Les Terres d'Ouest Index du Forum
 
 
 
Les Terres d'Ouest Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

[Rapports] Degenesis : Blue Raven

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Terres d'Ouest Index du Forum -> Nos Campagnes -> Degenesis
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Liet
Bureau

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juin 2015
Messages: 377
Localisation: Tarbes
Féminin Lion (24juil-23aoû) 馬 Cheval
Joueur ou MJ: Joueur

MessagePosté le: 25/07/2016, 19:45    Sujet du message: [Rapports] Degenesis : Blue Raven Répondre en citant

- PROTECTORAT, An 2595 A.D. - JUSTITIAN, capitale de la BORCA -

Justitian se relève et panse ses plaies, après un mois de révolte, lancée par les Jehammetans contre les Anabaptists. Des grands noms de chaque culte ont été décimés. Les combats ont fait rage partout et ont été tellement sanglants, qu'on a renommé Justitian "La Ville Rouge"... Maintenant que la poussière retombe, des changements s'annoncent, une sorte de rotation naturelle, en somme. Opportunistes et volte-faces ont plu sur la cité. Les Palers sont les meilleurs à ce jeu-là, à ce qu'on dit ! Des promotions sont à venir de toute évidence. Les cultes sont à couteaux tirés et c'est là que ça devient intéressant bien sûr !

J'ai reçu une convocation pour me rendre à une annexe du Palais des Juges, eh bien soit, je glisserais donc jusque là-bas et verrai ce que le Destin me réserve cette fois-ci ! La Vie me porte, je suis le courant pour lui répondre, comme toujours. La vie toujours au-dessus de tout. Et la Mort parfois, s'il me faut la donner...
Je porte un tatouage couleur sang dans le cou qui affiche mon Culte : un oiseau aux ailes déployées. Je suis une Apocalyptik de toute mon âme, je suis ODESSA !


    

Sur le chemin de la convocation, j'ai croisé une sorte de géant tout barbouillé de tatouages rouges, un kilt de peaux autour des reins, et un fléau d'armes au côté. Son air sérieux m'a fait rire, et je l'ai suivi par curiosité. J'avais enclenché le mode "volubile", ça m'arrive si le besoin s'en fait sentir, et je l'ai saoulé de questions tout le long, étudiant ses réactions pour tout enregistrer dans ma petite caboche. Mais il était avare de mots, à peine si j'eus droit à quelques grognements agacés. Il allait au même endroit que moi, ça tombait bien. Il finit par lâcher son nom, plus pour me faire taire qu'autre chose : ce Clanner taillé dans le roc s'appelait SOVOK.






Nous n'étions pas les seuls à être convoqués chez les Juges, huit autres personnes attendaient là :

- Un Juge, très grand, une barbe fournie, des traits tirés, moins de 30 ans, portant un grand manteau, une masse dans le dos, un chapeau et une écharpe rouge. Son nom est SAMSON.

- Un Spitalian très grand, sans cheveux ni sourcils, un grand manteau, un bâton qu'on appelle Splayer abritant la larve détectant les Psychonautes. Il se présenta comme BACON.

- Un Chroniste, d'1m70, frêle, masque à gaz cachant son visage, une broche portant un code-barres et pas d'arme léthale visible. Son nom est JACK.


  

- Un Anubian à la peau sombre, grand, un masque d'Anubis couvrant son visage, une crête courte sur la tête, se nommant ASHRAM.

- Un Paler tout maigre, portant une combinaison et un grand manteau noir, des yeux sournois, de longs doigts. Il s'est présenté comme Frederik DELASCAUX et il a été escorté dans la salle.

- Un gamin Apocalyptik nommé MACADAM accompagne le Spitalian, comme un chien et son maître. Crâne rasé, vêtu de cuir, il se déplace avec souplesse et harmonie.

- Une jeune Paler, elle aussi escortée par les aspirants Juges pour entrer, ses cheveux sont très blonds ou blancs, elle est grande, porte une broche en forme de Lune, une armure de cuir renforcé, des lunettes de soudeur un peu fêlées et arbore un tatouage sur le visage. Son nom est NOVA.


   

- Un Scrapper d'1m80, yeux clairs, barbe de 3 jours, un manteau de cuir rapiécé de partout. Il ne tient pas en place, il a les yeux sans cesse en mouvement, évaluant la pièce et ses occupants. Il porte un révolver au côté et s'est présenté comme KARL "EISEN".

    



     Notre attente se terminait : deux aspirants Juges et deux Juges de Cité entrèrent, encadrant un Sénateur. Homme entre 50 et 60 ans, la peau tannée par le soleil, des cheveux courts en brosse, le visage burin par les épreuves et par quelques cicatrices, il aurait plu à ma grande amie Lola, cet homme là ! Mais nous ne sommes pas là pour ça, il nous invite à tous le suivre jusqu'à son bureau. En silence, nous cheminons derrière la robe d'hermine dans des coursives. On peut dire qu'elles sont peuplées d'ailleurs : on croise de tout. On est dans les hauts niveaux de la hiérarchie des cultes : les vêtements, les colifichets et la richesse des équipements ne trompe pas. J'en ai des fourmis dans les doigts, mais chut. On croise un détachement d'Helvetiks, so serious... Et même... wow, là je dois rêver : deux Jehamettans de la branche politique qui déambulent librement ! Après tout ce qu'ils... Je fronce les sourcils et mon regard tombe sur le dos du Sénateur : Justitian est une grande ville, elle sait ce qu'elle fait. S'ils sont là c'est qu'ils le peuvent, nous verrons bien...

     Le bureau du Sénateur est confortable, décoré aussi. Sans parler du Marteau gigantesque qui trône sur le mur derrière le bureau. Je me demande combien de têtes ça a aplati ce machin-là ! On s'assoit et on nous met à chacun un verre de notre bon vieux whisky apo dans la main. J'en avale une bonne lampée, rien ne se perd chez moi ! En entrant j'ai vu la plaque de cuivre annonçant la couleur : "Sénateur aux Affaires étrangères", je sens qu'on va bouger dans pas longtemps... La carte de Justitian extra-muros punaisée au mur et couverte d'épingles me conforte dans cette idée.


    

     Le Sénateur nous regarde un par un et démarre : "Messieurs..."
Je lève un sourcil, mais ne relève pas. Après tout, si ça lui fait plaisir de feindre ignorer la gente féminine de la pièce...
"Vous m'avez été recommandés par vos chefs respectifs, pour vos capacités propres et utiles. Nous rencontrons des problèmes avec les peuplades extérieures qui veulent freiner l'expansion et la prospérité de Justitian. Et c'est inacceptable. Un village clanner en territoire Cafard, abrite la Confrérie du Pont de Fer : un clan qui fait commerce d'acier, ô combien utile... Ils extraient le fer d'un vaisseau situé entre deux pics, au-dessus de leur village. Ce clan travaille pour notre Cité et ce négoce doit continuer... Or, de récents et fâcheux événements viennent compliquer la chose : Les Cafards semblent s'intéresser au village, et de manière frénétique. Les attaques s'intensifient, et tous les moyens sont bons pour ces dégénérés : sabotage, vols, assassinats, attaque frontale.

      Votre mission est d'aller mettre vos compétences à disposition là-bas pour rétablir un retour à la normale. En premier lieu, vous vous mettrez en contact avec la Confrérie. Vous établirez un état des lieux, autant humain que matériel, vous rétablirez la sécurité du village et du chantier d'extraction, et vous vous assurez que les échanges reprennent bien entre Justitian et la Confrérie.
Une solde de mission sera allouée à chacun une fois la mission globale accomplie, et toute prise de guerre en opération est acquise automatiquement.

 Des questions ?"

     Pffiou, ce n'est pas une mince affaire... Certes, nous n'avons pas de délais établis, mais la pression est lourde dans le regard du Sénateur. J'imagine bien que ce soit  le genre d'homme à aimer le travail "vite fait, bien fait", même s'il reste cordial pour le moment.

     Samson Le Juge du groupe, demande si nous avons carte blanche. Le Sénateur lui assure qu'avec les Cafards c'est le cas. Mais qu'il ne faudra pas trop bousculer la Confrérie du Pont de Fer, clan non-combattant. Il nous donne quelques infos sur le village : une centaine de personnes, quasiment toutes à la tâche de l'extraction ; un Scrapper assure que celle-ci se passe comme il faut, un Juge de Cité épaule le chef du village, et une Apocalyptik tient un débit de boissons et de loisirs au sein du village. Tous trois viennent de Justitian. Intéressant... Il nous renseigne ensuite sur les Cafards : ni lourdement armés, ni bien équipés pour le combat, mais leur nombre fait leur force.

    Génial, un troupeau de barges hallucinés à contenir, ça promet !

   Le Sénateur termine par la lettre de marque qui nous sera remise à tous, et un véhicule a été affrété : un camion ! Je pense que ma mâchoire va se détacher là... Un... Camion ! Justitian va brûler du carburant pour nous ! Wow ! C'est du très très sérieux... Je me redresse sur le siège et j'essaie de ne pas avoir l'air trop choquée...
On décolle dans deux heures... J'attends presque le "Ne me décevez pas"...

    En sortant de là, tout le monde s'éparpille : vaquant à ses préparatifs. J'arrive même à perdre des yeux le géant rouge en kilt ! Je me faufile de rue en rue pour atteindre un comptoir Apo, j'ai besoin de quelques renseignements sur cette... tenancière de boui-boui ! La pêche est maigre : tout ce que j'obtiens c'est son rang. Magpie, une fille de joie... Son bar ne doit pas compter qu'un alambic, elle aura surement ajouté à sa carte des plaisirs d'un genre charnel... Je le note, c'est toujours agréable de pouvoir se détendre, Carpe diem !

Je rejoins le point de rendez-vous. Un trajet de 3h nous attend.


    

 
     Nous traversons une région beaucoup plus aride, j'aperçois de loin le "Pont de Fer" qui donne son nom au clan ! Wow ! Ce Truc est géant ! Ma curiosité pétille et bouillonne en moi, mais je me force à n'en rien laisser paraître ! Ne pas poser les mains de part et d'autre de la fente qui nous sert de fenêtre à l'arrière du truck, ne pas me contorsionner pour mieux voir comme une enfant des rues, chut... Je peux le faire... Mais d'où sort ce truc ??? Et ces machins qui pendouillent en dessous... Pour décharger ?

     Nous arrivons devant le village : il est pour le moins fortifié ! A flanc de montagne, seule sa porte est face à la route. Ses côtés sont nichés dans la roche, lui procurant une défense naturelle et bienvenue. Un mur d'enceinte de 5mètres de haut nous fait face, une porte métallique (et récente) nous sépare du village et deux miradors armés de scorpions pointent dans notre direction, on ne peut pas les louper ! Sur une terrasse à gauche de la porte, j'aperçois le canon d'une arme lourde en plus ! Malgré les armoiries de Justitian sur le capot du truck, les portes ne sont pas ouvertes à notre arrivée. Un clanner en armure de pneus, casque grillagé vissé sur la tête, sort et nous questionne : "Z'êtes qui ?". Le Juge Samson lui présente une lettre de marque. Le clanner-portier lèche de sceau de cire et semble satisfait... Je vois la scène et ouvre des yeux ronds : originale cette vérif' ! On nous ouvre, le camion se gare et on attend le comité d'accueil, qui ne tarde pas :

   Le chef du village "HERMAN" nous salue (j'ai tout le temps pour remarquer ce pistolet flambant neuf à sa ceinture) et présente ceux qui l'accompagnent :
- Un scrapper nommé "BOULON", sacoche autour du coup, fusil à bout de bras, manteau à capuche et barbe fournie,
- Le Juge de cité "PIOLET", marteau de sa fonction à la main, armure compète, et Codex à la ceinture. Il nous serre la main à tous.
- Une jeune femme avec un sabre attaché dans le dos, coupe de cheveux pixie, elle est le bras-droit du chef. Elle est sa fille : SIDO, et apparemment tout le monde appelle Herman "Maire", pas banal pour un clanner...
- Enfin un homme au regard fuyant, JEFF, blond et lunettes neuves vissées sur le nez. Un pistolet neuf glissé à la ceinture également, il est le Comptable et le frère du Maire.

    Une fois les présentations faites, on les suit dans la Tour, où se trouve les habitations d'Herman. Le Juge Piolet nous fait un topo de la situation et nous décrit les attaques des Cafards : irrégulières, inattendues et soudaines malgré les guetteurs et les gardes, d'une trentaine d'individus à un paquet innombrable. Ils sont obligés de venir de front mais les fortifications ne les découragent jamais, ils persévèrent. Ce n'est jamais deux fois la même attaque, ils testent différentes stratégies. Ils doivent avoir un passage secret dans la montagne ou une façon surnaturelle d'escalader, car ils ont déjà attaqué le Pont de Fer tout là-haut !
La dernière attaque a eu lieu deux jours plus tôt. On soupçonne l'existence d'un réseau souterrain de tunnels qui pourrait expliquer ces attaques soudaines et imprévisibles.

     On demande quelle pourrait être leur motivation. Ce qui semble aller de soi : ce sont sur leurs terres que le village s'est installé et ils comptent bien le récupérer, quoi qu'il en coûte. Des barges, je l'avais dit ! 10 ans que le Clan s'est installé là, et ils ont toujours attaqué !

     On nous indique qu'une collation nous sera servie à l'auberge, que sa responsable, Mademoiselle Absinthe, tient à nous y accueillir. Je ne manquerai ça pour rien au monde !
Le groupe s'éparpille une fois de plus : les Palers vont inspecter les environs, l'Anubian Ashram et Bacon le Spitalian se rendent au Dispensaire pour voir les blessés des attaques, Macadam le jeune Apocalyptyk va faire un tour sur le bateau, le Clanner au Fléau va inspecter la lance-flammes sur la terrasse et je me rends devant l'établissement d'Absinthe pour jauger le lieu de loin...


    

     A 16h30, nous nous rejoignons tous à l'auberge. Mademoiselle Absinthe nous y attend derrière le bar : toute de cuir vêtue, casquette incluse, elle nous fait signe d'approcher et nous offre un verre : bière de champignon ou alcool maison. Macadam lui livre un alambic neuf, elle semble satisfaite. Mon regard court partout, je repère ce que j'attendais juste au-dessus de nous : une passerelle de bois avec une poignée de très jeunes femmes très peu vêtues, posant de manière aguicheuse. Mon oeil appréciateur pèse le pour et le contre, puis redescend sur la maîtresse des lieux. Charmante elle aussi, mon coeur balance...
    Notre groupe hétéroclite tient à l'interroger sur les derniers événements, Absinthe propose 70drafts contre les infos. Les autres hésitent, imaginent comment partager l'investissement à mettre sans doute. J'en profite : joueuse, je pose la somme sur le zinc devant la tenancière. Bacon demande de laisser l'argent sur le comptoir le temps de voir si les infos valent le prix. Absinthe joue le jeu et attend les questions. Nous n'apprenons rien de neuf, si ce n'est qu'il n'existe pas de lutte interne dans le village, ni d'adversaire connu qui serait intéressé par le métal brut qui est extrait du Pont de fer. Chou blanc, pas de piste.
Nous allons nous asseoir, Nova et Delascaux nous annoncent avoir trouvé des trappes devant le mur d'enceinte !



     17h, la visite du bateau nous tend les bras : Piolet et le Comptable viennent nous chercher. Il nous faut 30min d'ascension dans des marches irrégulières creusées dans la roche pour déboucher là-haut ! Je soupire... Déjà que ça me branchait moyen, cette visite... Sovok semble à peine essoufflé arrivé en haut ! Ouh là, par contre... On dirait qu'il n'aime pas la vue ! Il a pâli sous ses peintures tribales, et je jurerai voir trembler ses mollets massifs ! J'adorerai me moquer ouvertement mais... ce fléau attaché à sa ceinture me ramène au calme ! Éviter ce mourir bêtement, c'est une règle de vie, la mienne ! Le vertige le cloue au sol, il a envie de poser les mains au sol pour se rassurer, on dirait !
Le bateau est immense ! 400m de long, 80m de large et le bas de sa coque est fichée à 30m du sol. Il est là depuis cent ans. Plus de la moitié du village travaille là. Le négoce avec Justitian est établit depuis 3 ans, avant cette date, pas d'extraction, le site était à l'abandon. Chacun fait son tour du bateau, avec ses motivations propres. Pour moi, c'est tourisme et repérage : y a-t-il des traîtres parmi les travailleurs ? Sovok est finalement resté près des escaliers de pierre, l'idée de se déplacer sur ce piton rocheux est impossible !

     Deux heures plus tard, nous redescendons à l'auberge et c'est l'heure du partage d'infos glanées durant la visite. Nova a appris qu'un autre versant derrière le bateau abrite une grotte, de celle-ci s'écoule un filet d'eau. Les attaques seraient-elles dues à la nécessité pour les Cafards de récupérer cette source d'eau ? Macadam a fait une visite des sous-sol du village, il est descendu dans l'accès à la nappe phréatique en quête de passages cafards, mais il n'a rien trouvé. Pour détendre l'atmosphère de déception du groupe, ou par simple envie, il fait un spectacle improvisé d'acrobaties au milieu de l'auberge ! Il récolte un joli succès et gagne quelques pièces.
Nova s'éclipse pour une opération de repérage nocturne sans doute. Les clients vident les lieux à 21h, trop cassés par le boulot pour profiter de la nuit. Je ne suis pas comme eux et je m'éclipse avec une demoiselle, particulièrement chaleureuse...
La nuit sera calme sur le village, et très agréable pour moi !




     Au matin, je suis fourbue mais c'est l'heure de planifier ce qu'on va faire maintenant ! Nova nous annonce qu'elle a vérifié les trappes, elles ont bien été ouvertes durant la nuit, seulement celles de bois, la trappe métallique n'a pas bougé. Des traces se sont dirigées vers les murailles puis ont rebroussé chemin. La surveillance est donc des deux côtés... Ils sont en attente... Nova a besoin de repos, et nous discutons de la prochaine étape : explorer les tunnels ou lancer une expédition sur les terres cafards sur l'autre versant et visiter la grotte au filet d'eau ? Ce seront les tunnels d'abord ! Nova et moi sommes dépêchées en éclaireuses. N'étant pas une Paler, je suis immédiatement gênée par l'obscurité, on me prête une lampe à huile munie de caches sur 3 côtés. Après avoir rebrousser chemin plusieurs fois, nous finissons par déboucher sur une sorte de tunnel énorme, au sol de ciment et aux murs recouverts de carrelage, des panneaux "Ligne B" et "Ligne C" sont visibles. En poursuivant ce tunnel, on repère des traces de pas en nombre impressionnant, Nova est formelle : c'est l'accès au nid des Cafards. Il faut prévenir les autres. Karl Eisen le Scraper prépare des cocktails molotov (3) pour Nova qui y retourne.

    Bientôt, Bacon nous annonce qu'il s'ennuie et qu'il descend ! Samson, Sovok, Delascaux et Karl "Eisen" le suivent. Sovok s'agenouille plusieurs fois pour repérer les traces de Nova, et ils finissent par déboucher dans un triple escalier de métal, dentelé, qui descend. Leur pas lourd font résonner l'escalier d'un cliquettement effrayant. Nova se pense que les Cafards vont eux aussi entendre ce raffut, elle fait demi-tour. L'équipe recherchant Nova arrive sur le quai de métro : cinq wagons sont à quai. Macadam s'avance en éclaireur, une balle le manque de peu. Sovok se baisse sur lui-même en posture défensive : ce n'est pas normal pour les Cafards d'avoir des armes à balles. Trois formes humanoïdes sortent d'un wagon et s'enfuient. Nova revient vers nous au pas de course et nous crie : "Partez, il sont au moins 50 !" Elle balance deux cocktails molotov dans les wagons (des tenues cafards y étaient entreposées). Karl remonte à la suite de Nova ; Samson, Bacon est Sovok se place chacun dans un des escaliers pour défendre la retraite du groupe.

     Les assaillants s'avancent : 2 hommes avec pistolet et 3 gars avec marteaux. Le combat s'enclenche : les balles pleuvent sur nos trois défenseurs, ayant des armes de corps à corps, seule la fuite est possible. Il faut reculer. La course dans les tunnels pour remonter démarre. Nova balance un cocktail molotov à la tête d'un des assaillant au marteau au détour d'un couloir. Ils réussissent à sortir tous avant que les assaillants ne les rattrapent. Je les vois émerger un par un, et se positionner pour les accueillir  définitivement... Ils ont tous ces mots à la bouche : "pas des cafards !". Bacon positionne sa splayer afin de pouvoir décapiter le premier qui sort de la trappe et récolter une preuve de l'évidente supercherie ! Il réussit à "prélever" une tête, rapidement et efficacement. Les trois trappes se soulèvent puis se referment aussi vite. Les assaillants inconnus n'iront pas plus loin, ils se sont déjà repliés !

     Nova braque son arme sur la tempe de Bacon : "Tu as menacé ma vie en descendant !", il s'explique mais cela ne convainc pas la Paler qui rentre au village, grimpe dans le truck et attend. Nous rentrons tous au village et Samson somme qu'on lui amène le Juge Piolet ! Samson l'accueille d'un : "Ce ne sont pas des putains de cafards ! Qu'est-ce que c'est que ces conneries ?". Piolet reste sans voix, choqué par cette nouvelle.
Nova est revenue et annonce : "Ce sont des Templiers de la Rose-Croix"... Énigmatique révélation, ça ne nous dit rien malheureusement.

     Tous les notables du village sont descendus dans la cour, ameutés par ce raffut. Nova énonce très clairement les choses : "Qui a été approché par ces mecs-là ?". Elle a entendu une conversation au sous-sol à propos de tentative de corruption au sein du village. Piolet se retourne pour dévisager les autres. Lui comme nous sommes désormais à la recherche d'un coupable, d'un complice, d'un traître... Seul le comptable est déjà tout tremblant, les autres sont décontractés. Trop décontractés ?
Samson scrute chaque visage, dans l'attente d'un signe qui trahirait le coupable. Jeff le Comptable ne tient plus : il sort un carnet, sa tenue de comptes sans doute, et avoue qu'il a remarqué que de l'acier manquait, il en est ponctionné une partie ! Mais par qui ? Et qui va où ?
     Samson monte en puissance : "Il y a un fils de Cafard parmi vous, et il va falloir mettre les choses au clair très très vite !". Il dispose une chaise face à lui et met en place une interrogatoire de tous les présents. Ils se regardent tous en chiens de faïence, la paranoïa est à couper au couteau. Si j'osais, je dirais qu'on est au spectacle désormais : voir le Juge appliquer sa Justice, c'est juste... grisant !

    Piolet s'assoit de lui-même, devançant l'invitation : il est déshonoré, il tend son Codex à Samson, il veut retourner faire ses classes, repartir à zéro et se mettre au service de Samson, ici et maintenant. Celui-ci accepte.
Le maire ne sait rien, ne s'est rendu compte de rien.
Le comptable a commencé à se rendre compte du problème 18 mois plus tôt, et 1 tonne d'acier manque à ce jour ! Sido est en mode agressive durant l'interrogatoire, elle fulmine et rappelle que la date coïncide avec l'arrivée des trois envoyés de Justitian : Piolet, Absinthe et Boulon.
Samson interroge Absinthe : il la regarde droit dans les yeux et lui demande simplement "C'est toi ou pas ?", elle répond "non", il la croit. Absinthe se lève et rentre chez elle.

     Nova et Karl "Eisen" s'éclipsent. Piolet se met aux ordres de Samson et reste à ses côtés. Le Comptable fait mine de s'en aller. Samson le montre à Piolet, qui lui saute dessus, le plaque au sol et lui casse la clavicule au passage ! La fille du maire nous lance à tous un regard noir et braille : "Vous avez bien foutu la merde, bravo !". Herman se recule pour partir également, et se fait rudoyer méchamment par Piolet. Sido réagit au quart de tour et lui met une gifle magistrale ! Wow ! Elle a du cran, la petite ! J'en applaudirai presque !

     Accaparés par le spectacle, personne n'a vu que Boulon s'était éclipsé lui... Nova et Karl reviennent en courant : ils étaient allés fouiller la maison de Boulon et y ont trouvé une Bible rosicrucienne. Ils hurlent "c'est Boulon !" Il est vite repéré : se dirigeant vers notre camion ! Réaction en chaîne le temps d'un battement de coeur : Piolet s'élance, Sovok démarre également, suivi de près par Samson et Nova ! Cette dernière lance une flash-ball pour tenter de ralentir Boulon. Elle touche les deux premiers poursuivants : Piolet et Sovok, les mettant HS. Piolet a subi les effets mais il n'est pas KO malgré tout. Il lève son fusil à pompe et se tire dans le menton ! La déflagration lui éclate la tête, arrosant de rouge la cour du village. Les poursuivants s'arrêtent, Sovok et Piolet se redressent lentement...


    

     Tout le village nous regarde, personne ne comprend ce qu'on a fait ! Bacon a beau leur montrer la tête du faux Cafard qui porte un tatouage de rose, symbole de ce culte dissident et parler de la Bible trouvée, rien à faire, le village nous prend pour des barbares assoiffés de sang apparemment. Ils sont choqués.
On remballe nos affaires, on emporte le corps de Boulon avec nous vers Justitian. La cité annexera le village pour ne pas avoir vu le manque et la traîtrise : ils continueront à travailler pour Justitian, mais sans être payés.
Samson fait mettre aux arrêts le Maire (pour 5 ans), le comptable (pour 20 ans) et Sido (pour 6 mois pour Obstruction et Agression d'un Juge).

     De retour à Justitian, nous faisons notre rapport au Sénateur. Celui-ci, pragmatique, nous délivre des messages limpides : "C'est fâcheux, mais vous avez bien travaillé", "Cette histoire ne sortira pas de ce bureau bien sûr" et "Merci". Le village va être effacé de la carte et les témoins - pardon les villageois - vont recevoir une petite bombe au napalm pour des raisons de sécurité.

    Une fois sortis du bureau, le groupe tente de combler les blancs de cette histoire : Les rose-Croix sont une branche dissidente des Anabaptists, ce sont des extrêmistes. Les Chronistes les soupçonnent d'être à l'origine de la révolte des Jehammetans (d'avoir financé) et l'acier manquant aurait pu servir à fabriquer des armes pour ces événements !

     Nous avons été récompensés par 300 drafts chacun, je ne sais pas ce que prévoient les autres, mais je vais aller me détendre moi avec cet argent... Je me demande si Mademoiselle Absinthe est revenue à Justitian déjà... On pourrait...



    





    


    

_________________


Dernière édition par Liet le 26/07/2016, 12:42; édité 3 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 25/07/2016, 19:45    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
armand
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 12 Mai 2011
Messages: 67
Masculin
Joueur ou MJ: Joueur

MessagePosté le: 25/09/2016, 20:44    Sujet du message: [Rapports] Degenesis : Blue Raven Répondre en citant

-Maitre Bacon, je suis content de vous retrouver. Je dois vous parler.  


-Ça tombe bien Macadam, moi aussi.  


-Je pense que le bon  temps est  fini.  


-Oui nous devons nous remettre  en marche, l’action frappe à notre porte.  


-Je crois même que nous pouvons parler de mission…  


-En effet. Parle et dis-moi ce que tu sais. Je te dirais ensuite ce qui m’est arrivé.  


-D’accord.  Pausons le décor  pour être plus clair. Nous sommes à Justitian. Capitale de la Borca. C’est une ville prospère, même si nous avons eu quelques  problèmes politiques  avec les jehammettants  .Mais les  juges, les chronistes , et les Anabaptistes avec l’appui des spitalians ont garder le pouvoir.  
C’est exacte .et on peut même souligner que les chronistes construisent une forteresse pour leur réseau de communication.  
A propos de réseau de communication , a 7h mon clan m’a fait parvenir un message qui m’ordonnait d’aller au palais tripartite pour une entrevue .  


-Pour ma part à 7h j’ai eu un message amené par 2 soldats. Un helvétique et un spitalian. Moi aussi j’ai vivement été conseillé d’y aller.8h porte d’entrée de Justitia. A mon arrivée j’ai vu que je n’étais pas le seul « invité ».  


-Moi aussi je me suis rendu compte que je n’étais pas le seul. A mon arrivée au palais on me conduit dans une bibliothèque décoré d’objet s riche en couleurs qui dataient de l’avant. Là je retrouvais  Karl,  Charles  Henri  Sanson, Odessa, et Jack  .Je fus rassuré de les voir à mes côtés.  


-Pour ma part, je me suis rendu à la porte. Là 3 transports de troupes spitalians attendaient .Une trentaine de personnes de clan disparate mais tous affutées  pour l’action avaient pris place. Je retrouvai Ashram, Sovok, et Nova. Un homme de belle taille et robuste nous fut présenter pour faire partie de notre groupe. Avec le bas d’un costume religieux rouge torse nue, bardé de cicatrices exhibent une croix en bois autour du cou et une magistrale épée dans le dos. Il répondait au  nom de Barthelemy. Nous prime place dans le camion sans qu’on nous indique le pourquoi du comment. On nous amena à la gare pour une destination inconnue.  


-Nous c’est simple on n’a pas bougé de la salle pendant 3heures.puis on nous a amené un chariot de nourriture pour nous faire patienter. Le serveur qui nous présenta le contenu .il eut un petit problème avec Sanson  .Il avait renversé un peu de sauce sur ses vêtements …petit moment de tension, mais Sanson s’essuya avec les défrusques de ce dernier, avec lui toujours à l’intérieur…Une fois l’incident passé nous fumes bien surpris par le contenu des plateaux. viandes à profusions, des sauces inconnues aux gouts délicieux (il y avait même je crois de la mayonnaise), de l’alcool qui aurait fait pâlir mes amis apocalyptiques et même un breuvage du sud qu’on appelle café. Mais la véritable surprise venait de ce qui était caché dans la section inférieure du chariot.  


Sache que moi aussi j’ai fait un repas qui m’a rappelé ma tendre jeunesse. Laisses-moi te raconter. Donc nous étions dans le camion. Là Barthelemy c’est fait des nouveaux amis. Un groupe de jehammettants .Vue la divergence culturelle l’ambiance était tendue. Nous arrivâmes à une gare. Des wagons nous attendaient ainsi que spitalians et des helvétiques .je vis même ces fameuses armures helvétiques qu’on appelle exo squelettes. A voir la débauche d’effectif et de moyens il allait se passer quelque chose de conséquent. Après un voyage d’une heure nous sommes arrivés dans un camp militaire. Les effectifs : 50 spitalians Famulancers ,30 helvétiques avec leurs équipement dernier crie et nous les 30 fiers à bras. A notre arrivée on nous conduisit sous une tente qui servait de cantine pour prendre des forces pour la suite du programme. Rations de « nourriture »sponsorisé spitalian, des hommes d’armes à l’affut y a pas de doutes ça annonçait une bonne journée…  


-Nous de notre côté la digestion a été rapide : nous nous sommes rendus compte qu’il y avait une bombe caché dans le chariot. Bien sûr pas de sorties, pas de fenêtres, la seule porte pour fuir était fermée. Un chalenge pour Sanson  qui décida de la « travailler » au corps .Heureusement Karl  réussit à désamorcer l’engin. C’est alors que trois hommes sont  apparus de nulle part. Le premier un juge âgé de 50 ans avec un manteau de magistrat ,un tricorne vissé sur la tête et un maillet en argent à la ceinture, un Chromiste  Streamer  avec un casque bizarre, et un spitalian archiviste de 40 ans en armure blanche et noir avec un casque a pointe et une cape rouge . Ils nous félicitèrent d’avoir passé le test.  
On les a suivis dans un passage secret qui déboucha dans un bureau. Le juge s’assit et fut le seul à se présenter : Conrad le Chevalier blanc. Connut pour avoir rendu la justice dans des villages Clanners et surtout ne supportant pas les mensonges. Derrière lui le spitalian au garde à vous , le Chroniste feuilletant un livre posé là. C’est alors qu’on nous expliqua le pourquoi de cette mascarade. Le spitalian prit la parole :à l’est et à l’ouest, la menace du Sepsis ou du spore plus habituellement nommé , ronge et grignote du terrain.  
Grace à un travail commun avec plusieurs clans des bombes corrosives et anti spore , ainsi qu’ une machine de guerre pour la propulser(une baliste de l’ancien temps) sont sur le point d’être opérationnels. Mais pour se faire Justitian aurait besoin d’un partenariat avec d’autres cités ,car pour que le projet soit mené à bien il demande des ressources divers et variées. D’où la mise en place d’une caravane diplomatique qui irait jusqu’à Qabis en Africa. Ainsi nous pourrions rallier des grands seigneurs à notre cause pour le projet anti spore.  


-Haaa, je comprends mieux. En quelque sorte nous avons nettoyé pour une future caravane qui viendrait de Kalis . Apres le repas on nous a informés de notre mission : une caravane diplomatique venant de kalis dans un futur proche, et des invités indésirables dont on doit s occuper.la région pullule de cafard. Les troupes s’occupent du tout-venant et nous les 30 heureux veinards devons ramener  la tête des princes cafards qui se cachent dans des grottes aux alentours .5 groupes de 5 hommes d’armes. Que de joie et d’allégresse pour ce petit matin…  
Nous nous sommes rendus dans la grotte. Un  petit boyau étroit bordé d’une cour d’eau souterrain. On savait qu’ils étaient là, il y avait des traces sur le sol, nous étions prêts à en découdre. Nous avons débouché sur une salle plus grande avec un pont suspendu perpendiculaire à notre sens de marche. Nova grippa dessus pour être nos yeux. Nous avons fait face tout d’abord à 2 premier cafards : une femme peut vêtue avec un bouclier et une lame primitive, et un homme massif avec un casque le faisant ressembler à un oiseau de cauchemar. Une poutre en biseau qui voulait se faire passer pour une épée à la main. Deux chiens de type molosse les accompagnaient. Nova restait sur le pont en second rideau.  
Le combat fit rage en bas. Barthelemy nous époustoufla de son efficacité. Il fut bien épaulé par Sovok. Nous eûmes la visite de 2 autres, sautant du pont. Toujours aussi sale, vêtues d’imperméables, de pièce d’armures disparates et armés de lames .une fois de plus Barthelemy  et Sovok les attendaient.  
L un fut découpé et l’autre fut brouillé. Après ce contretemps nous avons découvert la salle du trône. Une montagne de graisse, de muscles  tatoués, de cuir et de chaînes nous défiait avec 2 sbires aussi sympathiques et sombres que leur patron. »Vous pouvez rien contre moi »hurla-t-il .Nova  fit cracher le plomb avec son arme à feu, un sbire tomba .  
L'autre fut réceptionné par Sovok .même résultat. Le prince se jeta sur Ashram qui avait voulu le prendre de côté. Sans l’aide de tous nos compagnons qui ont littéralement pataugé dans les tripes du prince cafard préalablement éventré par Barthelemy pour  l’achever, nous aurions pu  perdu notre compagnon.je le soigna de mon mieux après le combat. Sentant l’agitation des quelques cafards survivant à la vitrification de la surface nous avons fait un repli stratégique puisque la mission était finie. Sur les 5 groupes parties 2 manquaient à l’appel. Puis après remerciement on nous ramena à Justitian. 

-Ce fut une belle ballade maitresse. Nous le juge nous a demandé de réfléchir aux responsables du convoi. Nous avons décidé que pour le protocole Sanson et jack seraient au poste, pour la sécurité sovok et vous-même, pour la mécanique Karl .Puis nous avons été congédiés  pour préparer le voyage. Une broche bleue a tête de corbeau nous a été remisent pour montrer notre nouveau statut.  

L’un des préparatif a été de récupérer de l’essence chez un  jehammettants .un dénommé Icam fils de Acam. Il était vêtu d’un simple pagne avec une couronne d’épines sur la tête. Son kriss  à la ceinture aurait dû me mettre la puce à l’oreille. La   négociation a tourné à son avantage : il nous a échangé l’essence nécessaire contre 2places pour ces fils au sein du convoi. L’un spécialisé en essence et  l’autre qui est soit disant éclaireur.  

   Donc actuellement nous avons pour les véhicules :un bus ambulance, un camion « couchette »pour nos hommes, un camion porte essence, une dépanneuse, un mini van pour le réseau de communication , un camion QG, roco1 véhicule tous terrains  , roco2 pour la vitesse et la reconnaissance voir même pour servir de bélier,roco3 une moto ,et un camion « cantine ». Comme hommes de troupe nous avons 11 convoyeurs et 11 Clanners.  

C’est fou ce qui peut se passer en une journée .qu’en pensez vous maître ?  

-Et c’est rien par rapport à ce qui nous attend…Allons-nous préparer pour la prochaine fête mon petit…


Revenir en haut
Mystick
Membres

En ligne

Inscrit le: 22 Fév 2009
Messages: 1 625
Localisation: Tarbes
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 蛇 Serpent
Joueur ou MJ: Joueur

MessagePosté le: 12/11/2016, 10:43    Sujet du message: [Rapports] Degenesis : Blue Raven Répondre en citant

  .......................... Tentative de connections au réseaux ...............................................En attente .........  ......................................        ................. ..... .. .......  Échec de la connections, voulez vous réessayez ? O/N ..... Entre : O ....................... En attente de connections ..... ... .. ....................................     ........ Connections établi sur le réseaux de Justitian , Entrée votre message :


 "Enfin , 1 heures que je travaille a cette foutu connections , qu est  se que sa sera plus loin. Bon rentrons se foutu rapport , ou j'ai mit mes note bordel "



 De :Jack Chroniste et Chargé du Protocole en charge de la Caravane Blue Raven .
   A : Toute autorité compétente en charge de notre mission ; Chroniste OPTIMUS PRIME

    Compte rendu de la première étape de la caravane Blue Raven.


Jour 1 a 3 : Trajet de Justitian a OsMan :
    Une attaque a déploré sur la route: Un convoyeur légèrement blesse et un des véhicule de reconnaissance endommagé .
                                                    : Soins prit en charge par Ashran et Réparation par karl.

Jour 3 Heure : 14h ;
              Arrivé en ville nombreux Claners armé, Miliciens en charge des portes. 4 D'entre eux nous convois vers un bâtiment et un parking qui sera  notre le temps de notre séjour.
              Ont nous dit que dans environs une heure un ou plusieurs représentant devrais arrivé .
              Répartition des équipes, les claners et convoyeur resteront a garder les véhicules, ainsi que Ashram , Odessa , Nova , Barthélémy et Bacon resteront aussi part la après constations de                  mesure de sécurité renforcé de la part de nos hôtes.
              Finissions sur le futur cadeau au roi part karl.

J 3 15h :
              Arrivé d'une délégation royale composé de la Princesse , Sofia l'immaculée , futur Reine de la ville, du capitaine de la Garde, Jebediah, et de 3 de ses gardes d'élite .
              Princesse : Amicale, Sur d'elle , Diplomate : Approche diplomatique Cordiale et vœux d'entraide avec Justitian reconduit.
              Capitaine : Froid mais raisonnable , fier mais réfléchis comme j'ai pu le constaté plus tard.


J 3 16h    A la demande de la princesse , test de Spore pour les 3 h a venir,  A noter un incident avec Barthelemy aujourd’hui régler.

J 3 19h    Arrivé au Palais du roi, Rencontre officiel en présence DU roi , de la princesse et du prince.
              Prince Afarh : A laisser la place a sa sœur pour la succession au trône, et se consacre a la religion Jehammedans en temps que Chaman de la ville.
 
              Protocole Diplomatique engagé, Remise du Cadeau au roi, Il semble apprécié.
             
    19h30 Lancement d'un banquet par le roi, arrivé des personnes imminente de la ville :
             
              Apoliptyque : Howena  : Chef des apo, tien le débit de boisson
                                 Jelena  : S'occupe des Prostitué/e
                                 Mariska : S'occupe des Du bazar des Apo
 
              Ferrailleur :  Smoke  : Chef , s'occupe de l'usine de production de chaleur et d'énergie
                                Sorel  : Inventeur et Scrappeur de la ville.
                                Yannis : Fouineur et explorateur.

              Repas très correct avec échange de protocole et autre pour certain.
              Fais marquant de la soirée ; La princesse reçoit le capitaine qui lui parle a l'oreille; surement des problèmes en perspective vu sa tête. Elle s’excuse et quitte la table.
              Pour Confirmé l'attachement de Justitian a Osman nous proposons notre aide au roi qui nous dit de rejoindre sa fille.

j 3 23h00:
              Ont rattrape Sofia et sa Garde en lui expliquant que si elle veut ont peu les aidés. Elle finis par accepter et nous amène sur le lieu d'un meurtre. un des gardes avait été assassiné , enfin après               examen; non , il semblerais qu'il a plutôt été défier et tuer. La princesse nous expliqua alors que depuis environ 2 mois et Dix sept mort, tous des Jehammedas. les Guerriers apparemment     Duel, alors que les autres étais torturé.

j 4 0h00   début de l’enquête a la volière (établissement des Apolyptiques) pour certain , rien de concluant. A noté un rappelle a l'ordre de certain de nos Clanners par Sanson.

j 4 7h00    répartition des taches : Karl : Visite a Sorel; rien de concluant pour l’enquête
                                                          Visite au marché; rien de concluant pour la caravane
                                                          Visite a Yannis ; Juste un bon ami du prince qui grâce au récit du fouineur , pouvais "sortir" de la ville. Peu être une piste , il a tiqué et changé de sujet sur l’évocation du roi et d'un possible contestation. A creuser.

                  Sanson, Macadam , Sovok : Chez les apoliptique : Achat d'info, il semblerais que les non gardes assassinés faisait partie de famille influente des Jehammedans.

                                                 Jack : Recherche a la bibliothèque ; Rien de bien concluant sur notre futur étape , Mais une avancé majeur sur l’enquête ,il semblerais que le roi avais un premier fils, mais qu'il la renier et donc effacé toute trace de son existence, telle est la lois chez eux. Son nom Aries, étais parti en mission protocolaire ;il y a deux ans,; chez un groupe de Jehammedans dissident , l’ordre de zelyr, mais étais revenu converti a leur cause, se qui causa sa perte. une partie de la ville, ou il habitais, a même été noyer sous les eaux.

    21h00    après un debriefing il fut décidé d'aller revoir la princesse, mais avec ma mise en garde : "attention pour tous les Jehammedans ,Aries n'existe plus ,car telles sont leurs croyances ,faites très attention à ce que vous allez dire" .

    23h00     sanson et karl chez la princesse : ont est sur la bonne voie, mais pas facile d'allé contre les traditions de tous un clan , toujours est il que la princesse a dit texto :  pour chercher un fantôme il faut chercher dans les maisons hantées.
                                    Sovok et macadam : achat d'info chez les Apo, décidément : ils ont trouvé surement le lieu ou se cache le renégat, dans le quartier inondé, qui l'est d’ailleurs pratiquement plus. Se qui conforte la phrases de la princesse.

j 5 0h00      envoi de MacAdam sur place en éclairage grâce a ses talent de discrétion.
 
    7h00      Erreur d’envoyer le gamin seul, il est pas revenu. Tentative de sauvetage rapide, mais peu de chance qu'il soit encore en vie.
                 Expedition : Sanson, Sovok, Karl ,un convoyeur, deux claners et les deux jehamedans de notre convoi. Jack en couverture d'une fuite éventuelle.
   
    8h27      Contre toute attente ont vient me chercher pour soigner les blessés. ils ont réussit et retrouver Macadam et en même temps résolue l’enquête :
                 les 2 claners ne savant nager ont refusé de s’engager plus en avant. Le convoyeurs blessé ,plusieurs cote cassé: au repos pour 1 mois, Karl ,Sanson légèrement blessé 1 semaine de repos et de soins. nos deux Jehammedas indemnes.
                Quand a MAcadam il avais été torturé et salement blessé : 2 mois de repos et soins.

              sur place, 3 combattants en armure de l’ordre du zelyr dont aries: tous mort; tentative de récupération des métaux par Karl, mais opposition de nos Jehammedas au cause de leur croyance.
              Nous accédons a leur demande par mesure de bonne entente, mais sa peu handicapé notre caravane par la suite, et au vu de leur états il ne se sont pas battu ici, ou alors il sont très fort.
              un dernier mort ,la gorge tranché , un membre le a rose Croix, encore eux. Apparemment c'est lui qui torturais les gens ici , mais pour quelle raison ??

    9h30      retour chez le roi, explication de la situation. Signature des accord entre Justinian et Osman.


 
 Conlusion  : Accord de coopération avec Osman ; Validé.
                   Enquête de coopération avec l'affaire dite " du fils Fantômes" , Résolue.
                   Résultat de l’enquête: Encore la Rose Croix derrière ceci, a priori il ne visait pas la caravane vu qu'il étais la avant notre venue, mais a mon avis ils font une action de déstabilisation de la région; Préconise : lancement d'une enquête , si se n'est déjà fais, approfondie sur cet Ordre.
                   5 blessés dont deux gravement.
                   Véhicule et premier blessé rétablie et prés a repartir.


............................................... Fin de Téléchargement .....................................................................  Fin de liaison du réseaux ........................ Connexion interrompue .

  







               
  


Revenir en haut
Petit°Cœur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2008
Messages: 5 313
Localisation: Tarbes
Jeux maîtrisés: Tous les J.D.R du Monde
Masculin Poissons (20fev-20mar) 猴 Singe
Joueur ou MJ: MJ

MessagePosté le: 12/11/2016, 12:56    Sujet du message: [Rapports] Degenesis : Blue Raven Répondre en citant

Merci bcp, il est très chouette ce rapport !
_________________
" Une balle perdue ne l'est pas pour tout le monde"

«Lythronax Argestes»


Revenir en haut
Arganarion
Membres

En ligne

Inscrit le: 01 Juil 2010
Messages: 1 317
Localisation: laslades
Jeux maîtrisés: cinema, jeux videos
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 兔 Lapin
Joueur ou MJ: Joueur

MessagePosté le: 14/11/2016, 20:22    Sujet du message: [Rapports] Degenesis : Blue Raven Répondre en citant




CHAPITRE VI

ETAPE VERS WORCLAW:
Le Trône d'Albâtre

Nous quittâmes donc Osman en direction de Worclaw et le moins que l'on puisse dire c'est que le voyage ne fut pas de tout repos. Rapidement, nous atteignîmes la frontière de la Borca où les routes entretenues s'arrêtèrent laissant place à une lande rocailleuse recouverte d'une végétation éparse.

C'est là que les ennuis commencèrent !

Nous continuâmes notre chemin non sans mal à travers ces terres peu praticables et inhospitalières. Nous avions perdu la connexion avec Justitian au grand dam de Jack qui devint nerveux sans sa source d'informations précieuses et pour couronner le tout, rapidement, la température grimpa au fur et à mesure de notre lente avancée amenant avec elle des cohortes d'araignées noires non venimeuses mais sacrément désagréables et terriblement voraces, essentiellement de matière végétale. Nos rations furent rapidement contaminées ainsi qu'une grande partie de mes herbes médicinales. Ces saletés s'infiltraient partout et semblaient venir de nulle part comme tombées du ciel. Dès leurs apparitions, le splayer de Bacon commença à s'agiter, nous alertant que nous étions entré dans une zone légèrement contaminée par le spore. Odessa présenta d'ailleurs rapidement des signes inquiétants de contamination au cours du voyage avec une toux persistante et sèche.


Deux clanners du convoi face à ces conditions de vie exécrable désertèrent emportant avec eux de précieuses rations. Impossible de dire par où ces couards avaient fui dans la nuit et de tout manière nous n'avions pas le temps de partir à leur recherche.

Le voyage fut long et pénible et nous ne croisâmes que très rarement de petits villages de fortune avec lequel Karl commerça, troquant des outils forgés par sa main contre de l'eau et de la nourriture.
Les steppes rocailleuses laissèrent place peu à peu à un désert de sable doré, dans lequel nous naviguâmes à travers ses dunes. Au bout d'un long mois de route ,nous arrivâmes enfin en vue de la cité de Worclaw. D'après Karl, les véhicules avaient tenu le coup grâce à ses soins mais avaient énormément souffert de cette expédition: de nombreuses réparations devraient être faite sans quoi nous n'irions pas au bout de notre destination.

Nous atteignîmes la cité de Worclaw après avoir longer un mur haut de 3 mètres fait de carcasses de voitures s'étendant à perte de vue sinuant au nord et s'enfonçant plus loin à l'est.
Bacon et Barthélémy venant tout deux de Pollen, nous expliquèrent que la ville sortait d'une guerre civile qui avaient duré de nombreuses années laissant des stigmates encore visibles sur ces terres et sa population. Worclaw était dirigé par le Duc Piaste et sa famille d'une main de fer, exerçant un pouvoir absolu et sans partage sur la cité depuis son trône d'albâtre. De nombreuses légendes couraient à son propos et notamment celle de son immortalité, l'homme aurait plus de 300 ans et un dicton disait de lui qu'il ne périrait seulement que quand l'âge d'or de la Pollen serait revenu .

"Au vue de l'état de ce pays, l'homme n'était pas près de mourir!"

Arrivant aux portes de la cité, nous vîmes rapidement que le peuple de Worclaw étaient quelque peu paranoïaques. Notre arrivée créa une certaine tension et des gardes nerveux positionnés en haut des remparts de la ville nous pointèrent immédiatement de leurs fusils.

La cité était une véritable forteresse avec des quartiers cloisonnés,des murs dans les murs qui eux aussi comportaient leurs propres compartiments.
Les gardes à la porte, habillés d'un sarwell épais avec un sabre et un fusil, s'approchèrent de nous et clamèrent avec un accent russe prononcé.

Qui etes vous et que venez vous faire ici ?

Samson rétorqua. "Nous sommes le convoi diplomatique envoyé par Justitian ,voici notre ordre de mission mais vous devez être au courant de notre venue, il nous faut voir au plus vite votre Duc."

Le garde se renfrogna. Encore un convoi ! Restez là !

Nous attendîmes un instant et quelques minutes plus tard, les portes s'ouvrirent. Une dame habillée d'une robe grise simple mais de bonne facture, la cinquantaine vint à notre rencontre.

Que venez vous faire exactement ici ? Soyez bref et concis car notre temps est précieux clama froidement la dame en notre direction.

Samson reprit "Nous sommes mander par Justitian afin de rallier toutes les cités jusqu'à Qabis contre le spore et nous aimerions rencontrer le Duc si vous le permettez. Pouvons nous renter ?"

"Non, la ville vous est strictement interdite pour l'instant hormis le quartier marchand .De plus ,le Duc n'a pas le temps de vous recevoir, il a de nombreuses responsabilités"

"Quand est ce que nous allons pouvoir le voir? et vous êtes?"

"Je suis Soeur Ternia, Grand Mestre du Duc ,je suis sa voix et sa parole, je suis là aussi pour faire respecter sa volonté"

puis elle rajouta.

"Patientez un moment, un de nos hommes va vous conduire à votre camp pour que vous puissiez vous installer, au revoir "

La Dame partit et assez rapidement un capitaine de la garde du nom de Mikhail vint à notre rencontre. De bonne stature ,revêtant une armure hermétique pour le protéger du sable et des araignées, il s'avança vers nous avec des gardes et inspecta tout notre convoi.

Nous le laissâmes faire ,l'homme recherchait des armes de contrebande où d' autres objets qui aurait pu menacer le Duc.

N'ayant rien à cacher ,Mikhail sans surprise ne trouva rien de probant et nous conduisit vers un village attenant à la cité, situé coté est, car protégé par la cité des tempêtes de sable et des araignées.
A notre approche, très vite nous entendimes des bruits de canon retentir régulièrement et virent que ceux ci provenaient de trois tanks positionnés non loin du village.

"Qu'est ce que c'est ?"demanda Samson à Mikhail

"Oh! ça ce sont nos nouveaux venus mais vous verrez bien par vous meme ,je vous laisse la surprise."

Nous arrivâmes au village et installâmes les véhicules. l'endroit était simple et comportait différents bâtiments.

-Une ambassade de Worclaw,dirigé par un certain Tsebayoth ,un mestre du Duc

- Un dispensaire dirigé par les hospitaliers

-Une forge dirigée par un scrapper dénommé Billot

-un bar dirigé par un couple d'apocalyptiques Libell et Varan

-Une chapelle quasiment en ruines

-Un bureau de Juges

et un campement cossu d'africains ,le deuxième convoi dont nous avions entendu parler, venu il y a peu, dont Mikhail avait fait brièvement mention.

Sur place nous nous déployâmes , Macadam et Sovok s'occupèrent du convoi.

Karl commença les réparations des véhicules en louant la forge du scrapper Billot.

Bacon partit vers le dispensaire et Barthélémy la chapelle.

Nova prit la moto et partit voir des Palers dans un boomker situé non loin de là sans plus d'explications.

Quant à Odessa,Jack et moi nous partîmes en direction du bar rejoins rapidement par Bacon et Barthélémy.

L'endroit était correct et possédait deux étages un pour les plaisirs charnels et l'autre pour les chambres. Quant au rez de chaussée, il abritait un bar et une auberge conséquente avec un partie réservée pour le jeu.
L'enseigne avait ma foi l'air florissante et était dirigé par un couple d'apocalyptiques ,une ancienne prostituée dénommée Libell et un pirate à la retraite appelé Varan.
Nous primes la boisson locale, un tord boyau verdâtre, au gout fort et épicé qui nous nettoya des spores et fit un peu cessé la toux d'Odessa. Ensuite,nous eûmes quelques informations contre quelques drafts.

Le Duc était une personne assez inaccessible et nous aurions de grandes difficultés à avoir une entrevue rapide avec lui. Le convoi d'africains, arrivé récemment, avait à sa tete un néolybien extremement riche ,venu ici pour chasser le biokinétique ,des psychonautes spécifiques issus du cratère Usud situé non loin de là, expliquant du même coup, la présence des tanks aux abords du village. Enfin ,les Chronistes étaient très mal vu dans la cité car un incident récent avec eux s'était produit il y a peu.

"Mieux valait pour Jack de ne pas se promener seul sur ces terres."

Puis ,nous quittâmes les lieux pour aller se présenter à l'ambassade où le mestre Tsebayoth nous reçut.
L'homme portait lui aussi une armure hermétique et un masque. Il était de taille et de stature moyenne.


Le nez dans ses livres ,l'homme releva la tète à notre arrivée.

"Oui, messieurs ,dames que puis je pour vous ?"

"Nous sommes le convoi diplomatique venant de Justitian et nous désirons avoir un rendez vous avec le Duc Piaste "

"Très bien ,très bien (ouvrant un grand livre ) c'est urgent?"

"Oui ,c'est urgent car nous devons repartir prestement "

"Ah! Je vois ,je vois .Voyons voir j'ai un rendez vous dans huit mois et vous avez de la chance, un créneau s'est libéré il y a peu de temps."

"De la chance mais vous rigolez j'espère, nous devons partir dans les trois jours et ce rendez vous doit se faire dans ce délai "

"Ah c'est donc un cas extrêmement urgent, très bien ,vous avez quoi à donner en offrande pour Worclaw, de l'argent ,des biens ?"

"Euh ,qu'est ce qui pourrait intéresser votre ville ?"

"Je ne sais pas ,tout un tas de choses ,vous pourriez nous donner un de vos véhicules ou bien une forte somme d 'argent, nous sommes ouvert vous savez."

"Oui nous avons vu ,très ouvert je vois ça. Ecoutez nous allons réfléchir et nous vous tenons au courant "

"Mais pas de soucis, j'attendrais vos propositions "

Dépités ,nous sortîmes de l'ambassade. Bacon partit vers le quartier marchand et Barthélémy vers la forge du village. Ce dernier fut rejoins par un jeune anabaptiste dénommé Piotr qui le suivait comme un petit chien et qui d'après les dires de notre ami rejoindrait les rangs du convoi.
De mon coté ,j'étais curieux et voulait en savoir plus sur ce convoi d'africains qui venait d'arriver pensant que ma position et mes origines pourraient aider à établir un contact pérenne avec eux .
Accompagné par Jack et Odessa ,je partis à la rencontre du convoi. J'avais pour cela mis mes atours d'anubien avec mon masque d'Anubis, mon khopesh et mes habits de cérémonie .

"Jack ,Odessa ,laissez moi parler"rétorquais je

M'avançant vers le groupe de gardes flagellants, habillés de peaux et de cuirs ,armés d'une lance et d'un bouclier aux allures tribales mais de très bonne facture, je pris la parole.

"Je suis Ashram Zaran Sokaar,un des dirigeants anubien du convoi diplomatique venant de Justitian ,je désirerais m'entretenir avec votre maitre"

Les hommes un peu surpris de me voir ici ,me dévisagèrent en premier temps faisant peu cas de mes amis .Puis l'un d'eux se détacha et revint rapidement

"Suivez moi "

Le garde athlétique nous guida alors vers une grande tente cossu devant laquelle se tenait un homme d'une grande prestance.Habillé de vêtements de belle facture d'un blanc immaculé avec en dessous une cotte de mailles fine argenté, l'homme était athlétique et portait sur le coté un livre à la couverture ouvragé ,ciselé d'or. L'africain était sans nul doute un anubien comme moi mais de rang plus élevé et surtout avec plus de moyens.

Ses yeux perçants verts me dévisagèrent et il clama

"Je m'appelle Zarik ,conseiller de son éminence ,que puis je pour vous jeune anubien."
"Eh bien, comme je l'ai dit précédemment ,je suis un des dirigeants du convoi diplomatique venant de Justitian et je suis ravi de voir ici des frères africains en ces lieux. Aussi, je venais auprès de vous ,venant tout juste d'arriver pour m'enquérir d'informations sur ces lieux .Auriez vous des conseils à me prodiguer et pourrais je rencontrer votre maitre."

"Je vais voir si cela est possible "

L'homme bloqua un instant sur moi me scrutant attentivement ,sensation qui devint vite embarrassante puis il rentra dans la tente. Il me fit signe de rentrer quelques instants plus tard et me guida vers son maitre Néolybien.

Le jeune homme portait des habits luxueux ,de taille moyenne ,un peu corpulent, il s'avança vers moi attendant que je parle.

"Votre éminence ,je me permets de me présenter à vous, je m'appelle Ashram Zaran Sokaar ,fils du roi Khufu Ier,je viens de la lointaine contrée d'Anubie et vient m'enquérir auprès de vous pour de précieux conseils car je l'avoue ,je viens juste d'arriver au village pour une visite diplomatique de haute importance et je suis un peu perdu"

"Je suis le Prince Tereb Zhairi Soiki de Constantine; mais asseyez vous donc mon ami ,qu'il est bon de voir un autre prince de nos contrées en ces lieux accompagnés de ses servants. Je vous comprends ces terres sont loin de tout ce que nous connaissons et il est normal au début d'etre un peu décontenancé."

"Merci Prince Tereb ,j'ai entendu dire que vous aviez pu avoir une entrevue avec le Duc Piaste car pour ma mission diplomatique lancé contre le spores ,il me faut aussi le rencontrer."

"Ah oui ,je l'ai rencontré une fois ,cela m'a juste couté 50 000 drafts et un trophée (me montrant une tete d'un biokinétique exposé dans le coin de la tente ),un homme interessant ceci dit,c'est lui qui m'a autorisé à chasser sur ses terres ,je comprends que vous souhaitiez le voir egalement ."

"Le problème est que Justitian n'a pas mis à disposition autant de ressources que celles que vous possédez et je vois que vos chasses l'ont fortement interessé. Pensez vous que si je chassais avec vous et ramenais un trophée comme vous il m'accorderait une audience?"

"Je le pense mon ami ,je le pense. Mais quelle merveilleuse idée avez vous eu là ! Vous et vos gardes pourriez alors faire une compétition contre moi et mes hommes, dans une double chasse. Le premier qui rapporterait son trophée au camp gagnerait alors ce défi. Qu'en dites vous ? Allez dites oui Prince Ashram cela va pimenter mes vacances."

"Je vais y réfléchir mais cela m'interesse fortement ,je vous donne ma réponse dès ce soir "

"Très bien mon ami ,je vous invite donc ce soir pour un repas ,vous serez mon hôte et nous pourrons discuter de tout cela au calme."

Nous repartîmes tous les trois au camp ,et Jack lança

"Etes vous vraiment sérieux Ashram ,une chasse au biokinétique ,avez vous perdu l'esprit ou bien l'envie de vivre ,je ne vois que ces deux options."

"Je comprends votre réticence Jack mais ramener un trophée serait un bon moyen d'attirer l'attention du Duc ,ne trouvez vous pas ? De toute manière ,dans ma position ,je ne vois que ce moyen là pour réussir notre mission diplomatique ,si vous avez d'autres pistes ,je vous en pris dites les moi ."

"Pour le moment ,non effectivement mais il y a toujours d'autres chemins à emprunter, je vais d'ailleurs enquêter dans le quartier marchand de ce pas avec Odessa à cette fin "

"Très bien ,faites donc ,je vous fais confiance ,vous nous avez prouver à Osman que vous saviez récolter des informations précieuses ,Bonne chance ,Qu'isis vous accompagne mon ami."

L'après midi se passa chacun vaqua à ses occupations et de mon coté je briquais mes vêtements et me lavais ,histoire de faire bonne figure au repas de ce soir face au Prince Tereb.

Au retour de Bacon et de Barthélémy du quartier marchand ,je leur touchais un mot de ma petite entrevue avec le prince et de cette chasse. Les deux hommes contrairement à Jack furent emballés et je leur demandais de se préparer au repas en précisant que le néo lybien me voyait comme un prince fortuné accompagné de ses hommes et qu'il faudrait jouer ce rôle l'instant du repas pour arriver à nos fins.
Ils acceptèrent mais Barthélémy rajouta "traiter moi de laquais et je vous jure Ashram que rôle ou pas rôle vous allez le regretter"

"Ne vous en faites pas Barthélémy ,je ne vous vois pas de la sorte ."

Tous ces évènements me rappelèrent mon passé .Prince......ce mot résonnait bizarrement aujourd'hui ,certes ce titre, je l'avais porté autrefois. Arrogant ,hautain comme pouvait l'etre Tereb sans s'en rendre compte ,je l'avais été aussi mais la rencontre avec ma Nemesis psychonaute avait devié la course de mon destin et m'avait changé à jamais, je m'en rendais compte à présent en voyant le prince Tereb .L'ironie de la situation et l'ignorance à ce sujet de mes compagnons me faisait d'ailleurs rire.

Etait ce un bien ou un mal ? Peu importe, je ne pouvais plus revenir en arrière.

Sur ces entrefaits ,Jack et Odessa revinrent eux aussi et nous apprirent qu'il y a quelques mois un incident s'était produit à Worclaw,des Chronistes avaient gagné la confiance du Duc et aidés par des Palers avaient tenté de l'assassiner lui et sa famille. Compte tenu de ses informations ,nous comprenions plus facilement le malaise créer par la présence de Jack .

Ils rajoutèrent ensuite qu'il était possible de s'infiltrer dans la ville en payant une forte somme afin de récolter des informations mais personne n'avait ni cette somme ,ni le talent d'infiltrer les lieux efficacement. Nova étant loin du camp et la seule à mon avis capable d'un tel exploit.

Nous décidames donc à l'unanimité de poursuivre la voie de la chasse ouverte par mes soins. Je savais que cette épreuve avait été mise à mon attention par Isis elle meme pour me forger, à moi de lui prouver que j'étais digne de cette épreuve.

Toujours orné de mes atours d'anubiens accompagné cette fois de Bacon et Barthélémy cette fois ci ,nous partîmes au repas auquel nous étions conviés par le prince Tereb.
Une tente nous attendait avec à l'intérieur un repas somptueux dressé là pour nous .Assis sur des coussins brodés d'or, nous mangeames à la mode constantine au coté du prince et de son conseiller Zarik. Des mets exotiques plus succulents les uns que les autres nous fut servis, ce qui ne manque pas de nous regonfler le moral, compte tenu des affres du voyage. Au moins si nous mourrions demain ,nous aurions bien manger pour notre dernier repas.

"Prince Ashram,alors qu'avez vous décidez ? Ne me faites pas languir une minute de plus."

"Eh bien ,ma réponse devrais vous ravir, mes hommes et moi acceptons votre défi avec le plus grand des plaisirs."

"Parfait " cria Tereb ,l'air excité

"Ah oui ,j'ai failli oublié " rajouta t-il comme le veut la coutume,je vous offre ce modeste présent ,il sortit un coffret de très belle facture de dessous la table et me le tendit.

"Ouvrez le c'est pour vous, je vous en prie !"

"Prince Tereb c'est trop d'honneur que vous me faites là !"

J'ouvris le coffret dans lequel se trouvait un somptueux couteau d'apparat avec la garde en ivoire orné de rubis. L'objet devait couté une fortune.

"C'est magnifique vraiment, je suis honoré"

Puis ,le Prince me regarda alors sans mot dire, attendant surement le même geste en retour. "Quel idiot je faisais, avec tout ça j'en avais oublié les bases de la bienséance et n'avais rien prévu pour le Prince"

L'homme attendit puis rétorqua

"je vois ,je vois ,vous êtes un prince atypique qui aime chambouler les traditions ,vous désirez m'offrir le cadeau en fin de repas ,j'adore votre façon de faire Ashram avec vous ,rien n'est prévisible"

"Vous m'avez perçer à jour Prince ,il est vrai qu'il faut savoir parfois pimenté ou changer les règles du jeu." regardant discrètement Barthélémy et Bacon avec de gros yeux .

Le repas suivit son cours et nous décidâmes avec le Prince de faire la chasse le lendemain à 11 heures.

Barthélémy pretexta au cours du repas une ronde pour s'éclipser et partit de ce pas voir Karl afin qu'il lui donne un cadeau pertinent pour le prince Tereb.
Expliquant la situation au scrapper, Karl vit rapidement le genre de personnes qu'était le prince et d'un commun accord avec l'anabaptiste donna à celui ci une statuette en or appelée Oscar récupéré à Justitian et prévu pour les cadeaux diplomatiques. Le côté bling bling de l'objet ne manquerait certainement pas de lui plaire, enfin ,nous l'espérions.

De retour sous la tente, Barthélémy glissa discrètement auprès d'Ashram le précieux objet sauvant du meme coup le repas d'une catastrophe diplomatique.

Quand barthélémy revint il vit qu'Ashram était en pourparler avec le Prince sur la récompense du vainqueur de la chasse.

Puis, le repas se termina et Ashram comme prévu donna le cadeau au Prince Tereb.Tout excité par celui-ci ,Tereb découvrit avec surprise et enthousiasme ce présent qui heureusement était à son gout.
Enfin, ,Tereb proposa à ses hotes de finir la soirée autour d'un narguilé, affalé sur des coussins parlant de tout et de rien, chacun de nous prit une bonne lampée .Barthélémy fut un peu groggy et Bacon peu habiuté a ce genre de drogues partit dans un trip fantasmagorique.De mon coté ses herbes ,me rappelait les drogues utilisés durant les rituels faits au pied de l'arbre monde ,notre arbre sacré .Certaines de ses herbes provenaient surement de ma contrée et elles eurent peu d'effet sur moi.

Bacon fut ramené par les gardes de Tereb accompagné par Barthélémy pendant que je faisais mes remerciements au Prince pour cette merveilleuse soirée.

Avant de partir ,Zaric m'interpella seul à seul .

"Vous avez du potentiel mon jeune ami ,ainsi vous etes le fils du Roi Khufu et de la grande pretresse Chay-Ara .Vous etes plein de surprises jeune homme ,si je m'attendais à vous voir ici.Vous etes auréolé par la bénédiction d'Isis ,je le vois ,en avez vous conscience ? Nous avons beaucoup à parler tous les deux enfin si vous survivez à la chasse de demain " dit-il avec un sourire en coin puis il partit.

Le lendemain nous partîmes Barthélémy, Bacon , les deux jehammedans du convoi Hikam et Misha et moi pour la chasse au biokinétique.

Les canons des tanks retentirent à nouveau servant à détruire en grande partie les nuées entourant les deux engeances et les obligeant à se retrancher sur un terrain propice pour la chasse.Une fois les deux cibles prêtes ,les tanks à l'aide de talkie walkie lancèrent l'ouverture de la chasse .
Le prince Tereb habillé pour l'occasion muni de son fusil de très belle facture, prit quatre de ses hommes plus Zaric et nous souhaita Bonne chance. Gratification que je lui renvoyais respectueusement.
Les deux escouades partirent chacune sur leur véhicule de reco vers leurs proies respectives et arrivèrent bientôt sur le terrain accidenté par les nombreuses déflagrations d'obus.
De notre coté ,dans ce paysage apocalyptique de sable et de rochers ocres ,nous aperçûmes bientôt le biokinétique entourée des restes de sa nuée .
Notre tactique était simple :avancer en ligne afin d'encercler notre Ajouter au dictionnaire, nous vîmes que l'engeance mesurait environ 2m50 et portait à sa main gauche une hallebarde lourde alors que son bras droit se terminait en pointe sorte de lame osseuse et chitineuse. Il ne serait pas aussi aisé que nous le pensions de mettre en place notre stratégie.

Nous chargeames et les nuées plus rapides arrivèrent les premières sur nous .Les frères jehammedans arrivèrent les premiers au corps à corps pendant que Bacon lançait sa première salve de napalme.
Me rapprochant du champ de bataille , je vis que les nuées se composaient de blattes ,de scorpions ,de mille-pattes et de molosses.

Rapidement, Misha le jehammedan fut isolé dans le combat et succomba aux assauts des nuées notamment celles des millepattes qui sécrétaient un sorte d'acide et avaient rongé une grande partie de son équipement.

Je vins à son secours mais arrivais trop tard tant le nombre de vermines autour de lui était important. De l'autre coté Barthélemy, Hikam et Bacon se débarrassèrent facilement de leurs nuées et firent face bientôt au biokinétique qui avait grimpé sur un rocher en surplomb et s'était jeté ensuite sur eux dans la mêlée.

Malheureusement ,Bacon un peu décontenancé par cette arrivée fracassante rata son tir de salve et toucha Hikam qui crama sous nos yeux sans que nous ne puissions rien y faire .
De mon coté ,les nuées avaient rongé entièrement mon armure et j'avais été piqué à plusieurs reprises par les scorpions mais j'étais arrivé à venir à bout de ces saletés pour enfin rejoindre l'autre front où Bacon et Barthélémy faisait face au géant.

En y regardant de plus près ,le biokinétique avait déversé sur eux une sorte de gaz violet nauséabond et avait réussi à mordre Barthélémy qui avait sale mine ,surement un poison contenu dans ses entrailles pourries.

Tout en cette bête était une arme et il ne fallait pas la sous estimer.

J'arrivais à la rescousse ,un peu dépourvu et sans armure mais mon courage ne flancha pas .Nous attaquâmes sans relâche le monstre, tailladant ses chairs peu à peu. Bacon n'avait pas l'air dans son assiette. Etait ce du au gaz ,au narguilé de la veille ? Tout en se battant, il me blessa par deux fois en faisant des mouvements maladroits avec son splayer.

Ce n'était pas le moment de flancher mentalement !!

Allez Bacon ressaisis toi !

Le biokinétique voyant la faille chez l'hospitalier s'acharna sur lui avec sa hallebarde et le toucha à deux reprises entaillant salement son corps de deux grandes balafres.
L'hospitalier tomba dans une mare de sang et Barthélémy qui se battait vaillamment et qui avait blessé lourdement notre ennemi était de plus en plus marqué par le poison ,il n'allait pas tarder à tomber lui aussi .
Isis ,je t'en prie donne moi ta force et ton courage ,Mère de la Terre fais de moi ton arme .Criant ma foi au visage de ma proie dans un dernier élan, je donnais deux coups de khopesh puissants et meurtriers et le monstre tomba inanimé.

Nous reprîmes un instant notre souffle puis ,pendant que je récupérais un fruit de Duat sur le cadavre de l'engeance ,Barthélémy prit sa hallebarde et coupa sa tète .Enfin, nous récupérâmes Bacon et partîmes vers le camp à bord du véhicule de reco laissé plus loin en arrière.

Impossible de récupérer les corps de Misha et Hikam qui avait été calciné pour l'un et à moitié rongé pour l'autre.

En vue du camp , nous vîmes que Tereb était au même niveau que nous ,de retour de sa chasse .Mais ,peu habitué à conduire des véhicules ,je ne pris pas le risque d'accélérer et de compromettre la vie de notre ami hospitalier qui ne tenait plus qu'à un fil.
Nous perdîmes de peu mais nous perdîmes tout de même la chasse ,faisant s'envoler nos derniers espoirs de pouvoir rencontrer le Duc.

Tous ses morts pour rien ,je pestais intérieurement de ne pas avoir été plus vif ,plus incisif durant ce combat .

Nous conduisimes Bacon immédiatement au dispensaire puis je lui prodiguais les soins aidé par Jack et un hospitalier car au vue de ses blessures ,nous n'étions pas trop de trois pour sauver notre ami de la mort.
De son coté Barthélémy qui n'était pas loin de perdre connaissance reçut un traitement contre le poison du biokinétique.

Sortant par la suite avec Barthélémy du dispensaire, recouvert de sang, les habits en lambeaux ,éreintés, nous primes notre trophée et allâmes voir le Prince Tereb.

"Félicitations Prince ,vous avez été le meilleur ,je le reconnais, vous êtes très fort "

"Merci ,merci ,cher Ashram vous êtes véritablement un grand prince ,vous savez reconnaître votre défaite mais à y regarder de plus près, votre trophée est bien plus prestigieux que le mien. Regardez , votre proie était bien plus conséquente que la mienne et j'ai bien vu que vous aviez ralenti à la fin pour me laisser l'honneur de gagner."

"Aussi devant tant de courage ,d'abnégation et de sympathie envers moi ,j'ai décidé de présenter votre trophée au Duc et de rajouter 20 000 drafts à celui ci pour vous permettre d'accomplir votre mission diplomatique. Le Duc Piaste ne manquera pas d'être impressionné comme je le suis, mon ami .Vous serez toujours le bienvenue en Constantine Prince Ashram vous et vos gardes."

" Je ne pourrais jamais assez vous remercier pour tout ce que vous faites Tereb, vous êtes un homme de bien et je suis honoré de vous avoir rencontré ,puisse Isis vous bénir vous et votre famille ."

"Vous savez ,je me suis mis comme défi de tuer chaque type de psychonautes avant de prendre en charge les responsabilités qui incombent à mon rang dans ma cité, car après cela ,je ne pourrais plus faire ce qui me plait .Tout ce qui se passe ici ferons partie de mes meilleurs souvenirs et vous avez grandement participé à agrémenter certains d'entre eux ,c 'est moi qui doit vous remercier. "

"Mangeons ce soir ensemble ,mon ami ,Zaric va préparer votre trophée et nous pourrons fêter cette journée mémorable comme il se doit."

Le prince tint sa promesse après un diner somptueux, Tereb nous remis le coffret de drafts et Zaric le trophée préparé de sa main de maitre.

Bacon survécu à ses blessures mais il tomba dans le coma. Allait il se réveiller et survivre ? Rien n'était moins sur ,seul le temps pourrait nous répondre.

Le lendemain ,nous contactâmes le mestre Tsebayoth pour lui présenter notre requête de nouveau, avec cette fois nos présents.Face à la rareté du trophée et à la somme conséquente donné, nous fumes reçu le jour même par le Duc Piaste.

En fin d'après midi , une escorte mené par deux capitaines de la garde( Mikhail vu précédemment et Moshe) nous conduisit, Jack ,Barthélémy ,Odessa et moi même à l'intérieur de la cité .Moshe était tendu et regardait d'un sale œil notre ami Jack,le surveillant de prêt.
Passant à travers un dédale de rues et de portes, nous atteignimes manu militari, le palais du duc Piaste qui se révéla de toute beauté et immaculé. Pas une araignée ou un grain de sable ne trainaient en ce lieu sacré.

Guidés par Soeur Ternia dès l'entrée du palais, nous arrivâmes alors devant le Duc ,nous lui déposâmes les offrandes et firent une révérence protocolaire.
L' homme était de taille moyenne ,la quarantaine et portait un pourpoint bleu roi et marron de belle facture .Le Duc paraissait étonnamment petit sur ce trône d'albâtre blanc immaculé mais en revanche une assurance et un sang froid titanesques se dégageaient de sa personne ,une détermination indéfectible émanait de son regard noir.

Nous fixant un à un ,Le Duc Piaste prit alors la parole.

"Emissaires ,on ne me surprend pas facilement, je dois le dire mais vous avez réussi dans cette tache. Je suis honoré que vous ayez fait tant d'efforts pour venir jusqu'à moi et j'apprécie ce fait. J'aime les gens qui savent ce qu'il veulent et qui se donnent les moyens d'arriver à leurs fins."

un silence ,puis, il reprit

"Il était grand temps que Justitian se réveille car ici le problème du spore est une constante dans nos vies et nous sommes loin du confort de la grande cité qui regarde bien trop souvent derrière ses fenêtres comment résiste ses voisins et comme il doit être dur de subsister sur ces contrées de sauvages. Mais l'heure n'est pas aux querelles ,je l'admet"

" Vous avez mérité Emissaires le soutien de Worclaw en me prouvant votre détermination et vous serez toujours le bienvenue sur nos terres. En signe de reconnaissance ,je vous procure du carburant pour que vous puissiez poursuivre votre route."

"Sur ce ,je vous laisse car mon temps est compté. Bonne route Emissaires ! Gardez cette détermination qui vous anime ,vous en aurez besoin."

Nous regagnâmes ensuite le camp toujours escorté puis nous reprîmes le lendemain matin la route hormis Nova qui n'était toujours pas rentré de chez ses amis Palers ,Samson qui avait encore à faire avec les juges du camp de Worclaw. Quant à moi , je devais rester et avoir une discussion des plus sérieuse et importante avec l'anubien Zaric qui semblait en savoir beaucoup sur moi et mon ordre.
Nous rejoindrions les autres un peu plus tard.
 
 
 
 

_________________
Avoir des griffes n'est pas être lion.


Dernière édition par Arganarion le 17/11/2016, 10:56; édité 4 fois
Revenir en haut
Petit°Cœur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2008
Messages: 5 313
Localisation: Tarbes
Jeux maîtrisés: Tous les J.D.R du Monde
Masculin Poissons (20fev-20mar) 猴 Singe
Joueur ou MJ: MJ

MessagePosté le: 22/12/2016, 22:45    Sujet du message: [Rapports] Degenesis : Blue Raven Répondre en citant

 

_________________
" Une balle perdue ne l'est pas pour tout le monde"

«Lythronax Argestes»


Revenir en haut
armand
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 12 Mai 2011
Messages: 67
Masculin
Joueur ou MJ: Joueur

MessagePosté le: 11/02/2017, 16:23    Sujet du message: [Rapports] Degenesis : Blue Raven Répondre en citant

Camion médicalisé…macadam est au chevet de bacon qui est à peine conscient.  
Maitre si vous m’entendez ,j’ai à vous parler. Nous sommes passé à Pest .avant cela nous avons eu une conversation avec l’équipe à propos de ce que nous ressentions ces dernier temps. Plusieurs d’entre nous ont fait des rêves récurent .tantôt  positif et plein de promesse ,pour moi et nova, tantôt interrogatif pour archam, et enfin effrayant pour Sovock (qui pour la première fois j’ai vu trembler…)  
Par le biais de jack nous avons appris que Pest était un grand marchée d’armes et que la ville vivait en symbiose avec un Psychonaut qui influençais   toute la région. Les biockinetiques semblent petit à cotée de ce spécimen… Nos réserves d’essence sont au plus bas, nous avons perdu Barthelemy et les deux Jehammetans. La seule bonne nouvelle c’est que justiciane nous envoie un homme en plus : un spitalian expérimenté. Nous verrons bien... La température est très froide, nous attachons les véhicules pour éviter les têtes à queue, nous évoluons dans de la forêt.  
Nova nous repère un chemin qui tourne vite mal.de toute façon c’est la seule route d’après elle.   
  
Là un tronc d’arbre nous coupe la route .des hommes surgissent arc au point, positionner pour nous faire passer un mauvais moment. Un homme vient à notre rencontre. Belle stature, armure de plaque, fourrures, épée à son coté.il n’était pas menaçant .nous lui signalons que nous sommes une caravane protocolaire pour pest.il se présenta comme le protecteur des bois du roi.il nous signala aussi de faire moins de bruit, « la mort grise rôde »…par là il voulait parler de loup de la taille d’une vachette avec un sacré appétit. Non merci…ils nous ont indiqué la route de Pest, puis ont déblayé la route. Une fois arrivé à Pest quel fût notre surprise : une villa sur une colline, un grand lac, et quelques bâtisses qui font penser à un village clanner(maison en bois ,un moulin à eau, et deux ou trois bâtiments ).  
  
Nous avons été stoppé par un garde (il y en avait pas légion…).il avait le gabarit d’un ours, barbue, armure, fourrure(à croire que c’est à la mode ici)bouclier et épée. Nous lui avons demandé une audience au près du « roi ».Le  temps avant  l’entrevue nous nous sommes promené :Sanson fut très apprécié vu de son statut de juge(surtout depuis que les deux derniers étaient morts…),nous avons vu une église païenne, un énorme bâtiment en  ruine, et un lac qui mystérieusement n’était pas couvert de glace. A la vue de ce lac Ashram c’est immobilisé de surprise peut-être à cause de ses rêves…nous avons aussi vu le sanctuaire des âmes : lieux saint pour les juges ou fut écrit les premières lois :un lieu où était érigeaient les statues des premiers juges et les premiers textes.  
En deux mots le village est rudimentaire mais adapté au climat rude ,les gens (une petite centaine et dix gardes) le sont tout autant. Après une heure le roi arthoros chef du « village » en armure lourde et finement  ouvragé avec ce qui peut être à mi-chemin entre une hache et une masse d’arme, vint a notre rencontre accompagné de ses généraux :kardoc,ko’vin,et dragonnet. Vu leurs  armures finement travaillées, leurs armes, et leurs présences nous fumes agréablement surpris.  
Ils nous fîmes rentrer dans le palais en haut de la colline .une pièce centrale était aménagé pour recevoir .une grande cheminée des tentures aux murs ,la pièce centrale de la villa était bien aménagé. Des plats nous fumes amené par de jeunes serviteurs :viande légume. Nous avons fait le récit de nos aventures et du pourquoi de notre venue. Tout se passait bien sauf que le sir ko’vin a la moindre occasion nous fusillait du regard à Odessa et moi-même(peut être un ancien problème avec des apocalyptiques). C’est alors que nous avons franc jeu avec le roi :nous pensions arriver dans une grande citée pleine de promesse pour notre mission et là…le roi ne fut pas offusqué et nous dit que bien des choses était raconté sur Pest mais elle ne survivait plus qu’ avec le souvenir de son passé glorieux.   
  
Avant il y avait de grand tournoies de chevalerie et pour l’occasion de grande vente d’arme, mais plus maintenant…de plus le bâtiment qui symbolisait la grandeur de la famille arthoros est tombé en cendre avec tout ce qui représentait :le fameux UGRa’l.depuis son père est mort de chagrin et toute source de pouvoir est partie à Beograd ou siège toutes les familles de pouvoir des balkans.la population est partie et même lancelot préfère surveiller les routes de Pest plutôt que de rester à ses côtés.Mais sinon à propos du spore le roi nous dit qu’il n’avait aucun problèmes car ils étaient sous la protection de la dame du lac…grâce à la couronne excalibur et l’armure de feu son père il pouvait rentrer en contact avec elle et on pense qu’elle luttait( ou se nourrissait) du spore.   
  
Hélas excalibur est perdu dans les débris de l UGRa’l et malgré les fouilles elle n’a pas été découverte. Il nous montra pendragon, l’armure de son père et jack ressentit comme un léger bourdonnement techno électrique avec son propre matériel. Nous avons vu une représentation de la dame du lac qui ressemble à une gorgone avec des « tentacules » de cheveux qui lui couvrent la bouche et la gorge. Depuis la disparition d’excalibur ce qui rend l’armure incomplète, la dame du lac n’a pas fait signe de vie et ce depuis 10 ans.   
  
C’est alors qu’ est venu trois apos sans aucun protocole :merlin le neveu habillé à la plus grande mode, morgane au regard pénétrant ,et le non moins massif et armé Popeye. Après quelques échanges peu courtois et irrespectueux dans le ton et la manière. A la fin Popeye jeta un sac de draft  au nez de son oncle qui resta de marbre. Nous avons vite compris que maintenant toutes les décisions politiques et la source du pouvoir se trouvait dans la cité de Beograd( d ou revenait merlin). Du pouvoir, des grandes familles qui manigance dans l’ombre, des intrigues, un véritable petit coin de paradis…de plus les spitalian ,les apocalyptiques et les Chroniste étaient mal vu la bas…la journée se termina sur ces faits.   
  
Durant la nuit ,Sovock jack et Nova ont eu une crise de panique au même moment durant la nuit. Puis le matin arriva. Nous avons décidé d’abandonner des véhicules cause d’essence en échange de nourriture et de pierre très prisé là où nous allons. Nous nous sommes rendu utile dans la ville, puis Ashram et Odessa ont été cherché à l UGRa’l( Usine General d’Alimentation). Là ils ont découvert un enfant qui fouinait pour trouver des trésors.   
  
Effrayé il partit dans sa cachette. Ils le poursuivirent. Apres conversation sur ses recherches dans les décombres et en l éloignant de sa cachette(une cabane dans un bois mort)Odessa découvrit un coffre (piégé)qui détenait  ses précieux, c’est alors que nous avons découvert la couronne .il nous avait dit que par sa petite taille il pouvait passer parmi les éboulis pour y découvrir des trésors… Après avoir ramené la couronne au camps nous avons observé des composants technologiques qui nous dépassaient. Apres cette découverte nova et moi-même (les plus petits gabarits )avons voulu explorer les décombres.3heures de passage dans les souterrains plus qu’étroits nous arrivâmes à la salle du trône qui était en grande partie détruite. Puis on a cherché encore.   
  
Nous sommes arrivés dans une grotte avec un cour d’eau qui amenait à une salle qui ressemblait à une machinerie. Des bruits de moteur ,et des voix de gardes. Nous avons voulu nous rapprocher mais au moment de passer à l’action sur un garde qui nous avait découvert  , j’ai trébuché sur mon lassé au moment du coup décisif. Des bonnes rangers c’est bien ciré, bien coqué ,et bien attaché, milles pardons maitre j’avais oublié la dernière leçon. Heureusement nova a fait mouche avec son arme et nous avons pu fuir. La suite est simple :nous avons rendu la couronne au roi qui est notre éternel débiteur, nous avons analysé par les composants technologiques de la couronne et de l’armure(tout cela parait venir d’un autre temps plus futuriste qu’autre chose…).  
  
Nous avons fait un rapport au roi des agissements souterrain. Mais ils étaient armés d armes a feu ce qui refroidit le roi et ses hommes en plaque et épée . Pour terminer nous voilà en route pour Beograd, mais c’est sans compter sur Ashram et jack a qui il restait deux trois trucs à voir.        
  


Revenir en haut
Arganarion
Membres

En ligne

Inscrit le: 01 Juil 2010
Messages: 1 317
Localisation: laslades
Jeux maîtrisés: cinema, jeux videos
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 兔 Lapin
Joueur ou MJ: Joueur

MessagePosté le: 11/02/2017, 16:50    Sujet du message: [Rapports] Degenesis : Blue Raven Répondre en citant

Okay
_________________
Avoir des griffes n'est pas être lion.


Revenir en haut
Liet
Bureau

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juin 2015
Messages: 377
Localisation: Tarbes
Féminin Lion (24juil-23aoû) 馬 Cheval
Joueur ou MJ: Joueur

MessagePosté le: 11/02/2017, 18:12    Sujet du message: [Rapports] Degenesis : Blue Raven Répondre en citant

Cool  Okay
_________________


Revenir en haut
Karnus Magnus
Bureau

Hors ligne

Inscrit le: 14 Nov 2008
Messages: 1 065
Localisation: Tarbes mon gars !!
Jeux maîtrisés: Beaucoup...
Masculin Balance (23sep-22oct) 蛇 Serpent
Joueur ou MJ: Les deux !

MessagePosté le: 08/03/2017, 22:02    Sujet du message: [Rapports] Degenesis : Blue Raven Répondre en citant

Felix Hoffman à Justician, rapport de routine 19/347.8


Je suis arrivé à Béograd il y a 3 jours. La vie quotidienne y est "spéciale". Le Spital est vu en ennemi et les médecins sont parqués dans un camp. Mal nourris, pas de matériel médical, et l'impossibilité de fuite (gendos) les précipites chaque jours un peu plus vers la mort. Je suis une exception en ma qualité d'ambassadeur de Justician, mais il m'est tout de même interdit de porter mes armes au sein de la ville sous peine exécution sommaire.
J'ai pris contact avec la caravane dans la mâtiné. Le bilan est mauvais:


- Moral au plus bas
- Hygiène déplorable
- Plusieurs blessés
- Pénurie de certains consommable


La priorité sera donc de trouver du carburant, car le convoi est bloqué sur place jusqu'à nouvel ordre. Or, les seuls marchand de carburant dans la ville sont les ferrailleurs du Cartel Barichnikov, des pirates qui vendraient leur mère pour un bidon de boue, si ils ne l'ont pas déjà vendue. 
Leur prix est, bien évidement, exorbitant. Je note le fait qu'ils aient été intéressé par un échange contre le colosse nommé Sovok (Pour plus de détails, Cf mon rapport plus bas sur le manque évident d'hygiène).


Le temps ne nous permettant pas de faire plus attendre le Duc, dirigeant de la bourgade, qui attend notre venue depuis ce matin.


Arrivé au domicile du Duc, une tour au centre de la ville, lourdement gardée par une chaîne de soldat, nous sommes introduit devant la famille dirigeante:


- Le Duc Léopol Djuric
- Marco Djuric, son fils héritier
- Othena Djuric, sa fille (très bon partit, pour sceller l’accord avec Justician, sa main sera offerte à un riche commerçant de Justician, de préférence dans le carburant)
-Bjorg, leur Garde du corps


Leur accueil est chaleureux et amical, nous opérons un discourt protocolaire standard réglementaire et approuvé par le Spital. Le présent que nous lui avons fait semble lui plaire et nous permet de gagner la confiance de l'individu.
La proposition de nous faire visiter la ville et lancée, ce en quoi nous ne sommes pas en mesure de refuser, bien que nous ayons d'autres psychonautes à fouetter...
Lors de la visite d'inspection du Duc, il y eu non pas une tentative d'assassinat mais un assassinat: le Duc recu un carreau d'arbalète dans le crane entre la zone temporale et pariétale droite et ressortie pas la zone sphénoïde gauche, ce qui, vous vous en doutez, le tua net. Sovok et Macadam furent blessé dans leur exercice, rien de grave ou définitif.


Je me suis replié à l’intérieur du bâtiment avec quelques gardes pour rapatrier le corps du Duc pendant que mes nouveaux compagnons et Bjorg menaient la chasse aux insurgés, ce qui ne prit pas beaucoup de temps. Peu après, à l'annonce de la mort du Duc auprès de Marco Djuric, le Duc, le vrai, fit son apparition et nous expliqua que les tentatives d'assassinat se multipliant, il dut avoir recourt à des sosies pour assurer sa sécurité.
L'accort entre Béograd et Justician est mis à l'étude.


Quand au carburant, une solution sera très vitre trouvée: Tuer le chef des Usuds, le Roi Liche et ramener sa tête et son arme en échange d'un plein complet de tous les véhicules sans conditions.
Nous sommes rejoint dans la quête par 5 Fléaux en chasse dans la région ainsi que par un lot de traîne misère qui servira de chair à canon. 


La quete fut longue et rude, les Usuds se terrant dans une caverne de glace à la taille conséquente. Ce fut une extermination totale. Aucuns rescapés de leur cotés.
Le marché avec le clan Barichnikov étant remplis et honoré, nous sommes repartis hier au matin, les réservoirs plein, et un accord passé avec Béograd.


Félix Hoffman, Préserviste
_________________
Je sais qu'il y a une place pour moi en enfer. Ça s’appelle un trône.


Revenir en haut
Arganarion
Membres

En ligne

Inscrit le: 01 Juil 2010
Messages: 1 317
Localisation: laslades
Jeux maîtrisés: cinema, jeux videos
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 兔 Lapin
Joueur ou MJ: Joueur

MessagePosté le: 09/03/2017, 09:08    Sujet du message: [Rapports] Degenesis : Blue Raven Répondre en citant

Okay
_________________
Avoir des griffes n'est pas être lion.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:47    Sujet du message: [Rapports] Degenesis : Blue Raven

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Terres d'Ouest Index du Forum -> Nos Campagnes -> Degenesis Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com