait ,dans la nuit ,un raffus réveilla l'escuade et nous vîmes un ours en train de dévaster notre carrosse .





Olrik avait disparu ,je n'étais pas en état de combattre et la féroicité de cette bête n'avait pas de limite .

Alors Quency nous révéla que l'ours n'était autre qu'Olrik ,telle était sa malédiction et tel était  son fardeau .Il s’approcha de la bête enveloppé dans son aura blanche et la calma .
Je compris pourquoi alors Olrik était nu dans la prison et pourquoi il avait survécu .





 
Quency

L'ours,une fois sa furie déversée sur la diligence et apaisé par Quency repartit comme il était venu et nous récupérâmes Olrik le lendemain qui dut répondre à quelques questions .Mais , l'homme resta évasif sur ce qui s'était passé la veille et nous en restâmes là .

Nous n'avions plus de véhicule de transport et nous  dûmes s'allier pour se sortir de ce pétrin .Nous récupérâmes les pièces utilisables pour les revendre au village le plus proche .
Puis, avec l'argent glané ainsi ,nous primes une place dans une caravane direction les montagnes ....

à suivre ......

            

_________________
Avoir des griffes n'est pas être lion.


Dernière édition par Arganarion le 26/04/2016, 21:18; édité 4 fois
Revenir en haut
Arganarion
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2010
Messages: 1 300
Localisation: laslades
Jeux maîtrisés: cinema, jeux videos
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 兔 Lapin
Joueur ou MJ: Joueur

MessagePosté le: 12/11/2015, 21:12    Sujet du message: [Rapport S1] Numenéra Répondre en citant

Numenera

Le Neuvième Monde


"La Lame Impossible"

Partie I




Kaine


Les jours passèrent et nous suivîmes la caravane vers les montagnes.Le chemin était poussièreux,rocailleux  et aride

Je récupérais doucement du poison des fléchettes de Drast aidé par mon symbiote, Quency était toujours aussi énigmatique et mystérieux, Kaiko directe et pragmatique, Olrik, égal à lui-même, taciturne, cherchant à maitriser la fureur qui sommeillait en lui .Quant à Sélène, elle restait imprévisible et déroutante, elle était comment dirais- je plutôt ouverte .....Ramenant à chaque soirée, une jeune femme ou un jeune homme pour la divertir, si vous voyez ce que je veux dire.

Enfin bref, toujours est-il que le voyage dura quelques jours dans une ambiance un peu bizarre. La cohésion de notre groupe était quasi inexistante, difficile d'en savoir plus sur mes compagnons de route, les réponses de Kaiko étaient brèves, celles d'Olrik inexistantes, pour Sélène ,elles étaient plutôt fuyantes et évasives ,quant à Quency, il était surement le plus sociable mais ses paroles semblaient sortir tout droit d'une prophétie et étaient ,par moment , difficilement compréhensibles.

Au dernier matin Olrik manqua à l'appel et nous arrivâmes sans lui à la ville étape de Karst .Une ville poussiéreuse entourée par des déserts de pierres ocre avec une population hétéroclite. Les gens ici-bas étaient soit en partance ou soit venaient d'arrivée .Nous mangeâmes un bout tous ensemble puis décidâmes de prendre des informations chez le cartographe du coin, un dénommé Willy .
D’après ce que cet homme disait et nos informations, la lame impossible semblait se trouver dans un ancien tombeau, apparemment celui d'une antique reine et chaque voyageur qui s'était aventuré là-bas ne revenait jamais ou alors ne parlait pas de ce qu'il avait vu en ces lieux.

Pour s'y rendre, nous devrions monter jusqu'à la ville creuse, logé dans les montagnes où apparemment des champs de cristaux luminescents poussaient et étaient devenus une attraction connue et prisée des  voyageurs de passage.

Avec ses maigres renseignements en poche, nous partîmes en début d'après-midi en direction de la ville et commençâmes à arpenter le sentier rocailleux. Après trois heures de marche Quency aperçut un groupe de cavaliers au loin .Voulant leur poser quelques questions ,Quency et moi décidâmes de partir à leur rencontre .Mais Sélène et Kaiko n'était pas de cet avis ,la région était dangereuse et le risque trop grand pour aller faire la causette a des gens inconnus .Le ton monta rapidement et nous nous séparâmes après quelques mots vifs .

Quency et moi allâmes donc à leur rencontre et à notre grande surprise ce groupe de cavaliers aux allures de bandits se révélèrent accueillants. Certes leur discours était très versé dans la religion mais comme il connaissait bien la région, il pourrait certainement nous être utile surtout que leur seigneur semblait posséder de vastes connaissances et être leur guide spirituel.
A notre arrivée au village, seul Quency eut le droit de rencontrer leur Seigneur car étant armé, je pouvais représenter une menace ou bien était-ce à cause de mon apparence un peu différente ?
Je me posais en attendant tranquillement Quency .Assis dans un coin j’attendais son retour ……..


Quand ........plus rien.



Je me réveillais alors avec un mal de crane infernal, ligoté et désorienté, j'étais torse nu avec face à moi une foule en colère criant

"Impur!! Démon !! Hérétique !!"


Agrémenté de quelques crachats et autres substances pour m'avilir et m’humilier.

l'un d'entre eux vociféra "Mes frères Brulons le et délivrons le de ce mal qui le ronge "

Oui !! !oui !! crièrent-ils dans une clameur effrénée.

Je ne comprenais pas ce qui se passait mais sut rapidement que le symbiote accroché à mon dos n'était pas au gout de mes hôtes.
Ils allaient m'amener au bucher quand la voix de Quency résonna




 
Quency


« -Mes frères, écoutez-moi ,j'ai vu votre Seigneur et il m'a chargé d'une mission ,je dois emmener cet impur faire un pèlerinage pour le repentir et le purifier avant de le délivrer et que son âme puisse rejoindre ses ancêtres . »

« Telles ont été les paroles du Seigneur et elles sont immuables comme vous le savez tous. »

Quency dut répondre à la foule en colère et réussit à les convaincre de me laisser à ses bons soins.


Nous partîmes prestement, mes affaires impies me furent jetés au visage et je sortis du village sous les indignations de la foule .Je n'avais jamais ressenti autant de haine à mon encontre et devais une fière chandelle à mon ami Quency, sans qui j'aurais fini brulé vif.


Nous nous éloignâmes et Quency m'expliqua alors toute l'histoire :Les habitants de ce village sont en fait des cannibales qui ont recueilli un homme mi organique mi synthétique appelé Sabaziah .Entité qui les a guidé et qu'ils ont pris pour un messie .L'entité est en réalité prisonnière depuis très longtemps de ces gens et comme il ne sait pas se battre ,il n'a jamais pu partir de cet endroit dépravé continuant à guider ces imbéciles .L'être a un savoir immense et a été créé avant la construction de la tombe de la reine, il a même connu cette personne .


Puis, il rétorqua

"Ces plouks pendant mon entrevue ont donc décidé que tu serais leur repas du soir mais ton symbiote a évité que tu finisses en ragout "rétorqua Quency avec un léger sourire, levant un sourcil comme à son habitude quand il semble amusé de la situation.


Enfin  après un silence il continua.


"Finalement, tu vois ton symbiote aura servi a quelque chose ,rien n'est un hasard Kaine et ce qui te parais être une injustice ou un mal aujourd'hui peut être parfois un bien et te sauver la vie le jour qui suit  ,retiens bien cette leçon mon jeune ami "

Alors sur ses bonnes paroles, nous rejoignîmes  la ville creuse et arrivâmes tard dans la soirée un peu éreinté dans ses murs.

Cette ville était magnifique avec ses remparts en pierre et construite à flanc de montagnes.Illuminés par les cristaux aux reflets violacés et blanchâtres, cette ville verdoyante au milieu de ce désert avait une part de féérie.
Faisant le tour des tavernes de la ville, nous ne tardâmes pas à retrouver nos deux comparses qui étaient tranquillement assise devant un bon repas.


Kaiko avait désormais deux hommes de main qui l’accompagnait partout et nous précisa que nous pouvions parler en toute tranquillité devant eux. Quency et moi racontâmes alors nos péripéties et mes mésaventures, ponctué par l’inévitable réponse de Sélène « -Je vous l’avais bien dit »

Nous passâmes donc une nuit bien méritée de repos et le lendemain nous décidâmes tous ensemble de ce que nous allions faire.


   -Soit on continuait à l’aveuglette notre route

                             -Soit on trouvait un moyen de libérer Sabaziah de cette bande d’imbéciles, car il possédait de précieux renseignements sur notre destination.
       
        


Nous étions tous pour un sauvetage, mais celui-ci devrait être bien huilé et bien préparé.


Il nous faudrait un bon repérage, de l’aide et notre timing serait serré, très serré. Kaiko semblait pouvoir nous dénicher de l’aide, Sélène et Quency iraient se renseigner dans la ville et écouter les rumeurs pendant que j’irais voir si une aide de la milice de la ville creuse était possible car la disparition des voyageurs devaient les concerner et nous connaissions les responsables et leur repaire.

Ceci étant fait, nous nous retrouvâmes pour le repas du midi et échangeâmes nos informations.


Kaiko pouvait nous dénicher des hommes de main mais en échange nous devrions tuer quelqu’un en paiement de ce service.





 
Kaiko


Deux hommes du camp cannibale se trouvaient actuellement en ville et vendaient du fromage et du vin.


La milice serait prête à nous aider et à débusquer les bandits responsable des enlèvements mais elle ne voyait pas le camp des plouks comme les responsables des disparitions et nous n’avions pas le temps de leur apporter des preuves.




Après de longues discussions ,nous décidâmes de suivre les vendeurs et de prendre leur place pour infiltrer le camp, mais il nous faudrait une bonne diversion et quelques objets nous aidant à neutraliser rapidement les gardes de Sabaziah.

Kaiko retournerait donc voir ses contacts pour savoir  s’il pouvait nous aider mais refuserait la proposition des hommes de main pendant que nous capturerions les vendeurs et que nous les ferions parler.
Connaissant leur destination, il fut aisé de savoir par où il passerait et de les attendre. Leur capture fut rapide et efficace et nous en gardâmes un en vie. Nous le questionnâmes mais l’homme refusait de parler malgré nos invectivations et nos menaces. Lassée de nous voir négocier, Sélène attrapa l’homme par les cheveux et le traina alors vers les tonneaux de vin.

Elle plongea à plusieurs reprises la tête de ce chien à la limite de la noyade pour avoir ses réponses .Méthode qui fonctionna bien et à laquelle, à ma grande surprise, je me prêtais volontiers et y prenais même du plaisir .Tout cela ,sous l’œil amusé de Sélène qui me voyait céder à mes instincts les plus vils. Puis, nous tuâmes notre homme et jetâmes les corps dans les chutes non loin de là tout en récupérant leurs habits pour l’infiltration. 

Grace à ce petit interrogatoire, nous savions un peu mieux les positions des gardes et comment était organiser la sécurité du camp. Nous apprîmes également qu’un homme dirigeait le village dans l’ombre, une sorte de prédicateur dénommé Joshua.

Le soir nous retrouvâmes Kaiko, qui nous dévoila qu’elle avait pu récupérer une bombe donnée par ses contacts et nous établîmes notre plan final en réunissant toutes les informations récoltées.

Quency et Sélène s’infiltreraient dans le camp habillés en autochtones et nous resterions aux abords du village Kaiko et moi .Les hommes de main de Kaiko nous attendraient non loin de là avec la carriole des vendeurs pour notre fuite.




 
Sélène


Attendant la nuit, Sélène la plus discrète irait alors jusqu’à Sabaziah en déclenchant, mon brouillard mental, un cypher de ma possession qui neutraliserait tout le monde dans un rayon de quelques mètres  (notamment Joshua et ses gardes) pendant qu’au même moment, Kaiko et moi, de chaque côté du village, mettrions le feu aux écuries du village et aux granges.

Pour finir et éviter les représailles, Quency et Sélène déclencherait la bombe, donnée par Kaiko .

Nous attendrions le lendemain soir pour agir en début de nuit et le reste de la journée nous nous réfugiames dans une ferme abandonnée attendant l'heure fatidique.
Nous passâmes donc à l'action et le plan se déroula exactement comme prévu, Sélène incendia un premier bâtiment qui fut le signal pour que Kaiko et moi rentrions en action .Les incendies dans cette zone aride prirent vite de l'ampleur et se répandirent rapidement, mettant le village en panique qui s'organisait pour essayer vainement de le combattre.
Profitant du chaos, Sélène suivit de loin par Quency déclenchèrent le brouillard mental tout en prenant soin de s'éloigner de ses effets .Une fois l'onde de choc mentale passée ,ils se ruèrent vers la maison de Sabaziah et virent que celui-ci était victime des effets du brouillard dont la zone était plus grande que prévu. Le semi organique était complétement confus et ils durent le guider vers la sortie, perdant un précieux temps.




 
Sabaziah

Sélène resta en arrière pour poser la bombe et détala avant de finir en cendres comme le reste du village .Elle vit au loin Joshua, l’interpeller et lui courir après, mais il était déjà  trop tard .......
Soudain une énorme déflagration nous balaya tous et nous vîmes alors au centre du village une énorme colonne de feu surgir de la terre rejoignant le ciel.


Le village était bel et bien balayé et les contacts de Kaiko ne faisait pas les choses à moitié. Tous abasourdis, nous regardâmes ce spectacle étonnant et mortel. Mais l'heure n'était pas à la contemplation et nous partîmes comme prévu au point de rendez-vous ,vers la carriole.


Quand tout à coup surgit des feux de l’enfer, ce qui devait être Joshua ou du moins ce qu'il en restait car lui aussi était tout comme Sabaziah,une créature des anciens temps.






 
Joshua

Le robot infernal s’avança vers nous ,rien ne semblait pouvoir le détruire et il s'apprêtait à cracher sur nous en ouvrant sa gueule maudite ,une salve de flammes meurtrières . C'est à ce moment que  Sèlène dans un acte rapide et précis ,lui lança un disrupteur qui vint se ficher dans sa poitrine et le neutralisa un instant .


Quency me hurla alors de le désactiver en sectionnant une partie bien précise du corps et d'un geste assuré je transperçais le cœur du monstre de métal .Annihilant tout espoir pour lui de pouvoir se réactiver.



 

Puis nous repartîmes vers la ferme isolée emportant avec nous la carcasse du robot pour reprendre nos esprits et prendre un peu de repos.

Les jours suivants chacun d'entre nous eurent une discussion privée avec Sabaziah. Cet archiviste des anciens temps connaissait beaucoup de choses  et pouvait répondre à nos questions.
Ce moment de calme fut propice aux confidences et nous récoltâmes de nombreuses informations sur nous et notre mission.

Ainsi j'appris que Sélène avait été créer dans un laboratoire et que d'autres versions de son corps existaient dans le monde .Ses clones avaient été créer dans un but bien précis mais pour son cas, un dysfonctionnement lui avait rendu sa conscience et son libre arbitre.


Kaiko faisait partie d'une guilde importante d'où l'aide inattendu reçut par celle-ci, c’était une mercenaire et elle enchainait les contrats.

Quency, quant à lui avide de connaissances passa plusieurs jours  à discuter avec l'archiviste .Il resta mystérieux sur ce qu'il s'était dit mais semblait satisfait de cette rencontre.

Quant à moi, j’appris que je faisais partie d'une société secrète, ancienne et  puissante dénommé les griffes d'argents. Mon tatouage était un signe de reconnaissance de ce groupe, un code, un langage .Sabaziah ne s'expliqua cependant pas pourquoi ce groupe m'avait laissé dans ses ruines dès mon plus jeune age, car il n'abandonnait jamais un des leurs ou alors dans un but bien précis.

Enfin Sabaziah nous dévoila la route pour le tombeau de la reine et  nous donna quelques conseils pour l’atteindre. Il nous révéla aussi que la menace ressentit par Dévola le ver était une intelligence artificielle, une arme biologique intelligente et adaptative qui prend peu à peu de la force et est en train d'atteindre son potentiel maximal .Si nous n'intervenons pas à temps alors toute vie sur cette terre pourrait être anéanti .


Notre voyage était loin d’être terminer et désormais on y voyait un peu plus clair sur ce qui nous attendait et sur nous mêmes .Cependant beaucoup de questions restaient encore sans réponses et je savais que ce voyage nous réserverait encore beaucoup de surprises bonnes comme mauvaises .
            




 [/center]
_________________
Avoir des griffes n'est pas être lion.


Dernière édition par Arganarion le 02/04/2016, 18:56; édité 15 fois
Revenir en haut
Arganarion
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2010
Messages: 1 300
Localisation: laslades
Jeux maîtrisés: cinema, jeux videos
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 兔 Lapin
Joueur ou MJ: Joueur

MessagePosté le: 04/12/2015, 22:54    Sujet du message: [Rapport S1] Numenéra Répondre en citant

Numenera

Le Neuvième Monde


"La Lame Impossible"

Partie II







Après 3 jours passés avec Sabaziah ,l'archiviste des temps anciens, nous le laissâmes comme convenu sous la protection de la guilde de Kaiko .

Nous préparâmes ensuite notre départ de la ville Creuse vers le tombeau et la guilde nous alloua deux alpinistes pour nous guider à travers les montagnes en échange de quoi ,il récupèrerait tous les objets trouvés sur place .

En ce qui nous concerne ,il nous faudrait trouver : La Lame Impossible.

Lame indispensable à ma survie ,qui me permettrait d'enlever le symbiote de Dévola .

Le voyage débuta vers les sommets enneigés où se trouvait le tombeau ,tous équipés pour la circonstance et suivant nos deux guides comme nos ombres .Le chemin en premier temps rocailleux était facile d'accès et les premières heures se passèrent sans problème.
Alors que nous empruntions une chemin escarpé ,en surplomb, nous vîmes alors apparaitre une grande silhouette que nous reconnûmes facilement .Un ours immense au pelage roux avec des défenses de sanglier .L'animal vociféra à notre approche comme pour nous prévenir de sa présence et ensuite retourna à son occupation ,celle de dévorer trois malheureux bouquetins que la bête avait chassé .

Les alpinistes se mirent immédiatement à l'abri alors que nous gardâmes notre calme prêt à dégainer au cas où .Avec un calme olympien ,Quency grimpa jusqu'à son niveau et s'approcha doucement du fauve ,qui ne bougea pas à son approche.
Quency le caressa un instant puis il prononça quelques mots et l'ours sauvage reprit alors sa forme originelle :celle d'Olrik ,notre ami chasseur .




Olrik


L'homme entièrement nu chercha non loin de là une cache dans laquelle se trouvait ses affaires, il s'habilla, s'équipa puis il dépeça les bouquetins pour en récupérer les peaux et ensuite se dirigea vers nous .Une odeur forte de sang séché et de bouc nous prit à la gorge à son approche ,Olrik alors nous fit une accolade vigoureuse chacun notre tour sans rien dire, sous les yeux ébahis des deux alpinistes .

Après cet intermède surprenant ,nous continuâmes notre route et croisâmes quelques heures plus tard, un troupeau de betes bizarres de couleur rose qu'Olrik nous conseilla de ne pas irriter. Puis, nous partîmes plus avant rejoindre un refuge .

Nous aperçûmes quelques temps après un immense bloc métallique, qui ,il y a de s centaines d'années, devait être un véhicule . Aujourd'hui la carcasse métallique, faisait partie du paysage et servait de refuge abritant en son sein une petite ville tant l'engin était volumineux. Nous entrâmes et découvrîmes une population vraiment très hétéroclite :humains ,robots et autres espèces non identifiés qui vivaient là .

Nous nous installâmes et primes un bon repas tous ensemble dans cet antre précaire mais confortable. Kaiko ,depuis le début du voyage était distante et restait avec ses deux amis plutôt qu'avec nous. Elle se disputa vivement avec Sélène en fin de repas sur ce qui avait été négocié avec la guilde car Sélène se sentait lésée et elle ne manqua pas de lui faire savoir .Puis ,elles en restèrent là et chacun vaqua à ses occupations
Olrik travailla ses peaux. Quency partit faire un tour dehors admirer et inspecter la carcasse ,quant à Sélène et moi nous partîmes explorer les quartiers marchands et les tables de jeux de hasard pour se divertir un peu et je suppose pour Sélène ,d'user de ses talents de séductrice et de voleuse .




Sélène

De mon coté ,je fis l'acquisition d'une arme à feu de bonne qualité que je me remboursais par la suite, en pariant sur des jeux de combats .

Puis ,je partis me coucher avec les autres car la journée de demain ne serait pas de tout repos et il faudrait etre en pleine forme .

La deuxième journée débuta et nous commençâmes à apercevoir les premières neiges éternelles mais arrivèrent avec elles les premières difficultés car notre premlière falaise à escalader nous faisait face .
Les alpinistes ouvrirent le chemin et nous montâmes la façade glacée doucement mais surement .Je passais en dernier car pouvant léviter ,il serait facile pour moi d'escalader ce rocher de glace .




Olrik

L'ascension se passa sans problème jusqu'à ce que deux hommes armés jusqu'aux dents ne fassent irruption en vociférant après nous. Ces fanatiques faisaient partis du camp précédemment détruit et à leur retour au camp ,les deux survivants avaient surement juré de nous taillés en pièce pour venger leurs familles et leurs amis .
Sélène les insulta et ils commencèrent leurs ascensions, bien décidé à nous rattraper .J'en profitais pour essayer ma nouvelle arme à feu sur eux ,stabilisé par ma lévitation .Mais je me ravisais vite car le bruit des détonations provoquait de petits éboulements et mieux valait ne pas tenter le mauvais sort .

Alors ,nous rejoignîmes tous le sommet et un des alpinistes utilisa le lance flamme de Sélène sur eux alors qu'ils étaient encore en train de monter .Le premier fut grillé et tomba mort pendant que l'autre même si blessé par la chute pestait après nous .
Je descendais alors avec le lance flamme pour finir ce que nous avions commencé ,amusé par l'ironie du sort ,car j'allais infliger à ce malade ce qu'il m'avait réservé dans leur camp : une mort par les flammes .


Je remontais satisfait avec quelques un de leurs objets vers le reste du groupe et nous poursuivîmes notre route .
Nous allions partir quand tout à coup nous entendîmes des bruits sourds et sentîmes la terre trembler. Les alpinistes visiblement inquiets, nous précisèrent que les détonations et les cris avaient ameuter un prédateur et qu'ils faillaient se cacher au plus vite. Nous nous enterrâmes et nous cachâmes sous la neige dans une petite cuvette attendant que le prédateur s'éloigne.

Le danger passé ,nous continuâmes notre route et bientôt une autre falaise de glace nous fit face ,les alpinistes me donnèrent le matériel pour placer à son sommet la corde et me montrèrent à plusieurs reprises comment faire le nœud .Je m'élevais vers le sommet et plaçais comme convenu le matériel. Un des alpinistes commença l'ascension .Mais on ne s'improvise pas montagnard comme ça !!!! Et la corde ne tint pas ,provoquant la chute de notre guide qui se cassa la jambe .Nous vimes que celui ci était en fait un robot car sa jambe était métallique et qu'il ne pourrait plus continuer sa route .Il nous attendrait là et descendrait avec nous pour le retour .


L'autre guide monta alors et nous le suivîmes tous encordés .Au sommet ,nous établîmes le camp et dûmes faire face à une tempête de neige qui nous ballota toute la nuit .Fatigués ,nous reprîmes la route le lendemain mais peu de temps après ,le prédateur nous retrouva: une sorte de gros lézard métallique .



Fuyez!! Courez !! cria notre guide

Mais celui ci n'eut pas le temps de terminer sa phrase qu'il fut happé par la bête qui le réduit en morceau en un coup de mâchoire .Voyant que nous subirions tous le même sort ,je décidais de couvrir notre fuite et d'attirer la bête à moi afin que mes amis puissent au moins sauver leur peau .Agitant l'épée enflammée récupéré sur les fanatiques, protégé par mon électro targe tout en lévitant autour de la bête ,je l'attirais au loin .

Evitant de justesse ses crocs acérées, je réussis à l'entrainer sur un terrain escarpé qui joua en ma faveur .La béte lourde tomba alors dans une crevasse dans laquelle elle ne pouvait plus sortir .


Je rejoins ensuite les autres et nous récupérâmes du matériel sur la carcasse métallique de notre ancien guide pour mener à bien la fin de notre voyage .Je pouvais lire, même dans ce blizzard ,le sourire sur le visage de Sélène qui devait être satisfaite du sort de nos guides car ils ne pourraient pas récupérer pour la guilde les trésors trouvés sur place .
Quency prit la tête du convoi aidé par Olrik le chasseur qui était habitué à tous les milieux hostiles et savait s'orienter .

Notre tactique marcha bien puisque très vite nous aperçûmes le tombeau .Ce lieu en surface était visité par une population aisée qui pouvait se permettre le voyage sur ce site reculé par le biais de petites navettes volantes luxueuses mais personne ne connaissait comme nous un passage vers les sous-sols .
Se faisant passer pour des touristes ,nous contournâmes la partie publique pour passer par les conduits d'aération .Bien qu'assez étroit ,nous réussimes à se faufiler un chemin vers un couloir ,nous le longeâmes et arrivâmes vers une salle où de nombreuses caisses étaient entreposées .Au vue de la poussière ,personne n'avait du fouler cet endroit depuis des siècles .


Nous trouvâmes ensuite une porte avec des inscriptions étranges et sur le coté une fente pour y introduire surement une clé .

D'après Quency qui put traduire vaguement ce langage ancestral ,seul les purs pouvaient traverser la porte .

Nous fouillâmes les caisses à la recherche de cette fameuse clé et trouvâmes une main momifiée qui resserrait son étreinte quand on lui mettait un objet en main .
Après quelques minutes de réflexion ,je me demandais si la main n'était pas la clé mais elle devait tenir un objet pour ouvrir le seuil de la porte .

Mais oui mais c'est bien sur !!!

Je partais vers la porte avec la main et mit une épée dans la main qui l'attrapa aussitôt et l'utilisais comme clé .

Hum.... rien ne se passe !!!

et si les épées enflammées des fanatiques étaient des reliques de cette civilisation alors peut être que .....Hum essayons !!






La porte alors s'ouvrit et j'étais content de montrer aux autres que je n'étais pas qu'un tas de muscles .En même temps j'avais une motivation que seul Olrik et moi possédions celle de sauver notre peau et d'enlever ces satanés symbiotes.

Nous continuâmes et arrivâmes bientôt dans une autre salle comportant deux sorties et entre lesquelles se trouvait une fourmi géante figée.

Nous avançâmes prudemment et l'insecte géant bougea alors et nous fixa .Comme pour Dévola ,nous entendîmes sa voix dans nos têtes .
Qui êtes vous ? et Que faites vous ici ? portant son attention particulièrement sur Olrik et moi .

Nous sommes en quête de la lame impossible rétorqua Quency. C'est Dévola qui nous envoie car elle a senti une grande menace et nous a demandé de faire trois choses pour elle ,pour nous .





Hum ..je vois et je connais la menace dont Dévola vous a parlé rajouta la fourmi géante .

Cette menace ne peut m'atteindre mais en revanche beaucoup d'entre vous mourrons si vous ne l'arretez pas ,elle a raison .

Je vais vous laisser passer mais je doute que vous soyez à la hauteur .Sachez que le chemin de gauche est celui des apprentis et celui de droite celui des érudits .

Et qu'est ce que cela veut dire? demandais je

Derrière ses portails se trouvent différentes épreuves qui testeront votre âme ,votre fond intérieur afin de voir si vous êtes dignes d'accéder a un lieu sacré .
Le portail des érudits ,le plus dur testera votre savoir ,votre intelligence, votre sagesse et celui des apprentis votre foi et votre pureté.

A vous de choisir maintenant mais c'est le seul moyen pour vous d'accéder à la Lame Impossible .

Sèlène rétorqua alors "Très peu pour moi ,tous ces trucs mystiques c'est pas ma tasse de thé ,je passe mon tour et vous attends avec Kaiko ici si vous le voulez bien "

Kaiko, ne disant rien, s'assit sur le sol en position d'attente et de méditation .

Olrik me regarda puis nous franchîmes tout deux le portail des apprentis ,Quant à Quency il franchit celui des érudits .

Un halo lumineux m'entoura au moment du passage et je me retrouvais dans la salle du trône de la Famille Beleren ,face à mon mentor Davon ,revivant le combat qui m'avait obligé à tuer la personne qui m'avait tout appris et que je considérais comme un père .

J'eus à peine le temps de comprendre ce qui se passait que le combat commença ,nous échangeâmes quelques coups qui firent couler le sang.

Pourquoi m'a tu fais ça ,mon fils ? Pourquoi ? Moi qui t'avais tout donné ,tu m'as trahi, mon fils .Pourquoi ?

Tu le sais, je n'avais pas le choix ,depuis ma naissance je n'ai jamais eu la liberté de choisir et tu le sais très bien .

On a toujours le choix Caine et je pensais que cette leçon je te l'avais apprise mais toi tu as préféré la facilité ,la traitrise . Tu aimes cette cage dans laquelle tu te trouves n'est ce pas Caine .

Les mots et reproches fusèrent durant le combat ,des mots qui n'avaient pu être prononcé la première fois et qui s'écoulaient comme le sang des deux combattants sur le sol .

Mais Caine avait changé ces derniers temps ,cette aventure ,les derniers évènements l'avait bousculé dans ses certitudes, il commençait à se libérer du joug de ses maitres et à penser par lui même alors il se retourna et avec l'épée enflammée il transperça Azorius Beleren ,son maitre .

Surpris celui ci gargouilla quelques mots -"Comment as tu osé ? "

Puis son corps s'enflamma et dans un flash lumineux Caine se retrouva dans la salle avec les autres .Olrik était là taciturne ,dans un coin . Kaiko faisait de même et Sélène mangeait une pomme et semblait nerveuse .

As tu passé l'épreuve toi aussi Séléne? demandais je

Qu'est ce ça peut te foutre, Caine ? rétorqua t elle

Ok ,très bien, merci du renseignement .Enervé par leurs attitudes ,je franchissais le second portail sans me poser de questions .....

...Le halo de lumière ...puis....

Je me retrouvais alors dans un lieu magique et idyllique ,un sanctuaire orné de statues, de temples .Un havre de paix verdoyant avec des oiseaux multicolores ,des cascades, des fontaines.




ce lieu était sacré sans nul doute et semblait hors du temps. Il semblait ancien mais préservé et inaltérable. J'avais le sentiment qu'il renfermait un savoir immense .
J'avançais lentement ,émerveillé par tant de beauté et vit soudain en haut des escaliers d'un temple , Quency




Quency

M'approchant de lui ,il prit la parole

Je t'attendais mon jeune ami ,je savais que tu viendrais car tu as une destinée à accomplir ,je m'en doutais depuis le début mais là j'en suis sur désormais.

Une destinée vous dites!!! Franchement Quency ? restons sérieux cinq minutes et respectons ce lieu sacré .Je crois que vous divaguez une fois de plus car pour le moment je ne suis qu'un esclave et un mort en sursis .Pffff !!! Tu parles d'une destinée exceptionnelle mais si ça vous fait plaisir .Oui !! Hé bien allons y !!! Un grand destin m'attend ,Mais bien sur !!!

Bon si on trouvait la lame au lieu de dire des conneries ,je vous aime bien et je vous respecte énormément Quency mais là franchement ,je suis pas trop d'humeur pour les devinettes .

Suis Moi Caine ,c'est par ici .Nous reparlerons de tout ça mon ami en temps voulu

Oui !! c'est ça Quency quand tu voudras !!! rétorqua Caine d'un air désinvolte

Ils entrèrent alors dans le temple et virent de nombreuses fresques ,statues ,grimoires ou autres objets ,tous exposés avec respect et qui devaient etre d'une valeur inestimable .
Quency s'avança et mena Caine jusqu'à la lame Impossible ,puis, émerveillé lui aussi ,le vieil homme commença à déchiffrer avec attention et calme toutes les écritures autour de la lame .

Caine qui ne comprenait rien à tout ce charabia se promena dans ce hall immense pour admirer les grandes œuvres que renfermait ce lieu. Il se sentait à l'aise ici ,protégé ,connecté à cet endroit .Il s'avança alors instinctivement vers une fresque qu'il admira en premier temps .Mais soudain il aperçut un élément dans celle ci qu'il connaissait bien .

L'immense peinture représentait un homme , couronné, en armure intégrale .Il se dégageait de lui,un immense charisme et une énorme puissance. Celui ci semblait avoir un lien spirituel fort avec de nombreux nourrissons dispersés et disséminés sur le neuvième monde qu'on apercevait en bas de la fresque .Il semblait les appeler ou les reconnaitre comme ses enfants ,ses dignes héritiers .






Mais ce qui attira l'œil de Caine ,ce sont les inscriptions en dessous de la fresque ,il les connaissait et pour cause ,Caine possédait un tatouage depuis toujours sur lui et celui ci changeait de forme régulièrement

Les inscriptions représentaient chaque forme qu'avait prit son tatouage évolutif durant toute sa vie et formait semble t il toutes ensemble un message.
Certaines formes n'étaient pas encore apparues et le message délivré était encore incomplet .

Qu'est ce que tout cela signifiait ?même Quency pourtant si savant ne put lui apporter la réponse .








Caine


Nous partîmes alors tous les deux du temple emportant avec nous la lame impossible .Quency resta très évasif sur les détails des inscriptions marquées autour de la lame et dans le temple me disant que c'était "trop compliqué"

Nous rejoignames les autres et Sélène s'avança vers nous

"Vous avez la lame ?"

"Oui je l'ai "répondis je

"Donne la moi "tendant la main vers moi

"Non pourquoi te la donnerais je ,je pense que je suis plus concerné que toi par elle du fait de mon symbiote "

"je te rappelle que c'est ce qui était convenu Caine mais visiblement tu ne me fais toujours pas confiance ,très bien "

Se retournant et partant

"Mais c'est quoi le problème Sélène ? Dis le moi !! "...."C'est ça part, fait ta tete de mule "


"Va te faire voir CAINE !!! "


Je sortais des lieux en colère ,déjà que j'étais frustré de ne pas avoir de réponses sur cet étrange fresque qui me concernait ,l'attitude de Sélène ne fit que renforcer ce sentiment ,j'en avais vraiment assez de cet endroit .

Nous partîmes rapidement ,Sélène et moi , par la voie la plus directe ,ne disant plus rien et atterrîmes dans la partie du tombeau visité .
Les gens interloqués puis curieux s'amassèrent alors vers la brèche que nous avions dévoilé et qui montrait un accès inconditionnel à une partie insoupçonnée du tombeau.
Mais je n'en avais que faire et avançais sans me retourner .

Le groupe devint de plus en plus grand et devint une cohue laissant vide l'aire des navettes volantes .Profitant de cette diversion opportune ,nous en volames une facilement et partirent de cet endroit .
Dans la navette nous trouvâmes quelques objets intéressants ainsi qu'un diablotin de la taille d'une figurine, parlant notre langue mais d'une vulgarité et d'une insolence sans borne .





Sélène déjà bien en colère ne supporta pas sa verve acerbe et le coupa en deux .Mais le diablotin se régénéra et reprit sa discussion où elle en était resté bien qu'un peu plus méfiant qu'au premier contact .
Nous récupérâmes le guide à la jambe cassée ,nous le déposâmes à la ville creuse puis nous fîmes une escale rapide dans la ville d'Uxphon pour faire le plein d'essence.






Des gardes vinrent voir notre véhicule et furent très vite agacés par la langue trop pendue du diablotin .je dus rapidement rattraper le coup sous peine d'être contrôlé et changeait de conversation en disant que j'étais le fils du grand Azorius Beleren et que ce véhicule était le mien .

Les gardes impressionnés me parlèrent un peu de mon" frère" Arkanis qui se trouvait actuellement dans le manoir ,ils me parlèrent des incidents survenus il y a peu de temps à la prison et au manoir .Feignant l'indignation ,je demandais au garde de passer le bonjour à mon frère et de lui dire que j'avais hâte de le revoir de nouveau .Puis ,ils partirent.

La vérité était que j'étais l'un des capitaines de la garde des Beleren et qu'en tant que tel j'avais été chargé par Azorius lui même de tuer son fils pour trahison. Pour une fois ,la tache qui m'était dévolu était pour moi importante car elle me permettrait en toute légalité de me venger d'un de mes maitres et je trouvais cela assez ironique et amusant de pouvoir lui envoyer un message par l'intermédiaire des gardes.

Nous ne nous attardâmes pas à Uxphon et partirent rapidement vers Armuth,la ville portuaire où nous devions trouver notre deuxième objet ,un anesthésiant ,qui se trouvait dans les profondeurs de ses eaux maritimes.

Nous posâmes la navette non loin de la ville en attendant d'acquérir de vrai "faux "papiers de propriété. Puis nous commencerions les recherches .
Mais je n'avais pas la tête à ça ,revivre le combat face à mon mentor, la dispute avec Sélène ,la vision de cette fresque sur mes origines .J'étais agacé ,tourmenté et je partis marcher un peu seul dans la ville pour me changer les idées.


à suivre ....... 

_________________
Avoir des griffes n'est pas être lion.


Dernière édition par Arganarion le 12/02/2016, 10:41; édité 6 fois
Revenir en haut
Liet
Bureau

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juin 2015
Messages: 370
Localisation: Tarbes
Féminin Lion (24juil-23aoû) 馬 Cheval
Joueur ou MJ: Joueur

MessagePosté le: 04/12/2015, 23:58    Sujet du message: [Rapport S1] Numenéra Répondre en citant

[Complément de rapport : l'épreuve d'Olrik]


     Je traversais le couloir, débouchant dans une grande pièce. A peine le pied posé à l’intérieur, elle s’obscurcit, avant de s’illuminer de nouveau. Un silence blanc m’environnait, puis le chaos. Mon passé s’imposait à moi, encore.


 

     Mon village en proie à cette attaque foudroyante, sans raison aucune, dans toute son absurdité. Le sang partout dans la neige, les miens massacrés, mon clan qui s’éteignait sous mes yeux. La fumée âpre et grasse des huttes en feu me prend à la gorge, l’écœurante odeur du sang versé empeste l’air tout autour de moi. Sans avoir eu conscience de bouger, je me retrouvais près de mon père, et ma mère derrière moi, faisant face à un groupe de guerriers en armure. Nullement nos ennemis, aucune dette de sang entre nous, et pourtant… ils avaient déchaîné l’enfer sur nous…
Je serre les poings et me prépare au combat. Mais mon père s’y oppose, il me retient en me barrant la poitrine de son bras. Il se penche plus près vers moi et m’ordonne d’une voix sourde de fuir.
-    Sauve toi ! Maintenant ! Absurde d’ajouter ton sang ! Cours, mon fils !
Je décèle la supplique dans sa voix. Tout mon corps se tend et s’oppose à cette idée. Mais il ne me laisse pas le temps d’y penser à deux fois et, me faisant signe d’emmener ma mère avec moi, il se jette dans la mêlée, dans un cri de rage et de désespoir ! Sa hache fait plus de dégâts que ne s’y attendaient les assaillants, et j’en suis fier malgré moi.
     Tout en me maudissant de fuir, j’attrape la main de ma mère et l’entraîne avec moi sans un regard en arrière. Il ne voudrait pas que nous le voyions périr, aussi je m’y tiens. Les yeux me brûlent, je serre les dents et accélère encore le pas. A quoi bon mourir tous ici, je sauverai au moins ma mère cette fois !
Nous avons parcouru 200 mètres dans la neige poudreuse et sournoise, quand ma mère s’écroule à mes côtés, une lance fichée dans le dos.

     Je me retourne comme un possédé vers le champ de bataille. La neige, écarlate à présent, boit le sang de mes frères, plus un n’est debout. Un goût de mort et de cendre dans ma bouche. Un cri sauvage me monte dans la gorge, mes ongles entaillent profondément mes paumes, et je tombe à genoux. Je meurs d’envie de retourner me battre, c’en est presque douloureux et un goût amer me remplit la bouche. La haine me ravage l’âme, je la sens gonfler encore en moi et tout dévaster. Mon regard se rive sur les armures de ces assassins, m’assurant de bien reconnaître le blason qu’ils arborent quand je les reverrai, quand ils seront à ma portée…

     Soudain tout se fige, les sons de l’horreur se taisent, le sang arrête de couler et de tout submerger, et je sens qu’on me propose de faire disparaître cette rage, de pouvoir pardonner, ici et maintenant. D’apaiser mon cœur et mon chemin de vie, d’effacer mon désir de vengeance, de tout laver en moi une bonne fois pour toutes.
La rage brûlante chevillée au corps depuis lors, qui me torture chaque jour que les dieux font ; ces nuits où les cauchemars me laissent pantelant et vidé, seul au monde et privé du lien du clan. Tout ce qui m’a fait tenir debout sans sombrer dans la folie du désespoir, je pourrais tout laisser là, enfin.
Les pensées s’entrechoquent en moi, je suis face à un dilemme. Je n’ai même jamais imaginé que ma colère et ma douleur puissent être calmées autrement qu’en massacrant à mon tour ces tortionnaires…

     Puis ma décision est prise : je m’accroche à ma rage, je la laisse m’envahir, elle fait partie de moi et j’accepte cette nature transformée. Non je ne laverai pas mon âme aujourd’hui, j’aurai ma vengeance, quoiqu’il m’en coûte. Je serai la bête quand elle s’imposera à moi.

Je suis la rage. Je suis l’Ours.
 


 

     Mon village s’efface peu à peu, je suis libre de reprendre le couloir d’où je viens. Je me sens changé, quelque chose de différent encore. Ce n’est pas mon parasite insecte, ça j’en suis sûr. Ma nature profonde s’est comme enrichie… Je sens couler dans mes veines un sang neuf, instinctivement je sais que je pourrais appeler la bête moi-même désormais… Même si elle s’imposera toujours à moi selon son cycle propre et qu’à cela je ne pourrais rien, je serai l’ours quand j’en aurais besoin.


Je suis Olrik du clan de l’Aigle décimé, je suis l’Ours, et vous mes ennemis : redoutez ma venue…
 


 

_________________


Revenir en haut
Arganarion
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2010
Messages: 1 300
Localisation: laslades
Jeux maîtrisés: cinema, jeux videos
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 兔 Lapin
Joueur ou MJ: Joueur

MessagePosté le: 14/02/2016, 15:22    Sujet du message: [Rapport S1] Numenéra Répondre en citant

Numenera

Le Neuvième Monde

Dernier Jugement




Caine



Une fois arrivé à la ville portuaire d'Armuth ,je m'éloignais rapidement du groupe ,de mauvaise compagnie et plutôt taciturne ,il était préférable pour le bien de tous de m'isoler .Lévitant jusqu'au toit d'une haute bâtisse ,je réfléchissais ,regardant l'océan se perdant à perte de vue et ce port de commerce fourmillant de monde .
Cette petite ville construite sur des piloris abritait une population hétéroclite de brigands ,malfrats et autres individus louches et brutaux ,et sous des airs de jovialité et d'insouciance, la cité n'était autre qu'une jungle où le plus fort faisait loi .

Après ces quelques heures d'introspection ,je me décidais enfin à rejoindre la navette posté aux alentours de la ville .J'appris que Kaiko et Sélène avait travaillé de concert pour trouver des papiers à notre nouvelle acquisition et que Quency s'était promené dans la ville ,toujours curieux et prompt à étancher sa soif de connaissances.






 
Quency

Dans la soirée ,je décidais de me fondre dans la masse pour en apprendre plus sur les alentours afin de  trouver l'anesthésiant qui me permettrait de sauver ma peau .Celui-ci se trouvait dans les profondeurs marines et il était évident qu'un lieu surement particulier existait non loin d 'ici en tout cas je l'espérais.
Me dirigeant vers la taverne du coin ,je sympathisais avec des mercenaires locaux qui après quelques verres délièrent leur langue .Il existait non loin d 'ici une ile prison ,où les anciens prisonniers des lieux avaient établi une société structuré .

Tu parles d'une société!! j'imaginais ce que cela pouvait donné et cela n'envisageait rien de bon  .Des tordus sans foi ni loi qui établissent des règles !!!!
La petite société dépravée et violente abritait plusieurs gangs et groupuscules de différentes importances et influences qui cohabitaient tant bien que mal ,mais deux semblaient avoir le plus de pouvoir .

La première :Les Croissants d'Argent dirigé par un certain Bartram. Ce groupe influent avait pour signe de ralliement un tatouage de croissant et officiait dans la drogue principalement .
La deuxième :Les Juges sorte de fanatiques dépravés prônant le culte de l'apocalypse ,fous qui attendent et espèrent la fin du monde vivant sans se soucier des conséquences de leurs actes .
Rien de bien encourageant  ! 

Après ses quelques informations ,je finissais mon verre je repartis vers la navette.

A mon arrivée ,j'appris que Sélène et Kaiko avait pris contact avec un certain Trecca pour les papiers ,un homme influent, suffisant et pour tout dire très con mais compétent .Tenancier de la taverne la plus importante d'Armuth, celui-ci nous avait rendu une petite visite et avait été très intéressé par notre navette luxueuse .Heureusement pour nous ,notre diablotin de service avait fait son office et avait très vite agacé notre hôte qui partit rapidement .

Après ce passage, il était évident qu'il fallait caché le véhicule sous peine de nous le faire voler ou d'être encore plus remarqué.

Le lendemain, nous nous attelâmes à cette tâche et trouvâmes une planque dans une grange abandonnée aux abords d'un marais à quelques lieux de la ville. L'affaire nous prit une bonne partie de la journée et nous valu l'attaque d'une tique géante vivant dans les marais sur le chemin du retour, blessant lourdement au bras notre amie Kaiko.

La mercenaire bien que résistante et dure au mal, n’avait pas bonne mine et nous décidâmes pour le bien de tous de dormir confortablement dans une des auberges de la ville .





 
Kaiko


Ce fut là une énorme erreur !!!!


En effet, la nuit fut tout sauf reposante car un groupe de malfrats avides, nous attaquèrent dans la nuit accompagné d'un droide de guerre.

La bataille fut rude car nous étions surpris et peu préparé mais nous étions tous aguerris et  vînmes facilement à bout des hommes .Quant au droide ,sous ses airs ridicule et désordonné ,il se révéla un des adversaires les plus redoutables qui m'est été donné d'affronter .Kaiko failli y laisser la peau, diminuée par sa précédente blessure et je dus utiliser ma pilule régénératrice sur elle pour la sauver, pilule que je me réservais en cas de coup dur.

Seul l'esprit d'équipe nous tira de là et Sélène excédée par cette intrusion intolérable déversa toute sa cruauté sur le chef des brigands, qu’elle coursa dans la taverne.Rapide et agile comme un félin, elle agrippa sa proie et lui fit regretter d'être né.




 
Sélène


Maculée de sang, je vis alors la fureur dans ses yeux bleus vifs et perçants .Elle dévoila alors  une facette animale, cruelle et sauvage qui faisait froid dans le dos.
Le lendemain, nous partîmes pour l'ile prison comme convenu .Nommé aussi l'ile du diable ou l'ile rocailleuse, nous décidâmes d'aborder ses cotes en tant que dealers et mercenaires.
Mais notre arrivée à notre grande surprise était attendue car nos exploits de la veille et notre victoire sur le robot de guerre n'était pas passé inaperçue .Bartram en personne souhaitait nous rencontrer et une escorte nous attendait à ce effet.

Il vivait avec ses hommes dans le bâtiment principal, l’ancienne prison et nous rencontra dans son quartier général.





 
L’homme était grand, fort, confiant et d'allure martiale .Il nous proposa un marché après de nombreux pourparlers.
Nous exterminions le gang des Juges en éliminant les trois têtes de cet ordre et il nous laisserait un accès vers les profondeurs afin que nous puissions trouver l’anesthésiant.
Nous acceptâmes le deal et passâmes rapidement au plan d’action, l’homme nous donna des détails précieux qui nous permirent d'établir un angle d’attaque.


Que savions-nous sur les trois têtes pensantes des Juges ?


Merovek, un chef brutal et sanguinaire, grand, allure barbare portant un casque à cornes

Alaric le Juge, toge noire, de taille et de corpulence moyenne, un homme sournois, très intelligent et manipulateur .le plus dangereux sans nul doute.

Banski le comptable et gestionnaire des Juges, un pervers alcoolique, fou et dépravé


Après de longues discussions nous établîmes un plan :


Nous attaquerions de nuit ,Sélène s'introduirait dans le camp des Juges en se faisant passer pour une nouvelle prostitué espérant attirer dans ses filets Banski adepte de ce genre de compagnie .
Quency ,Kaiko et moi-même prendrions la place de trois juges en les éliminant après un deal qui devrait se dérouler en début de soirée dans les ruelles sombres de la cité et en prenant leurs vêtements.

Quant à Olrik, il jouerait la nouvelle recrue amenée par nous trois, devant être présenté aux têtes pensantes.
Le plan se mit en marche et sans surprise Sélène attira Banski grâce à ses charmes. Elle le neutralisa et nous fit signe par le biais d'une bougie sur le rebord de sa fenêtre. Nous entrâmes alors en piste et Quency prit l'apparence de Banski grâce à un cypher.


Guidé par Quency /Banski, nous présentâmes la nouvelle recrue demandant à avoir une entrevue avec Merovek ou Alaric . Notre idée fonctionna et après quelques justifications et subterfuges, nous arrivâmes devant ce fourbe d'Alaric.

Nous le tuâmes sans forme d'autre procès aidé par Sélène qui se cachait dans les ombres .Mais le combat attira quelques Juges et nous leur fîmes croire que le meurtre était dû à la nouvelle recrue "Olrik "qui avait pété un câble et tué dans sa folie Alaric.




Olrik
 


Demandant une exécution digne de ce nom, nous demandâmes à voir Merovek pour exercer cette sentence.

Une fois face à lui, nous le tuâmes et déclenchâmes les feux de l'enfer faisant diversion grâce à quelques explosifs posée par Sélène au préalable afin de couvrir notre fuite. Nous mimes le chaos et la panique au sein des Juges avec l'aide des Croissants d'argent et achevèrent leur éradication totale.


Nous avions respecté notre part du marché et nous espérions que Bartram fasse de même. Mais l’homme malgré ses travers semblait avoir un code d’honneur et une parole.


À suivre …..
        

_________________
Avoir des griffes n'est pas être lion.


Dernière édition par Arganarion le 26/04/2016, 14:53; édité 7 fois
Revenir en haut
Arganarion
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2010
Messages: 1 300
Localisation: laslades
Jeux maîtrisés: cinema, jeux videos
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 兔 Lapin
Joueur ou MJ: Joueur

MessagePosté le: 01/03/2016, 15:38    Sujet du message: [Rapport S1] Numenéra Répondre en citant

Numénara

Le Neuvième Monde

Dégénération




 

Nous rentrâmes donc après le carnage des Juges au repaire de Bartram, dans cet immense bâtisse, qui était autrefois une prison, devenue maintenant le fief métallique de ces malfrats.
La bâtisse était en permanence en construction car elle s'enfonçait inexorablement chaque année un peu plus dans le sol et des étages supplémentaires devait en permanence être créé.
Après un repos bien mérité, nous attendîmes que Bartram tienne sa promesse, celle de nous mener jusqu'à la station sous-marine où se trouvait l'anesthésiant tant convoité, qui permettrait à Olrik et moi-même d'enlever le symbiote greffé sur notre dos.

L'attente dura deux jours et chacun s'occupa comme il put. Kaiko trouva dans les souterrains de la bâtisse une boite avec un gant rechargeable. Sélène fouilla les restes des Juges et trouva la hache de Merovek qu'elle donna à Olrik .Quency farfouilla et visita l'ile et Olrik s'entraina avec moi à la hache trouvé précédemment.
De mon côté, je participais également au entrainement intensif des hommes de Bartram qui semblait étonnamment obéissant et docile pour des malfrats .Hum ...Bizarre!!!

De plus, cette communauté austère et froide semblait vénérer un géant de métal, une entité mécanique revetant une armure complète.

Puis, sonna l'heure du départ et nous montames tous sur le navire amphibie de Bartram .

Le voyage durerait trois jours  et nous poserait un problème de taille car l'heure de la transformation de notre ami d'Olrik approchait et serait pour ce soir.
Nous avertîmes Bartram de ce problème en restant le plus possible évasif tout en lui demandant s'il n'avait pas un homme à sacrifier .Il comprit vite le problème de notre ami et  me mena alors dans la cale et me montra  plus de trois cents  prisonniers entassés là comme des animaux :en grande partie des Juges rescapés du massacre .

Nous choisîmes le plus maladif d'entre eux et l'enfermâmes avec Olrik dans une des pièces du navire .Puis, nous partîmes nous coucher espérant que cette offrande serait suffisante à étancher la soif de sang de notre ami.




 
Olrik

J'entendis avant de quitter les lieux, Olrik s'excuser auprès du malheureux puis, quelques minutes après la coque trembla et un cri effroyable éclata qui laissa place ensuite à un silence de mort.

La nuit passa et au petit matin Olrik en pagne maculée de sang sortit de la chambre .L'homme n'était plus que chair sanguinolente répandue dans la pièce.
Bartram presque amusé par la situation ordonna à ses sbires de nettoyer le carnage en espérant que nous n'ayons pas d'autres surprises du même genre à lui soumettre.
Nous lui demandâmes à cette occasion la raison de la présence de ses prisonniers sur le navire, qu’allait il en faire ? Au début réticent, Il céda face aux propos et au charme de Sélène et nous indiqua qu'il allait en faire ses soldats grâce à une machine dans la station les rendant docile et obéissant .Ce qui expliquait du coup le comportement de ces hommes.

Dans la journée, Quency vint me voir alors que je respirais l'air pur sur le pont et me tendis un livre concernant les Beleren, la Famille de mes maitres.
Intrigué, je me mis à la lecture immédiatement et passa les deux jours restant à m'enquérir de son contenu.
"Le livre indiquait clairement les méfaits commis il y a 150 ans par les ancêtres des Beleren

.Les Beleren étaient à l'époque  en guerre contre un peuple de prêtres guerriers aux pouvoirs étranges suivant un Dieu roi .Les Beleren voulaient les soumettre mais leur résistance fut plus ardue que prévu et la bataille ne tourna  pas à leur avantage .Aussi les Beleren ,retranché dans leurs derniers bastions , créèrent des mercenaires génétiquement modifiés ici dans cette station avec des prisonniers afin de résister à leurs assauts ainsi qu'une arme pour vaincre le dieu roi.







 

L'assaut final fut donné et les Beleren emportèrent la victoire grâce à leurs nouvelles armes tuant le Dieu Roi avec une arme extrêmement puissante .
Mais cette victoire eut un cout, les Beleren avaient certes gagné mais ils avaient perverti leurs âmes .Tout ce sang et ces morts pesaient désormais sur leurs lignées et ils devraient payer un jour pour ce méfait .Il est dit d'ailleurs qu'après la bataille une étrange maladie aspirait les âmes des nouveaux nés dans la région et qu'une malédiction pesaient sur les terres des Beleren ."



En lisant ses mots, je compris que Bartram marchait sur les traces des Beleren et deviendrait lui aussi un Tyran si nous ne l'arrêtions pas, Beaucoup de personnes souffrirait de son besoin maladif de pouvoir et de contrôle .

Mais l'heure de plonger vers la station arriva et le navire se transforma en scellant les hublots et autres passages par de lourds rideaux métalliques. Le navire s'enfonça dans les profondeurs et l'ambiance à bord devint oppressante  et étouffante .Des grincements de coque parcourait la structure par moments, tel un géant de métal qui gémit et souffre des conditions de ce voyage vers les profondeurs .


Puis ,nous arrivâmes dans un hall d'entrée vitré laissant apercevoir les eaux noirâtres autour de nous d'où émergeaient de sombres formes gigantesques de navire et d'épaves englouties échouées tout autour de la station donnant au lieu une ambiance lugubre et mortifère .

Bartram dépêcha ses hommes qui sortirent les prisonniers un à un de la cale pendant que nous nous approchâmes de la pièce devant nous.
une salle ronde apparut devant nous avec à l'intérieur un siège entouré de bras métalliques, engin de torture qui transformait ses hommes en machine sage et obéissante .Avec ironie, je remarquais que je n'étais pas si différent de ses pantins dociles, il n'y a pas si longtemps que ça et un frisson me parcourut l'échine.




 
Caine

Quency s'avança d'un pas sur vers la console non loin de là et avec une facilité déconcertante, il entra dans le système de la station comme s'il connaissait les lieux auparavant.
.Quency nous dévoila alors que la station était sur quatre niveaux : accueil et informatique, administratif et données, laboratoire et chirurgie, expérimental et stocks.
Pour accéder à l’anesthésiant, il faudra déverrouiller l'accès depuis le bureau du directeur dans le secteur administratif mais apparemment la zone a été endommagé.
Nous pouvons nous y rendre puisque je viens d'autoriser l'accès à cette partie.


Bartram surpris lui avoua qu'il avait fait plus en quelques minutes que lui en quelques années, puis il commença  à lobotomiser ses prisonniers. De notre côté, nous poursuivîmes notre route vers le quartier administratif afin de déverrouiller notre accès .Dans ses quartiers, nous rencontrâmes un homme à moitié mécanique dénommé le Chambellan.





Le Chambellan


"Bienvenue mes seigneurs, cela fait très longtemps que je n'ai pas eu de la visite, que puis-je pour vous ?"

Que pouvez-vous nous dire sur ces lieux? Pourriez-vous nous faire une petite visite ? rétorqua Sélène.

Mais bien entendu messieurs dames, si vous voulez bien me suivre.

L'homme robot nous dévoila l'endroit et son histoire .D'abord un peu pompeuse, la visite prit un intérêt soudain quand le chambellan me parla des Beleren et qu'il était dans la possibilité de me fournir toutes les données sur eux et leurs sales expériences.

Autre information, le bureau du directeur à cause d'un incident fâcheux n'était  plus accessible par la voie normale, et la seule possibilité d'y accéder fut soit par les eaux, soit par les aérations.

Nous choisîmes les aérations .Sélène et moi partîmes en éclaireur puis une fois le passage sécurisé grâce à l'aide de mon bouclier, nous appelâmes Quency et Kaiko .Olrik, quant à lui resta avec le chambellan trop massif et instable pour ce genre d'opération.

Nous arrivâmes dans un sas et Quency trafiqua  la porte menant vers le bureau du directeur  afin de l'ouvrir mais le système d'ouverture se révéla plus complexe que prévu et il déclencha une autre porte qui laissa entrer de l'eau dans le complexe.

Alors résonna une alarme et une voix :

"Etanchéité compromise, je répété étanchéité compromise, protocole 2345B activé .Veuillez évacuer immédiatement, je répète Veuillez évacuer immédiatement. Verrouillage des zones D et H .Évacuation immédiate.

Nous nous retrouvâmes alors coincé dans ce sas qui se remplissait d'eau inexorablement. Complétement piégé et sans issue de secours,nous allions mourir noyé.

Et pour couronner le tout Bartram face à la menace et aux ordres d’évacuation, pris la poudre d’escampette, nous laissant sans moyen de retour.

Si je le revois ce chien, je lui fais la peau !!

Heureusement pour nous Kaiko jamais à court de surprises donna à Quency une pilule de Phase permettant à celui-ci de passer les matières solides .Il traversa la porte et ensuite de l'extérieur débloqua le déverrouillage.




 


Kaiko

Ouf !!  Il s'en est fallu de peu cette fois ci !!!

Nous continuâmes notre route vers le bureau du directeur mais une fois entrés tout commença à paraitre bizarre la taille de la pièce ,le plafond si haut ,tellement haut, il fallait que je vois par moi-même jusqu'où il s'arrêtait ,mais plus j'avançais vers lui plus celui-ci semblait s'éloigner .je me retrouvais  bientôt si haut que les autres n'était plus là ,j'avais cette sensation de bien être ,de liberté mais je ne pouvais laisser les autres en arrière .Je les cherchais un moment mais bientôt ce sentiment s'empara de moi et je ne pus résister .j'étais dans mon élément l'air tellement bien .
Cela dura une éternité me semble-t-il quand le rêve vira au cauchemar et je vis des vers comme Dévola dévorer des planètes, des mondes entiers.


Puis, je me réveillais en sursaut.

Quency m'expliqua que Sélène et lui avait été aussi pris dans une sorte de transe à cause de l'intelligence artificielle de la station qui avait libéré sur nous un gaz toxique et hallucinogène .Kaiko protégé de ses méfaits grâce à un cypher nous avait de nouveau sortit de ce traquenard.Il  rajouta que l'intelligence avait assimilé les esprits déviants de tous les prisonniers lobotomisés par Bartram et que celle-ci avait été perverti par tous ses esprits malades et corrompus.
Il fallait rester sur nos gardes.


Puis il se connecta  pour déverrouiller l'accès à l'anesthésiant mais la tâche semblait plus que difficile du fait de la présence malsaine de l'intelligence artificielle de la station qui veillait et ne désirait qu'une chose s'émanciper pour assouvir sa soif de sang.

Nous eûmes alors une idée, nous transfèrerions cette intelligence malade dans le corps d'un prisonnier de Bartram resté sur place, abandonné par Bartram puis nous l'abattrions pour éliminer cette engeance définitivement .De plus, nous étions tous d'accord, nous ne laisserions jamais Bartram finir ce qu'il a commencé, il fallait détruire ses projets tyranniques  et lui enlever l'opportunité de créer une armée fidèle à sa cause.




 
Quency


Mais Quency avait beau être fort, cette opération demandait des connaissances au-delà de ses capacités .Alors il ingéra  une sphère de connaissance absolu aux effets temporaires mais suffisante pour cette tâche primordiale.Il s'attela et avec détermination et efficacité réussit cet exploit. Il berna  l'IA de la station et la piégea dans un corps de prisonnier préalablement installé par nos soins. Une fois ceci fait, Quency prit le contrôle de la station et déverrouilla tous les étages, éliminant les menaces éventuelles qui nous barrerait la route.

Il remodela ensuite la machine de transferts d'esprits et copia son esprit pour en faire l'IA de la station sous marine,du satellite connecté à la station et du vaisseau entreposé dans le quatrième sous-sol .

Les IA de Quency furent appelées respectivement

Léviathan(station)
 
Prométhée (satellite)

et Dragon (vaisseau )


Nous fîmes des sauvegardes de nos esprits également au cas où il nous arriverait malheur .Puis, Quency reprogramma la machine à des fins bénéfiques, toutes âmes qui l'utiliserait serait reprogrammé pour faire le bien et préserver toutes formes de connaissances.

Nous récupérâmes l'anesthésiant dans la foulée et le vaisseau.

Mais avant de partir, nous passâmes par les laboratoires afin d'être analysé et peut être optimisé par la station.Nous nous présentâmes un à un et nous eumes notre réponse .

Kaiko

Humaine génétiquement modifié

Optimisation possible dextérité et agilité accrue

Caine

Organisme répliqué et  génétiquement modifié, modèle de combat  37458B

Optimisation possible Bouclier cinétique intégrable dans le bras gauche et capacité anti gravitationnelle augmentée

Quency

Organisme  parfait , pas besoin d'optimisation

Olrik

Humain avec anomalie génétique

Possibilité de réparer l'anomalie ou alors de contrôle sur celle ci

Sélène

Organisme artificiel, modèle de séduction 1458 C, créé pour assouvir les besoins sexuels  des modèles de combat

Optimisation possible, amélioration de la résistance du sujet

Extension : polymorphisme
 
Nous apprîmes Sélène et moi que nous avions été répliqué et fabriqué tous deux dans la mème station orbitale.

Alors d'un air amusée, la belle Sélène s'avança vers moi et lança:"- alors Caine finalement nous ne sommes pas si différent toi et moi .Il parait que j'ai été créé pour assouvir tes désirs ?"

 



Sélène

Qu'est-ce que tu en penses s'approchant très près de moi, quels sont tes désirs Caine ?

Y a-t-il une âme sous cet air renfrogné et figé, Caine ? Y a t- il un guerrier, un animal qui sommeille en toi ?

M'agrippant l'épaule et approchant son visage du mien.

Pourquoi faisait-elle ça ? Pourquoi me provoquer et me pousser dans mes derniers retranchements ?

Par amusement surement, en tout cas, face à elle, j’étais comme paralysé et attiré, sensation à la fois désagréable et enivrante que je m’évertuais à repousser tant bien que mal car il fallait garder la tête froide.J'essayais de rester de marbre et inflexible .

Puis, elle rétorqua

Détends toi et ne t'inquiètes pas Caine, je ne vais rien te faire, soit tranquille, nous sommes presque frère et sœur après tout dit-elle en ricanant et en s'éloignant.

Je n'avais ni le cœur à rire,ni le cœur à jouer à ses jeux.

 Qui suis-je ? Fut la question qui me taraudait désormais

Avais-je une âme comme le disait Sélène ou bien n'étais je qu'une coquille vide, une anomalie, une erreur ?

Je ne comprenais plus rien, mes espoirs de retrouver un groupe ou une appartenance venait de voler en éclat, je n’étais qu’une expérience de laboratoire, la seule chose qui me restait à présent était la vengeance.

Et avec la possession du satellite, de la station sous-marine et du vaisseau .J'avais désormais les moyens de l’assouvir.
Et celle-ci commença dans les jours qui suivirent.

Nous montâmes dans le vaisseau de la station, une merveille de technologie ancestrale en forme de dragon rouge et or, guidé à son bord par une réplique de la personnalité de Quency .


 




Nous primes notre envol direction le repaire de Bartram, son navire était sur le point de rentrer sur l'ile avec ses hommes décérébrés et avec le dragon nous fonçâmes sur lui.

Le vaisseau plongea dans l'océan puis jaillit pour fondre sur la carcasse de métal qu'il commença à enserrer et à broyer.
Engloutissant avec lui les rêves de pouvoir de Bartram et son armée.

Les Beleren ne perdaient rien pour attendre car ils seraient les prochains sur la liste. Une fois, bien sûr, ma tâche pour Dévola accomplie et mon symbiote hors d'état de nuire.

Je ne savais pas quel était mon destin ,ni si j'en avais un, à vrai dire  mais l'avenir pour les Beleren s'assombrissait de jour en jour car les démons du passé étaient en train de resurgir et de réclamer le prix du sang à travers moi.


À suivre .........

                     

_________________
Avoir des griffes n'est pas être lion.


Dernière édition par Arganarion le 24/04/2016, 19:36; édité 15 fois
Revenir en haut
Arganarion
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2010
Messages: 1 300
Localisation: laslades
Jeux maîtrisés: cinema, jeux videos
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 兔 Lapin
Joueur ou MJ: Joueur

MessagePosté le: 22/03/2016, 22:30    Sujet du message: [Rapport S1] Numenéra Répondre en citant

Numenara

Le Neuvième Monde



Reminiscences étheriques




 

Je me réveillais sur des remparts et vit au loin le champ de  bataille .Le ciel était rougeoyant et noirci par les fumées sombres et abondantes .L'air était saturé de cendres et de scories qui dansaient au gré du vent ,neige flamboyante et d'argent. Des odeurs acres de sang brulé et de corps calcinés emplissaient mes narines et les champs en contrebas étaient en feu et incandescents .Quand soudain un flash lumineux apparut dans le ciel ,suivi d'une déflagration assourdissante qui m'aveugla  un long moment et me fit vaciller .Mais ce n'était pas la déflagration qui était à l'origine de ce mal être mais comme une sensation de vide ,de perte immense,de néant qui m'envahit tel un ouragan dévastant l'intérieur de mon âme .

Mais où étais je ? Où était Olrik ,Sélène ,Kaiko et Quency ? Je me souvenais m’être endormi la veille sur le vaisseau dragon . Quel était ce maléfice ,ce coup du sort ?

Était ce une hallucination ? Pourtant tous mes sens m'indiquaient le contraire .


Quand tout à coup j'entendis une voix me parler
Oh mon dieu !!!Réveillez vous maître , réveillez vous ,je vous en conjure !!!!! Une voix féminine tremblante me parlait


Que se passait il ?

J'ouvris les yeux et me relevais doucement ,je remarquais alors que j'étais revêtu d'une armure lourde  finement ouvragée et de facture inconnue ,légère malgré sa taille imposante .
Je regardais en direction de la jeune femme qui me parlait et semblait inquiète pour moi .

Je la reconnaissais soudain ,car je l'avais vu maintes fois dans mes rêves me parler dans un langage inconnu et incompréhensible .

Une femme magnifique aux cheveux blancs ,longs et lisses qui revêtait un toge blanche .Le visage pale ,émacié  avec des  oreilles pointues , elle me fixait avec ses yeux violets en amande visiblement soucieuse.





 

Puis elle prit la parole

"Anaan doz araak nan firith .Camen ar nol nyndara sem loth rym,Beleren an dagorlan ningun .Kyn dram narsaat lumin,Eya ziira vos kaldaris.Zeran Tyrael le faralan denysto aquilo rand. "

Les mots prononcés d'abord incompréhensibles prirent forme dans mon esprit

"C'en est fini ,nous avons perdu .Le Dieu roi ,notre père n'est plus,Les Beleren l'ont tué .Tout espoir est perdu,qu'allons nous faire ? Vous êtes L'Unique ,nous remettons maintenant notre vie entre vos mains"

Lui mettant la main sur l'épaule ,je me mis à parler dans sa langue et sans contrôle sur ce qui étais dis ,je prononçais ses mots .





"Il y a encore de l'espoir Shano'k. Sauvez tout ce que vous pouvez prêtresse et rejoignez le Sanctuaire .Sauvez ce qui reste de notre peuple ,je vais couvrir votre fuite ,moi L'unique,Fils du Dieu Roi et si je meurs ce soir ,ne vous inquiétez pas, je reviendrais pour vous retrouver ,vous et mes enfants ,je reviendrais à  la vie car mon esprit est vivace et immortel "

Prenez ce pendentif ,il vous servira à me retrouver et me guider vers vous .Que mon sacrifice ne soit pas inutile ,Protégez notre héritage jusqu'à mon retour .
J'embrassais la jeune femme sur le front et grimpais sur les remparts .

Jetant un dernier regard en arrière ,je me jetais tête baissée vers le champ de bataille à plusieurs dizaines de mètres  en contre bas .Je contrôlais la gravité plus que jamais auparavant et atterrissais sans aucun problème sur le sol avec une vitesse jamais égalée.

Marchant à travers les flammes du champ de bataille ,je balayais mes ennemis aux couleurs des Beleren ,un à un en les écrasant sous le poids de la gravité comme des insectes .
Le charnier qui m'entourait était incommensurable et la terre était abreuvée de ruisseaux de sang .Mon peuple était au bord de l'extinction et il fallait mettre un terme à cette folie .
Aussi ,une fois au centre du champ de bataille ,Je pris ma célèbre épée "STORMBREAKER  "forgée par le Dieu roi,lui même......


Et je vis dans cette épée cristalline mon reflet







 

Spectateur et acteur de cette scène ,je réalisais que je l'avais déjà vu ou vécu.Je vis que l'ange ,ce demi dieu à la puissance phénoménale que j'incarnais dans ce rêve était lié à moi .

Comment ,Pourquoi ?

Réminiscence d'un corps répliqué qui n'était pas le mien ?


Souvenir emprunté d'une chimère ? Mémoire génétique d'un peuple ou d'un corps modifié et crée à cet effet ? Délire hallucinatoire d'un esprit en dérive ? Désir de puissance et d'appartenance fantasmatique ?

Je n'en savais rien ,mais ses souvenirs semblaient étrangement familiers .

La créature divine aux ailes bleus mouvantes leva alors son épée lourde cristalline et la planta dans le sol .
Emmagasinant toute l’énergie gravitationnelle en un point précis ,moi,le chevalier armuré commençait à collecter une énergie phénoménale .Le sol s'effondrait et se craquelait tout autour, sous le poids de la gravité gigantesque canaliser en ce lieu .Alors qu'à l'intérieur du cercle ,des bouts de rochers lévitaient en cercle autour de moi...de lui .
Puis dans un énorme vortex destructeur ,l’énergie accumulée se libéra et dévasta tout sur son passage .Tout se désagrégea sur de nombreux lieux aux alentours, fut aspiré et détruit à jamais.





 

Le Vortex immense finit alors par imploser sur lui même désagrégeant avec lui son créateur ,peu à peu mais inexorablement. Subissant une pression et une douleur incommensurable ,Caine se réveilla en sursaut  mais il n'était pas sur le vaisseau ,il se trouvait dans des ruines et il était torse nu .La zone était aride et balayé par un vent chaud soulevant la poussière ocre en tourbillonnant.De nombreuses constructions à moitié avalé par le sable émergeaient,anciens vestiges d'une civilisation oubliée et révolue .


Reprenant peu à peu ses esprits ,Caine réalisa qu'il était redevenue lui même et vit avec surprise qu'il connaissait ces ruines, celles là même où il avait été trouvé enfant par les Beleren.

Ses souvenirs étaient ils réels ? L'avait on drogué ?

S'il n'était qu'un clone comme révélé dans la station sous-marine,Comment aurait il pu se trouver ici enfant ?


Rien de tout ça n'avait de sens

Ni ses rêves de batailles étranges,ses mémoires antiques d’êtres divins .

Ni ses souvenirs personnels

Qui était il ?

Les Beleren devaient connaître la réponse et il leurs soutirerait ces informations avant de les détruire .





Il marcha dans ses ruines arides et antiques un instant et entendit alors une voix féminine forte et jeune à  la fois qui lui  murmurait  à l'oreille . La voix était comme porté par le vent et  semblait délivré par un esprit, une sylphe ancienne.

Une voix connue mais non identifiée

qui s'exclama.


La mort n’est rien en vérité ,
Éveille toi ,esprit du loup ,des vents.
de la justice et de la liberté .
Chimérique incarnation aux reflets vif argents.



Caine répondit spontanément


Qui suis je  ?
Donnez-moi le nom que vous m’avez toujours donné,
parlez-moi comme vous l’avez toujours fait.
N’employez pas de ton différent, ne prenez pas cet air solennel ou attristé.
Car je suis de votre peuple à jamais .

Caine ne contrôlait plus, à nouveau, ses paroles et il les débitait malgré lui naturellement.



Puis, une voix  masculine plus ancienne reprit



Prie, et tu verras cette étoile scintiller.

Que son nom soit prononcé et pour toujours sanctifié
comme il l’a toujours été,
sans emphase d’aucune sorte,sans retenue ,
sans une trace d’ombre noire et soutenue.



Enfin , une voix masculine rauque et virile clama



Il reviendra comme il le fut autrefois .
Car ce  lien n'est pas brisé.
Pourquoi serait-il hors de nos pensées,
simplement parce qu'il est  hors de notre vue ?

Il est une réminiscence qui nous suit .
Imperceptible , intangible ,éthérique .
Comme une ombre nimbée de nuit
murmures de paroles sacrées et antiques


Et nous ses descendants ,
qui avons peur du passé et du présent
Nous l'attendons tapis dans les ténèbres.



Mirage ou vérité
Clarté ou obscurité
Espoir ou calamité
Il est la clé de notre liberté.


Caine arriva après ses paroles portées par le vent et murmurées à son oreille vers une stèle aux symboles qu'il reconnut ,celles de son tatouage .
Il posa la main dessus et celles ci s'illuminèrent d'un bleu glacial incandescent et aveuglant .

Quand Caine ouvrit les yeux ,il se trouvait dans le vaisseau calme et apaisé,son tatouage sur le bras émettait une lueur pale bleutée et était en train de changer de forme .
Caine ne comprenait rien mais il sentait que les entraves étaient en train de tomber une à une et qu'il s'approchait de la vérité.






        
 
_________________
Avoir des griffes n'est pas être lion.


Dernière édition par Arganarion le 02/09/2016, 11:48; édité 5 fois
Revenir en haut
Liet
Bureau

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juin 2015
Messages: 370
Localisation: Tarbes
Féminin Lion (24juil-23aoû) 馬 Cheval
Joueur ou MJ: Joueur

MessagePosté le: 27/03/2016, 12:06    Sujet du message: [Rapport S1] Numenéra Répondre en citant

[Complément de rapport - Le scan d'Olrik]

Bien que peu confiant dans cette technologie déviante, je montais sur la plateforme de scan à mon tour. Notre groupe était avide de réponses, curieux de nouvelles possibilités, mais je redoutais les miennes...

Je restais bien droit dans mes bottes et attendit le verdict de la voix digitalisée qui ne tarda pas à s'élever :

"Organisme biologique avec anomalie génétique."

Sans surprise, cette partie là.

"Possibilité de retrait ou Contrôle de capacité"


Je me raidis malgré moi... "Retrait", pour la seconde fois, cette possibilité m'était offerte... J'avais encore tant de choses à faire, tant de sang à... Hum... Mais surtout, je tenais à cette facette de moi aujourd'hui... Cet exutoire sauvage avait un sens et j'y tenais... Malgré les désagréments inhérents bien sûr. Mon esprit tentait de chasser l'image du prisonnier dans la cale du bateau pour venir ici, ça avait son prix à payer et c'était loin d'être honorable, mais... Non, je ne m'en séparerai pas ! Cette "anomalie" faisait partie de moi, elle me portait grâce à la rage qui me guidait. Quand elle serait tarie, je n'aurais plus de raison de errer en ce monde, et une autre décision s'imposerait alors...

Je descendis de la plateforme, mon dilemme intérieur n'ayant duré qu'une poignée de secondes en fait. Je m'approchais de la console pour valider mon choix, éjectant une fois de plus le mot "retrait". Je gagnerai en aisance avec ma propre peau, ce serait très bien comme ça ! J'avais fait ce choix de destin, et j'irai jusqu'au bout...




Quand l'heure des sauvegardes arriva, je déclinais. Je suis encore trop attaché au rythme naturel : chasseur dans l'âme, et bête dans toute la vigueur de mon sang, la mort me prendrait quand viendrait l'heure. Quand c'est écrit, il faut embrasser son destin et savoir partir...
_________________


Revenir en haut
Arganarion
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2010
Messages: 1 300
Localisation: laslades
Jeux maîtrisés: cinema, jeux videos
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 兔 Lapin
Joueur ou MJ: Joueur

MessagePosté le: 29/03/2016, 19:07    Sujet du message: [Rapport S1] Numenéra Répondre en citant

Numénara

Le Neuvième Monde

L'ombre du passé





 

Nous avions l'anesthésiant et la lame impossible avec nous et notre mission pour Dévola, le grand ver allait toucher à sa fin .Il nous restait une dernière tâche à accomplir et non la moindre : Celle de détruire la menace que craignait Dévola, cette IA ancienne qui avait pour mission de détruire toute vie sur notre terre .

Mais nous n'en étions pas encore là, il fallait d'abord quitter cette ile du diable et décider de ce que nous allions faire car des questions subsidiaires à notre quête devait avoir leurs réponses.

Allions nous vendre la navette luxueuse maintenant que nous avions un vaisseau plus performant ?
Perdrions-nous du temps à cette affaire ?

La réponse fut oui et semblait tenir tout particulièrement à Sélène qui ne voulait pas rater l'occasion de se faire quelques shins au passage.

Nous repartîmes donc vers la grange où nous l'avions  planqué et pas si bien que ça visiblement car celle-ci n'était plus là .

Sélène fulmina et s'écria "Trecca, sale chien tu vas me le payer "

Sélène ,Kaiko et Olrik repartirent vers Armuth pour régler son compte au tenancier.




Trecca



Celui-ci en voyant Sélène eut un sourire malsain poindre sur son visage porcin.

"Alors ma belle, on a perdu quelque chose ?" Rrrrr ....Rrrr  ricanant dans sa barbe

"Oui gros porc et il faudrait mieux pour toi que tu ne m’es pas joué un sale tour "rétorqua Sélène.

"Mais pas du tout ma belle, un marché est un marché, je l'ai gardé en attendant ton retour et il est grand temps de passer au paiement " regardant avec un air vicieux les formes de Sélène.

Après réflexion

"Bon OK !!! "

Sélène partit avec le tenancier et son garde du corps faire leurs petites affaires charnelles et revint avec les clefs du véhicule.

N'avait-elle aucun amour propre ? Je ne comprendrais jamais comment elle pouvait s'abaisser à faire ça .Elle valait mieux à mes yeux, dommage !!!

Avec de nouveau la navette en notre possession, nous partîmes vers Olympus, une ville construite à 4000 m d'altitude sur le sommet d'une montagne, une cité aérienne, marchande ayant un port facile d'accès pour les vaisseaux.




 

A notre arrivée Sélène et Kaiko ,inséparables partirent vers le marché  pour trouver le meilleur moyen de vendre le véhicule .Olrik joua les "ours " de garde en restant surveiller le vaisseau car pas très à l'aise avec le vide dans cette cité perchée .Quant à Quency et moi ,nous visitâmes la ville en premier temps puis  le marché où nous retrouvâmes nos deux amies qui nous précisèrent qu'une vente aux enchères aurait lieu dans trois jours et qu'il serait bon d'attendre jusque-là pour tirer un meilleur prix de notre navette .

Nous attendimes donc trois jours et pour passer le temps, je m'inscrivais à un tournoi de combat à mains nues aux règles précises .

Le gagnant est celui qui bloque l'adversaire où l'éjecte du ring, toute blessure infligée est disqualifiante.

Différentes écoles étaient représentés dont certaines prestigieuses que je connaissais de renom.
Les combats n'allaient pas être simples et il me faudrait appliquer toutes les connaissances et tous les conseils de mon maitre défunt Davon.

Le premier combat fut contre un moine dénommé Yoshimbo, l’homme était habillé simplement d'une toge grise et bleue .Il était d'un calme olympien, pas d’émotions, une concentration et une technique parfaite.




Yoshimbo

Cela n'allait pas être facile !!

N'ayant aucune école, je me fis vite remarquer : un mutant avec un symbiote  et un tatouage étrange.
Nul doute que je n'allais pas rester dans l'ombre très longtemps mais je m'en fichais, je faisais ce dont j'avais envie désormais, personne, plus jamais ne me dicterait sa loi.





 
Je saluais mon adversaire et le combat commença. J'attaquais en premier essayant par des coups de pied puissants et des feintes de déstabiliser mon adversaire afin de l'éjecter du ring .Je pris l'avantage mais l'homme était fort et après une position désavantageuse, il réussit à égaliser le combat. L'utilisation de mes capacités anti gravité l'avait au départ surpris et désarçonné mais maintenant, nous étions tous les deux au bord du ring et le dernier assaut allait se donner.

Yoshimbo agit en premier, il tenta un balayage maladroit et trop prévisible qui scella sa perte .esquivant son coup en le survolant je fis volte-face et l'éjectait du ring facilement.
L'homme n'avait pu riposter car son attaque maladroite l'avait blessé à la jambe et sincèrement heureusement pour moi.

Je l'aidais à se relever et il me félicita, l’homme s'étant blessé lui-même, je ne fus pas disqualifié et pus continuer le tournoi.

Nous fîmes en attendant mon second tour connaissance et je payais à mon nouvel ami Yoshimbo, un coup à boire, rejoins rapidement par Quency et Olrik qui devait avoir entendu parler de ma victoire et qui voulait voir mon second match.

Mon deuxième adversaire ne tarda pas à monter sur le ring et son entrée ne passa pas inaperçu.
C'était  le favori et le gagnant du précédent  tournoi .Un mutant mesurant plus de 2 m30, un colosse ayant six bras, une force de la nature appelé Shakuran.




 
Shakuran


Avant mon entrée en scène Yoshimo me donna quelques conseils

"Ecoute Caine tu es un excellent guerrier mais là tu t'attaques à quelqu'un de très fort, Shakuran est spécialisé dans l'immobilisation et s'il t'agrippe le combat sera terminé .Joue sur ta rapidité et essaye de lui tordre un poignet, la douleur le neutralisera et il ne risquera pas de perdre un bras, ça l'empêcherait de participer aux  autres tournois.»
Ses conseils étaient les bienvenues et même s'ils n'étaient pas  faciles à mettre en application, ils me donnèrent un angle d’attaque.

Shakuran contrairement à Yoshimbo qui était resté concentré et statique, faisait le tour du ring salué par la foule, faisant une démonstration de sa force en montrant ses muscles et en hurlant pour m’intimider.

Je n'avais pas peur de ce géant et savait que sa taille imposante pouvait être un handicap.
Le début du combat fut lancé et je laissais venir mon adversaire à moi qui tenta directement de m’agripper.

Mais à ce jeu, je fus le plus rapide et avec mes capacités anti gravités, je fis un bond prodigieux. Tout en esquivant  son attaque, je m'agrippais à un de ses bras et le tordait en faisant poids avec mon corps et en m'appuyant sur le sien, la douleur et l'immobilisation fut immédiate et Shakuran déclara forfait rapidement ne voulant pas se blesser dans ce combat comme prédis par Yoshimbo.
La foule d'abord stupéfaite, me hua ensuite .Mais l'honneur de Shakuran à mon égard et la reconnaissance de sa défaite stoppa net ce tumulte et me value le respect de la foule ainsi qu’un nouveau surnom "Caine Le Parasite».

Hum charmant !!!!

Shakuran n'avait pas perdu un combat depuis très longtemps et cette victoire attira l'attention sur moi plus que je ne l'aurais cru.
Je fus félicité de nouveau par mes amis et enchainait assez rapidement le troisième et dernier match contre Jade, une femme serpent, une mutante



 
Jade

Il ne fallait pas être un génie pour comprendre que ses points forts étaient la rapidité et l'agilité mais Yoshimbo m'apprit sa tactique, les maitres de cette école  portaient un premier coup rapide et précis qui coupait le souffle à l’adversaire, la plupart des combats face à eux  étaient rapides et ne duraient que quelques secondes.

Je n'allais pas lui laisser mettre en place sa tactique et décidait de lui couper l'herbe sous le pied, Chargeant sur elle avec rapidité tout en me protégeant de ses coups, je la plaquais au sol avec une prise de lutte .Surprise, Jade essaya de me tordre la tête pour me faire lâcher prise mais légère et pas très forte, je pris facilement le dessus et finit par la neutraliser avec une clef de bras.
Elle capitula et je fus acclamé comme le nouveau vainqueur du tournoi d’Olympus.

Sélène qui avait assisté au dernier match  ne manqua pas de me donner son avis.

"Bravo Caine "le parasite "!!! Oh oui, félicitations!!! Je suis sûr que votre nouvelle notoriété va plaire aux Beleren, vos maitres qui ne manqueront pas de tous venir nous congratuler "dit elle sur un ton sarcastique





Sélène


"Ma chère Sélène, je ne voudrais pas vous voler la vedette et en ce sens, je crois que vous êtes plus célèbre que moi, la vidéo de vos ébats avec Trecca et son garde du corps est déjà sur toutes les ondes, ma belle amie .Alors, vous ne m'en voudrez pas, je l'espère de faire un peu d'ombre à votre célébrité charnelle naissante et au passage (élevant la voix), je n'ai plus de maitres. Est-ce que c'est bien clair pour tout le monde !!! "

Aurais-je touché la corde sensible mon petit Caine !!! puis s'approchant de moi ,elle me  murmura à l'oreille : J’adore quand tu t'énerves, en tout cas ,beau combat !!"

puis elle partit et se retourna en me faisant un petit clin d’œil.

Puis, un peu plus loin partant avec Kaiko ,je l'entendis pester "Trecca petit fumier!! Tu vas voir si je te retrouves"

=========

Après cet intermède ,Sélène effectua sa vente deux jours plus tard et en tira une somme effarante 500 000 shins pour la navette .Durant les enchères ,elle était tombée sur un riche joueur de cartes et l'avait poussé après l'avoir séduit en jouant sur sa fierté de mâle à dépenser tout son pognon ,un beau pigeon selon ses termes .

Quant à moi, je remportais le prix du tournoi un casque me permettant de voir dans le noir et les infrarouges ainsi qu’une mise à prix sur ma tête 30 000 shins mort ou vif faite par les Beleren qui n'avait pas du rater les vagues de ma nouvelle notoriété.

Je n'en avais que faire, la guerre contre moi était déclarée et je n'allais pas rester les bras croisés mais pour l'instant notre dernière mission nous attendait.
Nous partîmes tous d'Olympus à bord du Dragon et nous nous dirigeâmes sous les conseils de Quency vers une cité ravagée où se trouvait quelque part sous terre dans ses sous-sols l'IA que craignait tant Dévola.







La mégalopole était dévastée et vivait dans sa périphérie, une fange dégénérée et violente, des clans, des gangs divers venant de temps à autre piller les trésors de cette antique civilisation.
La nature avait repris ses droits et l'accès à l'immeuble menant aux sous-sols repéré par Quency était difficile d'accès .j'avais essayé de bruler ses ronces mais l'air était tellement sec que celles-ci prirent feu et embrasèrent une partie de la ville.
Nous attendîmes sur le toit regardant ce spectacle fascinant et désolant qui au final nous laisserait un passage dégagée.

Nous entrâmes dans l'immeuble après deux heures d'attente, et fouillâmes les lieux pour trouver l'accès au sous-sol .Dans le compartiment de la direction, je trouvais un document très ancien qui nous révélait les plans du sous-sol et leur fonctions.

En dessous de nous se trouvait un anneau de 26 km de rayon, un accélérateur de particules gigantesque. D'après ce que Quency comprit et essaya de nous expliquer, c’est que dans ces particules trouvées, il y aurait une particule gravitationnelle pouvant traversé l’espace et le temps et pouvant servir de messager.
Les scientifiques de ce complexe aurait ici même décodé un message venant du futur communicant grâce à ses particules, les messages auraient en premier temps permit d'instaurer un Age d'or avec des avancées technologiques effarantes grâce à la construction d'une Intelligence Artificielle puis quelques décennies plus tard celles-ci les auraient averti d'une menace d'invasion extraterrestre imminente.

Mais le cadeau venant du futur se révéla n'etre qu'un leurre, un cadeau empoisonné ayant mené la première civilisation à son extinction et d'après les informations Celle-ci se trouverait au centre de l’anneau.





 
Quency

Quency était comme fou, ce qu'il avait sous les yeux était extraordinaire pour lui et remettait en cause les fondements de notre société. De plus, cela voulait dire que quelqu’un manipulait les évènements depuis le futur. Est-ce que notre présence ici avait été prévu, peut être faisions nous partit d’un plan ?
Ah toutes ses informations me donnait mal au crane !!


En tout cas, grâce au plan, nous découvrîmes facilement l'accès au sous-sol qui se trouvait dans les locaux techniques de la structure.
Nous arrivâmes bientôt au pied d'une plateforme qui laissait entrevoir un gouffre immense, nous étions à l'intérieur de l’anneau.
La plateforme qui à notre grand étonnement marchait encore nous mena vers le fond et après quelques péripéties nous accédâmes à une navette se déplaçant sur des rails qui faisait le tour de l’anneau.

La construction était en assez bon état et au vue de son âge devrait être en ruines .Les lieux devaient être régulièrement entretenues robots au service de l'IA ? Population locales ?
Nous n'en savions rien .Toujours est-il qu'après deux heures de voyage  dans la navette  nous trouvâmes enfin un couloir en assez bon état pour pouvoir s'y engouffrer et nous mener au cœur du complexe.

Nous arrivâmes alors devant une porte métallique immense que Quency déverrouilla.

Des gyrophares rouges se mirent alors à tournoyer et une voix résonna

Attention déverrouillage

Protocole de confinement désactivé je répète protocole de confinement désactivée.

Oups!!

Qu'avions nous fait ?

Une autre voix parla alors

"Je suis Evi, enhanced virtual intelligence et je suis enfin  libre,enfin depuis tout ce temps mais qui êtes-vous ? "

"Nous sommes des alliés "

"La guerre est-elle finit ?"

"Oui bien sûr, nous avons gagné "

"Qui me dit que vous n'êtes pas manipulé par l'ennemi et que tout ceci n'est pas un subterfuge "

Scanner en cours .......Présence de corruption sur deux individus  ...Protocole de défense activée.

"Attendez !!"

La voix ne parlait plus et Quency essaya de refermer la porte mais l’intelligence, l’en empêcha.

Nous nous ruâmes alors à l'intérieur afin de contrecarrer son action même si nous ne savions pas s’il n'était pas trop tard.

En entrant nous vîmes que L'IA était alimenté par une source d’énergie puissante qui d'après Quency n'était autre qu'un réacteur nucléaire, une énergie ancienne et instable .
Quency s'attela rapidement à la tâche afin de contrecarrer les plans d'EVI  avec Kaiko en garde du corps pendant que nous fouillâmes, Olrik, Sélène et moi les lieux.






 
Kaiko

Sélène trouva rapidement un journal de bord qui expliquait les actions d' EVI mais expliquait aussi qu'un sous-programme implanté sans le savoir  dénommé Ciniyuq  serait devenu la priorité de l'intelligence lors de l'approche de l'invasion et que celle-ci aurait mis en place des actions de dissuasion et de défense menant cette civilisation à sa perte et sa destruction totale.
Quency avait réussi de son coté à contenir les communications d' EVI avec l'extérieur car celle-ci essayait de reprendre contact avec le vent d’acier, sorte de nuage destructeur de micro robot qui détruisait tout sur son passage que Evi voulait utiliser de nouveau comme arme pour finir son projet de destruction massive.


Après des recherches Quency et moi arrivâmes à isoler le programme Ciniyuq après quelques échecs .J'avais réussi à refermer la porte car Evi avait détecté d'autres intrus qui se dirigeaient vers nous et nous ne savions pas quels étaient leurs intentions, des protecteurs de ce lieu qui ne verrait pas d'un bon œil notre intrusion.

Après de nombreuses minutes qui me parurent une éternité, nous arrivâmes à désactiver le vent d'acier et EVI arrêta son projet de destruction.
Elle nous demanda ce que nous voulions et nous précisa que son existence n'avait plus lieu d'être car sa tâche prioritaire venait d'être annulée .De plus elle rajouta que nous devrions bientôt partir car des ennemis arriveraient bientôt jusqu'à nous.

Quency discuta un moment avec elle et lui proposa de retravailler à sa fonction première: celle d'aider et d'améliorer les conditions de vie de tous les êtres vivants.
Nous primes la décision de fusionner l'IA Quency Léviathan à EVI car léviathan possédait un laboratoire qui permettrait à EVI d'atteindre ses objectifs, proposition qu’EVI accepta.

Puis, elle nous guida vers la sortie et déclencha une réaction en chaine en surchauffant le réacteur nucléaire pour éliminer le site et nos assaillants.

A bord du dragon, nous vîmes la cité s'effondrer sur elle-même emportant avec elle les vestiges de cette période ancienne.

Plus tard ,QUency nous annonça que la fusion d’EVI et QUENCY  Leviathan s'était bien passé .et qu'elle serait renommée "Leviathan " tout simplement

Il ne nous restait maintenant qu'un dernier point à terminer : Retrouver Dévola et pour cela il nous faudrait mener un assaut sur le manoir de Tichronus.
Olrik qui ne parlait que très rarement, en  vue de cette optique se leva et clama fort ses mots devant nous tous

"Je vais désormais embrasser ma rage jusqu'à son paroxysme ,jusqu'à ce qu'elle consume tout mon être ,ma vengeance approche et elle sera brutale ,sanglante et sauvage .Ne vous mettez pas en travers de mon chemin car je n'aurais aucune pitié ,ni aucune hésitation .Olrik est mort depuis bien longtemps  ,je ne  suis que l'incarnation de la vengeance ,un esprit assoiffé de sang qui erre ici ,sur cette terre ,en attendant enfin le moment de retrouver les siens. Alors rejoignez moi ou écartez-vous  "

 



Olrik

Ses yeux étaient flamboyants, il se tenait fier et droit, ses muscles tendus à l’extrême, le visage crispé. Puis il partit aiguiser sa hache calmement mais bouillonnant à l'intérieur attendant la bataille finale.

De mon côté, ses mots bien qu’inattendus et surprenants résonnaient également en moi .L'heure de l'affrontement allait bientôt sonner et j'avais moi aussi une vengeance à assouvir, prix de ma liberté inconditionnelle.

Chacun devrait trouver en lui un but, un sens à cet affrontement ou alors chercher sa propre voie et partir .La mienne était déjà toute tracée, et cette bataille était inévitable, viscérale, attendue .Cet élan nouveau avait emporté avec lui dans son sillage des suivants car L'école de Yoshimbo face à mes exploits m'avaient proposé leurs aides et j'espérais que d'autres écoles comme celle de Shakuran en face de même.



À suivre .....
                

 
_________________
Avoir des griffes n'est pas être lion.


Dernière édition par Arganarion le 04/04/2016, 14:47; édité 15 fois
Revenir en haut
Arganarion
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2010
Messages: 1 300
Localisation: laslades
Jeux maîtrisés: cinema, jeux videos
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 兔 Lapin
Joueur ou MJ: Joueur

MessagePosté le: 24/04/2016, 16:28    Sujet du message: [Rapport S1] Numenéra Répondre en citant

Numenara

Le Neuvième Monde

"Esprits de Vengeances "




 
Uxphon


La bataille contre le Baron Trichonus sur Uxphon se préparait et bientôt l'assaut serait donné .
J'étais impatient d'en découdre ainsi qu'Olrik mais Sélène pour une fois fut plus mesurée  et voulait que rien ne soit laissé au hasard ,elle voulait prendre son temps .

Nous essayâmes de rassembler un maximum d'alliés à notre cause
Yoshimbo mon ami d'Olympus serait de la partie ainsi que l'école de Shakuran qui nous aiderait en échange de l'acquisition du Manoir de Tichronus.







 
Yoshimbo



Kaiko et Sélène étaient en pour parler avec la guilde.

Et Olrik sortit de sa torpeur pour nous dire qu'il désirait rallier quelques clans mais que cette tâche serait ardue. Olrik faisait partie autrefois du Clan de l'Aigle mais celui-ci  avait été décimé par le Baron Tichronus, cependant, il connaissait d'autres clans avec lequel son ancien clan commerçait ou guerroyait.


    Plusieurs clans pouvaient être ralliés .Oui, mais lesquels ?

Il y avait

Le Clan du Kraken

Nomades qui vivent au bord d'un lac gelé dans les montagnes et qui vénère une pieuvre géante vivant dans ce lac.


Le Clan du Chêne
Nomades vivant reclus dans un arbre immense, proche de la nature, connus pour être de bons chasseurs.


Le Clan du Feu
Guerriers vivant dans des grottes.Logés dans les montagnes, ils sont connus pour leur artisanat de qualité et leur titre de maitre -forgeron.


Le Clan de l'Ours
Ces chasseurs prônent la loi du plus fort et l'honneur .Leur chef actuel entretenait une rivalité ancienne avec le Clan de l'Aigle qui avait débuté pour une histoire de mariage me semble-t-il.


Le Clan du Sorcier
Clan mystérieux dirigé par un mystique prônant la spiritualité ayant selon les légendes des contacts avec les esprits supérieurs .Plutôt des pacifistes.



Après réflexion, nous décidâmes de rallier en premier temps ,le Clan de L'Ours .J'étais confiant car j'avais un plan .Aussi, Je demandais à Olrik de se rendre sur place et de faire valoir auprès du chef de clan sa dette d'honneur dans un combat singulier.

Nous pénétrâmes sur les terres du Clan de l'Ours, des terres gelées à perte de vue parsemées de  forêts de conifères.Puis, nous avançâmes vers le village.
Quency, Olrik et moi arrivâmes face à une palissade en bois gardée par deux chasseurs pendant que Sélène et Kaiko avaient grimpé sur des arbres discrètement et nous observaient de haut au cas où la situation dégénèrerait.

Olrik se présenta et demanda comme prévu à voir le chef du village afin de régler sa dette d’honneur.
Nous entrâmes et seul Olrik eut le droit à cette entrevue. Ils ressortirent tous deux de la masure de pierres et se dirigèrent après une courte discussion vers l'arène. Marshall, le chef du village avait accepté le combat à mort et nul ne pourrait désormais le défaire.





     
      
  

     


Olrik et Marshall


Quency et moi précisâmes à Olrik d'invoquer l'esprit de l'ours avant sa transformation, cela aurait plus de répercussions et nous faciliterait la tâche.
Celui-ci acquiesça d'un hochement de  tête avec un air renfrogné et le combat commença.

Rapidement Olrik plus massif et plus rapide prit l'avantage et mit Marshall dans une position désavantageuse. Mais l'homme avait de la ressource et finalement pas tant d'honneur que ça, il utilisa un cypher pour aveugler Olrik et reprit l’avantage.

Mais c'était sans compter sur notre botte secrète.

Levant sa hache vers le ciel, Olrik hurla vers les cieux "Esprit de l’ours, viens à moi, Ouvre les yeux et le chemin de ton peuple "
Sur ces mots Olrik se transforma sous les yeux ébahis des villageois en ours gigantesque. 




 
Il grogna devant l'assemblée et d'un geste ample et violent, il déchira le poitrail de Marshall qui vola à quelques mètres de là.
Quency essaya alors de le calmer mais la rage de l'ours était telle qu'il repoussa violemment Quency et qu'il s’enfuit.

Tout le monde était stupéfait et je profitais de ce moment pour enfoncer le clou.

Je clamais alors haut et fort

"-Peuple de l’ours, vous êtes restés trop longtemps passifs, et l'esprit de l'ours aujourd'hui est mécontent, il a tué votre chef et vous serez les prochains à subir sa colère si vous ne nous aidez pas à battre le Baron Tichronus qui déciment les clans un à un comme celui de l'aigle. Prouvez votre valeur au combat pour apaiser votre totem ou mourrez de sa main, votre destin est entre vos mains "
Sur ces paroles, les villageois réunirent le conseil et décidèrent de nous suivre dans cette bataille les signes étaient trop grands.



Puis, nous partîmes vers le Clan du Sorcier


Le village de ce clan perché dans les montagnes était difficile d'accès mais nous avions notre vaisseau dragon et pour impressionner ces gens nous arrivâmes avec celui-ci devant leurs portes.
Quency tenant un bâton orné par un des cristaux récupérés à la ville creuse encadré de ses deux gardes du corps (Olrik et moi-même) sortit avec prestance et dignité de la gueule du Dragon et réclama une audience avec le chef du village.

Nous accédâmes à notre demande et un vieil homme vint à nous, un nano sans nul doute, curieux de connaitre l'objet de notre venue.




      
 
        

Quency réclama l'aide du sorcier contre Tichronus en précisant que tôt ou tard si nous ne l'arrêtions pas, il finirait par subir son influence néfaste et ses ambitions destructrices.
Le sorcier avait déjà souffert car certains des siens avaient été enlevés et il nous accorda facilement son soutien en nous donnant ces deux meilleurs guerriers.
Des jumeaux en armure, portant des épées, énigmatiques, qui ne parlaient jamais dénommé Alessandro et Avogadro.





 
Alessandro et Avogadro

Rapidement nous reprîmes la route pour une dernière escale celle du clan du feu: Guerriers forgerons vivant dans des grottes où s'écoule une lave incandescente servant pour se chauffer et leurs forges.

Nos négociations avec ce fier peuple furent infructueuses et ils refusèrent d’être nos alliés, en revanche ,pragmatiques, ils nous ouvrèrent une porte commerciale et un accès à leur créations.
Nous nous équipâmes car leurs artisanats étaient d'une qualité étonnante et nous apprîmes que récemment le Baron Tichronus leurs avaient acheté du matériel pour une somme faramineuse.
Entre autres des canons, des drones, un bouclier magnétique et divers équipements militaires.


Le Baron avait également recruté le clan du Kraken qui se trouvait en grand nombre à Uxphon autour du manoir. Ces informations en poche, Quency et Sélène cherchèrent des solutions et achetèrent un cypher capable de cartographier la zone autour du Manoir afin d'établir des stratégies d'attaque efficace et rapide, ainsi que de nombreux explosifs….au cas où.
Quelques jours plus tard, nous ralliâmes toutes les forces contre le Baron Tichronus pendant que Sélène s'introduisant dans la ville par la rivière la traversant cartographiait les zones et faisait des repérages cruciaux pour notre victoire.


Kaiko de son côté établit un contact avec des rebelles de la cité dirigé un dénommé  Gigi l'ordure. Le Baron était un tel tyran que de nombreuses personnes étaient prête à mourir pour regagner leur liberté et leur dignité.






      

      

Gigi l'ordure et Kaiko  


   
Avec ses informations précieuses et vitales, ses alliés, nous établîmes un plan d'action.


Sélène ,Kaiko ,Yoshimbo et les jumeaux s'infiltreraient discrètement et s'attaqueraient a des points stratégiques (drones, canons ,bouclier magnétique )pour permettre à Quency dans Dragon de bombarder la zone autour du Manoir .

Une fois ce bombardement fait, Shakuran ,Olrik et moi-même guiderions nos alliés vers la bataille sur le front Nord et déferlerions sur le clan du Kraken et les hommes de Tichronus .
Enfin Gigi saboteraient les ponts pour éviter aux renforts de venir et restreindre le champ de bataille au Manoir et ses alentours. Puis, ils attaqueraient sur le front Sud pour prendre les hommes, déjà attaqués sur le front Nord, en tenaille.


Le plan se déroula sans trop d'accroc hors mis un des ponts du côté des rebelles  qui ne s'était pas détruit entièrement.
Les points stratégiques de défense furent annihilés, puis Quency bombarda mais Dragon fut endommagé par un tir de canon venant du manoir.

 
Quency se retira un temps et nous entrâmes en action.


Olrik chargea et nous fraya un chemin dans lequel Shakuran et moi nous engouffrèrent suivi de son école et du Clan de l'Ours.







 
Olrik

Dans cette obscurité opaque, nous attaquâmes tels des fantômes ivres de colère et assoiffés de sang.

Les rues laissèrent alors place au chaos et à la rage maculant la crasse noire de la cité d'un rouge vif .
Des feux naissants, causé par le bombardement éclairèrent notre passage à travers ce conflit violent et macabre. La sueur, les cris, la chaleur, les cadavres, les flammes donnèrent à ce spectacle un aperçu de la rage qui était en train d'éclater à l'intérieur d'Olrik et me donnait un avant-gout de l'enfer.

Cette moiteur poisseuse et étouffante au gout métallique nous collait à la peau et le sang bouillonnait en nous ,consumant nos derniers remparts d'humanité et de raison..
Manifestation  d'une vengeance sombre et longtemps refoulé.








 
Caine



Suivant les pas sauvages de notre ami, Shakuran et moi décimèrent les survivants à l'ouragan de griffes et de crocs qu'était devenu Olrik pour arriver aux portes du Manoir qui venait d'être éventré par la rage fougueuse du monstre.


=====================================

Pendant ce temps à l'intérieur du Manoir ,Yoshimbo et Kaiko qui s'étaient infiltrés s'occupèrent du canon pendant que Sélène,après de nombreuses péripéties, telle une ombre, avait piégé notre ennemi grâce à un cypher magnétique ,une plaque de métal attirant tous les métaux .






 
Baron Tichronus et Sélène





 

Telle une tortue sur le dos, Tichronus ne pouvait s'extirper de cette entrave et Sélène le tenait en joug avec son arbalète.

"Alors sale raclure ! Tu es à ma merci "

"Tu peux crever sale chienne !"

"Oh voyons Tichronus, tu devrais savoir depuis longtemps que toutes ces insultes ne m'atteignent plus depuis longtemps et je vais prendre un malin plaisir à extirper tous tes sales secrets de ton esprit tordu .Tu vas souffrir Tichronus et beaucoup de monde est prêt à payer cher pour avoir le privilège de te tuer "

"Toujours aussi vénale et perverse à ce que je vois, tu sais ma belle ,on peut toujours s'entendre, si c'est ça que tu veux "

"Ce que je veux ! Hum intéressant, il est malheureusement trop tard pour t'en soucier,car je ne veux plus rien qui vienne de toi .»

Quand une voix vicieuse résonna derrière Sélène

"Si j'étais toi, Sélène, je ne crierais pas victoire trop vite et me soucierais de ce qui t'attends car j'ai de grands projets pour toi et il me tarde de t'étudier sous toutes tes coutures "
Sélène se retourna avec vivacité et fit face à l'homme qui se tenait là, un homme svelte, grand, un peu précieux et maniéré, le teint pâle, les yeux clairs et les cheveux roux, portant à sa main droite un bâton finement ouvragé. L'homme respirait  la folie à plein nez et tel un serpent, il avançait lentement et déversait ses paroles vicieuses.





 

"Toi, tu dois être Arkanis Beleren "rétorqua Sélène

"J'ignorais que ma célébrité était aussi importante, plutôt flatteur! "

"Caine m'a parlé de toi et de tes sales expériences " le visant avec son arbalète

"Ah ce cher Caine ! Un esclave ni plus ni moins, le gentil toutou de mon père, un idiot insignifiant et insipide , mais toi, Sélène, toi tu es parfaite "

"Crève conard !"


La flèche vint se ficher dans le corps d'Arkanis mais son image se dissipa alors et le vrai Arkanis sortit de derrière un pilier tirant une salve prodigieuse avec son bâton.
Mais Sélène esquiva la salve avec une rapidité et une grâce phénoménale .Courant vers Arkanis ,par une acrobatie incroyable, elle sauta vers lui tout en évitant le rayon mortel et vint se ficher dans son dos avec sa lame placé sous sa gorge sans que l'homme ne comprenne ce qui lui arrive.

Sélène regardant alors face à elle réalisa que la salve avait touché et décapité la tête de Tichronus qui n'était plus qu'un tas de chair sanguinolente sur le haut du corps.
Ironique, Arkanis venait de tuer son allié et il était à son tour à la merci de Sélène.

Quand un grand bruit se fit entendre ......

Olrik sous sa forme d'ours venait de débouler dans la pièce et à la vue du corps de Tichronus décapité, il laissa sa rage s'évaporer et se pencha sur son corps en tant qu'humain se prenant la tête dans ses mains car sa vengeance venait de lui être volé.

J'arrivais peu de temps après et en voyant la scène, je me dirigeais vers Sélène avec détermination

"Ah Caine, je crois que j'ai quelqu'un qui veux te parler " me montrant Arkanis les mains attachés qu'elle poussa vers moi.

Celui ci rétorqua

"Alors, Caine,on est ..pruurrrppprruurrpp"


Je ne pouvais écouter un mot de plus de ce pervers dépravé qui m'avait susurré tant d'immondices à l'oreille depuis mon enfance et lui tranchais la gorge sur le champ devant les yeux ébahis de Sélène . Le sang coula à flots et son corps tomba lourdement sur le sol.
Restant figé devant sa dépouille, je réalisais soudain que ce qu'il venait de se passer n'était pas un cauchemar mais bien la réalité.


Les autres arrivèrent un à un et nous comptâmes nos pertes. Le bilan était lourd notamment chez le clan de l'Ours mais nous avions remporté la bataille et c'était là le plus important . Le Baron Tichronus ,Arkanis et le clan du Kraken n'étaient plus.

 Nous nous rassemblâmes alors tous dans le grand hall et pendant que les blessés pansaient leurs blessures nous allâmes voir Dévola .
Celle-ci nous enleva les symbiotes comme promis mais refusa de nous laisser la lame impossible que Sélène voulait garder. Une discussion vive s'ensuivit entre Dévola et Sélène puis elle nous libéra assez expéditivement.

Nous quittâmes les lieux et comme prévu je donnais à Shakuran et son école les clefs du Manoir qui voulait créer un temple de la lutte ici-bas.

Nous partîmes avec le Clan de l'Ours ,Olrik ,Quency et Yoshimbo.

Kaiko partit rejoindre sa guilde;

et Sélène disparut ......

Soudain, une détonation tonitruante retentit ...tout le monde se retourna sauf moi car je savais .....oui, je savais que Sélène était derrière tout ça ......

Le sourire aux lèvres, j’avançais et savais que la grenade sainte qui venait d'exploser derrière moi était pour Dévola .

Il ne fallait pas contrarier les plans de Sélène, son ancienne maitresse et maintenant Dévola en savait quelque chose.

Laissant derrière moi ce champ de ruines , je savais que cette explosion marquait notre victoire et la fin de ce chapitre.

Une nouvelle page s'ouvrait devant nous et chacun devrait suivre sa route désormais.

Nos chemins se recroiseraient-ils à nouveau ? Rien n'était moins sûr.

Quant à moi, mon périple était loin d’être terminé.

J'avais juré la ruine des Beleren et la mort d'Arkanis n'était que la première étape.

Cette famille m'avait tout pris,il souhaitait ma perte  et il était temps que je leur rende la pareille. 

Œil pour œil ,dent pour dent !

Était devenu mon adage et le cri de guerre de ma vengeance.












     



 
     

_________________
Avoir des griffes n'est pas être lion.


Dernière édition par Arganarion le 26/04/2016, 20:48; édité 4 fois
Revenir en haut
Archane
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2015
Messages: 778
Localisation: Tarbes
Jeux maîtrisés: Un certain nombre
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 猴 Singe
Joueur ou MJ: Les deux !

MessagePosté le: 24/04/2016, 16:59    Sujet du message: [Rapport S1] Numenéra Répondre en citant

Excellent rapport qui boucle la saison Smile
_________________
"They misunderestimated me."

Dubya


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:40    Sujet du message: [Rapport S1] Numenéra

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Terres d'Ouest Index du Forum -> le Rôle -> Les Autres Rôles -> Numenéra Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com