Les Terres d'Ouest Index du Forum
 
 
 
Les Terres d'Ouest Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Werewolf the Apocalyse I / D'argent, de sang et d'épines
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Terres d'Ouest Index du Forum -> Nos Campagnes -> Loup-garous l'Apocalypse
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Arganarion
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2010
Messages: 1 477
Localisation: laslades
Jeux maîtrisés: cinema, jeux videos
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 兔 Lapin
Joueur ou MJ: Joueur

MessagePosté le: 28/11/2017, 10:36    Sujet du message: Werewolf the Apocalyse I / D'argent, de sang et d'épines Répondre en citant

 
 
 
 
 
Interlude: Angurva 
 
 

La nuit était tombée, et avec elle la pluie. Ron s'était terré sous la ramure d'un chêne aussi haut que les piliers du ciel. Terrifié, blessé et transi, le corps couvert de coups, d'écorchures et d'une plaie béante au niveau de l'abdomen donné par la sombre lame Angurva. Ses vêtements s'étaient déchirés aux ronces et lui collaient à la peau imbibée par l'eau et le sang. Lui qui n'avait d'ordinaire jamais froid, grelottait et claquait des dents dans les ténèbres de cette grande forêt. Sans doute était-ce la terreur qui le tenaillait ou bien la mort qui approchait ! Il était au-delà de l'épuisement, tellement à bout de forces et tellement effrayé qu'il ne parvenait pas à dormir. Aussitôt qu'il fermait les yeux, les images effroyables de cette journée l'assaillaient en masse, dans un insoutenable jaillissement d'horreur, de tristesse et de dégout. Son épée à sa main, était lourde et froide, il la serrait si fort que ses doigts étaient crispés sur la garde jusqu'au sang. 

Il essayait vainement d'oublier la terreur des changelins de la contrée de Myrrdin, d'effacer leurs cris et la vision du sang recouvrir le sol jonché de cadavres, d'éradiquer la vue des survivants se tordre de douleur, à terre, dans les affres d'un embrasement noir, funeste et terriblement douloureux. Heureusement pour lui, son instinct de survie d'uratha l'avait transcendé et Ron s'était redressé voilà tout, sans savoir trop comment et avait couru droit vers la lisière en éliminant les ennemis sur son passage, fonçant tel un sanglier ou un cerf forcé par une meute de chasse, courant à travers les ronces.
 
 

 

Ni la griffure des épines, ni la morsure des orties, ni sa blessure noire n'avaient pu stopper sa course folle mais à présent son corps était en feu mais plus encore son entaille abdominale provoqué il y a peu par le feu noir d'Angurva, pulsait et chauffait telle une roche en fusion. Cet état de fait l'empêchait de faire appel à l'esprit du loup pour se changer ou se régénérer. Malgré tout, il avait réussi à réchapper à cette horde sombre. Malheureusement, aucun des changelins de Myrrdin n'avaient pu le suivre dans sa fuite à travers les broussailles, tous avaient péri. Anéanti en l'espace d'une heure d'une effroyable manière.
 

Alors sans qu'il sache pourquoi, sans qu'il comprenne vraiment le sens, un mot lui revint à l'esprit, inconnu et inintelligible. " Feothan". Un mot étrange, comme susurré à son oreille, qui sans raison semblait s'imposer à lui et que Ron répéta inlassablement sans comprendre pourquoi.
Il passa la nuit ainsi, recroquevillé dans les racines de ce chêne gigantesque, murmurant ce mot jusqu’à ce qu'un filet de jour parvienne à s'immiscer à travers le fouillis végétal dense qui l'entourait. Ce mince filet de lumière le trouva là, endormi, terrassé par la fatigue, inconscient de l'éveil de la forêt. Et bientôt les feulements terrifiants de la nuit laissèrent place peu à peu au pépiement rassurant des oiseaux.
 

Soudain le cri strident d'un martin pêcheur, niché non loin d'un cours d'eau tout proche bordé par un bosquet d'ormeaux, l'éveilla en sursaut, avec un hoquet de frayeur. Dans ce râle instinctif et douloureux, Ron réalisa rapidement qu'il était nu et pansé, le corps lavé de la boue collante et du sang engendré par le chaos de la nuit dernière, Nuit qu'il cherchait vainement à occulter de ses pensées. Ses vêtements en lambeaux avaient disparu mais son épée Caladbolg, elle, était posée respectueusement à ses côtés près du lit sommaire où il se trouvait et elle aussi avait été nettoyé et brillait d'un éclat luisant.
 

Quand il eut suffisamment émergé des brumes du sommeil, il jeta un œil aux alentours. Ron se trouvait dans une cabane en bois tout droit sorti d'un conte pour enfant qui aurait appartenu à un druide ou un guérisseur d'un temps moyenâgeux.
Une table sommaire, un âtre sur lequel était posé une marmite en fonte dans lequel mijotait un plat aux senteurs agréables, des herbes séchées disposées en bouquet pendant sur les poutres de la cabane. A ses côtés, une table de chevet sur laquelle était posée, un bol rempli de myrtilles sombres et de framboises rose vif qu'il dévora goulument. Puis, encore éreinté par les tumultes de la veille, il sombra rapidement dans le sommeil, suivi d'une nuit agitée, hantée de cauchemars étrangement réels.
 

 

Dans lesquels il revit, l'envoyée du Maître Thrandoras, la seelie funeste et lugubre, Visara et son armée maudite. Reine de la Cour Sombre et porteuse de la lame lourde aux flammes sombres Angurva signifiant" le ruisseau de l'angoisse". Nom terriblement bien porté.
Revivant la scène encore et encore. L’esprit de Ron était piégé dans cette peur profonde et abyssale empreinte de culpabilité. Il venait de causer par sa simple présence, la destruction de Myrrdin car la raison de cette sanguinaire attaque n'était autre que lui-même et il n'avait pu les protéger de ce mal alors que ces changelins l'avaient accueilli étonnamment avec déférence et présenté à leur chef Ryderc.
 

Il ne sait combien de jours s'écoulèrent, ni combien de temps il dormit dans cette masure, torturé par ses songes ténébreux dont il ne pouvait s'échapper. Quand vinrent soudain, comme une brise fraîche venu de l'océan aux embruns marins, calmes et vivifiants, des êtres silencieux, aériens, souriants, frêles, pâles et transparents, murmurant à son oreille des paroles dans un langage inconnu qui le calmèrent, éloignant peu à peu, les nuages sombres des jours derniers.
 

 

" An té a dheineann dearmad ar a dhúchas, cailleann sé cuid dá anam. Maith dheineann seon Myrrdin." ce qui veut dire "Celui qui oublie ses racines, perd une part de son âme. N'oublie pas les affres de Myrrdin"
 
 
Il se réveilla ce matin-là, revigoré et serein, libéré des effets d'Angurva, la terrible lame de l'angoisse. il se leva et chercha le moindre indice d'une présence car il ne pouvait avoir guéri seul dans cet endroit qui était assurément habité. Il s'habilla avec des habits étranges et de belle facture, prévu visiblement pour sa personne et sortit de la cabane. Il fut d'abord ébloui par les rayons du soleil puis le temps que ses yeux s'accommodent, découvrit peu à peu un spectacle enchanteur.
 
 
 

La cabane se trouvait sur une rocher flottant qui surplombait une vallée florissante et verdoyante où serpentait un cours d'eau sinueux et large. Au loin, flottaient d'autres rochers et trônaient des sortes d'arches de pierre immenses et majestueuses transpercé par un arc en ciel iridescent. Il n'avait jamais rien vu de plus beau.
 

"C'est magnifique, n’est-ce pas ! " rétorqua une voix derrière lui
 

Ron se retourna avec vivacité, brandissant devant lui Caladbolg.
 

"Voilà une bien belle épée que vous avez là, le maître serait surement content de la revoir en sa possession ! Enfin bref, content de vous revoir sur pied, vous avez survécu à Angurva, je ne l'aurais pas cru mais vous êtes là." clama un être mi humain mi bouc, une sorte de satyre des légendes humaines à la peau noire, robuste, portant une armure de cuir et une massue osseuse, sorte de fémur gigantesque.
 

 
 

« Vous êtes un de ses serviteurs et vous voulez reprendre l’épée, c’est ça! Jamais je ne vous la laisserais, vous m'entendez! Jamais » ne hurla Ron
 

" Oh là ! du calme mon ami ! Si nous avions dû vous la prendre, il y a longtemps que vous ne l'auriez plus et nous serions déjà loin. Et puis de toute manière, personne ici-bas ne peut la manier à part vous et le Maître. Je m'appelle Arbast et je suis ravi de faire enfin votre connaissance, on parle beaucoup de vous ici vous savez, Cernunnos croit beaucoup en vous "
 

"Ah bon, il croit en moi et pour faire quoi exactement ! Ses paroles la dernière fois étaient on ne peut plus énigmatiques "
 

Une voix alors sortit de nulle part, douce et sifflante, susurra à l'oreille de Ron.
 

" Pour tuer le Maître et nous libérer, vous libérer de ssssson joug car il a sssssombré et va nous entraîner avec lui dans ssssa chute si vous ne faîtes rien, y compris vous car vous êtes lié à lui plus que quiconque icccci bas "
 

" Qui est là ? Qui me parle? " cria Ron nerveux qui tournait dans tous les sens.
 

"C'est Damia, la sage de pierre qui vous fait l'honneur de ses conseils, elle vous attend, c'est elle qui vous a soigné. Suivez-moi, ne la faisons pas patienter encore plus. " Le satyre partit et prit alors un escalier à flanc de rocher qui serpentait et descendait le long du grand bloc rocheux flottant pour arriver enfin à l'entrée d'un ancien temple souterrain creusé dans le roc.
 

"Allez-y, mon ami, n'ayez pas peur, Damia est avec vous et peut vous être d'une grande aide."
 

Ron emboitât le pas et s'avança dans l'antre de Damia, sorte de ruines antiques éclairés par des braseros et des torches, autrefois surement un lieu sacré très important. Il s'avança prudemment, entendant des sifflements inquiétants ainsi que des murmures le guider. Les lieux semblaient immenses, un vrai labyrinthe. Et bientôt Ron ne savait plus où il se trouvait, où était la sortie.
 

Soudain, il sursauta car il vit, sortit de nulle part, arrivant derrière lui sans bruit, une femme serpent, sorte de gorgone au visage angélique et à la chevelure faites de serpents, approchant silencieusement vers lui.
 



" Je me sssssouviens de vous Mr Kincaid, votre passssssage parmi nous fut bref mais marquant, Avez-vous peur du Maître ?" 

" Non, plus vraiment désormais mais je me méfie de lui car je ne sais pas ce dont il est capable, je l'avoue. Enfin maintenant, j'en ai une petite idée. Et vous ?" 

" La peur est l'arme favorite de Thrandoras et celle-cccci n'a pas d'effet ssssur moi, mais ssssses actions ont et auront de lourdes répercussssssions y compris ssssur votre monde sssssi vous ne faîtes rien. " 

" Pourquoi moi ? " 

"Ce n'est pas tous les jours que l'on accueille un élu d'Aengus parmi nous." 

"Je ne suis pas un Elu ! Arrêtez avec ça !" 

La gorgone sourit et le regarda fixement. 
 

 

Puis, elle reprit  

"Vous vous sssssentez essssseulé, désarmé, impuisssssant facccce à lui et il a bien failli vous faire bassssculer dans les ténèbres avec Angurva mais vous avez plus de resssssources que vous ne le pensssez. Cependant vous avez raison de vous méfier, même sssi certains peuvent ssse rallier derrière vous, cela ne sera pas sssuffisant asssssurément. J'ai pour commencccer,une sssuggestion à vous donner,. Il y a bien longtemps, un esssprit dragon comme vous les appelez dans votre langage avait défié le Maître et en guise de représailles celui ccci l'avait enchaîné dans les hauteurs d'une montagne isolé et enneigé aux abords de ccce monde. Libérez Ayzuthra le grand serpent blanc et vous aurez un allié de poids qui sssse fera un plaisir de combattre pour vous et votre cause." 

" Oui mais Comment ?" 

« Votre instinct et Caladbolg vous guideront, mon jeune ami. » lui caressant la joue. 

« Vous bâtissez tant d'espoirs autour de moi, vous, Cernunnos, Tarayatuka. Mais vous devez arrêter, je ne suis pas votre sauveur, je ne suis pas de votre monde même si je suis né ici. Vous devez vous battre contre lui par vous-même et arrêter avec toute cette histoire. D'ailleurs comment suis-je arrivé ici ? C'est à vous que je dois mon salut, je suppose. »
"Je n'ai rien fait, cccc’est vous qui êtes venu jussssqu'à moi." 

"Comment ?" 

"Vous possssssédez une connaisssssance insssstinctive de cccce monde et vous ssssavez arpenter ssses voies ssssecrètes. Vous vous défiez de nous, vous refusez de voir la réalité en facccce Mr Kincaid. Vous êtes, que vous le vouliez ou non, lié au ssssort de cccce monde comme nous le ssssommes tous et mieux vaut pour nous tousss que vous en preniez consssciencce. Sinon, expliquez-moi cccce que vous faîtes icccci à me parler, alors ? " 

" Vous m'embrouillez l'esprit ! Qu'est-ce que j'en sais moi ! Pourquoi m'avoir soigné des affres d'Angurva ?" 

"Là encore, vous me prêtez des pouvoirs que je n'ai pas. Je n'ai fait que ssssoigner votre corps, vous sssseul avez ssssurvécu aux effets d'Angurva. Mais attention ! Le feu noir ssssera votre faiblessssse et ssssi vous ne trouvez pas les resssssources au fond de vous pour le combattre, vous sssssombrerez et deviendrez son essssclave." Posant sa main sur sa cicatrice noire.
 
 
 
 

"Vous ne pourrez combattre ssseul votre ennemi, alors acccccepter mon aide, notre aide."
 

"Je veux bien vous aider et affronter Thrandoras, c'est un fait, mais je ne suis que votre allié, pas votre "élu !". Est-ce que c’est bien compris !"
 

Damia souria et rétorqua en s'inclinant légèrement "Il ssssera fait comme bon vous sssssemble Mr Kincaid." Tant et si bien que Ron ne savait pas si cette attitude était une forme de respect ou de moquerie. Peut-être les deux entremêlés. Puis, elle reprit.
 

"Autrefois,il y avait icccci un peuple qui vivait dans la paix, un peuple dissssparu. On dit que ccce ssssont eux qui ont élevé toutes ccces hautes pierres de cccette contrée et qui ont bâti cccette Chambre Sssombre dans laquelle nous nous trouvons aujourd'hui. C'est une ssssorte de Tertre où les anciens pratiquaient des rites de guérison, un sssymbole de l'harmonie qui règnaient iccci autrefois.J'aimerais tant que vous ressstiez Jeune loup, il y a icccci tant de choses étranges , tant de mysssstères que nous pourrions comprendre grâccce à vous....." Tout en lui prenant délicatement le bras.
 

 Ron rétorqua " En parlant de paix ! Avez-vous envisagé au moins une seule fois, une solution pacifique et une négociation avec le Maître Thrandoras plutôt que de m’affubler de pouvoirs imaginaires."
 

" On ne peut sssssauver quelqu'un qui a franchi la ligne des ombres, Mr Kincaid, nul ne le peut et une négociation a déjà été tenté au grand détriment de ses ambassadeurs. Personne ne pourra le raisonner et il entrainera tout le monde dans sa chute et sa folie. Je sais qu'au fond de vous, vous le savez et vous l'avez toujours su."
 

" Pardonnez-moi Mr Kincaid, mais il y a des réccccits écrit sur votre venue, des récccccits de cccet ancien peuple; Iccci, chaque arbre, chaque pierre flottante, est empreinte de leurs souvenirs. Et ssssi la moitié de ccce qui est dit sur vous est réel alors vous pourriez nous être tellement utile."
 

Ron se dégagea brusquement du bras de Damia, en colère. Il ouvrit la bouche pour lui répondre mais il ne lui venait aux lèvres que de la rancœur et de l'amertume. Alors il se tut. Quel était ce monde où tous semblaient attendre de lui des prodiges alors que lui-même était dans l'ignorance ? Il ne comprenait pas et avant que Damia n'est pu le retenir, il tourna les talons et disparut dans les ténèbres du temple pour se réveiller un peu plus tard, dans son lit avec une sensation désagréable, pesante et dense accompagné d'un terrible mal de crâne.
 

"Est ce que le maître va bien ? Martico est très inquiet car le maître a eu un sommeil très agité. Oh oui très agité !"
 

 
 

"Ce n'est pas le moment Martico, je ne suis pas d'humeur !" rétorqua Ron sèchement
 

"Pourquoi le maître est-il énervé ? Martico a-t-il fait quelque chose de mal ?"
 

"Non ce n'est pas toi, c'est ton peuple, soit ils me chassent, soit ils veulent décider à ma place ce que je dois faire ou ne pas faire et cela m’énerve. En plus, il parle toujours dans le vague; tu ne serais pas ce qu'ils me veulent exactement ? "demanda Ron sur un ton impératif.
 

"Martico ne le sait pas mais si Martico retourne en Arcadie, Martico pourrait le demander."
 

"Evidemment tu ne sais pas, tu ne sers à rien comme d’habitude." cria Ron tout en se levant et en partant de sa chambre.
Martico baissa la tête, tout penaud puis se dirigea vers le mur et se cogna la tête à plusieurs reprises. "Martico est nul, nul, nul ! Martico a déçu le maître! Vilain ! Vilain ! Vilain !" tout en continuant à se taper la tête.
 

Ron voyant cela revint vers lui, il regrettait déjà ses mauvaises paroles et s'accroupit vers Martico mettant une main amicale sur sa frêle épaule.
"Arrête Martico !  Je ne voulais pas dire ça, ce n'est pas ta faute, excuse-moi."
 

" Je peux te demander deux choses Martico ? Pourquoi veux-tu tant retourner en Arcadie et s'il te plaît, arrête de m'appeler Maître, je ne le suis pas. Appelle moi Ron !"
 

" Oui maître Ron, Martico le fera maître Ron. Martico veut repartir en Arcadie car c'est chez lui et il n'a pas d'autres endroits où aller."
 

"Je trouverais un moyen de te ramener, je t'en fais la promesse Martico, en attendant reste discret et ne fait pas de bétises, tu m'entends."
 

"Martico le promet"
 

Puis, Ron quitta la pièce plus calme mais la tête pleins de questions sans réponses.
 


_________________
Avoir des griffes n'est pas être lion.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 28/11/2017, 10:36    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Arganarion
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2010
Messages: 1 477
Localisation: laslades
Jeux maîtrisés: cinema, jeux videos
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 兔 Lapin
Joueur ou MJ: Joueur

MessagePosté le: 04/12/2017, 16:04    Sujet du message: Werewolf the Apocalyse I / D'argent, de sang et d'épines Répondre en citant

Les Pierres de Jade  
 
 

13 Décembre 2025  
 
 

Livre I / Chapître XXI  
 

 

 

Les nouvelles venaient de tomber, changeant pour le coup le visage de cette guerre sans partage contre les vampires. Le Prince vampire brujah était bel et bien arrivé sur l'île de Santa Nebula et toutes les coteries s'étaient déplacées pour le recevoir. Mais le règne de ce dernier fut le plus court de toute l'histoire vampirique car une faction dissidente, appelée le Sabbat, l'assassina lors de sa présentation et prit le pouvoir sur l'île en décimant la moitié des vampires présents lors de la cérémonie. L'autre moitié ayant retourné leurs vestes et les ayant rejoints sans vergogne, dont Carina Danvers, Nathaniel Styx, Streamer et bien d'autres encore faisaient partie.
 
Les rumeurs sur les blessures de notre frère Daniel Thundercall s'étaient révélées fausses, le philodox des Uktenas avaient été tué purement et simplement par cette nouvelle faction et sa tête avaient été envoyé à Setrakian comme un avertissement. Tête tranchée mais qui était restée sous forme crinos par je ne sais quel maléfice avec un glyphe de sang tracée sur le front représentant le symbole de Caïn. 
 
Cette guerre venait de prendre une nouvelle tournure, plus extrême car le sabbat se fichait bien des dégâts collatéraux et du voile contrairement à la Camarilla vampirique qui se battait avec plus d'honneur. Il faudrait s'attendre à des coups vils et bas, ainsi qu'à des méthodes plus directes.
Santa Nebula était devenue un territoire Sabbatique en l'espace d'une nuit sous l'égide de leur chef appelé : L'Archevêque   
 

De plus, un groupe de hunters du Network .0 avait disparu ce qui avait eu pour effet de mettre un coup de pied dans la fourmilière. Les Hunters s'affairaient et s'agitaient sur l'île et on nous conseilla la plus extrême discrétion dans toutes nos actions en lien avec ces deux évènements.
 

Enfin, les renforts étaient arrivés et avaient rejoint leurs meutes respectives, ils n'étaient que cinq au lieu de six a être venu. Un pour chaque meute ayant perdu un de ses membres plus un pour le pack de l'ombre qui du coup s'était scindé en deux avec une section Sud dirigé par « Sable du temps »et une section Nord dirigé par « Fantôme ».
Après un appel de Victor, nous nous retrouvâmes à la casse, Bunker et son frère étant occupé par son rôle d'Alpha auprès de Setrakian.  
 

Assis devant la roulotte sur des bûches, nous discutâmes autour d'une bière que "Brume" avait trouvée par-là, surement dans les affaires des deux frères.
Nous donnâmes quelques nouvelles à Victor sur ce qui s'était passé dernièrement avec les vampires et je lui demandais ce qu'il avait trouvé de son côté auprès du libraire occultiste Luke Garroway concernant les pierres de Jade.  
 
 
 
 
Notre ami nous raconta que la troisième et dernière pierre se trouverait dans un sanctuaire des Enfants de Gaia vers le mont Chilliad, la montagne la plus élevée de l'île. Mais que celui-ci serait certainement bien caché et protégé. Victor n'en savait pas plus et le périmètre de recherche semblait vaste et imprécis. Il rajouta que si nous trouvions la troisième pierre nous aurions accès à des informations précieuses sur l'île et certainement les faits qui s'y sont déroulés avant notre venue.
Nous demandâmes alors à Tvorak qui pianotait sur son portable sans nous écouter vraiment comme à son habitude, de faire des recherches sur ce lieu avec les thèmes : Folklore, mythes, topologie, grottes et rivières pour en savoir plus sur cette montagne et notamment de ces points d'eau car les deux dernières pierres avaient été trouvé dans cet élément.  
 

 
 
 
D'après Tvorak, selon la légende, le mont Chilliad aurait été le lieu d'atroces faits. En effet, les natifs amérindiens de l'île connu sous le nom de la tribu des Shoshanes auraient été repoussé par les colons et auraient dû se retrancher sur ce mont hostile et froid, provoquant leurs morts lentes dans une agonie terrible par manque de nourriture et de chaleur. De sombres histoires rapportés par des randonneurs parlent de voix sifflantes portées par le vent du Nord qui serait la complainte sans fin de ces pauvres malheureux.
Une autre légende courait également sur les mines qui se trouvaient à l'ouest du Mont Chilliad. Une mine de cuivre était actuellement exploitée mais il y aurait des filons d'or présents sous cette montagne qui aurait été maudit par les Shoshanes avant leurs morts. En effet, là aussi, des incidents à répétition lors de l'exploitation de ces filons à l'époque de la ruée vers l'or eurent lieu et firent de nombreuses victimes : accidents, éboulements, morsures d'animaux; qui obligèrent à abandonner les filons.
Plus récente celle-ci, une rumeur courait sur le mont Chilliad comme étant un lieu de dépot de substances hautement toxiques et radioactives placées dans ses entrailles.
Quant à la topologie, trois principaux torrents s’écoulaient le long du mont un au sud, un à l'est et le dernier à l'ouest. Enfin, un site de Base jump et de Wat Suit, (saut en chute libre depuis les falaises) se situaient au sommet.   
 

Une fois ceci fait Tvorak rentra chez lui et Wolfgang peu intéressé par nos discussions trafiqua autour de la casse, mangea un bout de daim sous forme lupus, faisant des va et vient incessants autour de notre position.  
 Tout en jouant un morceau de guitare et en discutant autour du feu, je conseillais à Victor de contacter Cheyton littlestone et Uriel Winters de la meute du Nord car ils appartenaient à des tribus d'origine amérindiennes et sauraient peut-être nous conseiller. Il faudrait également avoir l'avis d'Elizabeth Krezmar, la théurge des enfants de Gaïa, qui elle aussi pourrait avoir des informations précieuses quant aux rituels ou aux sites concernant sa tribu.

De mon côté, j'irais voir de nouveau Garroway au Spirit Call afin de peaufiner les informations trouvées par Tvorak. 
 
Au final, nous n'apprîmes pas grand-chose de plus si ce n'est qu'il faudrait se montrer très respectueux des lieux, ne pas montrer d'intentions belliqueuses., rester humbles et en communion avec la montagne. Le site sacré serait certainement loin des passages humains, dans les voies les plus escarpées.
Quant à la tribu des Shoshanes, dix tombes avaient été retrouvé au sommet, mais le reste de la population qui auraient dû s'élever à environ cinquante n'avaient jamais été retrouvées. Certaines légendes disaient d'ailleurs que certaines âmes de la tribu auraient été secouru par l'esprit de l'aigle tonnerre lui-même.
Avec ces informations en poche, Victor nous donna rendez-vous le lendemain à 4 heures du matin au parking menant au caern de la feuille morte. Puis, à bord du pick-up de Tvorak, nous partirions vers les chemins plus montagneux pour entamer l'ascension du mont Chilliad, positionné plus vers le nord-est.   
 

Drako Ilich "Tvorak"  

L'ascension commença gentiment sous forme lupus, avec en tête Brume suivi de Victor et en queue de file, moi pour surveiller Drako qui était positionné devant moi car souvent dans la lune et peu habitué à ce genre d'exercice. 
 

Nous montâmes vers le nord-est, zone la moins usitée par les humains mais plus escarpée. Brume rapidement, excité par cette randonnée avec ses frères loups devint vite euphorique et fit des petites blagues à Victor (jets de petites pierres, bonds). Mais le philodox n'était pas d'humeur à gambader et s'amuser. Il fit un sermon à Wolfgang sur le respect de ce lieu et de leur mission hautement importante quant à notre but premier : comprendre la disparition de nos frères.
Bloodfeather mettait un point d'honneur à trouver la troisième pierre et le sanctuaire sacré de sa tribu. Sa volonté semblait inébranlable et rien ne semblait pouvoir l'arrêter. 
 

Puis, nous continuâmes mais bientôt Tvorak montra des signes de faiblesse ce qui entrava notre ascension. Pas vraiment dans son élément, courant plutôt sur des sols bétonnés, l'uratha avait les coussinets trop tendres et se les blessaient régulièrement.
Aussi nous décidâmes pour aller plus vite que Victor passerait en forme hispo (loup géant préhistorique) et que Tvorak s’accrocherait comme il pourrait sur son dos. L’Enfant de Gaïa sous cette forme avait de petites cornes ce qui facilita l'accroche du marcheur sur verre.
Nous gravîmes ainsi pendant des heures, des voix sinistres retentissaient et gémissaient à travers le vent une complainte lugubre comme pour nous dire de ne pas avancer plus loin.
Nous persistâmes et atteignîmes alors un rocher plat sur lequel nous aperçûmes des monticules de pierres, maîtrise parfaite de l'harmonie et de l'équilibre.  
 
 


Nous continuâmes et vîmes bientôt d'autres monticules qui semblaient nous indiquer un chemin à suivre, mais ce chemin se révéla difficile d'accès
Puis le froid vint s'en mêler, la neige de plus en plus haute accompagné d'un vent glacial freinait notre avancée. Le plus à l'aise fut certainement "Brume" qui ne craignait visiblement pas le froid et était habitué aux Alpes dans lesquelles il avait vécu plusieurs années.   
 



Nous finîmes par arriver enfin devant une grotte à flanc de montagne. Son entrée ressemblait à une bouche noire et béante qui semblait exhalé un souffle malsain comme la respiration d'un monstre ancien.
Victor et moi, par le biais de jappements, nous présentâmes avec respect aux lieux et le souffle de la grotte sembla soudain se suspendre pour reprendre l'instant suivant de plus belle.
Nous entrâmes et rapidement une chaleur d’abord agréable puis de plus en plus forte nous happa, contrastant fortement avec le froid du dehors.
Nous descendîmes prudemment dans cette grotte en pente douce recouverte par un lichen vert et légèrement humide. Puis, après plus d’une centaine de mètres, arrivâmes devant un pont de pierre qui menait vers un îlot perdu au milieu d’une rivière souterraine de magma. Mais ce n’était pas un magma volcanique classique, celui-ci était de couleur verte d’où s’échappait par moments des flammèches de couleur violette.
Au centre de l’îlot se trouvait un piédestal où était posée la pierre de jade protégée par un dôme transparent.   
 



« Tu vois Victor, c’est ça que j’ai vu dans mes rêves ! Tu me crois maintenant ! » rétorquais je. 
 

« Je n’ai jamais douté de tes dires Ron, jamais tu m’entends. » répondit Victor 
 

« Merci, j’apprécie ! Quoi que tu fasses, je te couvre tu peux compter sur moi. » clamais je tout en lui posant une main amicale de soutien sur l’épaule.  
 
Victor resta silencieux et  regarda un instant effaré la scène qu’il avait sous les yeux, un site sacré de sa tribu corrompu par le Ver. 
 Quand soudain, le regard décidé, il passa sous forme crinos et fonça vers le dôme. A toute allure, Bloodfeather courra vers la pierre mais le mur de protection resta là  contrairement à ce qu'il pensait et le choc fut terrible. Victor fut rejeté dans un bruit sourd et resta assommé un moment. 
 
C'est à ce moment que sortirent des entrailles du magma cinq crabes verdâtres immenses qui commencèrent à entourer Bloodfeather qui se relevait à peine.
Je me ruais comme promis pour lui venir en aide pendant que Tvorak et Brume en attirait deux vers eux.
Victor ayant confiance en nous ne fit pas attention aux flaïels et une fois ses esprits retrouvés, avec un calme olympien, il se mit en position de méditation tandis que nous combattions. Les crabes du Ver étaient lents mais leurs carapaces étaient dures et épaisses, difficile même pour nous à transpercer.
Victor, une fois en communion avec le dôme, entra rapidement, évitant de justesse qu'un des crabes ne l'enserre dans une de ses pinces.
Je me retrouvais de mon côté face à deux flaïels, le troisième semblait plus intéressé par Victor et tant mieux pour moi. Wolfgang faisait face à un autre pendant que Tvorak jouait à cache-cache avec le dernier dans la grotte.
Sous forme crinos, nous combattîmes avec rage les flaïels. Moi avec ma main lame et Wolfgang avec ses griffes de la mort.  
 
 

 
 Wolfgang et Ron sous forme crinos. 
 
 Brume vint à bout du premier flaïel car il  eut l'ingénieuse idée de le retourner  sur le dos car plus vulnérable. Quant à moi malgré mes coups de lame à répétition, cette satané créature ne voulait pas lâcher l'affaire.
 
Nous perdîmes de vue Tvorak quand soudain nous le vîmes resurgir d'un boyau en surplomb plus loin tombant dans le magma verdâtre et gluant. Le Marcheur sur Verre brûlé par l'acide du magma purulent rentra immédiatement en frénésie et se rua vers le crabe collé au dôme.
Wolfgang partit dans la grotte s'occuper du flaïel qui avait pourchassé Tvorak. De mon côté je faisais face aux deux crabes mais n'allait pas tenir longtemps. L’un me blessait lentement mais surement pendant que l'autre absorbait mon essence spirituelle.
Victor vint à mon aide à ce moment-là, retenant par la patte l’un des crabes pendant que j'achevais enfin l'autre. Je me retournais et vis Bloodfeather abattre ses griffes sur le flaïel puis s'écrouler et se recroqueviller en se balançant comme un autiste. Répétant inlassablement ses mots « Pardonne moi Harry ! »
Quel était encore ce nouveau maléfice !
Blessé, Tvorak et Victor hors d'état de nuire, Wolfgang trop loin pour m'aider, je rassemblais mes dernières forces et m'attelais à occire mon dernier adversaire. L'autre crabe, près du dôme  étant mort depuis bien longtemps sur lequel s'acharnait encore Tvorak. Et c 'est au prix d'un lourd effort que j'achevais le dernier flaïel avant de perdre connaissance pris en tenaille dans une de ses pinces. 



 ...............   
 

Je me réveillais à l'entrée de la grotte, quelques temps après,  auprès d'un feu préparé par Wolfgang qui m'avait secouru et ramené là. Victor, se trouvait auprès de moi et  priait Mère Lune pour guérir mes blessures. Toute fois quelque chose me marqua, chez lui, il  aurait dû être heureux car il venait de récupérer les trois pierres de jade hors  au contraire, il avait un visage grave et soucieux. Tvorak se portait mieux également. Quant à Wolfgang, il semblait n'avoir souffert d'aucun désagrément et restait calme et vigilant pas très loin de nous.
Nous restâmes là, un moment à récupérer nos forces à l'entrée de la caverne mais notre répit fut de courte durée car de nouveaux flaïels ressurgirent et revinrent à la charge.  
 
Prenant une position tactique avantageuse, nous les primes un par un à la sortie du boyau trop étroit pour que deux crabes nous fassent front pendant que Tvorak hurlait à l'aide, appelant la meute du Nord à la rescousse.
Une heure plus tard, nous vîmes trois d'entre eux déboulés: Darius Kul Tari sous la forme d'un loup noir ébène musculeux, Cheyton Littlestone sous forme crinos avec deux tomahawks en main et Jessie Hell sous forme hispo, sorte de hyène immense et féroce à la robe noir de jais.
Ils entrèrent dans la grotte et firent un massacre mais les crabes arrivaient encore et encore. il fallait reboucher cette antre démoniaque afin que ces engeances ne sortent pas de là. 
 
 

Darius Kul Tari  
 

Alors Darius Kul Tari reprit forme humaine et posa les mains sur le sol. Il se concentra puis siffla pour dire à ses deux acolytes qu'il était temps de faire demi-tour. Jessie Hell, ivre de rage n'entendit pas l'appel et c'est Cheyton qui la ramena hors du boyau contre son gré avant que Darius ne déclenche son onde de choc.
La déflagration fut si forte qu'elle nous propulsa tous à plusieurs mètres de là, faisant s'effondrer la grotte sur une longue distance, créant même des fissures dans le sol.
Le calme retomba un instant, rompu bientôt par le hurlement de Jessie qui était passée sous forme crinos et qui essayait maintenant d'enlever les rochers pour repartir à la charge. Sa rage était telle qu'elle ne la contrôlait plus. Aussi Cheyton l'agrippa et la jeta dans le précipice pour la stopper. Elle dévissa, chutant et fracassant son corps sur les rochers dans un bruit de craquements d'os effrayant. Mais le Wendigo resta attentif, ses tomahawks en main, l'air inquiet pendant un bon moment au cas où elle reviendrait à la charge.  
 
Puis, il  se retourna vers nous l'air plus serein et jeta sur un ton désinvolte comme s'il avait l'habitude de ce genre d'incident "Je crois qu'elle est calmée cette fois. "   
 

Wolfgang avait regardé les actes de cette fille plus sombre que les ténèbres, avec admiration et cela me fit peur, l'espace d'un instant. L'influence, l'attraction qu’avait cette fille sur Wolfgang pourrait être désastreuse d'autant plus que notre ami était déjà maudit, rajouter plus de noirceur à son âme pourrait se révéler catastrophique. Enfin ! Chacun fait ses propres choix et je n'avais pas à interférer mais pour tout dire cela ne m'enchantait guère.  
 

Nous remerciâmes Darius et Cheyton puis regagnâmes notre territoire éreinté. Il me tardait de revoir les frères lupus pour leur raconter nos mésaventures et notre succès car nous avions été soudé face à l'adversité et tout le monde avait eu son utilité, malgré ce qu'en pensait Tvorak qui sur ce coup-là s'était senti un peu inutile et une gêne.
Mais nous avions été tous marqué par cette rencontre malsaine et Victor plus que les autres. Espérons que celle ci n'ai pas laissé une trace indélébile dans son esprit.
 
 
 
 

_________________
Avoir des griffes n'est pas être lion.


Dernière édition par Arganarion le 06/12/2017, 15:21; édité 3 fois
Revenir en haut
Arganarion
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2010
Messages: 1 477
Localisation: laslades
Jeux maîtrisés: cinema, jeux videos
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 兔 Lapin
Joueur ou MJ: Joueur

MessagePosté le: 31/12/2017, 17:30    Sujet du message: Werewolf the Apocalyse I / D'argent, de sang et d'épines Répondre en citant

 
 
 

 
 
 
 
Un vent de Folie et de Corruption  
 

Chapitre XXII  
 

16 Décembre 2025  
 
 
 
Nous étions revenus du mont Chiliad avec la troisième Pierre de jade voilà déjà deux jours maintenant mais ce qui semblait le plus préoccupé notre Alpha et les autres membres de la meute était la disparition du fétiche maléfique de Camino et le vol de la gnole dans leur roulotte.
Une ambiance paranoïaque s'empara de la meute surtout que certains trouvèrent des traces menant vers un bosquet d'où nous aurions été observé. Les suspects éventuels furent rapidement énumérés dont les vampires, les hunters, Nox le technomage voire même le petit Martico, le changelin récupéré depuis peu par ma personne au Succubus Club.
Victor devint suspicieux même envers certains membres de la meute utilisant ses dons de Vérité de Gaia sur Tvorak et Wolfgang ce qui créa une réaction vive de la part de ce dernier, et à juste titre.
Toute cette agitation me semblait futile et je partis sans me faire prier, vérifier que Martico n'avait rien à voir avec cette histoire, par acquis de conscience. 

 
 N'avions-nous pas des points plus importants à s'occuper ?  

 
Puis, je vaquais à mes occupations au Lux en attendant que ma présence soit réellement utile et requise.  
 
 
 
 
Après quelques heures, je reçus un appel de Camino qui me demanda surpris ce que je foutais et pourquoi je n'étais pas avec eux. Visiblement, Bunker avait fait appel durant ce temps à l'aide du jeune Pickering qui retrouva le fétiche sous la roulotte et la meute un peu plus rassuré était enfin décidé à se pencher sur des sujets bien plus importants. Pickering d'après ce que je compris récupéra l'esprit maléfique et puissant du fétiche: Une Hydre pour en faire un klaive pour Setrakian en échange d'un esprit de la terre pour faire pousser nos plantations de cannabis dans la grange placée non loin de là. Echange qui me semblait sensé et opportun car nous ne savions pas maîtriser l'esprit en question et celui-ci d'après les dires de Tvorak pourrait un jour nous influencer, voire nous contrôler.  

 
Le petit Pickering également par ses petites remarques nous guida vers un autre fait celui de la  double voire de la triple personnalité de notre nouveau venu. Tvorak avoua avoir plusieurs personnalités chacune plus à l'aise dans divers domaines : l'homme d'affaire rigide et implacable, le génie curieux et distrait, la star hautaine et influente. 

 
Bizarre ! Décidément cette meute n'avait rien de "classique" c'était le moins que l'on puisse dire. Sans doute, nous avait-il mis ensemble pour cette raison, à cause de notre "non-conformité". 

 
Enfin bref, une fois ses problèmes réglés, les vraies questions furent enfin abordées.
Tvorak s'occuperait de vendre la Mercedes récupérée chez les vampires pour nous faire un peu d'argent.
Victor se rendrait vers le parc d'enfants et notamment la fontaine où il avait trouvé la première pierre de jade afin de repérer les lieux. Nous avions en effet tous rendez-vous en fin d'après-midi afin de faire le rituel des enfants de Gaia, aidé par Elizabeth Krezmar de la meute du sud pour découvrir le secret de ces fameuses pierres.
Wolfgang partit bouder dans son coin suite à l'altercation avec Victor pendant que Bunker irait ramener le jeune Pickering au manoir.
Quant à Camino et moi, nous irions dans l'hisile à la recherche de Spiros le seigneur du feu, un des esprits primordiaux de l'île pour enquêter sur la disparition de l'autre esprit primordial de notre territoire Requin du récif. 

 
Nous passâmes dans l'hisile depuis le Caern de la feuille morte puis nous descendîmes sous forme lupus le mont Josiah par le flanc sud. Très vite ce que nous vîmes nous fit hérisser le poil, positionné en surplomb, nous aperçûmes la base militaire qui avait bien changé depuis la dernière fois que nous l'avions vu. Elle n'était plus une tâche sombre, un repaire du Ver mais désormais son bastion : une base lugubre entourée de haut grillage sombre et rouillé sur une terre puante marécageuse recouverte de nuage lourds et noirs avec sur sa porte principale, le visage d'une mante religieuse désormais en relief. Une terre de cauchemar plongé dans une nuit poisseuse et malsaine.  
 


Nous continuâmes notre route vers le territoire nord, Camino cherchant les lieux où il avait rencontré la première fois le seigneur du feu Spiros. Après une heure de recherche enfin nous vîmes un signe de sa part, grâce au lien tissé par Camino, qui suivi pas à pas les traces laissées par le seigneur jusqu'à un cratère brun au milieu d'une lande aride.
Là, un géant de feu surgit du sol dans un souffle brulant et nous toisa de son regard inquisiteur.  
 
 


Nous mîmes une patte à terre en signe de respect puis Camino clama 
 
"Je vous présente mes plus humbles respects au seigneur du feu primordial Spiros, merci de nous faire l'honneur de votre présence" 
 
"Que voulez-vous fils de Gaia?" 
 
"Nous sommes inquiets car nous n'avons plus de nouvelles de l'esprit du requin du récif et nous espérions que vous sauriez où il se trouve" 
 
"Vous vous inquiétez bien tard de sa disparition et je le déplore car Requin du récif est un esprit primordial et s'il disparait l'équilibre de cette île sera complétement bouleversé. Je ne sais pas où il se trouve mais ce que je peux vous dire c'est qu'il n'est plus que l'ombre de lui-même, que son essence ne cesse de décroître comme s'il était enfermé quelque part. Vous devez agir promptement fils de Gaia" 
 
"Nous allons faire le nécessaire" rétorquais je 
 
"Oui, nous allons faire tout ce que nous pouvons pour le libérer. Merci, pour ses renseignements Seigneur du feu." 
 
" N'oubliez pas ! Le temps vous est compté." 
 
"Nous ne l'oublierons pas ! Merci encore pour vos sages paroles grand esprit du feu" 

 
Puis nous repartîmes vers le Caern. A notre grande surprise, à notre retour Victor nous avait laissé un message qui précisait que le rituel serait annulé car il avait ressenti un danger provenant d'une camionnette d'une entreprise en électricité dénommé Blind Star. En outre il demandait de l'aide quant à cette affaire.
Nous partîmes avec ma voiture Camino et moi en direction du parc. Une fois sur place, Camino descendit rejoindre Bunker déjà présent pendant que Victor faisait le tour du parc. Posté dans ma voiture devant les lieux, Bloodfeather se rapprocha rapidement de moi d'un air décidé me tendant les pierres de jade pour les protéger.
N'étant pas très discret ni les uns ni les autres, je partis me garer un peu plus loin. 

 
Et c'est là que tout partit à vau-l'eau ! 

 
Victor nerveux car il s'agissait de fétiches précieux de sa tribu et d'un rituel important à ses yeux, poussé par ses instincts lupins, ne put s'empêcher d'intervenir. Il se dirigea vers la camionnette et sans se poser de question ouvrit la porte arrière.
La réponse fut immédiate et une salve de balles se fichèrent dans son corps provenant d'un soldat noir et de son uzi qui l'attendait fermement.  
 
 
 
La situation dégénéra vite en attaque à main armé à l'entrée du parc devant une foule et des enfants en panique qui furent pour certains blessé par des balles perdues. Camino et Bunker vinrent en aide à leur frère uratha pendant que je me rapprochais avec la voiture. Tvorak posté deux rues plus loin était en train de s'occuper de la mise en sécurité des lieux quand arriva l’incident. Il n’eut donc pas le temps de terminer sa tâche mais avait intercepté les communications de police qui n'allait pas tarder à débarquer ainsi que d’autres sbires comme ceux de la camionnette.
En effet, les trois urathas vinrent à peine à bout des Black Ops situés dans le premier van qu'une deuxième déboula similaire à la première. Visiblement ces hommes militaires étaient corrompus par le Ver ce qui ne m'étonna guère au vue de l'influence de celui-ci au sein de la base militaire. 

 
La bataille fut sanglante et acharnée. Brume présent quelque part sur les lieux préféra ne pas intervenir pendant que je me préparais à emporter Victor.
La rue fut bientôt maculée de sang et d'horreur. La scène avait un air surréaliste tant et si bien que je me demandais si elle était vraiment réelle. Cependant, je pus récupérer à temps Victor avant que la police n'arrive qui mit un des hommes dans le coffre de ma voiture en guise de prisonnier.
Malheureusement Bunker et Camino se retrouvèrent seuls quand les renforts de la police arrivèrent au milieu de ce chaos.   
 
  
 
Une course poursuite effrénée s'en suivit avec les forces de Police qui finirent par rattraper nos deux frères au détour d'une rue de Santa Nebula.  
 
 
 
Les deux frères ne durent leur salut que grâce à l'intervention des membres de la meute du sud qui stoppèrent les voitures et endormirent les policiers. Notamment Mélanie Raines, Elizabeth Krezmar et Charon Lithar. Ils nous retrouvèrent pour questionner le soldat prisonnier fait par Victor mais nous ne pûmes rien tirer de lui. Soldat mort en Afghanistan, d'après les recherches de Tvorak avec sa plaque militaire.. Nous aviosn en face de nous un homme endoctriné et lobotomisé par des agents du Ver sans volonté propre. Nous le tuâmes sans autre forme de procès et Camino le brûla. L'homme se transforma alors en un résidu immonde poisseux et visqueux ne faisant que confirmer son appartenance au Ver.

Puis ,nous rentrâmes au Caern à la demande de notre Alpha

Suite à cet évènement pitoyable et significatif d’une cohésion bancale de notre meute, Bunker décida de punir en premier lieu Victor pour son impulsivité puis en fin de compte il décida de punir chaque membre de la meute y compris lui même qui avait failli chacun à sa manière, à son rôle, à son devoir. 
 
Telles furent ses paroles : 

 
- Dans le but de rétablir une balance, tout le monde même moi recevra une punition.
- Une fois cette histoire résolue, je ne veux plus rien entendre des problèmes précédents, le premier qui l'ouvre, je lui arrache la langue.  

 
Viktor sera ignoré par ses pairs
Brume ne se changera ni en Lupus ni en Urhan
Camino s'arrachera une dent à chaque stupidité dite ou faite
Tvorak n'utilisera aucune technologie moderne issue de l'homme
Kincaid n'utilisera pas ses dons
Bunker n'utilisera pas la manière forte.   
 
Tout cela pendant une semaine complète.
Cette décision est sans appel et effective dès maintenant.  
 
Gloire, Sang et Honneur  

 
Suite à cet évènement peu élogieux de notre histoire, nous informâmes tout de même notre Alpha Setrakian de nos dernières découvertes plus que préoccupantes.
La base militaire était devenue un bastion du Ver et leurs actions s'étaient étendues sur l'île tout comme leur influence. De plus, et fait des plus importants, Requin du récif, l'un des esprits primordiaux de l'île semblait entre leurs griffes et à l'agonie. 

 
Nous devions agir vite, bien et tous ensemble contre ce mal grandissant. Toutes les griffes urathas devraient s'unir contre notre ennemi héréditaire le plus féroce sous peine de voir l'équilibre de l'île sombré dans le chaos et la corruption. 
 
 
 

 
 

_________________
Avoir des griffes n'est pas être lion.


Dernière édition par Arganarion le 01/01/2018, 15:05; édité 2 fois
Revenir en haut
Arganarion
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2010
Messages: 1 477
Localisation: laslades
Jeux maîtrisés: cinema, jeux videos
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 兔 Lapin
Joueur ou MJ: Joueur

MessagePosté le: 30/01/2018, 13:39    Sujet du message: Werewolf the Apocalyse I / D'argent, de sang et d'épines Répondre en citant

 
 
 
L'étrange voyage de Mr Martico  

23 décembre 2025
 

Chapitre XXIII
 
 
 
 
Les derniers évènements sur Santa Nebula avaient marqué une tournant important dans notre situation car la guerre contre les vampires et le Ver avaient pris de l'ampleur et eu de lourdes répercussions sur l'île et ses habitants. Découlant de nos actes et de cette bataille invisible, les humains eux aussi avaient souffert, victimes infortunes de cette montée de violence. Des émeutes avaient éclaté un peu partout en ville en réponse à cet état de fait et nombreux étaient les contestataires sur les nouvelles conditions de vie insécures de Santa Nebula. Mais cette situation semblait être envenimé par des personnes charismatiques qui avaient pris la tête des manifestations et beaucoup s'étaient déroulées la nuit et avaient fait beaucoup de grabuge; surement l'œuvre de quelques vampires du Sabbat qui avaient profité de cette fébrilité pour faire leurs sales manipulations. 

En réponse à cette violence soudaine, le maire Cadwell, avait demandé à des entreprises de sécurité de lui proposer une solution afin de renforcer celle-ci de manière rapide et adéquate répondant aux besoins de ces chers concitoyens désœuvrés et inquiets.
 

De mon côté, je ne pouvais plus retarder le retour de Martico le changelin en Arcadie, les évènements s'accéléraient ici-bas, il serait bientôt en danger et je ne pourrais pas le protéger correctement d'autant plus que celui-ci me tannait pour repartir.
Après demande à mon alpha Bunker, je reprenais contact avec Nox le technomage pour m'aider dans cette tâche. Les premières tentatives et messages laissés furent infructueux mais dans l'après-midi Nox me rappela et m'invita à le rencontrer chez lui.
 
A mon arrivée, Nox semblait fatigué, amaigri et arborait une cicatrice fraîche sur la joue.  

 
 

Nox
 

Nous parlâmes franchement de sa situation qui était compliqué, certains membres de la meute ne lui faisaient pas confiance malgré son aide et il était obligé de passer son temps en hisile pour échapper à ses ennemis. Apparemment Wolfgang aurait essayé de le tuer à plusieurs reprises mais il y avait aussi les vampires.
 

Pourquoi ne partait-il pas de cette île ?
 

Son amie Saxa avait eu une vision assez flou d'un artefact important qui se trouverait sur l'île et elle cherchait absolument à le retrouver. Du coup, très attachée à elle, Nox était resté pour elle mais il n'était pas assez fort pour la protéger.
Il accepterait cependant de m'aider seulement si Victor nous accompagnait en Arcadie et si je l'aidais en retour mais cela il m'en parlerait plus tard.   

 
En attendant Victor qui avait quelques affaires à régler, je proposais à Tvorak de se joindre à nous pour ce voyage inhabituel. L'uratha intrigué accepta sans trop se faire prier, curieux et intéressé par tout ce qu'il ne connaissait pas.Son arrivée fut un peu abrupte car les protections de Nox que celui-ci avaient oubliées d'enlever le propulsèrent en arrière. Nox s'excusa à plusieurs reprises, confus de ne pas avoir penser à enlever cet arcane. Mais les deux hommes se réconcilièrent vite tant ils avaient de points et de hobbies en commun. L'appartement de Nox ressemblait étrangement au sous-sol de Tvorak avec le même bazar technologique et rapidement ils discutèrent de leur passion commune. 

Puis, Victor arriva peu de temps après et Nox nous dévoila avoir un projet pour protéger Saxa, devenir un loup garou.
 



Victor Bloodfeather
 
 
Il n'existe que deux méthodes pour devenir loup garou hormis celle de l'hérédité : boire de l'eau dans une empreinte d'un loup garou une nuit de pleine lune mais l'humain a 50 % d'y rester et 70 % de devenir fou. La troisième étant de devenir un change peau, un processus immonde où la personne dépèce un loup garou et revêt sa peau par un rituel obscur et malsain. 

Nox semblait prêt à prendre le risque de l'empreinte pour arriver à son but mais nous lui parlâmes l'existence d'une parentèle, une sorte de protection mutuelle tout en restant humain. Ce qui semblait ne pas lui convenir totalement. Je ne promis rien à Nox, seulement une entrevue avec notre Alpha Setrakian une fois notre voyage terminé, le prévenant que celui-ci pourrait refuser ou le tuer dans cette entrevue. Mais Nox accepta malgré les risques.
Puis nous partîmes pour l'Arcadie, interrompu dans le processus par un faucon piquant avec son bec à la fenêtre pour nous délivrer un message de la part de Bunker disant qu'en Arcadie ses punitions ne seraient plus effectives nous permettant de mener à bien notre voyage.
 

 
Après cet intermède, nous arrivâmes dans un champ herbeux verdoyant et fleurie parsemé de bosquet ici et là, avec non loin de là, le fameux chemin pavé dont il ne fallait pas s'écarter sous peine de se perdre ou de faire de mauvaises rencontres.
 
Nous n'avions pris ni nourriture, ni eau pour le voyage car une des lois de l'Arcadie punissait tous ceux qui en amenait, les gardant prisonnier une année entière.
Guidé par Martico, il nous faudrait 3 jours selon lui pour atteindre son village et rentrer enfin chez lui.
 



Martico
 

Le gnome était surexcité à l'idée de revoir sa famille, des émissaires hauts placés envoyé sur Gaia pour une mission importante, mission qui avait mal tournée et dans laquelle il s'était retrouvé coincé sur Gaia.
La première journée se passa bien, nous croisâmes seulement une troupe de gardes de la cour de la lumière qui patrouillait avec leurs armures dorées, leurs boucliers et leurs lances. Mais ils ne nous remarquèrent pas car nous étions bien cachés dans les hautes herbes. Je crus apercevoir un peu plus tard aussi les deux pixies vu dans mes rêves Nix et Pik, mais à part moi et Martico personne ne les aperçut rendant cette entrevue un peu étrange me faisant passer pour un fou aux yeux de mes frères urathas. Les deux fées ne vinrent pas vers moi et continuèrent leur chemin tout en me saluant de la main.
 
 
 

 
La nuit tomba sur ces paysages magnifiques vallonnés avec un creux au ventre surtout pour Nox qui décida de poser un collet non loin du camp pour avoir avec de la chance un petit déjeuner pour demain matin.
La nuit se passa sans problème, si ce n'est qu'au matin une gravure de cerf qui n'y était pas la veille apparue sur un des troncs non loin de notre bivouac. Enfin bref, nous n'étions plus à une étrangeté près dans ce monde et de toute manière nous étions pressé pas la peine de tergiverser.
Nox au matin trouva dans son collet une prise inattendue: une grosse larve blanche et violette qui malgré son apparence peu avenante devint l'encas du matin pour le mage.
 

Nous continuâmes alors notre route, buvant de temps à autre dans les ruisseaux environnants un peu d'eau pour nous rafraîchir. Le paysage devint plus forestier et nous passâmes en forme hispo pour ménager Nox et Martico durant le voyage.
La journée aurait pu se passer tranquillement si nous n'avions pas été pris en embuscade par quatre changelins forestiers qui nous attaquèrent sans vergogne. Le combat fut rapide car les hommes n'étaient pas de grands combattants et malgré mon avertissement de posséder une arme en fer-froid, les changelins s'entêtèrent. Ce n'est que quand l'un d'eux se transforma en amas fongique au contact de mon épée qu'ils rebroussèrent chemin illico presto.
 
 
 
 

Dans les restes du changelin victime du fer froid, nous découvrîmes un papier d'avis de recherche 15000 couronnes pour Nox pour vagabondage et vols multiples. 20000 couronnes en ce qui me concerne pour complot contre la Reine Marianna de la cour de Lumière.
Nous comprîmes le pourquoi de leur témérité mais nous ne nous attardâmes pas espérant de ne pas croiser d'autre groupe aussi vindicatif. Le soir tomba à nouveau et rien ne se passa pour le reste de la journée, ni de la nuit d'ailleurs.
 

La troisième et dernière journée de marche arriva et laissa place à un paysage au fur et à mesure de notre avancée plus aride et sec pour finir en steppe rocailleuse. A mi-journée, Nox commença à ressentir des maux intenses de ventre que Victor calma grâce au" toucher de la mère "mais il n'arriva pas à éradiquer totalement ce mal surement du au repas étrange de la veille.
A l'arrêt pour laisser le temps à Nox de récupérer, nous fûmes rapidement rattrapés par un carrosse luxueux tirés par six chevaux étranges, mélange de chevaux, poisson, hippocampe et de dragon selon nos critères de Gaia
 

 


Le carrosse à l'effigie du symbole de la cour sombre s'arrêta à notre niveau bien que nous ayons eu le temps de nous cacher derrière des rochers et descendit de là un Satyre à la peau noire que j'avais déjà aperçu dans mes rêves: Arbast, rêves qui semblaient ici bas plus réels que jamais.
L'homme bien habillé avec un bâton en forme de fémur à la main droite regarda dans notre direction et attendit que je vienne vers lui, les autres étant restés en arrière, toujours cachés.
 

Une fois à son niveau, je  clamais un peu sur la défensive au vue de mes derniers cauchemars sur Visara la reine de la cour Sombre et son épée Angurva :
 

"Que faîtes-vous ici par tous les esprits ? Je ne m’attendais à vous voir ! Vous n'êtes pas là par hasard, je me trompe ? Que me voulez vous ?" 
 

 

Arbast
 

"Je suis surpris de vous voir ici aussi, mais à vrai dire ce n'est pas vous qui m'interressez aujourd'hui, c'est plutôt votre ami Martico, ne vous en déplaise"
 

"Pourquoi ? Que lui veut la Cour sombre ? Je ne savais pas que vous la serviez, vous vous êtes bien gardé de me le dire la dernière fois que nous nous sommes vu, quand j'étais pourchassé par votre Reine Visara, presque à l'agonie."
 

"Vous dramatisez toujours tout Mr Kincaid, votre vision de ce monde est tellement étriquée, vous parlez sans savoir derrière la lorgnette de votre maigre connaissance, vous venez impunément en Arcadie par moment sans y être invité, c'est vous l'intrus. Alors est-il si étonnant que sa sérénissime Visara ait pris les armes contre un étranger qui s'invite sur Ses Terres sans son autorisation. Vous voyez tout est toujours une question de point de vue."
 
 
"Le massacre d'une centaine de vos compatriotes n'est pour vous qu'une question de point de vue. La venue d'un étranger sur vos terres explique-t-elle un si grand sacrifice, j'en doute Arbast ! » rétorquais-je avec virulence. 

"Pas si ce fameux intrus représente une grande menace" dit-il avec un sourire.
 
 
"Je croyais que vous vouliez m'aider à détruire Thrandoras la fée Véritable de ce monde!" 
 
" Vous savez je ne suis qu'un émissaire, je ne fais qu'être le porte-parole de la Cour Sombre ici-bas et je vais là où le vent me porte. Il y aura bientôt une guerre sur nos terres vous savez, entre Thrandoras, la Cour Sombre et la Cour de Lumière et je profite de cette période d'incertitude pour tirer mon épingle du jeu, n 'y voyez là rien de personnel, mais je dois me dépêcher car Thrandoras commence à gagner en puissance ces derniers temps." 

Puis, il s'arrêta regardant Martico qui passait sa tête derrière le rocher. Puis arbora à nouveau un sourire et reprit.
 

"Enfin bref, je ne suis pas là pour parler de vous, ni de moi d'ailleurs, seul Martico m'intéresse aujourd'hui. Vous savez ! Votre ami a du sang noble, il fait partie d'une famille royale, une des  plus importante d'Arcadie, qui était neutre certes auparavant mais qui va devoir en ces temps troubles faire un choix car les choses changent ici aussi comme sur Gaia, les nuages s'amoncèlent et notre ami va devoir décider de son sort sous peine d'être emporté par la tempête. Aussi suis-je venue en toute amitié pour lui offrir mon aide et un refuge auprès de notre Cour."
 

« Ce n'est pas le but de notre voyage, nous allons amener Martico vers son village qui sera le protéger et l'accueillir comme il se doit.» répondis-je
 


Ron Kincaid
 
 
"Oui, Martico reste avec nous et il n'ira nulle part ailleurs et surtout pas avec vous "rétorqua Victor qui était sorti de sa cachette avec les autres. 

"Je vois que vos amis sont aussi obstinés que vous et je pense que c'est la faim qui vous rend aussi aigris et têtus. Alors si vous le permettez !" Il tapa avec son bâton osseux et bientôt un laquais du carrosse installa une table avec différents mets que seul Nox, Martico et moi goûtâmes.
 

« Pourquoi la cour sombre tient-elle à avoir absolument à ses côtés Martico? » demandais-je
 

« Nous ne pouvons pas nous permettre qu'une personne aussi importante que Prince Martico qui est encore si jeune avec ses 471 années de vie, soit en danger et vive comme un saltimbanque, nous ne sommes pas des monstres tout de même. » lança Arbast.
 

"Ils vont se servir de lui et le manipuler pour avoir plus de pouvoir Ron, si Martico est ton ami, tu ne peux pas le laisser aux mains de ce type" rétorqua Victor
 

"Ce n'est pas mon intention, nous allons partir vers le village préparons nous, là-bas ils sauront quoi faire !"
 

Nox profita que je parte pour s'approcher alors du satyre
 

"Excusez-moi messire Arbast mais j'ai mangé une larve blanche et violette  hier et je ne me porte pas très bien depuis quelques heures. Est-ce que c'est grave ?"
 

"Une larve vous dîtes…blanche avec des stries violacées ! " Hum ....se frottant le bouc en réfléchissant. " Ce doit être assurément une Lepidoptera Amethysta Verniculosa, un larve très dangereuse…Vous devriez mourir d'ici quelques jours d'après mes connaissances, la mort surviendra après une infestation fongique de grande ampleur, c'est très douloureux d'après ce que j'en ai vu." il reprit " Mais dans ma bonne grâce, je pourrais vous donner un antidote si toutefois vous me laissez m'occuper du Prince Martico. D'ailleurs si vous le faîtes chacun pourra me demander ce qu'il veut dans la mesure du possible. Que ne ferait-on pas pour une personne aussi importante que le Prince Martico. Ron par exemple je pourrais répondre à certaines de vos questions, je suis sur que certaines doivent vous brûler les lèvres."
 

"N'écoutez pas ses paroles, cet homme est un manipulateur, il ne travaille que dans son propre interêt, partons maintenant je n'ai que trop entendu ses paroles mielleuses."
 

"Je suis bien d'accord, Victor " rétorquais-je "Viens Martico, on s'en va ! " mettant une main amicale dans le dos du jeune changelin pour le faire bouger car trop abasourdi et assommé par toutes ses nouvelles.
 

Nous partîmes vers le village suivi de loin par Arbast et son carrosse. Victor me proposa bien de lui faire la peau mais je refusais car nous n'étions pas de ce monde et nous ne devions pas interférer ,ni nous faire d'autres ennemis.
 

A notre arrivée, une heure après, le village de Martico n'était plus que désolation et avait été détruit par la Cour de Lumière, il y a bien longtemps. Le jeune Martico s'écroula en pleurs et nous ne pûmes plus rien tirer de lui, incapable pour l'heure de prendre une décision en ce qui le concernait.
 

Martico ne voulait pas revenir sur Gaia et au loin bientôt une garnison de la Cour de Lumière arrivait au grand galop. Nous fûmes pressés par le temps et dûmes bien obligés, mais à contre coeur de le laisser au soin d'Arbast malgré le refus de Victor.
 

Puis, je partis vers lui et dis
 

"Martico, je suis désolé mais je n'ai d'autre choix que de te laisser aux mains d'Arbast, sois fort et bonne route, si tu as besoin je serais toujours là ."
 
 
Puis me retournant vers Arbast en haussant le ton  "S'il lui arrive quoi que ce soit de désobligeant, je vous trouverais et je vous tiendrais pour principal responsable, est ce que c'est clair." 

"Lui faire du mal n'est pas mon intention, je vous l'assure Mr Kincaid, n'ayez crainte moi vivant, il ne lui arrivera rien de fâcheux."
 

"Il vaut mieux pour vous!" lançais-je
 

Puis Arbast rajouta "Bon ce n'est pas que, mais le temps presse, tenez Nox voici votre antidote et pour les autres que désirez-vous ?"
 

" Rien qui vienne de vous "cracha Victor à la tête d'Arbast
 

"je ne sais pas " répondit Tvorak, plus spectateur que partisan depuis qu'il se trouvait en Arcadie, il faut dire que ce monde étrange pouvait être déconcertant.
Arbast lui donna alors une carte en signe d'une faveur que Tvorak me donna dans la foulée car j'en aurais certainement bien plus besoin que lui.
 

 
 

Tvorak
 

"Quant à vous Mr Kincaid que désirez-vous savoir ?"
 

"Hé bien .....Que me veut Thrandoras ? Pourquoi cherche-t-il à me nuire ?"
 

" Mr Kincaid, il ne cherche pas à vous nuire, je ne sais pas qui vous a mis cette idée dans la tête, il cherche à vous retrouver. c'est ce que font tous les pères avec leurs fils, je suppose. Vous a-t-il déjà fait du mal ? Pourquoi croyez-vous que tout le monde s'affole et parle de complot autour de votre personne ? Hein .......Enfin, vous comprenez, je le vois à votre mine déconfite. Ah là là vous êtes un peu lent d'esprit, non !
 

"Attendez ...j'ai d'autres questions ! "
 

"Ah je suis désolé, je suis très pressé, un marché est un marché, peut-être une autre fois Mr Kincaid " lança Arbast tout en montant dans le carrosse avec Martico, arborant un air narquois au visage sans doute fier de la bombe qu’il venait de lancer au visage de Ron.
 

Puis nous rentrâmes au matin du 25 décembre et tous jurèrent de ne plus jamais m’accompagner, ni de  retourner en Arcadie. Ce monde de fou était trop dangereux et trop différent. Le sort de Martico les avait marqué car peu enviable. J'espèrais seulement qu'il trouve en lui les ressources suffisantes pour se sortir de ce panier de crabes, sans trop y croire vraiment.
 

De mon côté, je ne savais pas si les allégations d’Arbast me concernant portaient en elle une once de vérité mais quelle importance après tout. Peut-être était-il temps pour moi aussi de fermer les portes de l’Arcadie à double tour, une bonne fois pour toute et de ne jamais y retourner....Mais pourquoi alors me venait-il ce sentiment d’angoisse à cette simple idée…..Peut être qu’avec le temps, ce lien s’estomperait et que ce monde me laisserait enfin tranquille.
 

_________________
Avoir des griffes n'est pas être lion.


Revenir en haut
Arganarion
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2010
Messages: 1 477
Localisation: laslades
Jeux maîtrisés: cinema, jeux videos
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 兔 Lapin
Joueur ou MJ: Joueur

MessagePosté le: 06/02/2018, 13:19    Sujet du message: Werewolf the Apocalyse I / D'argent, de sang et d'épines Répondre en citant

 
 
 
 
Chapitre XXIV 

24 Décembre 2025
 

 L'Ombre du Récif  
 
 

 

A peine rentré d'Arcadie au matin du 24 que nous étions déjà tous conviés au cairn par Bunker notre Apha pour un conseil de meute à 14 h00.
 Nous arrivâmes tous, les uns après les autres comme d'habitude, hormis Victor qui serait absent car il se penchait à nouveau sur les pierres de jade, pierres qui semblaient de plus en plus lui prendre de temps; presque jusqu’à l’obsession désormais. Quant à Camino, il avait perdu deux dents qu'il s'était arrachées à cause de sa punition donnée récemment à chacun des membres de la meute et les portaient en boucle d'oreille fièrement, le faisant passer encore plus pour un marginal aux yeux des autres. Tvorak semblait énervé et en manque de technologie pour les mêmes raisons de punition et Wolfgang avait passé son temps avec les Lost, obligé pour une fois de rester humain et de se fondre dans la masse.
 

Plusieurs points furent abordés au conseil :
 

-La disparition de Requin du récif, un des esprits primordiaux de l'île restait pour tous une priorité et serait notre prochaine préoccupation. Wolfgang nous assura que celui-ci ne se trouvait pas dans la base militaire près du cairn.
 

-Le Tech Noir, la boîte de nuit du centre-ville dont nous avions récupéré les actes de propriété aux noms des vampires précédemment tués dans cette zone serait intéressante à récupérer. D'autant plus que la floraison de l'herbe plantée à la grange serait éminemment productive et que le Tech Noir serait un lieu parfait pour l'écouler et se faire du fric. Pour les actes, nous irions rendre une petite visite à la faussaire connue sous le nom de White Rabbit grâce à certains de nos contacts.
 

-Les vampires qui avaient récemment connu un putsch, étaient en période de transition et récupéraient peu à peu leurs billes. Cependant une cellule serait restée proche de la Camarilla avec à sa tête Carina Danvers et un petit groupe de fidèles. Nous espérions que la dissension règne dans leurs rangs et qu'ils se battent entre eux.
 

-Gutierez/ Iron : Les chefs respectifs des gangs de la MS13 et des Aryans Brotherhood étaient toujours en contact et pour le moment faisaient profil bas, Wolfgang vola des ressources chez chacun d'eux pour les placer dans le gang adverse afin que ceux-ci se méfient les uns des autres voire s'auto-détruise mutuellement.
 

-Le Ver et son bastion : La meute du centre était en train de préparer une offensive qui se passerait dans les prochains jours, nous attendions leur appel.
 

-Nox le mage: il m’avait aidé à faire le voyage jusqu'en Arcadie pour ramener Martico le changelin et en retour je lui avais accordé une entrevue avec Setrakian car celui-ci voulait devenir un des nôtres. A notre Alpha Hannibal de décider de son sort.
 

Sur ces informations intéressantes, Bunker nous convia tous au ponton de Chumasch le 25 décembre à 0h00 pour lancer nos recherches sur requin du récif. (Le temps que nos punitions ne soient plus effectives)
Après la réunion, nous chassâmes tous ensemble et firent une offrande de viande à notre totem. Puis chacun vaqua à ses occupations. Une entrevue avec White Rabbit eut lieu dans la soirée pour refaire l'acte de propriété mais les finances de la meute n'étaient pas au beau fixe et la faussaire nous demandait la coquette somme de 50000 dollars.
 

Puis, l’heure du rendez-vous arriva. Toute la meute était là sauf Victor mais aussi Tvorak qui arriva en retard à cause de sa punition (ne pouvant utiliser son véhicule qu'à 0h00). Un des membres de la meute du renseignement était là lui aussi, pour nous aider dans nos recherches: un certain Edouard Teach, philodoxe des Seigneurs de l'Ombre. Un homme de taille moyenne, élancée, tout habillé de noir, une personne sans particularité, passe partout, la trentaine.
 
 
 

Edouard Teach 
 

L'homme s'étonna que l'un des membres de la meute ne réponde pas à l'appel et que l'un d'eux arrive en retard ; visiblement agacé par notre manque de discipline.
Puis, une fois tous les concernés arrivés, nous établîmes un plan d’action.
 

Que savions nous ?
 

Que l'esprit Requin du récif avait disparu depuis environ un mois après nous avoir demandé de détruire le trou de ver sur le territoire Sud. Dès lors la plage de Chumasch, belle auparavant avait commencé à changer, envahie par les algues avec une faune et une flore de plus en plus rare.
Dans l'hisile, les lieux étaient encore magnifiques mais des esprits requins se trouvaient là et erraient sans énergie, en tournant inlassablement en rond, là où autrefois leur maître devait vivre.
 

D'après Pyros, l'un des quatre esprits primordiaux de l'île, Requin du récif devait être retenu prisonnier car son essence était encore sur l'île, mais diffuse et lointaine comme si quelque chose bloquait son signal mais elle faiblissait de plus en plus.
Nous avions pensé au bastion du Ver, au niveau de la base militaire comme geôlier de ce grand esprit, mais Wolfgang nous assura qu'il n'était pas là-bas.
 

Cependant la grande question était : Qui pourrait retenir un si grand esprit, un Incarna et surtout pourquoi ?
 

Nous ne trouvâmes pas la réponse.
 

Après discussions et questionnements, nous choisîmes de nous diviser en deux groupes.
Camino, Edouard et moi irions en hisile, fouiller un peu plus la plage pendant que Wolfgang, Bunker et Tvorak suivrait la piste de Wolfgang qui semblait pouvoir localiser l'esprit mais difficilement et peu précisément. La recherche semblait lui demander beaucoup de concentration et semblait désagréable.
Ne trouvant rien de particulier dans l'hisile, nous rejoignîmes deux heures après, les autres dans les routes montagneuses du territoire Nord. Wolfgang semblait excédé et avait ravagé une parcelle d’un bois de conifères non loin de là, sa colère semblait être à son paroxysme et mieux valait ne pas aller lui parler pour le moment.
En attendant que notre traqueur reprenne un peu ses esprits et du courage car sa recherche semblait vraiment douloureuse. Pour l'aider, Edouard tenta une approche avec les animaux mais qui se révéla peu probante et Camino tissa un lien avec un esprit des clairières sorte de dryade qui lui révéla que la terre bougeait anormalement ces derniers temps et était en mouvement parfois chaotique.
 

 


Avec ses informations, Tvorak eut l'idée de recouper les relevés des secousses sismiques de l'île qui semblèrent plus chaotique et forte dans une zone précise de l'île. Dans cette aire délimitée se trouvait seulement un hôtel et un manoir au nom d'un certain Matthew Porter, comptable de la SEBA, un cabinet d'expertise.
Nous partîmes en premier lieu vers le manoir qui semblait bien trop cossu pour un simple comptable. Les lieux étaient protégés par des vigiles et encerclés par de hautes grilles en fer forgé. Rapidement une Mercedes rentra dans le manoir dont la plaque correspondait d'après Tvorak au directeur d'Amgen (une boîte spécialisée en génétique) Robert Bradway.
 

Wolfgang essaya d'infiltrer les lieux mais lorsqu’il sauta avec vigueur par-dessus la grille un dôme invisible le bloqua net, lui cassant la colonne vertébrale sous l'impact, le paralysant au sol. Heureusement que le lupus savait se dissimuler et au final, il n’attira pas l'attention mais resta bloqué là, le temps que sa colonne vertébrale se régénère.
 

C'était quoi ce dome ?
 

Cette protection souleva beaucoup de questions car même dans l'hisle la protection était présente et ressemblait à une bulle de verre. Bunker appela Cara Coburn à la rescousse vue que nous étions sur son territoire mais la meute Est était aux prises avec une coterie du Sabbat et nous laissa gérer ce problème.
Après de longues discussions, je demandais à Bunker de faire appel à Nox car la protection semblait de nature magique et il pourrait nous en dire plus mais Wolfgang s'y opposa net et rappela nos vœux de ne pas lui parler. Sa haine des mages le rendait hermétique à toute négociation et l'idée fut abandonnée.
 

La possibilité de faire appel aux vampires et notamment à Nathaniel Styx le Tremere fut évoqué mais il demanderait une compensation en retour et nous ne voulions rien devoir aux vampires avec qui nous étions en guerre même s'il était certainement encore dans le camp de la Camarilla et avait dû rester fidèle à Carina Danvers.
Edouard eut alors l'idée d'appeller la police prétextant un appel anonyme afin de franchir la barrière dès qu'il serait à leur porte. Nous appelâmes Da Costa, la parentèle de Victor qui accéda rapidement à notre demande et envoya une patrouille car un homme louche roderait autour du manoir. Mais après réflexion, nous n'étions pas sûr que nous puissions franchir la barrière directement et discrètement quand les flics seraient à l'entrée.
Puis avec Tvorak, nous repensâmes à la dernière visite chez Nox où Tvorak avait été repoussé par une barrière de même nature et Nox avait dû l'inviter pour qu'il puisse la franchir.
 

Nous n'avions pas le choix si nous voulions être invité, il fallait prendre la place des officiers de police et c'est ce que nous fîmes grâce à mon fétiche qui effaça les souvenirs des deux malheureux policiers qui se retrouvèrent en caleçon, hagard dans une rue de la ville pensant s'être fait attaqué et détroussé par des malfrats dont ils n'avaient pas vu le visage.
 

Tvorak et Edouard prirent la place des policiers pendant que Bunker et Wolfgang se cacheraient à l'arrière. Quant à Camino et moi nous serions dans le coffre.
Nous arrivâmes au portail du manoir et le vigile ne nous laissa pas renter car aucune menace n'avait été remarqué dans l'enceinte comme les deux policiers semblaient le lui dire mais grâce à Edouard qui créa une illusion faite d'ombre, il fit croire au gardien qu'un intrus s'était faufilé et accepta notre venue à l'intérieur du manoir.
Sur ces mots,Tvorak prit par la fougue et l'adrénaline accéléra pour défoncer l'entrée mais maitrisa mal son véhicule qui fit une embardée  et s'encastra sur un des piliers de la maison.
 

Nous sortîmes tous en trombe sous forme crinos malgré quelques contusions, éliminâmes les vigiles sans trop de problèmes puis nous nous répartîmes tout autour de la maison sans trop de concertation. Bunker et moi passâmes par l'entrée suivi de près par Tvorak, pendant que Camino irait sur la gauche et Edouard par la droite. Wolfgang étant lui insaisissable comme à son habitude. Mais étrangement, le manoir sembla vide. Un silence inquiétant régna sur les lieux, surement le calme avant la tempête. Quand sortant de nulle part des hommes encapuchonnés de robe de bure noire avec des faux et un visage blafard nous attaquèrent ainsi que des colosses au visage masqué avec des tronçonneuses ou des haches ciselées énormes toutes rouillées.
 



 Boucher
 

Bunker et Tvorak firent face dans le hall à deux sbires noirs, Camino dans l'aile ouest fit face à un boucher. Quant à Edouard, je le vis aux prises avec trois hommes encapuchonnées qui le poursuivaient à l'extérieur alors que je me trouvais dans la véranda. Brisant la vitre, je lui vins en aide et nous nous battîmes à nous deux contre eux. A l'entrée, pendant que Bunker s'occupait des deux hommes à l'étage du hall, Tvorak décima les nouveaux venus qui déboulaient avec son fusil à pompe.
De l'autre côté Camino en tua quelques-uns notamment un boucher. Puis, il traversa les pièces dans lesquelles il découvrit des humains allongés avec des sortes de larves au niveau de la bouche qui semblait se nourrir ou alors déverser quelque chose à l'intérieur des hôtes. Il les tua sans autre forme de procès puis se rapprocha de nous pendant que la bataille faisait encore rage.
 

 Pendant ce temps Wolfgang, lui dans l'autre aile, avait trouvé une porte blindée qu'il essaya d'ouvrir et malgré son instinct de survie, il fut projeté par une décharge électrique qui le sonna un bon moment.
 



Homme encapuchonné
 

Le combat à l'étage entre Bunker et un des hommes semblaient s'éterniser. Tvorak se retrouva isolé mais tint bon avec des tirs bien placés quand soudain il dut faire face à un colosse boucher et un mage qui arrivèrent de chaque côté. A l'extérieur, Edouard et moi en finîmes enfin avec les trois hommes et rentrâmes dans le manoir par la véranda passant par deux portes différentes qui débouchait sur le hall pour venir en aide aux autres.
Dans le hall, un peu pris de panique, Tvorak, se retourna vers le boucher car Wolfgang déboula comme une furie ou plutôt deux Wolfgang déboulèrent comme des fusées sur le mage portant une toge grise et un sceptre avec un œil en symbole à son extrémité.
Le mage tint bon face aux deux loups jumeaux enragées et décima l'un des double de l'uratha grâce à un bouclier magique puis l’œil de son bâton s'ouvrit sous le regard médusé du lupus.
 



Mage
 

Au même moment, Tvorak était en difficulté face au colosse, quand Edouard et moi déboulâmes chacun d'un côté du hall. Lui devant le mage et Wolgang, moi face au boucher et Tvorak.
Tvorak et moi vînmes à bout du monstre boucher pendant que Bunker à l'étage aidé par son frère Camino éliminèrent enfin leurs hommes également.
Mais de l'autre côté, il se passa alors quelque chose d'inattendu, Wolfgang se retourna vers Edouard et l'attaqua avec toute sa rage. Edouard riposta et réussit à fuir la furie incompréhensible de son frère lupus.
 
 
 
 
 

 
Pour finir nous nous retrouvâmes Tvorak, Camino, Bunker et moi face au mage. Bunker et moi le blessâmes au corps à corps lourdement mais pas suffisamment pour le tuer. Alors l’œil de son bâton s'ouvrit à nouveau et fit son effet. Camino se retourna contre son frère, et Tvorak contre moi, qui me tira une salve de son fusil à pompe dans le dos. Je ne résistais pas trop mal face au mage mais pour combien de temps avec Tvorak contre moi dans mon dos et bunker trop occupé à résister à son frère. Quand soudain Edouard ayant échappé à la rage de Wolfgang déboula dans un coin de la pièce et étira l'ombre du mage, l’assassinant sournoisement mais surement par ce biais-là. 

Reprenant mes esprits je m'aperçus que le combat entre les frères lupus Bunker et Camino, avaient tourné à l'avantage de notre Alpha qui failli in extremis tuer Camino. Ce dernier grièvement blessé, dans un dernier élan de survie, ramassa ses tripes et fuit pour sauver sa vie ......quelque part où personne ne pourrait plus lui faire du mal.
Les illusions du mage avaient été dévastatrices et il s'en serait fallu de peu pour que celui-ci   parvienne à nous monter tous les uns contre les autres croyant combattre avec rage notre ennemi alors que nous abattions nos frères. Nous fouillâmes les lieux et trouvâmes l'avatar de Requin du récif allongé sur une table d'opération, très amaigri et très mal en point avec sur son corps quatre larves blanches énormes qui semblaient lui sucer son essence. Les mages semblaient vouloir la récupérer pour s'améliorer par le biais de ces larves immondes, enfin c'est que nous supposions.
 

Puis, nous récupérâmes tous les objets de valeur du manoir qui étaient conséquents mais aussi trois voitures de luxe présente dans le garage puis Wolfgang fit sauter l'endroit. Bunker et moi ramenâmes Requin du récif au ponton de Chumasch dans l'hisile et un des esprits requin vint le chercher le conduisant délicatement dans les profondeurs afin qu'il se régénère en espérant qu'il ne soit pas trop tard pour ce fier Incarna.
Nous avions survécu et sauvé certainement Requin du récif mais des questions restaient en suspens.
 

Qui étaient ces hommes, ces mages? Quel était leur but ?
 

Ils semblaient bien implantés dans la ville mais affilié à aucun des autres groupes surnaturels de l'île, ni au Ver d'ailleurs malgré leurs sales expériences.
 
....... 

Décidément cette île était vraiment malsaine et attirait les pires engeances du monde invisible et notamment tous les groupuscules de la Pentex. Il n'était pas étonnant qu'elle ait engloutie nos frères et plus encore. J'avais parfois l'impression qu'elle était comme une entité vivante qui se serait goinfré de leurs substances vitales. J'avais le sentiment étrange qu'elle était le mal incarné, la moelle primaire d'un mal indicible, une terre de cauchemars abritant un cœur obscur, je le sentais mais je ne me l'expliquais pas.
Comment allions-nous faire face à tant de corruption ! Je ne savais pas mais tous n'en ressortiraient pas vivants, c'était une certitude désormais. Je ne savais même pas s'il y aurait des survivants.
 

_________________
Avoir des griffes n'est pas être lion.


Revenir en haut
Petit°Cœur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2008
Messages: 5 736
Localisation: Tarbes
Jeux maîtrisés: Tous les J.D.R du Monde
Masculin Poissons (20fev-20mar) 猴 Singe
Joueur ou MJ: MJ

MessagePosté le: 07/02/2018, 20:32    Sujet du message: Werewolf the Apocalyse I / D'argent, de sang et d'épines Répondre en citant


 


 
Chapitre XXV 
 


 
25 Décembre 2025 
 


 
Juste une mise au point 
 


 
 
 



 
Une lune pâle flottait bien haut dans le ciel voilé de Santa-Nebulla, ne laissant passer que quelques nuages épars dans l’encre de la nuit. Une ombre se glissa dans la ruelle proche, celle d’un gros chien ou … d’un loup, puis elle sembla muer au fur et à mesure qu’elle avancé, pour finalement prendre forme humaine. Zoé Hearthgrave réhaussa son manteau sur ses épaules et remonta la fermeture éclair jusqu’en haut, sans ses poils elle sentait la morsure du froid sur sa peau, malgré des températures douces sur l’île, la baisse constantes des celle-ci indiqué quand même que l’hiver avait pris ses quartiers sur l’île pour quelques mois. 
 


Zoé entra dans le bâtiment en face de la ruelle, en plein cœur de la ville et se dirigea immédiatement vers l’ascenseur en panne. Un simple geste de la main sur la plaque de contrôle et celui-ci lu le micro-badge implanté sous sa peau, ouvrit ses portes puis, sans qu’elle ait rien eu à faire, ce mis en marche lentement pour lui faire gagner le dernier sous-sol du vieil immeuble. 
 
Ils étaient déjà tous là, attendant d’être au complet pour commencer cette réunion stratégique et faire le point complet de ce qui semblait se tramer sur l’île depuis leur arrivé, et parfois bien au-delà. 
 
 
 
Sable du temps, qui était en pleine discussion avec le Fils Setrakian, fit signe à tous de s’approcher et de former le cercle de communication autour du glyphe de maître cafard peint sur le sol puis, en bon maître de cérémonie, il entra le premier au centre du cercle et pris la parole. 
 


« Voici venir notre premier bilan d’information à destination de toutes les meutes du Sept de l’île, faisons en sorte qu’il soit le plus complet possible et montrons nous à la hauteur, Grand-Père cafard nous regarde et exige de nous un travail exemplaire… Qui veut commencer ? » Il finit sa phrase en regagnant le cercle. 
 


Fleur-de-lune s’avança, dernier arrivé, premier à parler, c’était la règle entre eux. 
 


« Voici mon rapport sur les humains de l’île. En ce qui concerne le troupeau humain en général, il est stable, viable et sans maladie ni infection majeur. Pour rentrer dans le détail, nous gardons un œil particulièrement attentif sur les gangs humains de l’île. Si certains d’entre eux semblent être entrés dans une forme de léthargie, comme la mafia italienne du centre-ville ou les LOST de la côté ouest, il en est autrement pour l’union entre les MS-13 et les Aryen Bloods. Ces deux gangs réunifié dans l’atteinte d’un même objectif, celui de prendre le contrôle de l’île et de s’en partager le territoire, semble progresser plus que de raison. Ayant essuyés quelques revers de terrain à l’Ouest et au Nord de l’île, leur extension plus politique au Centre et au Sud leur ont permis de se refaire un peu de capitale et de jouer avec en faisant entrer discrètement de nouvelles marchandises sur l’île, de la coke bien blanche pour les golden boys du quartier de affaires et de jeunes femmes colorés pour leur bordels et tripots. Rappelons que ceux-ci est affaire humaine et ne concerne en rien notre mission principale, mais pour ce qui est de la sauvegarde de nos territoires sur l’île, il est de bon ton de savoir que ces hommes-là se retrouveront, tôt ou tard, en travers de notre route et qu’il faudra alors procéder à un impergium en règle, mais dans la plus relative discrétion, ce qui ne sera pas toujours du domaine du possible au vu de nos effectifs. Nous avons aussi une carte à jouer avec la présence de la D.E.A sur l’île, qui se contente pour le moment de surveiller, compiler et préparer une intervention de grande envergure sous couvert de la loi Rico, mais cela ne semble ne pas se faire avant encore plusieurs mois et encore, si les instances politiques de l’île leurs apportent du soutien, ce qui ne semble pas être le cas pour le moment. Pour finir, et puis-ce qu’on en parle, le tour d’horizon des politiques de l’île semble être celui d’une revue dédié au force du Ver. Le maire sortant, Cadwell, est bien connu pour ses accointances avéré avec les sociétés écran filiales des puissances industrielles du Ver, tel la Pentex, la Magadon et autre Endron. Nous avons déjà pas mal de preuves à charge contre lui, mais sa notoriété et sa position actuel nous empêche de « couper cour » à sa problématique et il semble en cacher plus qu’il ne montre déjà. Il faut notamment surveiller de près son récent contrat avec le Verse Industrie visant à fournir aux forces de l’ordre des robots de surveillances de type W-1, cette technologie aux mains de personnes peu scrupuleuse et encore pire, peu soigneuses, aurait tôt fait d’attiré dans le réel l’œil de la tisseuse et de nous compliquer la tâche grandement, il va falloir agir de concert et vite. Pour le reste, les autres prétendants sont guère mieux, pantins aux ficelles grossières du Ver eux aussi, mais pour certains sans le savoir, il reste un (très) mince espoir pour eux, mais il est clair que la dévoreur tient à recevoir le pouvoir politique de l’île et nous ne pourrons rien faire contre cela, du moins pour le moment ». 
 
  
 
Zoé se retira du centre, cédant la place à Bran « Furet » Woodstock qui avança fièrement. 
 


« Mes frères, voici mon rapport sur la partie Vampirique de l’île, et il y a vraiment de quoi dire. Pour commencer, vous n’êtes pas sans savoir le formidable « twist » dont nous avons été témoins en cette fin d’année avec l’arrivé impromptu du Sabbat sur l’île et de leur purge immédiate sur l’organisation de la Camarilla, à commencer par le Prince Malkavien de cet ordre et toute sa suite en une nuit. Cette opération de nettoyage semble prendre fin, après pas moins d’un moins de traque et de tuerie, au terme de laquelle nous pouvons affirmer à ce jour qu’il n’y a plus aucune présence de représentant de ladite Camarilla sur l’île, du moins légitime et reconnu. Le Sabbat a même signé son crime, faisant parvenir une missive officielle et audacieuse aux membres du cercle interne de la Camarilla, leurs expliquant que ce territoire était désormais leur exclusive propriété et qu’il le défendrait croc et armes pour le garder au besoin … La réponse est arrivé hier dans la nuit, la Camarilla annonçant « officiellement » qu’elle prend note de cet outrage qui se réglera en temps voulu, mais que pour le moment il abandonne l’entière gestion de l’île et de ses habitants au bon soin du Sabbat. Le prince nouvellement en place ne semble pas avoir attendu de réponse pour réorganiser ses rangs et la purge camariste a eu quelques débordements pour mettre à plat l’organisation Sabbatique de la ville, offrant une refonte complète de beaucoup de coterie pour une gestion plus directe et soumise. Souvent décrit comme un pendant malade et maladroit de la Camarilla, il semble que le Prince Sabbatique en place actuellement ne soit pas de cette vision et que sa façon de faire et ses désirs se cumulent en une fantastique refonte complexe des Caïnites, ce qui ne va pas forcement dans notre sens, car nous nous retrouvons ainsi face à un adversaire ayant plus d’avantages et moins de défauts qu’auparavant et il semble bien que sa soif d’expansion ne soit que trop savamment calculé, comme en témoigne la réorganisation totale et récente de leur activité et gestion de leur bien, mais aussi de leur tactique de traque et de combat. Méfions-nous, notre vieil ennemi est de retour. 
 
 
 


Furet quitta le centre du cercle du même pas, remplacé par Fölkvangr. 


 
« Mes frères, je viens quant à moi vous parler des traqueurs du peuple humain, les Hunters. Force est de constater que mon bilan, aussi complet soit-il, ne nous réjouira pas plus sur la situation de l’île. Tout d’abord nous avons quand même une bonne nouvelle avec l’absence prolongée de Network Zéro, suite au travail de fond de la meute du fer-de-lance du Forge-Feu. Cette instance de surveillance et de guidage des forces Hunter est actuellement en réorganisation hors de l’île et ne pollue plus nous écrans avec des vidéos dangereuses pour nous. L’autre bonne nouvelle est que le contingent venu sur l’île à la suite du Succubus Club semblait bien être là que pour régler une pressante affaire interne et sont repartis aussi vite, ne faisant que peu de dégâts, si ce n’est la libération d’un démon mineur, chose vite réglé par la meute de Cara Coburn. Là ou par contre nous semblons rencontrer un problème, c’est encore une fois sur une absence, mais peu plaisante, à savoir celle de la Task Force Valkyrie, dont nous pensions avoir affaire dans certaines de nos affaires sur l’île, travaillant de concert avec l’Aegis Kaï Doru ou encore le Cheiron group, notamment dans l’affaire de ce labo secret caché sous le crématorium principal de l’île et dont la découverte hasardeuse avait soulevé bien des questions. Nous savons aujourd’hui, après visionnage de plusieurs centaines d’heures de vidéos et avoir recueillis des témoignages, humain ou pas, que ce n’est PAS des hunters qui étaient présent dans ce laboratoires, ce qui ne laisse, malheureusement, plané aucun doute sur leur affiliation certaine, mais je laisse ce point à mon confrère plus tard dans cette conférence. Pour le reste, notre système de surveillance aux U.S.A nous a envoyé une alerte, il semblerait qu’un groupe d’individus formellement reconnus comme travaillant pour la Maleus Malificarum ce soit mis en mouvement ces derniers temps, leur destination ne laisse planer aucun doute, contrairement au motif de leur venu sur l’île. Affaire à suivre ». 
 

 
 
 
 
Comme les autres, Elran céda sa place à Shae Vilsa au centre du cercle. 


 
« Il est maintenant de mon devoir de vous faire un rapport complet au sujet de la guilde des Mages. Ce rapport devrait en principe être minimaliste, car les Mages ne semblent pas avoir vraiment rétabli leur équilibre ou même leur nombre en ce lieu. Nous savons de source sûre que seul deux Mages sont encore présents sur l’île, et encore de façon sporadique, faisant régulièrement des allers-retours entre l’Umbra et ses mondes et l’île. Lui est un Techno-Mage dont la spécialisation est le voyage Astral, ce dont il use beaucoup en ce moment, son seul lien semblant être certains frères de la meute de l’Ouest. Elle est beaucoup plus discrète, nous savons juste qu’elle est une Shaman de l’entropie, qui reste discrète et suis Nox dans ses déplacements. En principe, mon rapport devrait se stopper net, mais de récent événement ont piqués ma curiosité et m’ont fait découvrir une nouvelle piste, celle d’une Kabbale de Mages Noirs, caché sur l’île depuis près de trois mois et dont les actes précipités ont révélés la présence. C’est la disparition de Requin-de-récif qui nous d’abord donné l’alerte, lui un des 4 primordiaux de l’île, disparu sans laisser de traces et dont l’absence commençait à laisser des traces visibles sur la plage. C’est ensuite l’impossibilité pour Mère Larissa, Incarna et Mère de l’île, à localiser son frère qui nous laissa pensif, seul des personnes possédant des connaissances magiques avancé était capable d’un tel prodige. Mais nos recherches restaient veine, car trop ciblé, trop précise et pour avoir un œil neuf et distant sur ce dossier, il a été décidé de faire appel à la meute de l’Ouest, dépourvu de lien mystique et donc plus conventionnel dans leur approche et possédant de plus l’un de nos meilleurs traqueurs de l’île. Au final et comme nous le pensions, ils ont finis par trouver une piste, mais nous étions loin du compte. Une Kabbale de Mage Noirs, ici sur l’île, et en plus de cela parfaitement établi et opérationnel ne peut être vu que comme un mauvais présage sur le long terme. L’homme qui possédait le manoir n’était qu’une marionnette dans les mains d’un sombre seigneur, lui ayant octroyé juste assez de pouvoir pour corrompre et rallier divers dirigeant de haut statut de plusieurs entreprises de premier ordre de l’île, dans l’espoir secret de les rendre dépendant de la magie en leur promettant du pouvoir, contre une aide monétaire substantiel en retour. La Kabbale était en recherche de financement pour une importante opération, malheureusement la marionnette ne possédait pas assez d’informations et ne se souvient de rien, malgré l’utilisation de Dons. Une affaire inquiétante qu’il nous faut suivre de prés. Une seule chose est sure, le Puppet Master est quelque part sur l’île ». 
 
 
 
 
 
Sans rien dire de plus et l’air grave, Langue-de-miel se retira, laissant la place au suivant. 


 
« Pour clôturer cette réunion d’information et comme le veut notre tradition, nous gardons pour la fin les informations concernant notre ennemi héréditaire, le Ver. Tout d’abord, je vais en effet confirmer les dires de mon prédécesseur en ce qui concerne la force militaire présente dans le laboratoire secret de l’île, mais aussi les renforts venu faire exploser le dit labo. Nous sommes bel et bien en présence de force paramilitaire du Ver connu sous le nom de « la main de mort », une force constituée de volontaires humains, croyant lutter pour une branche secrète de leur gouvernement, contre une indicible menace étrangère sur leur sol. Les plus aguerris, ou parfois les plus zélés, sont détectés lors de mission de nettoyage de la parentèle ou de petite meute isolé et sont ensuite envoyé dans un programme de transformation dans une base secrète du Ver. Là, leur pauvre esprit est déformé et torturé de la manière la plus cruelle qui soit pour les pervertir et faire d’eux des terrains fertiles pour la graine de la folie, condition obligatoire pour que l’esprit « survive » lors de la transformation physique de leur corps de l’état humain à celui de Fomoris, les agents d’élites du Ver. Nous pensons, et à juste titre, que la Base Militaire de Zancudo est un bastion du Ver et qu’elle sert également de QG pour les forces vives du Ver. Nous pensons également, au vu de nos investigations en Hisile, que cette base semble gagner en influence au fur et à mesure que son contingent d’agents du Ver grandit, mais aussi leur pouvoir, car nous sommes aujourd’hui certains que nombres d’entre eux ont désormais acquis des capacités et des dons de niveaux supérieur, faisant d’eux des sortes de champion du Ver, une unité d’élite des plus coriaces, visqueux et corrompus. Notre plus grosse problématique pour le moment est que, si nous savons ou les trouver, nous savons aussi qu’un assaut frontal direct ne pourrait être que désastreux dans nos rangs, nous estimons nos pertes à 70% sans aucune certitude de détruire le bastion et il est impossible à l’heure actuelle d’envisager une action définitive de manière indirecte qui ne mettrait pas notre peuple sous le feu des projecteurs. Nous étudions quotidiennement des flots de donnés sur leur agissement, comme la fusillade devant le parc pour enfants, l’enlèvement de notable en ville, ou encore les meurtres sordides dans le nord. Notre seul certitude pour le moment est que les forces du Ver prépare une action de grande envergure sur l’île, mais nous ne savons pas plus, il nous faut pour le moment nous monter patient et continuer de les étudier, collectant infos après infos et dressant une carte des possibilités, qui, il faut bien le dire, sont tristement infini en ce moment. Puisse Gaïa nous apporter sa lumière et nous donner la force d’être prêt quand tout cela nous pétera à la gueule … .. . La seule bonne nouvelle semble venir de la destruction du trou de Ver au Sud de l’île suite à une opération conjointe de nos forces, il semble que le dévoreur ne se soit pas remis de ce fiasco et ne semble pas décider à en ouvrir un autre, ce qui limite, pour le moment, la venue de méta-créatures depuis Malféas. Nous sommes toujours à la recherche du contremaître, nul doute que celui-ci a déjà du remonter une « équipe de chantier » pour travailler sur un autre sombre projet, mais il reste discret pour autant ». 
 
 
 
Edward Teach fini par sortit également du centre du cercle, presque à regret devant le flot de mauvaises nouvelles qu’il prononça. Sable du temps pris de nouveau la place ou centre, puis il enchaîna :  
 


« Pour finir, voici le point complet sur nos forces et là aussi, on ne peut pas dire que ce soit le parfait auspice.  
 


La meute du centre, et je parle ici sous l’approbation de notre Alpha de Sept, est la meute qui s’en sort le mieux, mais qui est pour le moment paralysé par ses obligations diplomatique et hiérarchique. Nous avons beaucoup d’informations à traiter une fois reçus et l’aide de la meute du centre, travaillant conjointement avec nous sur certains dossiers sensibles ne fait que leur rajouter des obligations, les tenants éloignés du terrain, mais cela reste une part importante de notre travail car il ne faut pas oublier notre priorité absolue : retrouver trace de nos frères et sœurs disparus lors de cette triste nuit.  
 


La meute de l’Est de Cara Coburn vient d’essuyer un lourd revers lors de la purge d’une coterie du Sabbat. Il semble qu’elle est sa meute, sûr de leur force, aient délibérément choisi de se jeter tête la première dans un piège pour pouvoir mieux égorgé les sangsues. Même si, au final, cette option semble avoir porté ses fruits, ce n’est qu’au prix d’un lourd tribut, ayant entrainé mutilation et graves blessures sur la meute, mais surtout la perte de Johan Barcomb, tombée au combat. Une cérémonie en son honneur aura lieu le 5 janvier, jour de son anniversaire… Les membres de la meute ont toutes réitérés leur allégeance à Cara, mais cette perte aura des conséquences. 
 
 
 
 
 
La meute du Sud, elle, semble embourbée dans les manœuvres vampiriques du Sabbat. Leur mission actuelle étant de collecter le plus d’information possible sur nos nouveaux ennemies et leur politique, ils se retrouvent bien souvent face à un mur, voir acculé, et même si on ne déplore pas de perte sèche, ils ont perdu beaucoup de matériel, de territoire et d’indics capable de les faires rivaliser sainement. Rajouter à cela les récentes émeutes en ville et le zèle de Cadwell de faire appel au W-1, cela fait beaucoup pour une seule meute, surtout aussi isoler dans ses actions et possibilités. 
 


La meute du Nord, elle, semble rencontre de plus en plus de problème avec la présence d’esprits « malades » dans l’hisile ET le monde physique, les obligeants à multiplier leur interventions, le plus discrètement possible, face à ses esprits toujours plus vindicatif. Il ne semble pas y avoir pour le moment de corrélation direct avec un événement précis, juste de l’agitation, mais nous pensons que le repeuplement des esprits se fait presque trop vite, laissant de la place pour les Flaïels de se fondre dans la masse et de passer dans le monde physique, y déversant leurs sceaux d’immondices dans l’esprit et le cœur des humains. La meute du nord de Darius est en chasse pour découvrir ce que cela cache, mais nous savons déjà que de simples Flaïels ne peuvent pas coordonnés d’actions aussi précise et semer autant de troubles sans en recevoir les ordres d’un plus important et puissant caché dans les parages, ce qui ne présage jamais rien de bon, surtout avec elle dans les parages. 
 
  
 
Enfin, la meute de l’Ouest. Même si elle reste sur des succès lors de ces dernières missions, la dissension qui règne dans ses rangs et leur incapacité à ce faire confiance les fragilise grandement. Le départ non prévu de Banshee et leur incapacité à intégrer pleinement Tvorak, la discorde visible entre Brume et forge feu, l’absence d’appel au calme et les tourments de Kincaid sont autant de freins à leur épanouissement … Et puis, y’a le cas deux-pattes-gauches … .. . 
 
  
 
Personne d’autre ne prit la parole, ce qui fut le signal que la réunion touchée à sa fin. Chacun repartit de son côté pour poursuivre son travail et, peut-être, trouver des réponses. 
 

_________________
" Une balle perdue ne l'est pas pour tout le monde"

«Lythronax Argestes»


Revenir en haut
Archane
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2015
Messages: 1 396
Localisation: Tarbes
Jeux maîtrisés: Un certain nombre
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 猴 Singe
Joueur ou MJ: Les deux !

MessagePosté le: 10/02/2018, 10:35    Sujet du message: Werewolf the Apocalyse I / D'argent, de sang et d'épines Répondre en citant

A défaut d'un rapport de l'OS Démon, vous avez un épilogue:
http://terresdouest.soforums.com/t1944-OS-D-mon-la-Chute.htm?start=30#p4073…
_________________
STALKER du dimanche


Revenir en haut
Petit°Cœur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2008
Messages: 5 736
Localisation: Tarbes
Jeux maîtrisés: Tous les J.D.R du Monde
Masculin Poissons (20fev-20mar) 猴 Singe
Joueur ou MJ: MJ

MessagePosté le: 10/02/2018, 12:20    Sujet du message: Werewolf the Apocalyse I / D'argent, de sang et d'épines Répondre en citant

 ! California Review Flash News !



« Ici Dan Sheridan pour K.K.F.X Fox 11, nous coupons nos programmes régulier pour vous diffuser ce Flash d’information spécial avec une news qui va révolutionner le monde. Nous vous proposons de retrouver tout de suite notre envoyé spécial sur l’île de Santa-Nebulla, qui doit être au cœur de l’événement ». 

 
 
  
 


 
 
« Oui Dan, en effet, je me trouve devant les marches de la mairie ou le Maire Cadwell vient de faire une annonce qui va bouleverser la vie de nos concitoyens sur l’île et, à en croire le Maire, le reste des U.S.A d’ici peu. 
 
 
En effet, notre bonne ville sera dès ce soir sous la protection de héros d’un nouveau genre et ce pour une période de test de trois mois. Mais il faut bien comprendre ici que nous ne parlons pas de vétéran de la police ou de force d’élite du S.W.A.T …  
 
 
NON ! Ici, nous parlons de la nouvelle génération de Robots High-Tech de lutte contre le crime produit par la célébrissime corporation Verse Industrie, une entreprise qui a pourtant perdu son C.E.O, Richard Verse ainsi que plusieurs membres important de la direction, la semaine dernière sur cette même île suite à un attentat terroriste. 
 
 
Et c’est justement ça qui motive Byron Clarcks, le nouveau C.E.O du groupe, à poursuivre le projet « cyber-crime » sur cette île, en hommage à son prédécesseur et en réponse à tous ceux qui, je cite : « Pense que le crime et la violence sont les seuls moyens de se faire entendre et de régner, tel les tyrans sanguinaires d’une époque révolue, et le programme W-1 y veillera personnellement ». 


 
 
   
Des mots fort, d’un homme déterminé et ayant reçu une médaille d’honneur de la Mairie pour « service rendu à la ville ». Reste maintenant à voir à l’utilisation si les W-1, déjà renommés affectueusement « Big Boys » par les forces de l’ordre locale, seront à la hauteur du défis qui les attend, car même si les fusillades semblent avoir disparu sur la fin d’année dans les rues, il ne faut pas oublier le bilan désastreux de la sécurité sur l’île, avec +23% de criminalité sur les six derniers mois et qui entache sérieusement le bilan, pourtant honorable, du Maire sortant Cadwell dans la course à sa réélection en Mars prochain. 


 
Les W-1 vont être déployés dans un premier au centre-ville et dans d’autres lieux stratégiques de l’île pour des opérations de contrôle et dissuasion, le champ d’action sera délimité par des panneaux visibles, invitant les usagers à rester dans le stricte cadre de la loi. Le vieux barbu semble avoir fait le plus beau des cadeaux à notre ville et nous l’en remercions. 


 
 
   
Ici Laura Vance en direct de la mairie pour K.K.F.X Fox 11, à vous les studios ». 
 

_________________
" Une balle perdue ne l'est pas pour tout le monde"

«Lythronax Argestes»


Revenir en haut
Jeff
Membres d'honneur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Oct 2015
Messages: 140
Localisation: tarbes
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Joueur ou MJ: Les deux !

MessagePosté le: 22/02/2018, 17:16    Sujet du message: Werewolf the Apocalyse I / D'argent, de sang et d'épines Répondre en citant




Livre I / Chapitre XXVI


28 Décembre 2025

Du cuir dans la Brûme

 

Les premières neiges recouvrent les sommets du mont Hijal,  les rayons de soleil percent timidement la chape cotonneuse matinale. Un loup noir parcourt son territoire, et se dirige vers son Cairn, afin d'y rejoindre quelques autres membres de la meute.  Depuis un moment déjà, les actions de ses frères le dérange et se pose pas mal de questions. Quoi qu'il fasse, ces actions sont remises en compte par les autres, ses paroles mal interprétées et une méfiance, née de la peur mêlée par de l'incompréhension s'est emparée de certains.
Que faut il faire pour changer la donne ...  Lui qui a vécu seul, errant depuis son enfance. Le voilà au milieu d'une meute, à apprendre les us et coutumes des loup garous, à accepter  le passé , de supporter  les affres de chacun ... la hiérarchie, la politique, les manigances du pouvoir, les luttes intestines et millénaires opposant les garous et les autres races de monstres. Tout aurait été plus simple sans cette terrible malédiction.



 
Il s'arrête sur le chemin, hume les odeurs environnantes. L'air glacé remplit ses poumons et le renvoît vers son enfance dans les montagnes autrichiennes, la vue de ses parents, de ses frères et sœurs, de cette innocence  de l'enfance, puis s'enchaîne rapidement la mort et la désolation mené par les hommes armés de fusil traquant la petite famille. Puis la rencontre avec son mentor Fabrizio Cantalone de son nom garou Alone, Philodox des Arpenteurs Silencieux. Lui qui lui apprît à maîtriser ses instincts, sa condition particulière, le fait de pouvoir être libre, et de vivre en marge en toute discrétion et de dompter la bête qui est en lui. C'était un vieux garou respecté qui vivait en ermite dans les montagnes au nord de Milan. Prévenant à son encontre, il lui enseigna le langage humain, les codes et le savoir de la survie en temps qu'humain. Cette malédiction pouvait être domptée. Il présenta Brûme à sa meute à Milan. Encore un fois la mort et la désolation s'empara de sa vie, il se remémora l'attaque des hommes sur sa nouvelle famille, des chasseurs de l’Église Baptiste Purificatrice, du sacrifice d'Alone pour qu'il puisse fuir au loin.  Loin de ses hommes qui passent leur temps à le chasser, peu importe sa forme, que ce soit en loup en garou ou homidé. Dans l'enseignement d'Alone, Brûme entendit le nom des Amériques, terre promise empreinte de liberté. Il prit donc un bateau à Gènes direction les USA, Atlantic-City. L’acclimatation fut rapide, des grandes étendues sauvages se tenait devant lui, ravivant son esprit empreint de liberté. Il y fit une autre rencontre, en parcourant le pays, non loin de Kansas City dans la ville d'Odessa, sauvant un homme d'une mort certaine. Son nom était Lothar, membre des Hell's Angel. Il fit entrer Brûme en temps que membre dans son club et pendant une année arpenta avec sa nouvelle famille le pays. Brûme découvrit un autre monde à leur contact, une hiérarchie, une liberté que peu d'humains peuvent s enquérir, et un côté sauvage lui rappelant celle d'une meute. Il y apprit à se servir d armes  à feu, les femmes, les crimes, le trafic. Mais ces instincts le poussèrent à aller plus loin, avec l'opportunité de devenir un Nomads. Il put à partir de là, retrouver sa liberté, se déplacer comme il le souhaitait, pouvant s arrêter dans un club hell's Angel en échange de service et repartir où bon lui semblait.
Cette époque lui semble lointaine, aux vues de ces derniers mois passés sur l'ile de Santa Nebulla, et de ce qu'il s'est passé. Plus inquiétant encore, l'ambiance nauséeuse régnant dans la meute à l'heure actuelle. Tout cela doit changer, coute que coute, quitte à mettre de côté ses envies de liberté, pour servir la meute du mieux possible. Et ça tombe bien, il doit se rendre à un rendez vous au Cairn avec son chef de meute et quelques autres membres. C'est le moment ou jamais de faire entendre sa voix, et de recadrer quelque peu les priorités.

Sur place se tient au centre de la grotte, Bunker chef de la meute, proche de lui son frère Camino, et enfin Victor. La réunion peut enfin commencer. Brûme prend donc la parole.
Il faut lister nos priorités et arrêter de se disperser dans des objectifs personnels ou secondaires, depuis trop longtemps certains invoquent des intérêts personnel comme étant des priorités! cela doit cesser immédiatement! nous avons un territoire, une mission, mais pour que tout cela fonctionne optimalement, nous devons avant tout dissiper ce qu'il se passe dans la meute afin de pouvoir avancer tous ensemble. Voyons ensemble se que nous avons à faire et de prioriser, point par point:
- la disparition de l'ancienne meute, des vampires et des mages sur l'île : nous sommes venus sur cette île pour cette raison, nous ne devons jamais perdre de vue cet objectif, mais il ne sera réalisable qu'avec la collaboration des autres meutes.
- les vampires : avec l arrivée du Sabbath, l'activité des vampires a redoublé et troublé l'ordre que l'on connaissait jusqu'à présent. Aux vues de leur méthodes, nous entendront parler d'eux rapidement.
- les pierres de jade: nous avons en notre possession les pierres, mais nous n'avons pas le rituel pour nous en servir et comprendre.
-  Halicarnasse : il tient au creux de sa main  deux membres de notre meute
- les gangs et la DEA : réduire l'influence des gangs peut nous être bénéfique, et mettre la DEA sur une fausse piste pour nous laisser respirer.
-le pognon : nerf de la guerre, il nous en manque cruellement, même si la weed pousse, nous n'avons pas encore le potentiel de l'écouler
- Harry : toujours dans une situation précaire, il va perdre son bar, membre de la parentelle nous devons l'aider
- l'expansion du ver : nous le voyons sur la base militaire, et dans l isile, les cairns du chaos
- les hunters : avec l activité du Sabbath, ils vont rappliquer en force, nous devons rester vigilant
- les mages noirs : dernièrement nous avons pu voir l'étendu de leur méfaits avec le requin de récif.
- Giovanni : le vieux vampire a repris du poil de la bête, systèmes de sécurité et goules peuplent sa propriété, hors de question de le laisser faire.
- Nox : je rappelle que nous avons juré sur notre totem de ne plus avoir de contact avec lui, et que certains le sont toujours. Je rappelle aussi, qu'un contrat est sur sa tête. Je demande donc que les promesses soient tenues, et réprimées avec la plus grande sévérité si certains ne s'y tiennent pas.
A mon sens, et outre la question de la disparition de l'ancienne meute, notre première priorité est d'écarter toutes menaces venant du groupe. Donc il faut s'occuper du cas  Halicarnasse avant que ça nous pète à la tronche. Dans les intervalles, et grâce aux papiers récupéré du bar, faisons une pierre deux coups. Nous devons prendre possession de ce bar, qui nous donnera des rentes, on pourra écouler notre weed, laisser la gérance à Harry, et employer les Hell's afin de consolider nos liens en temps que personnel, et les faire disparaître des yeux de la DEA.

Nous devons éloignez la DEA des Hell's Angel, qui je le rappelle peuvent être nos yeux et oreilles sur notre territoire, de ce fait, les libérer de se fardeau pourrait nous aider grandement à la surveillance, et accentuer nos relations avec eux.  La gestion de notre territoire doit être notre deuxième priorité, c est notre sanctuaire. Une fois sécurisé, nous seront plus à l aise pour contrer les avancés des vampires et l incartade des hunters ou mages.
Une fois tout ceci fait, nous pourront nous attaquer au reste.

Tous approuvent, et bunker vient féliciter son imperator pour sa prestation et son changement d'attitude.

Victor ayant reçu un coup de fil de la part de Harry, nous avertit qu'il a un job pour nous et que l'on doit se rendre au bar. En arrivant, nous remarquons de l activité, en effet depuis un moment et depuis l apparition de la DEA, la désertification de la clientèle s'était fait ressentir. Garé devant son pub, une dizaine de motos, et de l extérieur on entend de la musique et des éclats de rire. Une fois à l’intérieur, nous distinguons une dizaine de bikers, qui nous regardent rentrer et nous lancent des regards passablement hostiles.
Harry est afféré, sert des pintes, court dans tous les sens. Ces bikers ne sont pas d'ici, et viennent d'arriver, ils se détendent, consomment, rient, certains jouent au billard d'autres au fléchettes. Camino dans toute sa finesse, se dirige nonchalamment  vers le jukebox et lance un morceau de Los Natas "Tufi Meme" ( https://www.youtube.com/watch?v=As2alagiDDg ) et engage un petit pas de danse approprié, qui ne passe pas inaperçu aux yeux des motards. Une fléchette passe malencontreusement à quelques centimètres de son nez et se plante dans le mur derrière lui.


 
 
De retour au comptoir, Harry nous fait signe de nous servir, qu'il n 'a pas trop le temps, Bunker saisit alors quelques verres, et nous sert directement à la pompe à bière. Du fond de la salle, la porte de l'arrière boutique s'ouvre, et nous voyons apparaitre un homme de forte corpulence, barbe fournie d'une cinquante d'années, pendu à son coup une jolie demoiselle les joues rosées par un effort récent. Son regard croise celui de Brûme, et de concert, les deux personnes traversent la salle et se jettent dans les bras l'un de l'autre. Une empoignade virile et pleine de sincérité empreint les deux hommes. Pour la première fois, les membres de la meute voit un sourire sur le visage de Brûme, un sourire dérangeant émane du curieux personnage.



 
Par les cornes de Satan, que fais tu ici Wolfgang ! lance l'étranger.
Ramenant vers le bar, Wolfgang présente donc le colosse aux Urathas présent. Il se prénomme Lothar, sur son cuir le patch de président est présent ainsi que la ville Philadelphie, ainsi que le nom de son clan: les Red Devils.
Il explique que depuis leur dernière rencontre, il a dû faire un choix entre reprendre la direction du crew à Odessa ou former son propre chapitre. Il décida de prendre la deuxième solution, et forma donc les RD, recruta des anciens membres, et s'installa à Philadelphie.
Harry levant la tête de derrière son bar, les interompt, et lance à Lothar que c'est de ces personnes qu'il lui parlait pour le job. Lothar éclate d'un rire rauque, et puisque c est de Wolfgang qu'il s'agit, il acquiesce immédiatement. Il les invite à une table, et leur parle du coup qu'il mijote. Il a fait une longue route, mais il a besoin d'homme du cru pour faire son boulot. Il veut faire un braquage dans un entrepôt au nord de l'île, 2 coffres à ouvrir, et prendre son contenu. 500 000 $ à la clé en petite coupure. Mais ça ne sera pas facile, système de sécurité, caméra, détecteur de mouvement et gardiens à s'occuper. Sans compter la DEA.  Deux groupes seront formés, un de distraction, et le deuxième fera le casse. Il faudra aussi un camion pour le transport de l'argent, puis le charger dans les sacoches des bécanes et partir de l'île pour entamer leur long retour. L’entrepôt appartient à la société ResurecSoft Inc, fabriquant et concepteur de logiciel informatique.


 

Le temps joue aussi puisqu'ils ont décider de repartir dans la semaine qui vient. Le coup doit être effectué sous 3 jours. Une conséquente commission de 100 000$ les attend si le travail est bien fait.
Les Urathas acceptent sans sourciller, autant d'argent pourrait bien mettre du beurre dans les épinards à l'heure actuelle, et élargirait leur champs d'action notamment avec la hackeuse pour les faux papier.

Après un début d’après midi bien chargé en alcool, la meute décide d'agir. Bunker et Victor partent voir Dvorak pour lui demander des renseignements sur cette société, la liste des employés de la sécurité sur le site, et de voir s'il peut dégoter les informations sur leur système informatique pour pouvoir le pirater.

Quand à Brûme et Camino, partent à la recherche d'un fourgon. Il faut qu'il soit spacieux pour accueillir l'équipe d'intervention et pour pouvoir y placer le butin. Les voilà partit sur la moto de Wolfgang, arpentant les rues de Santa Nebulla à la recherche du véhicule. Sur la route, Wolfgang repère le fourgon idéal, le suit pour être sûr qu'il soit en bon état. Le véhicule, se gare à une station service, en sort un homme d'une quarantaine d'année. Brûme l'accoste, et lui demande des infos sur sa magnifique fourgonnette. Une discussion amicale s'en suit, et l'homme lui explique qu'il va l’emménager pour lui, sa femme et sa petite fille  pour parcourir le pays.  Wolfgang le félicite sur le bon état du véhicule, et qu'il pourrait lui donner un coup de main pour les travaux, qu'il connait un garage avec des gens sérieux pour un devis pour son aménagement, et que son rêve pourrait devenir réalité à moindre frais.


 

De son côté Camino, rentre dans la supérette accolée à la station et achète un pack de bière, lassé de la discussion. Il pensait que Brûme allait voler le fourgon, mais la tournure des évènement ne sont pas à son gout. De loin, écoutant la fin de la conversation en sifflant les canettes, lui vint une idée. Il s'éloigne de la station, se transforme en lupus, et il faut dire qu 'en temps que rongeur d'os, il ressemble plus à un chien galeux croisé avec un berger allemand anémique qu'à un loup, et se poste à deux cents mètres au bord de la route nationale. Il aperçoit le fourgon sortir de la station et arriver dans sa direction. Le fait d'avoir entendu le conducteur dire qu'il avait une petite fille, il pense que s'il se jette sous les roues du véhicule, le propriétaire le ramassera et le ramènera chez lui et l'offrira à sa fille.
Le fourgon prend de la vitesse et rentre dans le trafic de cette nationale fréquentée, et Camino se jette au dernier moment sous les roues.  La camionnette se met sur le bas côté, le conducteur sort et voit un pauvre chien blessé au milieu de la route, et aperçoit un énorme semi remorque arriver.


 

Camino, les intestins collé au bitume ne peut pas bouger et prie pour passer entre les roues, mais le conducteur du mastodonte fait un léger écart pour éviter la fourgonnette arrêtée sur la bas côté , et Camino goutte à toutes l’enfilade de roue latérale de l'avaleur de bitume, et est aplatit comme une crêpe, absorbant par tous les pores de son corps les aspérités de l'asphalte, les tripes sorties, tous les os brisés, le tout sous regard médusé du père de famille qui remonte dans son véhicule et repart nauséeux.


 

Brume affligé par le spectacle, va chercher Camino qui s'est traîné tel une limasse sur le bas côté. Attendant la régénération en l'insultant de sa capacité à faire du caca, l'uratha le charge sur l'arrière de sa bécane et le ramène à la décharge. A son arrivée , Bunker et Victor assistent avec effrois aux commentaires de l'imperator sur l'acte mongoloïde de l'ensanglanté quatre pattes gauches ...
_________________
Y a des jours où faut pas m'emmerder et y a des jours tous les jours!


Revenir en haut
Raxx Nutss
Ambassadeur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2016
Messages: 1
Localisation: Mourenx
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Joueur ou MJ: Joueur

MessagePosté le: 06/03/2018, 08:52    Sujet du message: Werewolf the Apocalyse I / D'argent, de sang et d'épines Répondre en citant

  
 
 
Livre I / Chapitre XXVI
03 Janvier 2026 




Le soleil est déjà présent dans le ciel néanmoins la journée sera fraîche car nous sommes en janvier. Bien que sur cette île, l’hiver n’a pas vraiment d’emprise. J’espère quand même qu’elle sera intéressante.  Nous nous rendons avec Ghost à la casse du côté de Tongva Hills. Nous allons rencontrer la meute de l’ouest de l’île pour leur proposer une aide concernant deux de leurs membres qui sont dans un sale pétrin. En arrivant sur place, nous voyons garé à coté du tas de ferraille qui est, apparemment, une caravane, une Audi et un SUV. Alors que Ghost se gare devant l’épave, Forge Feu sort de celle-ci, un cigare à la bouche et une bière dans la main. Habillé seulement d’un pantalon en cuir, de grosses chaussures en cuir, il fait couiner sous son poids la pauvre carcasse métallique qui sert de maison. Le suit juste derrière Deux Pattes Gauche, avec son aspect dégueulasse de SDF, vêtements tâchés et troués de partout. 
Nous descendons donc et voyons arriver depuis les caisses, Parle le Vers habillé dans le même style que moi et Tvorak en costume. Ce dernier apporte avec lui quelques bières ainsi qu’une bouteille. Alors que nous avançons vers le taudis, une odeur me prends la tête. Je pense avoir repéré d’où ça venait. Je me stoppe à quelques mètres des deux frangins et je vois leurs deux autres membres s’approcher sans sourciller. Ils s’installent et commencent la distribution de boissons. Ghost continu d’avancer et entame les présentations. Tout le monde fait son introduction. 
Le seigneur des ombres commence ensuite l’explication de notre venu dans cette poubelle envers Forge Feu, Alpha de la meute : « Il semblerait que deux des membres de ta meute se sont aventurés dans un endroit peu recommandé. Et qu’ils sont revenus avec des cadeaux. » A ce moment, Deux Pattes Gauche s’avance et remonte sa manche gauche tout en levant son bras. Une effluve un peu plus forte arrive à ma hauteur. Je fais en sorte de retenir ma respiration le temps qu’elle passe. Il est clairement visible qu’un bracelet de cuir se trouve à cet endroit : « De ce type-là ? » lance t’il. 
 
 
     
« Exactement. Nous savons que le lieu est ‘habité’ par un démon du nom d’Halicarnasse. Peut me dire ce qu’il s’est passé ? » demande Ghost. 

 
 
 
       
Le rongeur d’os lui répond : 

 
« Nous sommes allés avec Brume dans un manoir situé dans le golf. Il était entouré d’un cimetière avec quelques zombies qui traînaient. Nous sommes passés entre et on est entré dans le manoir. Pour le reste c’est trou noir. En sortant, nous avions ces bracelets autour du poignet. C’est alors que le démon m’a parlé. Je devais faire une mission pour lui. Et je me suis exécuté. »  

 
Confirmation que ce corniaud n’a pas de jugeote. Quoique le deuxième doit pas en avoir plus. Ghost reprend son explication en revenant a Forge Feu : 

 
« Si ça vous intéresse, j’ai la possibilité de vous présenter quelqu’un qui pourra vous aider à essayer d’enlever cet artefact. Car s’ils le gardent, ils risquent fortement de poser problème, aussi bien pour ta meute que pour le reste de l’île. Toutefois, il y a un détail qui pourrait te faire réfléchir à deux fois avant d’accepter mon offre. Saches que la personne que je te propose de rencontrer est un Hunter. » 

 
Alors que le mot est lâché, Deux Pattes Gauche se braque et directement refuse l’aide. Forge Feu lui fait alors comprendre qu’il n’a pas vraiment le choix. La décision se fait donc par l’Alpha, ce qui me semble une bonne chose. Sachant les quelques déboires qu’ils ont eus précédemment, le fait d’avoir un chef à l’air d’avoir aplani la situation. Toutefois, il manque des membres de la meute et sûrement un des plus dur à gérer. Je fais quand même comprendre aux deux frangins que je suis la pour faire en sorte que rien n’arrive à notre invité. Il est alors décidé que Forge Feu et Deux Pattes Gauche iront faire un tour pour voir l’esprit requin-récif pour lui faire une offrande tandis que Parle le Vers et Tvorak nous accompagne pour réceptionner l’invité. 

 
 
 
    
 
Nous décollons avec la berline bordeaux et les deux autres sont à bord du SUV blindé. Une fois à l’aéroport, Ghost nous fait entrer sur le tarmac car son arrivé était annoncé. Nous nous dirigeons vers l’avion de ligne des privilégiés ayant déjà atterri, un bimoteur d’une dizaine de place, et nous garons devant. Commence la descente des passagers : une succession de costumes-cravate, tailleur impeccable, mallettes cuir, montre en or. Quand, dans cet amalgame de personnes stéréotypés, la vision du Hunter accroche le regard : un vieux monsieur en long manteau noir avec dessous un complet avec veston tenant une canne, entouré de 2 gardes du corps, armoires à glace en long manteau noir eux aussi.  Les retrouvailles se font entre Ghost et l’homme. Après quelques échanges amicaux, ils nous présentent à notre tour. Il se nomme Jean Annaud. Il vient de faire un roadtrip de 3 jours depuis la Grèce et aimerait se reposer. Quand aux deux gardes, ils sont présentés comme des apprentis par le Hunter. Ces derniers sont sommés d’aller chercher les bagages dans le hangar proche. Après quelques échanges, Annaud essaie de contacter ses « apprentis ». Pas de réponse. Quelque chose cloche. Nous partons voir ce qu’il se passe avec Parle le Vers. Arrivé à la porte de service, Parle le Vers et moi essayons de comprendre la situation. Depuis l’intérieur du hangar, 3 hommes armés et armurés foncent sur nous alors que la porte principale du hangar s’ouvre et sort à toute vitesse un SUV avec toit panoramique ouvert ayant un homme avec une machine gun prête à faire feu. Lorsque je m’en rends compte de la situation, je me retourne et vois Ghost et Annaud qui nous rejoignent à une allure plus que modeste. Le véhicule se dirige directement vers le Hunter. Ma mission est simple : le protéger. Bien que cela ne me fasse pas plaisir, c’est mon devoir. Je décide donc de fondre vers ce dernier afin de pouvoir le protéger. Car il me semble que l’homme avec le joujou militaire est là pour le charger en pruneaux. Alors que j’arrive à sa hauteur, je plonge vers lui juste à temps pour prendre une rafale dans le dos. Alors que je viens d’encaisser, agenouiller devant lui, Annaud sort de sa veste un artefact et le dirige vers le véhicule qui nous fonce dessus. Et crie : « Par la volonté de Dieu tout puissant, soyez arrêtez dans vos actions impies ! ». L’homme avec la machine gun arrête de tirer et le véhicule se met à ralentir. Je prends alors Annaud avec moi pour l’amener vers le coté du hangar afin de le mettre à l’abri. Une explosion se fait entendre dans le hangar. Parle le Vers est à l’intérieur avec les hommes armés. Ghost est près de la porte de service et vérifie ce qu’il se passe. Une fois que je pense avoir mis en sécurité Annaud, celui-ci attrape un pendentif et le dirige vers un des assaillant qui est venu attaquer au corps à corps Ghost. Tout en criant de nouveau, je sens un courant d’air partir de sa main et aller en direction des deux combattants. Néanmoins rien ne se passe. Je fonce alors sur le paramilitaire, la main droite levée, en appelant à moi mon D’siah qui apparait instantanément. Une fois au contact, j’enfonce mon arme dans une partie du corps de l’agresseur. Juste après, celui-ci se met à baver une mousse verte odorante et tombe raide par terre. En suivant, nous rentrons dans le hangar et trouvons Parle le Vers tâché de sang et un peu hagard. Il a fini le dernier homme. Le seul élément que nous trouvons sur les corps que nous avons fait sont des photos de Annaud. Ils ont tous un collier de cuir prouvant qu’ils étaient sous l’influence d’Halicarnasse. Cependant, Tvorak a stunné les deux qui étaient dans le SUV. Après concertation, nous nous dirigeons vers le quartier Vespucchi en ayant au préalable laissé les cadavres ainsi que les paralysés dans leur véhicule et que Ghost ai appelé la cellule afin de faire le nécessaire pour récupérer ce dernier et essayer d’obtenir des infos. 
 
 
 
 
 
   
 
Nous arrivons au restaurant le Venicio, très select et y retrouvons Forge Feu et Deux Pattes Gauche. Ce dernier sent un peu moins fort que la dernière fois où je l’ai vu ou plutôt senti. Ce qui n’est pas pour me déplaire bien que son odeur soit toujours aussi infecte. Ghost à l’air connut ici et le majordome nous fait pénétrer dans une salle privée pour manger. Chance pour nous car avec les deux spécimens, ils auraient été difficile de rester discret. Nous parlons alors de la situation. Annaud fait un topo complet sur le fonctionnement des possessions et le comment faire pour peut être arriver à exorciser les personnes. Se faisant, nous prenons un repas. Enfin, si ça peut s’appeler comme ça. Les deux frangins montrent avec vigueur et voracité qu’ils sont des Lupus. Chacun à sa façon. Il est vrai que j’en suis une aussi néanmoins il vaut mieux faire preuve de discrétion suivant le lieu où nous sommes. Une fois le repas fini, j’amène Annaud dans un hôtel 5* sur fourni par Ghost. Une fois l’historien en sécurité, Ghost appel Bran « Furet » Wodstock pour faire la surveillance. Nous repartons pour la casse pour connaitre la suite des opérations. Une fois sur place, Forge Feu annonce qu’une rencontre doit se faire avec Di Giovanni à 1h du matin dans son manoir. Il semblerait qu’il ait une proposition intéressante à faire à l’Alpha de la meute. Un marchandage avec les sangsues n’est jamais une bonne chose. Il y a toujours une autre version dont il faut se méfier. Pour le repas, un barbecue est préparé par les frangins. Pièce de viande de 5kg minimum. J’aurais bien été tenté toutefois la présence du rongeur d’os me gène énormément et je demande à rentrer à l’hôtel. Sachant que Ghost reste sur place. Tvorak me conduit et nous discutons de tout et de rien. Je sens bien qu’il essaie de me draguer doucement tout en cherchant des infos sur Shae. Je lui lâche un truc histoire d’être gentille. Une fois à l’hôtel, je vérifie que tout est bon côté surveillance et je prends un repas conséquent au restaurant de l’hôtel. Une fois fait, je monte dans la chambre et je me repose un peu. Avant l’heure fatidique, Tvorak vient me récupérer pour aller à la casse. 


 
 
  
Nous allons ensuite tous ensemble au manoir de Di Giovanni. A l’entrée des goules, un chien goule, super accueil. Une fois à l’intérieur, nous sommes dirigés vers une grande salle. A l’intérieur, nous attends sans vraiment de surprise, Karina Danvers, Streamer et Styx. Elle dit bonjour au chef de meute ainsi qu’à ces membres. Ensuite, en m’adressant la parole, elle feint la surprise alors qu’elle me connait sûrement, tout comme je la connais : 
 
 
« Je n’ai pas le plaisir de vous connaitre ? » 
 
 
Je lui réponds sèchement 
 
 
« Moi non plus » 
 
 
Elle se présente alors et j’en fait de même. Même procédé avec Ghost. Juste après cet échange, arrive le maître des lieux : Di Giovanni. 
 
 
Il explique, avec sa verve, que la situation actuelle de l’île concernant les coteries cairns vont lui poser problème incessamment sous peu. En effet, voulant rester neutre dans les guerres intestines de lutte de pouvoir chez les sangsues, la coterie qui gagnera se retournera contre lui pour n’avoir choisi aucun camp. Dans l’optique de pouvoir avoir recours à la force de frappe de la meute de l’ouest, il demande à Forge Feu sa protection contre la Talmahera en échange de la localisation de la dénommé Alegra (qui a fait récemment un sale coup avec un des nôtres).  Celui-ci lui indique qu’il doit réfléchir à son offre et lui donnera une réponse dans 3 jours. 
 
 
Ensuite Di Giovanni remet à Forge Feu en guise de cadeau, des documents lui donnant la propriété d’une boite, le Technoir, dans le quartier de Rockford Hills. Il accepte l’offre. Que peut il bien se cacher de foireux là-dessous ? 
 
 
 
 
   
Nous nous rendons là-bas pour récupérer les lieux. En arrivant, le videur, black d’1m90 rectangle comme la porte derrière lui, fait son boulot et empêche Bunker d’entrer. Ce dernier lui montre les documents et nous laisse pénétrer à l’intérieur. L’ambiance est sympa, il est clair que la clientèle est plutôt select. De fait, Camino et son frère font tâches. Mais comme je l’ai compris, ce n’est pas leur problème. Nous nous dirigeons vers le bar. De là, Bunker lui fait comprendre qu’il voudrait trouver le bureau du patron. Celui-ci ne se fait pas attendre et lui indique l’escalier. Nous allons donc jusqu’au dit bureau. Le biker ouvre la porte sans frapper et nous tombons sur le patron, un verre de whisky dans une main et une poche de glace dans l’autre. Posée elle-même sur son visage, côté droit. Il semblerait que quelqu’un lui a parlé avant nous. Il lève son regard hagard lorsque Bunker lui adresse la parole : 
 
 
« Salut, je suis le nouveau propriétaire. On vous a prévenu non ? » 
 
 
« Oui bien sûr, voici les documents » A peine sa phrase fini, il vide son verre, se lève, attrape la chemise qui se trouve sur le bureau, la tend à Bunker qui lui prend, se retourne et récupère son manteau ainsi que son chapeau et un carton avec quelques bricoles à l’intérieur et s’en va. Bunker s’installe alors derrière le bureau. Juste à ce moment-là, un appel arrive sur l’interphone : 
 
 
« Patron, il y a un pouilleux qui veux rentrer dans la boite, je le balance ? » 
 
 
« Salut, tu peux me faire une description ? » 
 
 
Un blanc se fait sur quelques secondes. Le videur fait une description de Camino. Bunker lui répond : 
 
 
« Tu peux le laisser entrer, c’est mon frère. Au fait, tu es viré. » 
 
 
Il fait ensuite appel au bar pour faire monter une bouteille de champagne qui sera apporté par Camino. 
 
 
Quelques minutes plus tard, un gars amène un jeune avec un sac à dos dans le bureau. 
 
 
Ce dernier a été pris en flag de vente de blanche dans les toilettes. 
 
 
S’engage une discussion entre lui, Bunker et Camino. A un moment, Camino lui demande de se déshabiller, est-il gay ? En fait, c’est pour faire apparaître le tatouage du jeune, celui du MS13. Et dans un accès de démence, il lui découpe et le récupère. Il est vrai que le grand frère voulait le buter directement, ce qui aurait été plus judicieux. Le nettoyage par le vide est une manière plus sur de faire le ménage. Le jeune est ensuite raccompagné à l’entrée avec son sac à dos contenant toujours sa merde. 

 
Sur cette entrefaite, je décide de rentrer à l’hôtel. 

 
 
 
 


Revenir en haut
Arganarion
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2010
Messages: 1 477
Localisation: laslades
Jeux maîtrisés: cinema, jeux videos
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 兔 Lapin
Joueur ou MJ: Joueur

MessagePosté le: 02/04/2018, 17:34    Sujet du message: Werewolf the Apocalyse I / D'argent, de sang et d'épines Répondre en citant

 
 
 
 
Chapitre XXVIII  
 
Coup Fatal  
 
9 Janvier 2026  
 
 
 
 
La fin de l'année 2025 arriva avec sa cohorte de questions sur cette île où nous avions été envoyé voilà déjà 6 mois pour retrouver nos frères disparus, elle semblait attirer à elle toutes la faune du monde des ténèbres : Ver, Vampires, Mages Noirs, Démons, Hunters et bien d'autres encore. Arriverions-nous à survivre dans cette jungle? Rien n'était moins sûr. De toute façon, pas le temps pour moi de me poser trop de questions tant cette fin d'année fut pour moi active, entre le concert donné avec mon groupe en présentation d'une nouvelle extension du jeu vidéo : Overwatch produit par Tvorak, mes passages réguliers en hisile, mes recherches au Spirit Call avec le libraire ésotériste Luke Garoway sur l’île et son passé, la prise en main récente de la boîte huppée du Tech Noir. Je n'avais que peu de temps pour la meute et cela m'allait très bien.  
 
Meute, qui soit dit en passant connaissait une vraie crise : Entre l'absence de Victor et son obsession pour les pierres de jade, la rébellion de Wolfgang sapant régulièrement l'autorité de notre Alpha, l’inconstance de Camino .....je l'avoue, j'avais pris mes distances et j'avais du mal à trouver ma place surtout depuis mon retour d'Arcadie. Je me sentais vide et j'avais envie d'être seul. 
Absent depuis quelques jours après la rencontre avec le hunter Jean Annaud qui devait nous aider dans la lutte contre le démon Halicarnasse l'écorché, je me décidais enfin à rendre une petite visite aux deux frères (Bunker et Camino) pour prendre des nouvelles.  
 
Bunker était seul devant sa roulotte, son frère étant parti à la grange s'occuper des "Plantations". Mon alpha en profita pour me raconter les dernières nouvelles: 
 
 
Bunker 
 
 
 
La meute avait réussi le casse avec les amis bikers de Brume (les Red Devils) et avait récupéré un max de pognon sur ce coup-là. 
Bunker avait refusé l'offre de Giovanni de l'aider contre la Talmahera en échange de la position d'Alegra, décison que je trouvais judicieuse. Il avait dû également expliquer toutes nos dernières rencontres à Brume, ce qui ne fut pas simple au vue de sa haine pour les hunters et les vampires, mais bon c'était pour le sauver des griffes d’Halicarnasse….Alors !  
 
De mon côté en tant qu'émissaire de la meute, je lui donnais les dernières infos sur les meutes de l'île. La meute de Cara Coburn avec la perte de Johan Barcomb avait accusé le coup et s'était isolé pour mieux consolider leurs liens. 
 
Celle de Darius en plus d'être en confrontation avec le Sabbat avait découvert une déchetterie sauvage grandissante mise en place par le Ver qui les occupait pas mal ces derniers temps. 
 
Le centre avec Hannibal Setrakian préparait encore le grand assaut contre le bastion du Ver. Quant à la meute du Sud avec mon ami Tommy, elle était prise entre les feux croisés du Sabbat et des W1 (robot de sécurité de Verse Industry mis en place par le maire Cadwell qui derrière les apparences travaillait pour la Camarilla et qui s'attaquait en priorité aux êtres de sang-froid), ce qui diminuait nettement leur marge de manoeuvre et les paralysait quelque peu.  
 
La discussion fut bientôt interrompue par l'arrivée de Camino qui n'avait pas l'air en forme: Blessé, les vêtements déchirés et l'air hagard, après avoir repris ses esprits, nous raconta avoir été attaqué par deux gargouilles, des sbires d'Halicarnasse qui l'avaient tabassé en guise d'avertissement de ne plus se mêler des affaires de leur maître sans qu'il ne puisse rien leur faire.  
 
Bunker envoya immédiatement un message à Brume pour le prévenir du danger qui le guettait certainement car il portait également un bracelet mais pas de réponses . Puis, Camino partit se reposer. 
Tvorak arriva sur cet intermède et me raconta également ces dernières actions. Il faisait des recherches sur la Black Dog Factory, une entreprise ayant un lien avec la Resurec soft,l'entreprise lié casse ayant elle-même un lien avec la Pentex, grande institution du Ver. Il me parla également des W1 qui avaient leurs existences dans l'hisile,ce qui en soit n'était pas alarmant mais à surveiller. Enfin, Il contacta Ghost ( Teach) pour ses recherches et demanda sous mon impulsion si la meute du renseignement avait des infos sur un éventuel nid du Sabbat sur notre territoire. 
 
Malheureusement pour nous la réponse fut positive, nous avions bel et bien un nid sur nos terres qui se situerait dans un immeuble près de la plage Del Perro, immeuble appartenant à Léo Simmons le bras droit corrompu de Cadwell et auparavant à sa nièce, Rebecca Thimsen, une jet setteuse sulfureuse qui n'avait rien à envier à Paris Hilton tant ses frasques étaient régulières et idiotes. L’agence immobilière Island Home avec à sa tête Sarah Gadson étant la responsable de cette vente et transaction.  
 
Puis Bunker et moi partîmes prendre des nouvelles de Requin du récif pendant que Tvorak bossait et Camino se reprosait. Nous arrivâmes sur la plage propre de Chumasch où la vie semblait avoir repris ses droits et attirait à nouveau quelques surfers passionnés. Nous nous approchâmes et déversâmes tout deux quelques gouttes de notre sang dans l'océan mais rien .......Quand soudain alors que nous allions partir un surfer déboula suivi d'une grande vague et après quelques prouesses, s’avança vers nous. 
C'était bien lui et nous fûmes soulagés de le voir autant en forme, l'esprit semblait avoir même gagner en vigueur. Il nous salua, nous remercia pour son sauvetage et nous promis de nous aider dans notre lutte contre le Ver. Enfin avant de repartir, il nous donna des clés qui nous menèrent vers un port de plaisance non loin de là et un hors-bord noir bardé de flammes jaunes se terminant par une tête de loup appelé « Le Loup des Mers »  
 
 
 
Nous rentrâmes à la roulotte des deux frères où la meute se retrouva au grand complet. Brume comme nous le pensions avait été lui aussi attaqué par les gargouilles et semblait pour une fois penaud, mais il reprit vite du poil de la bête, quand nous abordâmes une éventuelle prochaine attaque sur les MS13 , car le dealer du Tech-noir les avait mené vers un de leur camp et si nous n'agissions pas, cela pourrait mettre en péril notre boîte par des représailles. Quant au nid de vampires qui semblait préparer des actions sur notre territoire, il faudrait faire une reconnaissance et envisager des actions par la suite.  
 
Après un barbecue festif et familial pour une fois sans tensions, nous partîmes vers le Caern pour ouvrir les six fameuses boîtes reçues à la Noel au pied d'un jeune sapin, apparues là comme par enchantement et adressées à chacun de nous. Après quelques difficultés, l’esprit de meute actuel nous permis d'ouvrir ensemble les boîtes de type japonais qui semblait avoir été envoyé par Banshee notre ancienne Théurge et qui contenait les fragments d'un miroir qui, une fois reconstitué semblait être utile d'après Victor aux rituels pour réveiller les pierres de jade. Petit clin d'œil et cadeau envoyé par la secrète et mystérieuse Banshee mais qui ne fut pas au goût de tout le monde dans la meute.  
 
Une fois la nuit tombée, nous attaquâmes le camp des MS13 vers l'est de l'île sans trop de difficultés, mais sans trop de discrétion car Victor reprit ses travers du début et changea une cahute de fabrication de Crystal en brasier qui finit par exploser et attirer les forces de police. Nous ne pûmes rien tirer de vraiment transcendant de cette action mis à part deux trois adresses malgré nos tentatives de faire parler certains de leurs membres les plus importants.  
 
Puis je partis, suivi de Tvorak, au Tech Noir faire un point sur la gestion pendant que les autres vaquaient à leurs occupations et que Brume ainsi que Camino iraient faire une reconnaissance vers le nid de Del Perro.  
 
.........  
 
Vers les 4 heures du matin, je reçus un appel de Victor.  
 
"Allo Ron ! "dit-il d'un ton inquiet.  
 
-"Oui, Victor que puis-je pour toi ? tu n'as pas l'air dans ton assiette ! Un problème?"  
 
"Oui ! C'est Camino ! "  
 
"Dans quel pétrin, il s'est encore fourré celui-là, bouge pas j'arrive, on va le sortir de là, si c'est ça qui t'inquiètes."  
 
"On ne peut plus rien pour lui Ron, il est mort "  
 
"Allez arrête tes conneries Victor, ce n’est pas drôle et je suis fatigué. On parle de Camino là, il est increvable ce lupus, tu as peut être eu de mauvaises infos, voilà tout. Bouge pas ! J'arrive on va voir ce qu'on peut faire pour lui."  
 
"Je te dis qu'il est mort Ron ! Putain tu comprends ......Mort !"  
 
..........  
 
.......... 
 
"Ron ! tu m'entends "  
 
.......... 
 
"Oui, oui ! c'est juste que....... Putain Merde ! Mais qu'est ce qui s’est passé ? Il devait faire juste une reconnaissance avec Brume à Del Perro, rien de bien dangereux!"  
 
"Ils se sont aventurés un peu trop loin d'après ce que m'a dit Brume et Camino s'est fait choppé par un vampire, il est tombé du haut de l'immeuble et les goules l'ont achevé."  
 
"Brume comment va-t-il ?"  
 
"Il a été secoué mais il va bien après tu le connais ce n’est pas un grand bavard"  
 
"Putain ...putain….Et Bunker, il faut le lui dire!"  
 
"J'ai essayé mais je ne l'ai pas trouvé, a priori, il serait au Caern."  
 
"On se retrouve là-bas alors , on verra ce qu'on peut faire, j'avertis Tvorak"  
 
"Ok !.....Ok Ron!"  
 
 
 
"Camino " Ricardo Ratta  
 
1993-2026 
 
 
 
 
 

Du cuir dans la Brûme (suite fin)
 


 
Les premiers rayons de soleil hivernaux baignent d'une douce chaleur les poils hirsutes de Brûme.
Sur les pentes du mont Hijal, l'uratha contemple le lever du soleil, pensif et indigné. En effet hier soir un évènement tragique à ébranlé la meute.
La mort de Camino hante son esprit.
 
 
 

L'empreinte indélébile laissé par le rongeur d'os aux autre membres est forte.
Il a été celui qui a aidé à Tvorak a s'intégrer dans la meute, celui qui comprenait le mieux Ron, le confident de Victor, le compagnon bon grès mal grès de Wolfgang, et le frère d'Eric.
 

Il était une mascotte pour la meute du faucon, un ami, un frère ...
L'esprit de Brume divague dans le passé, et se remémore tous les moments passé en sa compagnie, le bolossage par la petite fille, le bracelet, son talent de cultivateur, son bon gout pour l alcool, ses nuits passé dans l'Umbra avec les fourmis, le requin ... la crêpe Suzette sur le bord de la nationale ...
les prises de bec et les fous rire ... compagnon de foironnage sans faille, toujours prêt à aller jeter un coup d’œil et d'aider son prochain.

Le derniers gros coup qu'ils avaient fait ensemble, l'attaque sur l’entrepôt de la firme ResurecSoft Inc. Un plan sans accroc.
Une infiltration en 1er temps pour Wolfgang, se mouvant dans la pénombre et évitant les patrouilles, se faufilât jusqu' aux locaux de sécurité.
Là le pauvre gardien fit la connaissance avec la technique dite de la chouette, sa tête fit une rotation à 280°. Il brancha une des clés d intrusion de Tvorak pour pirater le système.
 

La 2eme étape pouvait commencer, alors que Tvorak brouillait les communications, Camino et Bunker se débarrassèrent de la patrouille extérieure en un éclair.
La 3eme étape pouvait suivre, l'entrée de la fourgonnette avec le reste de l'équipe d’assaut. Une fois que la voix fut dégagée et les coffres fort ouverts, venait le temps du chargement de la cargaison dans le camion.
Avant de partir Lothar et ses hommes truffèrent l’entrepôt avec des explosifs incendiaires pour ne pas laisser de traces.
La dernière étape pouvait alors se poursuivre, l'exfiltration du groupe vers le point de livraison, direction la pointe Chumasch où attend un Hors-bord, avec à son bord le paiement pour la meute 200 000 $ en cash.
 
Une opération rondement menée par la meute, sans un seul accroc, un professionnalisme reconnu par Lothar ravi d'avoir travaillé avec eux, et pour la peine un autre boulot pourrait bien apparaître dans un futur proche.

Une certaine satisfaction avait parcouru à ce moment là les membres de la meute. Une impression de symbiose pendant cette opération.

Mais c'était sans compter les derniers évènements ... Brûme se surprend de revoir à travers la baie vitrée le visage de Camino tombant du toit, et le visage de son assassin .
Un profond Hurlement de douleur surgit à plein poumon.
Une chose est sûre, le fait d'avoir vu son meurtrier, il ne va pas falloir longtemps pour le retrouver, son regard, son odeur et son visage n'est que plus que suffisant.
Mais pas pour aujourd'hui, il est temps à présent de rejoindre le reste de la meute pour honorer comme il se doit  Ricardo « CAMINO deux pattes gauches » Rata, mon frère...
 
 

_________________
Avoir des griffes n'est pas être lion.


Dernière édition par Arganarion le 02/04/2018, 20:22; édité 1 fois
Revenir en haut
Petit°Cœur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2008
Messages: 5 736
Localisation: Tarbes
Jeux maîtrisés: Tous les J.D.R du Monde
Masculin Poissons (20fev-20mar) 猴 Singe
Joueur ou MJ: MJ

MessagePosté le: 09/04/2018, 07:39    Sujet du message: Werewolf the Apocalyse I / D'argent, de sang et d'épines Répondre en citant




Nous retrouvons immédiatement Laura Vance qui vous parle en direct du nord de Del-Perro où un incident vient d'avoir lieu dans la nuit.



-" Oui, en effet, je me situe sur le ponton de Del-Perro où un incident technique est survenue la nuit dernière. En effet un bâtiment situé sur le ponton et dont la démolition contrôlé était prévue pour demain matin a soudainement explosé au beau milieu de la nuit, créant une déflagration qui s'est entendue jusqu'au centre ville ...
Fort heureusement, il n'y a aucunes victimes à déplorer car le ponton était vide à une heure aussi avancée de la nuit et l'explosion, qui avait était programmé et orchestré par une entreprise de démolition en bâtiment locale connue pour son sérieux et son efficacité.
Celle-ci avait été savamment calculé pour que le building, plus aux normes et trop vieux, puisse laisser la place à un nouveau modèle construit sur des normes écologiques.
Le Capt des pompiers nous assure qu'il s'agit ici d'un simple incident, avançant le fait que le détonateur semble avoir corrodé si proche de la plage et un court-circuit a fait le reste.
Le Maire sortant Cadwell, nous a lui expliqué que cet incident n'ayant aucune origine criminelle, son programme W-1 prouve bien ici son efficacité".

- A vous les studios !

_________________
" Une balle perdue ne l'est pas pour tout le monde"

«Lythronax Argestes»


Revenir en haut
Archane
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2015
Messages: 1 396
Localisation: Tarbes
Jeux maîtrisés: Un certain nombre
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 猴 Singe
Joueur ou MJ: Les deux !

MessagePosté le: 09/04/2018, 18:52    Sujet du message: Werewolf the Apocalyse I / D'argent, de sang et d'épines Répondre en citant

http://terresdouest.soforums.com/t1985-OS-Changelin-le-Songe.htm

Sur la présentation de l'OS Changelin, trois newsflash qui posent un contexte. Comme c'est la même île je me permets de vous le poster ici même si les événements sont déconnectés de votre campagne, ça fait un peu de fluff et de fond.
_________________
STALKER du dimanche


Revenir en haut
Arganarion
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2010
Messages: 1 477
Localisation: laslades
Jeux maîtrisés: cinema, jeux videos
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 兔 Lapin
Joueur ou MJ: Joueur

MessagePosté le: 09/04/2018, 19:04    Sujet du message: Werewolf the Apocalyse I / D'argent, de sang et d'épines Répondre en citant

  
 
 
 
 
 
 
  
 
 
 
Chapître XXIX   
 
Larmes de Sang   
 
11 Janvier 2026 
  
 

 
 
Après l'appel de Victor qui m'annonçait la mort de Camino. Je partis un peu abasourdi, déambulant dans le Tech Noir comme un zombie au milieu de la foule et de la musique assourdissante, prévenir Tvorak de la terrible nouvelle. Celui-ci face à cette révélation repartit rapidement chez lui, tout en me disant amicalement qu'il restait à ma disposition si j'avais besoin.
Mais je n'avais pas vraiment envie de parler....Je montais dans le bureau du Tech Noir, plongé dans mes sombres pensées et m'enfilait machinalement bouteille de whisky après bouteille de whisky espérant que le liquide me fasse oublier mais rien n'y fit, ma condition d'uratha ne me permettait même pas d'avoir ce maigre répit.  
 
 

 
Ron Kincaid    
 

Quand je reçus un message de mon amie Kate Raniston
"Je viens d'apprendre la terrible nouvelle, toutes mes condoléances Ron, je sais ce que l'on peut ressentir dans ces moments-là et je suis de tout cœur avec toi, rejoins-moi à 7 heures à cette adresse, tu ne dois pas rester seul dans un moment pareil."
Après la fermeture du Tech Noir, je partis donc rejoindre Kate vers cette adresse mystérieuse où loin de la ville, face à l'océan, elle me réconforta et apaisa un peu ma peine par sa présence. Nous ne parlâmes pas dans les premiers temps mais elle réussit au fur et à mesure à abattre les murs que j'avais construit autour de moi et m'amena doucement à parler de mon frère disparu.  
  
 


Kate Raniston   
 
Nous nous quittâmes en fin de matinée après un message de Victor qui me disait que Bunker ne répondait pas et qu'il était très inquiet pour lui. Il me donna ensuite rendez-vous au Caern vers 20 h car une cérémonie aurait lieu à 23h00 non loin de là dans une petite église, organisée par la meute du Centre et ordonnée par Setrakian.
Je passais au Lux me rafraîchir un peu et changer de vêtements puis récupérait par la même occasion une lettre de Fleur de Lune (Zoé Hearthgrave) donné par mon ami Lucian Kearney. Celle-ci l'avait laissé à mon intention et me donnait des détails sur le meurtrier de Camino. Ce qui intéresserait grandement et surement la meute.
Je fis ensuite un saut au Caern avant l'heure pour préparer l'offrande que je donnerais ce soir à mon frère défunt Camino. Sur place se trouvait déjà Brume qui me salua mais resta mutique tout du long. Puis, le soir tomba sur Santa Nebula.  
  
 
 
 
 
Victor arriva, suivi plus tard par Tvorak mais toujours pas de traces de notre Alpha. Nous échangeâmes quelques paroles entremêlées d'inquiétude, de peine et de désir de vengeance. L'ombre de notre frère en ces lieux régnaient partout et cette empreinte profonde, étrangement, semblait avoir resserré nos liens.
L'heure de la cérémonie organisée par Hannibal Setrakian finalement sonna et nous partîmes tous en direction de cette petite église abandonnée, de religion protestante, perdue sur une colline. A notre arrivée, les frères et sœurs des autres meutes étaient là et firent une haie d'honneur silencieuse pour honorer notre venue et nous témoigner leur soutien.  
 
En haut, Setrakian et sa meute nous accueillis sur le perron de l’église avec le même égard puis il patienta jusqu'à ce que Forge feu arrive.
10 minutes plus tard, le vrombissement de la lourde moto de notre Alpha retentit et il gravit la colline dans le même cérémonial jusqu'à nous.
Tous rentrèrent alors et la cérémonie put enfin commencer, introduite par le jeune Pickering, qui après un petit discours, anima un crâne de rat, gravé de runes, qu'il plongea dans un bidon rouillée portant le symbole de la tribu des Rongeurs d'os d'où émanait une odeur forte en hommage à notre frère et placé en évidence, au fond de la vieille église.
Chaque membre pourrait ici déposer leurs offrandes au défunt et dire quelques mots devant cette urne un peu spéciale, le corps de Camino n'ayant pas été récupéré.   
 
Bunker commença, il s'approcha du bidon et déversa son sang à l'intérieur, ayant planté au préalable son couteau dans sa main gauche. Il renouvela alors le serment proféré auparavant avec son frère Camino et clama haut et fort "Ton sang est mon sang ! Adieu mon frère ! "
Puis Brume approcha, il jeta dans le bidon de la weed et une image de Basilik sans rien dire. Victor passa à son tour et déversa un verre de whisky irlandais tout en disant " Merci mon frère pour tout ce que tu as fait pour moi, pour nous et pour Harry, je ne te remercierais jamais assez ! ". Je prenais ensuite le relai, pris un pendentif autour de mon cou sur lequel était attaché une dent de requin acérée, j'entaillais ma main avec celle-ci et pendant que le sang coulait sur la dent je dis ces mots :" Merci mon frère, merci de m'avoir montré la voie des esprits " puis laissais tomber l'offrande.
Face à l'assistance, je m'assis avec ma guitare et dit :
"Dans ma tribu, on honore et accompagne les membres de notre famille par un dernier chant gaélique qui le guide dans la mort, Camino était de ma famille alors je lui dédie cet air qu'il puisse le guider vers la Pangée et les champs élyséens." 
 Puis je me mis à jouer le morceau.....
......



 
 
Enfin, Tvorak passa en dernier et déposa une figurine représentant notre frère fait en canette de bière ainsi qu'une dent de requin ouvragée et nacrée sans rien dire lui non plus. 
 
 

Draco Ilich, "Tvorak"    
 

D'autres membres ensuite parlèrent de notre frère plus ou moins longuement et quand tous eurent fini, Setrakian entérina l'hommage en faisant un discours et en rappelant de ne pas oublier nos autres frères et sœurs tombés au combat puis le bidon fut fermé et déposé à côté de Bunker.
A 00h01, Setrakian reprit la parole et ouvrit un Conclave. Face à nos pertes engendrées par les caïnites, il demanda aux meutes de choisir vers quel type de vengeance nous désirions nous diriger pour montrer à ces suppôts du Ver qu'on ne s'attaque pas aux urathas impunément.
Une guerre totale et sans pitié venait d'ouvrir ses portes à nous de voir quel aspect nous voudrions qu'elle prenne. Chaque meute se rassembla en huis clos et nous discutâmes de nos points de vue ainsi que de la vision que nous avions de la guerre à venir. Victor et Tvorak étaient plutôt en faveur de la prudence et d'une préparation avant un assaut massif alors que Brume et Bunker désiraient une guerre sans partage et sanglante à partir de maintenant. Quant à moi, je voulais que le sang coule et que la chasse soit ouverte jusqu'à ce que nous ayons tué le meurtrier de Camino, puis ensuite et seulement ensuite, nous nous préparerions. La meute était donc partie vers une position extrême puisque la majorité voulait voir couler le sang.
Je déposais à cette occasion, les informations données par Fleur de Lune sur l'assassin de Camino qui était un homme avisé et rusé possédant un lourd tableau de chasse. Spécialisé dans les faux semblant et la manipulation, ce caïnite avait piégé de nombreuses personnes et en ce sens était vraiment très dangereux. 
Quand les pourparlers furent finis, les meutes alors parlèrent : la meute du Nord et la nôtre étaient pour une guerre sanglante et une terrible vengeance alors que la meute du Sud et de l'Est se dirigeait plus pour une guerre stratégique et calculée.   
 
 


Hannibal Setrakian  
  
 
Setrakian face à une égalité parfaite entre la violence et la réflexion trancha. Nous ferions couler le sang des caïnites toute la nuit et seulement cette nuit en laissant notre rage l'emporter sur notre raison mais ensuite nous devrions adopter une guerre stratégique et mieux se préparer car nous ne pouvions nous permettre d'avoir trop de pertes. En effet, la menace du Ver grandissante sur l'île restait une de nos priorités et pour l'heure, elle nécessitait toutes nos forces vives. Des renforts d'ailleurs à ce sujet nous serait envoyé très vite.
Puis, le conclave fut clos, Setrakian prit la forme Urhan, un énorme loup gris argenté fier et puissant qui mena sa meute à la chasse des caïnites. La meute du Nord suivit, moins organisé mais plus haineuse que jamais. Suivi de près par Brume et Bunker qui partirent à la hâte sans nous attendre et que nous suivîmes de loin jusqu'à l'immeuble de Del Perro, où Camino avait rendu l'âme.
Brume, le premier arrivé, traça le symbole des Rongeurs d'os sur le sable et sans réfléchir tout en prenant la forme crinos se jeta vers le deuxième étage dans un bond phénoménal.    
 



Wolfgang Hernst "Brume de Sang"    
 
 
Puis Bunker entra en scène, suivi de près par Victor, Tvorak un peu en arrière et moi. Notre Alpha explosa d'un coup de pied l'entrée de l'immeuble et se dirigea telle une flèche, droit vers son ennemi : Jester le Lassombra.
Des goules essayèrent bien de nous barrer le passage mais ce n'était que du menu fretin que nous abattîmes sans difficulté. Tout ça me semblait un peu trop facile au vue de la description du vampire, de ses habitudes et je restais sur la défensive.
Au deuxième étage, Brume sema le chaos et la mort. Telle une ombre meurtrière nimbée de nuit, il décima le comité d'accueil et se retrouva bientôt face à Jester qui vint directement à lui avec une escorte. Mais la rage du Wendigo était à son paroxysme et l'envie de venger son frère Camino plus forte que tout. Avec une fureur jamais égalée, il se fraya un chemin à travers les protecteurs du vampire et arriva jusqu'à lui. Le suppôt du Ver n'eut pas le temps de réagir que sa tête roula déjà sur le sol et que sa colonne vertébrale se trouvait dans la main de son bourreau.
De notre côté, arrivés au 1 er étage, Victor sentit une menace grandissante et après une inspection rapide des lieux poussa un hurlement de retraite relayé par notre Alpha.    
 
 
 

 
Victor Bloodfeather" Appel au calme"  
 

Face à cet appel, toute la meute s'extirpa de l'immeuble en brisant les vitres le plus proches de lui ou en s’échappant et fort heureusement car quelques secondes après cette action, l'immeuble s'effondra, piégé par notre ennemi. Le processus s’était certainement déclenché lors de sa mort et emporta avec lui l'espoir de récupérer le corps de notre frère qui se perdit sous les gravats.
Nous rentrâmes tous rapidement à la déchetterie, un peu déçus mais satisfaits de notre chasse. Bunker donna une vertèbre de notre ennemi à chacun en guise de remerciements et de trophée pour cette action. Nous mîmes le bidon des offrandes dans le side -car où notre frère avait l'habitude de se mettre puis nous enterrâmes le tout dans un champ fleuri derrière la forge et la roulotte où Camino pourrait veiller sur nous.  
 
Le soleil pâle se leva comme une réponse, la venue d'une aube nouvelle, ses rayons dardant à travers les nuages violacés, annonçant les prémices d'un nouveau départ.........Mais rapidement nous fumes rappeler à la réalité, car Hannibal nous appela pour nous dire qu'un renfort nous serait alloué très bientôt, un uratha sage et proche des esprits, un ancien Théurge des Uktenas dénommé Murmure de Pluie.

Nous discutâmes encore un peu et alors que nous allions nous séparer,  une berline noire s'avança non loin de nous d'où sortirent un chauffeur et un petit homme vouté, maladif et décrépi que nous connaissions malheureusement très bien: l'esclave et messager d'Halicarnasse l'écorché qui nous tendit une enveloppe.

Il n'en fallait pas plus pour faire dégoupiller Brume qui transforma le malheureux en charpie sanguinolente sans autre forme de procès, le nain difforme n'eut même pas le temps de prononcer le moindre mot. De son côté Bunker excédé lui aussi réserva le même sort au chauffeur puis ils brulèrent le tout.
Une fois tout le monde calmé, nous pûmes regarder l'intérieur de l'enveloppe et découvrîmes avec stupéfaction des enregistrements de notre ennemi Jester à trois endroits différents sur l'île à la même heure et surtout après l'heure de sa mort présumé. Comment Jester pouvait il avoir plusieurs corps, impossible ! Mais ce qui semblait impossible ailleurs, sur cette île  semblait tout à fait faisable, nous avions vu tellement de choses étranges depuis notre arrivée. 
 
Comment était-ce possible ? Par quel Maléfice ? Comment les dons de Brume avaient ils pu être trompé ?   
 
 
 

 
Marc Ruffang « Jester »   
 

Nous n'eûmes pas la réponse mais nous fûmes tous bien décidés à démêler cette histoire. Brume, excédé et furieux d'avoir été berné, partit demander immédiatement des explications à Pickering. Quant à nous, nous restâmes circonspects.
Bunker sous ma demande donna le rôle de comptable autrefois occupé par Camino à Tvorak qui accepta immédiatement et je suggérais de donner le titre de Père de la Tanière (là aussi fonction occupé par notre ami disparu) à notre nouveau venu car il était Maître dans l'art des esprits.
Bunker acquiesça si toutefois notre nouveau frère acceptait ce rôle car il était libre de l'endosser ou pas. Je précisais également mon projet de contacter l'un des 4 Incarnas de l’île, l'esprit du Grand Cerf que nous n’avions pas encore approché.
Puis, tout le monde se dispersa et je partis vers le Caern pour dormir en hisile loin de tout ce tumulte.....Pour faire le point car la journée avait été lourde et chargée d’émotions.
 
 
 
 
 
 

_________________
Avoir des griffes n'est pas être lion.


Dernière édition par Arganarion le 10/04/2018, 13:57; édité 2 fois
Revenir en haut
Mystick


En ligne

Inscrit le: 22 Fév 2009
Messages: 1 780
Localisation: Tarbes
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 蛇 Serpent
Joueur ou MJ: Joueur

MessagePosté le: 09/04/2018, 19:37    Sujet du message: Werewolf the Apocalyse I / D'argent, de sang et d'épines Répondre en citant

Okay Mr. Green

Petite erreur sur la fin , se n'est pas Setrakian qui nous adonner les photos du vampire , mais le Nain d'Hallicarnasse


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:22    Sujet du message: Werewolf the Apocalyse I / D'argent, de sang et d'épines

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Terres d'Ouest Index du Forum -> Nos Campagnes -> Loup-garous l'Apocalypse Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
Page 3 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com