Les Terres d'Ouest Index du Forum
 
 
 
Les Terres d'Ouest Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Werewolf the Apocalyse II / D'argent, de sang et d'épines

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Terres d'Ouest Index du Forum -> Nos Campagnes -> Loup-garous l'Apocalypse
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Arganarion
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2010
Messages: 1 482
Localisation: laslades
Jeux maîtrisés: cinema, jeux videos
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 兔 Lapin
Joueur ou MJ: Joueur

MessagePosté le: 25/07/2018, 12:04    Sujet du message: Werewolf the Apocalyse II / D'argent, de sang et d'épines Répondre en citant

  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Hunting Moon     
 
 
 
 Silver, Blood and Thorns
Iron, Cold and Wurm  
 
 
 
  
 
 
 

           Chapitre : partie jouée   
          Interlude : textes écrits et inventés avec l'accord du MJ       
 
 
 
 
 
Livre II   
 
 
Interlude I: Lupa Nigra
Interlude II : King Wolf
Interlude III : Ce qu'il fallait retenir …
Chapitre I : La roue du destin 
Chapitre II : Remise en question
Chapitre III : Libérez le Kraken
Chapitre IV: Le prix de la rage
Interlude  : Ayzuthra









_________________
Avoir des griffes n'est pas être lion.


Dernière édition par Arganarion le 02/10/2018, 11:01; édité 7 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 25/07/2018, 12:04    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Poison


En ligne

Inscrit le: 01 Mai 2015
Messages: 184
Masculin

MessagePosté le: 02/08/2018, 17:47    Sujet du message: Werewolf the Apocalyse II / D'argent, de sang et d'épines Répondre en citant

Interlude 0

29 janvier 2026  
   
 
Quelque part aux alentours de Roswell, Nouveau-Mexique  

 
 
" Au Nouveau-Mexique si on cherche vraiment quelque chose, on le trouve... Ce soir les gens étaient venus chercher un combat et ils en auraient pour leur argent.  
  
 
La foule de ce vieux bâtiment désaffecté hurlait.... pendant qu'un homme était au sol, un autre se tenait debout devant lui, les gens hurlaient de rage et de joie !  
  
 
 Même pas me temps de finir le round, le combat s'acheva rapidement. Tandis que l'on portait le corps inconscient de l'homme vaincu vers la sortie, l'autre homme s'en allait, se dirigeant vers un autre gars typé hispanique se tenant juste à côté du ring, bien portant, une vieille chemise à carreaux et une calvitie avancée complétés le tout.  

 

  
 
- Mon fric !!!  
 
 
- Je t'avais demandé de faire durer le combat plus longtemps !  
 
 
- Si tu voulais que tes combats durent plus longtemps, propose moi de meilleurs adversaires... maintenant donne-moi mon fric et écarte-toi de mon chemin...  
  
 
L'homme hispanique hésita, mais il connaissait la réputation du challenger.  
 
 
- prend ton putain de pognon et étouffe-toi avec !!  
 
 
L'homme pris son fric et se dirigea vers sa roulotte dans laquelle l'attendait son manager, quand il s'arrêta brusquement. Il hocha la tête, sembla renifler une odeur, qu'il n'avait plus senti depuis des années, puis lorsqu’il flaira une piste, il tourna la tête en direction du parfum de son enfance. Il remonta la piste qui l’emmena dans un endroit discret un peu plus loin, déjà le bruit assourdissant de la foule en délire n'était plus qu'un son indistinct et régulier, comme le bruit du ressac contre les falaises abruptes de son enfance.  
  
 
Elle était là, assise tranquillement sur ses pattes arrière, une louve magnifique à la robe noire, elle observait l'homme, le fixant intensément du regard ... l'homme commença à la fixer également,il ne semblait pas avoir peur, bien au contraire, la joute dura presque une minute, quand l'homme desserra enfin les mâchoires.  
 
 
- Ça fait longtemps… Je ne pensais pas te revoir un jour....  
 
 
La louve changea alors de forme, laissant place à une femme grande, belle et fière. Une femme qui semblait imposer le respect rien qu'en posant les yeux sur vous.  
 
 
 
 


 
- J'ai attendu ce jour si longtemps...  
 
 
- Tu n'aurais pas eu à attendre si tu ne m'avais pas abandonné !!  

 
- Ne fait pas l'enfant, tu sait très bien que je n'avais pas le choix...  

 
- Aujourd'hui, cela n'a plus d'importance, je suis ce que je suis et plus qui j'étais ... mais j'imagine que tu n'es pas venu ici pour tailler le bout de gras...  
 
 
- Effectivement, j'ai une mission à te confier...tu vas te rendre sur une île dans le Pacifique, j'ai composé un dossier avec tout ce dont tu as besoin de savoir pour effectuer ta mission.  
 
 
Elle tendit le dossier à l'homme qui lui arracha presque des mains, l'homme ouvrit le dossier et le consulta rapidement. Son visage afficha un petit rictus de satisfaction.  
 
 
- C'est une blague ? Tu me demande d'aller à l'autre bout du pays pour veiller sur une personne que je n'ai jamais vue, qui me déteste probablement et qui préférerait me voir mort plutôt que d'avoir à traité avec moi ?  
 
 
- Je te demande de veiller sur ta sœur ! Quoi que tu en penses, vous êtes tout deux mes enfants, je ne vois personne d'autres que toi pour mener cette mission à bien !  
 
 
l'homme défia du regard la femme, qui semblait visiblement émue et dans l'attente d'une réponse. Devant le mutisme du combattant, elle reprit :  
 
 
- Je vous ais aimé dès votre naissance, tous les deux ! T'abandonner m'a brisé le cœur, mais je ne pouvais te garder prés de moi et tu le sais !  
 
 
C'est pourquoi je t'ais confié à cette meute, je savais qu'il ferait de toi un grand guerrier et je pense avoir eu raison au regard de ta "carrière" sportive.  

 
Je suis fière de toi et j'assume toutes mes erreurs, je ne te demande pas de les comprendre, ni de les l'accepter ... mais pourtant j'ai besoin de toi aujourd'hui... Ta destinée se révèle devant les anciens et devant mère Lune, ta Tribu fait maintenant appelle à toi ... Va rejoindre ta sœur et veille sur elle....  

 
La femme tendit la main pour la passer dans les cheveux de l'homme, qui repoussa la main de sa mère, sans grande conviction. Ils restèrent un instant suspendu dans le temps.  
 
 
Puis la femme repris sa forme originelle sous ses yeux, lui rappelant encore une fois son ascendance et le poids de sa culpabilité, puis elle disparue en courant à travers les bosquets avec une extrême agilité malgré son âge. L'homme préféra détourner le regard et chuchota :  
 
 
Adeus, mamãe...  
 
 

 
 
Une profonde inspiration, l'odeur avait disparu, elle sortait de sa vie ... encore !  

 
l'Uratha se dirigea vers le pick-up qui tractait sa caravane, où l'attendait son manager, paisiblement endormi après avoir fêter comme il se doit la victoire de son poulain.  

 
- Diego !!! réveille-toi !!!  

 
- Mmm, quoi ... Où on va champion ?  

 
- Santa Nebula, ça te dit quelque chose ?  

 
- Ouaip mais va falloir qu'on trouve un bateau !  

 
- Oh... tu useras de son charme comme d'habitude  

 
- OK... Allez en route !! "  

 
Le pick-up parti le premier ... l'homme enfourcha sa vieille moto et commença à mettre son casque, mais un bruit retint son geste, celui de la foule qui scande le nom d'un combattant ... un autre combat allait débuter ... un frisson parcouru son échine et électrisa sa toison ... Oui, lui aussi allait débuter un autre combat et celui-ci serait sans doute le plus dur de toute sa carrière. 

 

_________________


Revenir en haut
Karnus Magnus
Membres d'honneur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Nov 2008
Messages: 1 148
Localisation: Tarbes mon gars !!
Jeux maîtrisés: Beaucoup...
Masculin Balance (23sep-22oct) 蛇 Serpent
Joueur ou MJ: Les deux !

MessagePosté le: 06/08/2018, 22:30    Sujet du message: Werewolf the Apocalyse II / D'argent, de sang et d'épines Répondre en citant




Mes frères,


Cela fait maintenant plusieurs semaines que la nouvelle est tombée !

L'idée même que l’âme de mon frère est prisonnière dans les limbes m'est devenue insupportable, c'est pourquoi j'ai pris ma décision.

Je pars le chercher ! Seul !!!

Ceci sera ma dernière décision en tant qu'Alpha: Je vous interdit formellement de me suivre !!

Je ne sais pas combien de temps je serai absent. La meute aura besoin d'un Alpha en mon absence, et j'aimerai recommander Appel au Calme.

Il est temps d'aller mériter mon nom et d'aller offrir une valse à la faucheuse. Je vous aime. Tous. Même le métisse.

Pensez à nourrir Carbonis, vous trouverez ses croquettes dans la caravane.

Gérez bien le royaume en mon absence, je reviendrai aussi vite que possible.

Bunker



PS: PAS TOUCHE A MES BIÈRES BANDE DE RATS !!!

_________________
Je sais qu'il y a une place pour moi en enfer. Ça s’appelle un trône.


Revenir en haut
Petit°Cœur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2008
Messages: 5 777
Localisation: Tarbes
Jeux maîtrisés: Tous les J.D.R du Monde
Masculin Poissons (20fev-20mar) 猴 Singe
Joueur ou MJ: MJ

MessagePosté le: 20/08/2018, 18:17    Sujet du message: Werewolf the Apocalyse II / D'argent, de sang et d'épines Répondre en citant



Interlude : ce qu'il faudra retenir ...

20 Février 2026
 
 



 
 
L’Hiver était maintenant présent sur l’île de Santa Nebula. La douce moiteur de l’été sur l’île fut vite remplacée par un air froid et sec, faisant tourbillonner les feuilles mortes dans la rue du centre-ville.
Non loin de là, une bouche d’égout se déplaça, laissant une ombre furtive en sortir et se mouvoir rapidement vers l’autre bout de la ruelle, faisant fuir les rats sur son passage et même les chats errants. Puis l’ombre de la personne sembla muet en quelque chose de plus petit et agile, avant qu’une silhouette de loup ne sortit en courant pour se diriger plein nord.
Furet accéléra ses foulées pour ne pas être en retard, il avait de sacrées nouvelles à raconter à leur réunion d’information de ce soir … Il ne serait sans doute pas le seul, mais il comptait bien leur en mettre plein la vue avec son rapport et ses informations de premier ordre … Même si cette crâneuse de Zoé ferait encore le maximum pour s’attirer l’approbation de Sable-du-temps.

Le jeune Uratha entra dans le bâtiment et changea de forme en même temps qu’il descendait l’escalier, puis une fois au sous-sol il se rapprocha de la vieille armoire en fer adossé au mur et s’en servi pour faire pivoter le pan de mur qui lui donnerait un accès direct à la grotte où se tiendrais leur réunion du soir. Bien-sûr tout le monde étaient déjà là et le Rongeur d’os pris place rapidement sur sa chaise, non sans avoir récupérer une bière au passage dans la glacière électrique de Fölkvangr.

- Bien, puisque nous sommes, enfin, tous présent, il est temps de commencer cette réunion d’information et de faire un point complet sur les forces en présence sur l’île. Nous savons que beaucoup d’événements, plus ou moins important ont eus lieux et il est temps de savoir exactement de quoi il retourne. Le fétiche Mac Book de notre meute enregistre les informations et les compiles déjà dans un dossier complet qui sera remis directement à chaque Alpha de l’île juste après cette réunion et … Euh … Oui Furet, que ce passe-t-il ?
- Bah … Et les meutes qui n’ont plus d’Alpha … On fait comment Mr ?
L’espace d’une seconde, Sable-du-temps toisa le jeune loup de son regard bleu de glace, le visage totalement impassible à cette remarque, puis celui-ci sembla se radoucir, même si on pouvait y lire une certaine tension.
- Question pertinente sur le fond, inutile dans la forme ! Cette réunion apportera aussi des mises-à-jour importante sur la composition des meutes de l’îles au vu des derniers événements, je tiens ces informations de Setrakhian lui-même … .. . Bien commençons !
La meute du renseignement forma un cercle parfait autour du pentacle rituel dessiné à la craie sur le sol et dont le centre représenté un cafard stylisé, une longue plainte gutturale s’en suivi, cette litanie ayant pour but de rappeler à chacun qu’il parlerait sous le sceau de Maître Cafard, espion du peuple et gardien de ses secrets.
Une fois de plus, la tradition … et le petit jeu entre eux, fut respecté et ce fut donc Furet qui entra le premier au centre du cercle … Il ferma doucement les yeux, puis leva les bras au ciel dans un pose théâtrale et commença son récit en forçant sur sa voix, lui donnant une sonorité plus caverneuse qu’à son accoutumé.

- Mes Frères et Sœurs, ce que je vais vous raconter ici vous laissera le poil électrisé pour le reste de la nuit … Car c’est bien de cela que parle mon récit, de ces créature immortelles et ennemis légendaire de notre peuple … les Caïnites !!! (Furet ouvris un œil, histoire de voir à quel point il avait su captiver son publique avec cette entrée en matière…). Que de changement depuis notre dernière réunion officielle et la découverte de la grande menace du Sabbat. Aux dernières nouvelle, la Camarilla était empêtrée dans une guérilla urbaine contre les forces du Sabbat. Puis des renforts de la Main Noires étaient venus sur l’île pour conter les renforts des Anarch’. Bref, tout cela avait tourné en un terrible pugilat qui tournait lentement, mais surement, à l’avantage du Sabbat et de ses alliés. Nous étions donc ces derniers temps dans une période de « guerre totale » entre ces deux forces Vampiriques et cela ne manquait pas de commencer à laisser des stigmates visibles dans la population humaine du cœur de l’île … Les violences, dégradations, disparitions et autres « phénomènes bizarres » commençant à tisser de nouvelles légendes urbaines dans tous les esprits ! Mais tous cela est désormais de l’histoire ancienne grâce au formidable rebondissement que nous avons connu … et très largement participé … d’ailleurs je rappel ici que votre serviteur a obtenu un tableau de chasse plus que conséquent qui, s’il n’ …
- Furet !?!
- Oui, pardon, mon rapport … Mmm, donc comme je disais, un événement MAJEUR est venu changer radicalement la donne dans cette guerre : l’arrivé d’un nouveau Prince Camariste, Morte-Poigne le Nosferatu !!! Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’y est pas allé de main morte pour régler la chose ; puisqu’il est venu directement présenter ses hommages à notre grand boss, accompagné de son nouveau bras droit, Wolfgang Von Wickede, le chef des Anarch’ sur l’île, pour proposer une alliance dans le but d’exterminer la menace Sabbatique pour ensuite vivre reclus dans le centre-ville au HIVE (une boite de nuit Electro), avec un strict contrôle de la population caïnite. Cette proposition semblait trop belle pour être vrai de prime abord, mais nous avons ensuite appris que le Cercle Intérieur, grande instance dirigeante des Vampires, en avait en fait eu assez de cette île qui attirait bien trop l’attention sur leur engeance, offrant une couverture médiatique qu’ils avaient toujours fuis, profondément enfoui sous leur mascarade et dont les actions du Sabbat mettait inutilement leurs opérations en péril sur la côte ouest. Il avait donc été décidé que l’île n’abriterait plus qu’une « ambassade » dont la gestion serait remise à un ancien Nosferatu en disgrâce. Pour le reste, tout le monde ici connait l’histoire, puisque sur ces 15 derniers jours, une force de frappe conjointe Caïnite-Urathas a donc bouter le Sabbat hors de l’île, avec perte et fracas et ceux, sans avoir subi trop de notre côté. La population Vampirique n’est donc plus constituée, au moment même ou je vous parle, que d’une trentaine de vampires se terrant dans une poignée de gratte-ciel. Il est bien entendu que nous continuerons d’effectuer une surveillance active de ces agents du Ver, mais force est de constater que cette opération est arrivée à point nommé pour calmer le jeu, notamment avec les W-1 de la tisseuse, et que cela nous laisse place nette pour aborder le reste … dont je laisse maintenant les autres membres de cette meute vous faire rapport. Je finirais par vous parler rapidement des « Indépendants », à savoir un Caïnite du clan Sethith et son infant, qui ont légalement racheté la propriété de Dorian Di Giovanni et y vivent reclus pour le moment après avoir fourni une aide précieuse lors de la purge, notamment en livrant des codes d’accès pour accéder au nid sécurisé des dirigeants du Sabbat et du « cas » Jester, dont notre boss a demandé expressément qu’il soit mis à l’écart de la purge, pour que la meute du Faucon puisse obtenir la vengeance légitime qu’elle mérite … Reste à savoir en l’état actuelle des choses si elle sera en capacité de le faire.


Le prince Camariste Morte-Poigne des Nosferatu.
 
 
Le jeune homme sorti du centre du cercle et tapa dans la main de sa camarade, dont la longue chevelure brune et soyeuse ondulait au fur et à mesure de son approche. Fleur-de-lune prit place au centre du cercle et commença son récit, sereine et constante dans ses mots.

- Mes frères, voici venir mon rapport sur les activités humaine de cette île, et croyez-moi, elles n’ont rien à envier aux fourberies en tout genre des agents du Ver. Pour commencer, il faut noter le départ de l’île des 4 agents de la D.E.A qui étaient sur place depuis quelques mois, il semble que leur investigation ais mené nulle part, ou du moins là où le Maire et ses sbires l’ont conduit. Ils sont donc retournés sur le continent, la seule bonne nouvelle étant le fait qu’ils n’exercent plus de surveillance sur les membres de la parentèle de l’île. Pour le reste, commence ici le bal du sordide … Nous commencerons avec Mr le Maire, qui semble plus que jamais accès sa campagne sur la sécurité et mise tout sur son contrat passé avec Verse Industrie. Maintenant que le Sabbat à fait place nette, les W-1 auront moins de travail la nuit et donc plus de temps pour parader en centre-ville. Il faut également dénoter le « formidable » travail de com’ du Maire Cadwell avec le déploiement des W-2 ET des 20 agents de police arrivés en renfort pour enquêter sur l’affaire du « Candy-Man », comme le surnomme les journalistes, cet homme qui enlève des enfants partout sur l’île et ayant encore frappés il y a peu, sur la plage même où il avait fait son 1er coup. Bref, le Maire Cadwell renforce encore et toujours son influence sur l’île, et il y a fort à parier qu’il travail, même sans le vouloir (savoir ?) pour le Ver … Et d’ici peu pour le nouveau prince de la Camarilla. Le point suivant n’est guère plus réjouissant. Alors que nous pensions que la menace de la vermine humaine ne pouvez pas être pire, il semble que le gang du M.S :13 soit bien décidé à nous faire regretter l’Impergium en se montrant plus actif que jamais et en faisant tout leur possible pour attirer un maximum d’attention sur eux au passage. Outre la « Fusion » récente entre ce gang et celui des Bloods, le départ de la D.E.A semble avoir dopé leur activité malsaine et voila que maintenant ils se lancent dans la revente de pilules de LSD à grande échelle : le Red Skulls. A ce jour, nous dénombrons déjà pas moins de 30 morts dû à l’ingestion de ces pilules rouges, lors de Rave Party ou de fête de Confrérie. Le pire étant que les utilisateurs sont bien au courant de la dangerosité du produit, mais la très forte addiction qui en découle dés la première prise semble effacer toute trace d’instinct de survie de ses consommateurs. Si la police est bien trop occupée en ce moment par l’affaire « Candy-Man » pour enquêter sur cette affaire, il semble que beaucoup de vidéos amateurs tournent sur le net et nous craignons que cela n’attire la curiosité de Network Zéro ou tout autre curieux du genre. Nous nous sommes procuré un échantillon de cette drogue, et si elle est bien composée à 95% de produit classique pour du LSD, les 05% restant sont quant à eux constitués d’un mélange de plusieurs enzymes dont nous ne sommes pas encore parvenus à déterminer la provenance, mais cela n’augure rien de bon, croyez-moi ! Pour finir, je vous dirais que nous avons mis sous surveillance des employés de la franchise « El Pollo Loco », arrivé récemment sure l’île et dont nous savons appartenir à Eliot Meiche, identifié comme FAMINE, l’un des 4 cavaliers envoyés sur l’île pour apporter une aide décisive dans les plans du Ver. Pour le moment, cela ne donne rien, nous pensons même que les employés ne sont pas au courant de la nature infâme de leur boss et croient bosser pour une firme des plus respectable … Ce qui va la rendre encore plus dangereuse et difficile à combattre sans dommage collatéraux …


La Red-Skulls, nouvelle drogue en vogue chez les fêtards de l'île.
 
 
L’Uktena ayant fini son récit, elle sortie à son tour du centre du cercle pour laisser Fölkvangr y prendre place. Le Fils de Fenris n’était pas du genre à user d’artifice en temps normal et ses blessures récentes le faisant encore souffrir n’aideraient pas à ralentir son discours.

- Ma présence dans le cercle sera brève et directe, car je suis ici pour vous parler de deux instances qui sont, fort heureusement, endormie en ce moment, à savoir les Chasseurs et les Mages. Pour ce qui est des premiers, leur activité sur l’île n’a jamais été très forte, il faut bien se le dire. Nous avions pris par erreur les agents du Ver qui gardaient le labo pour des membres de la Task Force Valkyrie, tant leur agissement et leur puissance de feu était similaire. Pour ce qui est des Youtubeurs de la chaine Network Zéro, nous n’avons plus de nouvelle de leur présence ici depuis leur déboire avec la Meute de l’Ouest, mais les dernières vidéos qui tournent en boucle et qui montrent des affrontements entre les W-1 et les Vampires du Sabbat semblent avoir redorer le blason de cette chaine, même si, au vue des images, pas mal d’humains laissent des commentaires parlant de montage SFX, il n’en reste pas moins que nous savons que si des chasseurs décidaient de porter trop de crédit à ces vidéos, nous pourrions avoir un nouveau front à tenir d’ici peu. Dans le registre des « disparus », nous pouvons parler également de l’Aegis Kaï Doru, dont le seul représentant sur l’île, Jean Annaud, est reparti après son travail sur le Démon. Pareil pour le Cheiron Group, qui semble être parti en fumé en même temps que son labo souterrain ou bien encore le Maleus Malificarum, qui semblait se diriger il y a peu sur l’île, mais qui semble avoir fait demi-tour en route, nous ne saurons sans doute jamais pourquoi. Pour les Mages, cela sera encore plus rapide. Depuis que ces pseudos mages noirs ont été vaincus dans le manoir, nous n’avons plus de nouvelle de cette faction et encore moins de « l’homme » qui tirait les ficelles en secret, il semble se terrer pour le moment dans un trou d’une indicible noirceur, les seuls Mages résidents de l’île semblent encore être Nox et Saxha, mais nous n’avons plus de nouvelle également en ce qui les concernes, même si tous nous laisse croire qu’ils passent régulièrement sur ce plan de temps à autre. Voila, quelques bonnes nouvelles dans le lot, nous allons avoir fort à faire bientôt et le fait d’avoir des deux entités en sommeil, même léger, est un plus appréciable en ce moment.


Blason de l'ordre des Mage-Noirs retrouver dans le manoir.
 
 
Le jeune homme sorti du cercle aussi vivement qu’il en était entré et céda la place à son ainé. Fantôme pris la place et il était aisé de voir à son air maussade que ce ne serait pas lui qui apporterait une touche de légèreté à cette réunion en parlant de ses investigations.

- Mes sœurs, mes frères, je ne vais pas commencer mon récit par un mensonge, l’heure est grave et l’apocalypse approche, le grand dévoreur aura notre âme, Gaïa nous soit témoins. Notre ennemi primordial semble se renforcer partout de part le monde et celle île ne fait pas exception. Certes, nous avons eu des victoires, certaine de grande importance, mais le ver Tricéphale avance ses pions sans cesse sur le grand échiquier. Nous ne savons toujours pas dans quelle mesure le Ver avait été touché par « la grande disparition » qui nous a privé de nos frères, mais il semble avoir repris du poil de la bête bien trop vite. Le bastion de Fort Zancudo, véritable nid de Fomoris sur l’île est plus que jamais actif, si nous nous demandions pourquoi ils ne passaient pas à l’action autrefois, l’arrivé des 4 cavaliers et donc de « Guerre » semble répondre à cette question, maintenant que leur maitre est là, les unités d’élite de la Pentex ne tarderont pas à se mettre sur le sentier de la guerre. Puisque nous en sommes à parler de cela, continuons avec le fait que les 3 autres cavaliers ne resteront pas en retrait dans ce grand festin purulent. Nous sommes déjà parvenus à connaitre l’identité « humaine » de l’un d’entre eux, à savoir « Famine » qui se fait connaitre sous le nom d’Eliott Meiche, dirigeant de la chaine de Fast-Food « El Pollo Loco ». Nous travaillons toujours très activement pour découvrir l’identité des 3 autres, mais surtout les attributions sur l’île de « Conquête » et « Mort », qui semble les plus discret pour le moment. Il n’en reste pas moins que l’arrivé sur place des ces Champions du Ver n’est pas pour nous faciliter les choses, alors même que nous venons de régler le problème des Sangsues et que les Hunters restent tranquilles, le fait que le Ver redouble d’effort n’est pas bon signe et va continuer de nous épuiser. Nous savons également que de façon directe, ou pas, le Maire Cadwell sert les intérêts de la Pentex et de ses filiales et que cela finance en très grande partie sa couteuse campagne de réélection, mais aussi que cela lui procure une protection diplomatique d’envergure. Que dire aussi du dernier revirement de situation dans cette campagne avec l’annonce de Gabriel Bradbury, annonçant son retrait de la course, pour des « raison de santé inquiétante » de sa femme (?). Il ne reste plus qu’Alexander Underwood en face de Lester Cadwell, et cela ne s’annonce pas bien pour lui, sa jeunesse dans le milieu et surtout son manque de soutien dans les classes aisés de Richman lui coûte beaucoup de point dans les sondages d’intentions des journaux.
Dans l’Umbra, le Ver ne manque pas de nous rappeler à son bon souvenir également et nous avons récemment découvert, avec l’aide de Murmure-de-Pluie, que sa corruption n’a plus de limite, et encore moins de respect. Le sanctuaire de l’Incarna Maître Spearos a en effet subi les affres de plusieurs attaques sur ses terres. Après enquête, nous aurions affaire à un « Halassh », un Flaïel tueur, entouré d’une nuée de serviteur canidé corrompus. Celui se terre dans une forteresse nommée « Dent-de-sable » et qui est magiquement protégé par une relique du Ver, la « Dent de Gurdilagh », déployant une sorte de dôme qui a la faculté de « perdre » les gens qui y pénètre et surtout essai d’en sortir. J’espère ne pas vous avoir trop hérissé le poil avec ces nouvelles, mais il est important de connaitre en détail les activités du Ver sur l’île, même si nous savons très bien qu’au moment même ou je vous parle, le grand destructeur déploie déjà d’autre plan de corruption à grande échelle sur l’île … Que Gaïa nous aide …


Les 4 Cavaliers du Ver, envoyés sur l'île pour lancer la phase 2 du projet Overlord.
 
 
Edward Teach sorti doucement du cercle, comme pour laisser flotter encore un peu ses mots en suspens dans l’air sec du sous-sol. Langue-de-miel s’avança à son tour dans le cercle, sa longue chevelure de feux semblant danser derrière elle. Elle prit place au centre, puis dans un soupir de concentration, commença son exposé :

- Il aurait été aisé que le récit des dangers qui nous entoure se stop avec le récit de Fantôme, mais il en est bien autrement. La trinité est capricieuse et si le Ver est notre principal ennemi, il ne faut jamais oublier que le Sauvage et la Tisseuse œuvre de leur côté également. Alors que nous le pensions amorphe sur un si petit morceau de terre, le Sauvage semble être sorti de sa torpeur et fait danser la folie dans le nord de l’île. Certains d’entre nous ont prêté main forte ces derniers temps à la meute de Darius Danse-Lame Kul-Thari pour affronter les hordes de Satyres du Sauvageon, nous pensons avoir réussi à les contenir, mais nous avons eu des blessés dans nos rangs et surtout la perte de Jessie Hell … Non, elle n’est pas morte, mai elle est disparu depuis notre dernier affrontement, elle s’est volatilisé en poursuivant un lot de Satyre dans une grotte et n’est plus réapparue, néanmoins, en l’absence de corps, nous croyons toujours qu’elle est en vie et continu de se battre quelque part. D’un autre côté, nous avons la Tisseuse, dont l’influence sur le cœur de la ville est au plus fort, à tel point qu’elle arrive à transcender les limites de sa conscience pour s’emparer des machines des humains et en faire des sentinelles éveillées de son domaine. Pour le moment, elle ne s’est à aucun moment montré violente envers les Urathas ou les membres de la Parentèles et se contente d’une guerre ouverte contre les vampires du Sabbat, nous aidant même ouvertement lors de la purge de ces dernières semaines dans le centre-ville. Nous devons néanmoins rester extrêmement vigilant, car son influence ne cesse de grandir et nous ne savons toujours pas quel est son but ici.

- Dans un autre registre, nous avons aussi appris récemment la présence d’un Chulorviah sur l’île. Celui que les médias surnomment le « Candy-Man » et que la police traque sans relâche pour l’enlèvement de jeunes enfants n’est autre qu’un habitant des abysses. Nous en savons pas quels sont ses motivations et pourquoi il enlève tant d’enfants, mais nous savons qu’un membre de la parentèle se trouve être dans les victimes et que celui-ci vient de remettre cela, sur la plage même où il avait commis son premier forfait, portant à 20 maintenant le nombres d’enfants ayant disparus. La meute de l’Ouest est sur sa piste et je suis sûr qu’ils feront le nécessaire, même si cela semble prendre du temps au vu de l’aspect inhabituel de notre cible. Il est à noter que l’Incarna Requin de Récif à décidé de s’investir personnellement et a envoyé sur l’île un Férae des Rokéa pour aider dans cette sombre histoire. Enfin, je finirais par celui qui se cache sous le manoir Giovanni, le Prince-Démon Halicarnasse de Babylone. Il semble que celui-ci soit en « retrait » des affaires du plan matériel en ce moment, même si nous savons que cela est très certainement dû à un regain de discrétion de sa part. Nos affaires courantes nous empêchent pour le moment de nous occuper de lui, même si cela est certainement de sa volonté, mais nous ne l’oublions pas pour autant et le gardons dans notre radar aussi souvent que possible, reste à savoir ce qu’il manigance dans son antre, coincé dans l’Umbra sombre de ce monde.


Le Chulorviah, créature abyssale qui sévit sur l'île pour servir la ruche.
 
 
La jeune femme regarda tour à tour chacun des membres de sa meute dans les yeux, comme pour chercher leur approbation, puis à son tour elle quitta le centre du cercle pour laisser son Alpha y prendre place, dernier orateur de cette assemblé, son rôle était de faire un état des lieux des forces vives de Gaïa sur les lieux … Et tous savaient que cela n’aurait rien de réjouissant.

- Bien, cette assemblée a fait un excellent travail d’investigation et ces informations, distillés dans toutes les meutes, seront précieuses, voire cruciales, dans les combats que nous aurons à livrer dans un avenir proche … Mais encore faut-il avoir des soldats pour faire la guerre … Et de ce côté-là, force est de constater que les choses ne sont pas au beau fixe, se dégradant même par endroit, pour être à peine stable dans d’autres.

En ce qui concerne la meute du Nord : Cette meute a donc récemment découvert une très forte activité du Sauvage sur ses terres et, une fois l’enquête faite, ont découvert que celui-ci avait libéré une horde de Satyre. Même si ces créatures ne suscitent qu’un faible danger seul, en groupe, elles sont une menace non négligeable pour les humains et donc le Voile. Le Combat de Darius face à ces monstres fut long et éprouvant, mais s’est soldé par une victoire, avec quelques blessures mineures. En revanche la disparition de Jessie Hell, ce qui n’est pas pour me plaire au vu du passif de la belle, nous allons donc espérer qu’elle réapparaisse au plus vite, ou bien il nous faudra aller la chercher nous même !

Pour la meute du Sud : le problème est autre, cette meute a beaucoup donné en travail de couverture lors de la purge du Sabbat et a essentiellement connu de la casse matérielle. Néanmoins le complet réaménagement de leur infrastructure coupler à la surveillance du nouveau prince ET des indépendant va les obliger à revoir leur méthode de travail, mais aussi leur camp de base. Bref, de grosse dépense dont le Sept devra faire créance, mais pour le reste, tout va bien.

Pour la meute de l’Ouest : Une situation précaire et dangereuse s’installe dans cette meute avec plusieurs « petite affaire » qui prennent des proportions épiques. Nous commencerons par l’information principale les concernant, à savoir la démission et le départ de Danse-avec-la-mort. Celui-ci à laisser une lettre exprimant son désir obsessionnel de retrouver l’âme de Camino et pour se faire, partir en Umbra Sombre à sa recherche. J’ai moi-même pisté Bunker jusque dans le tréfond du monde des Spectres mais ais rapidement perdu sa trace, je ne sais pas s’il sera capable d’en revenir et il vaut mieux le considérer perdu dés aujourd’hui, l’Harano aura encore fait une victime et comme à chaque fois, dans le silence de cette ombre de velours. Il y a aussi une problématique avec Tvorak, dont la fille fait parti des victimes du Chulorviah et qui est maintenant portée disparue depuis un mois, il est clair que cette situation peut très bien se finir en crise frénétique, voir en Harano également, mais nous avons encore de l’espoir et lui aussi. A cette heure, il est en visite chez un maître des Marcheur-sur-Verre pour y apprendre des dons capables de l’aider et, au passage, le ressourcer face à cette épreuve. Il y a aussi le cas d’Arpente-la-Steppe, qui semble plus préoccupé par le fait de maintenir son corps sous un flot continu de Vodka, ou bien encore houspiller la hiérarchie sans apporter de vraie solution, mais qui n’a toujours pas commencé à enseigner des tactiques de meute qui seraient pourtant bien utile à ce groupe toujours en première ligne dans notre combat contre le Ver.

Enfin, la meute de l’Est : Elle est la meute qui nous préoccupe le plus en ce moment, car elle est victime d’une véritable guerre fratricide depuis les derniers événements tragique la concernant. Certains membres de la meute reprochent à Cara Coburn ses « méthodes frontales » et surtout leurs finalités. Cette dissension mine le moral et l’efficacité de ce groupe qui n’est plus capable, à l’heure actuelle, d’être efficace en opération, ou bien même dans les tâches du quotidien. Et ce qui devait arriver fatalement va avoir lieu d’ici la fin de semaine, à savoir un combat rituel pour disputer la place de l’Alpha, un combat qui ne laisse que peu de doutes sur son issue, mais qui ne manquera pas de creuser un peu plus le fossé de la discorde. Au vu de l'extrême gravité des événements, Setrakhian a décidé, et avec son accord, de changer Arpente-la-steppe de meute pour qu'il puisse cristalliser ce conflit en se servant de son expérience des groupes de combats en Russie, son affectation est immédiate et il est déjà en route pour prendre ses fonctions de bras droit de Cara.

La seule bonne nouvelle venant du fait que nous avons toujours le soutien plein et entier du haut conseil de Denver qui, au vu des derniers événements, nous à octroyer des ressources financières et matériel supérieur, mais aussi validé l’arrivé sur l’île de nouveaux jeunes Urathas, qui se répartiront comme ceci :

Lukas Boudreau alias « Petit rocher », Théurge des Fils de Fenris, qui va au sud.

Amy Niven alias « Neuf-griffes », Galliard des Astrolâtres, qui va au nord.

Hector Ranallo alias « Scarcrow », Arhouns des Fury Noires et Jeff Mc Clean, Ragabash des seigneur de l'Ombre iront eux dans la meute de l'ouest.

Ces quatre là sont tous de "fraîches recrus" de Gaïa, mais nul doute que leur arrivés nous fera du bien dans les combats qui nous attendent ...

Bien, la séance est levée … Je compte sur vous pour continuer de travailler sur nos divers sujets avec un point d’ordre sur les activités du Ver et notamment des 4 cavaliers. Pour le reste, je m’en remets à la sagesse de Gaïa et à la force de Père Loup pour nous aider dans les épreuves qui surviendront bientôt … Pour peu que nous ne nous entre-déchirions pas avant !

Doucement, les loups sortirent un à un du bâtiment et profitérent de la légère couverture de brume qu’offrait la nuit pour se disperser et rentrer chacun dans leur tanière … Sable-du-temps fut le dernier à quitter les lieux et décida de couper par le parc situé non loin, il avait besoin de se dégourdir les pattes et espérait bien avec une discussion avec la Lune … ils avaient beaucoup à se dire … .. .


 
 

_________________
" Une balle perdue ne l'est pas pour tout le monde"

«Lythronax Argestes»


Dernière édition par Petit°Cœur le 29/08/2018, 10:44; édité 2 fois
Revenir en haut
Arganarion
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2010
Messages: 1 482
Localisation: laslades
Jeux maîtrisés: cinema, jeux videos
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 兔 Lapin
Joueur ou MJ: Joueur

MessagePosté le: 20/08/2018, 20:40    Sujet du message: Werewolf the Apocalyse II / D'argent, de sang et d'épines Répondre en citant


 

 

 

 
Livre II  / Chapitre I 


La Roue du Destin


Du 2 février 2026 au 23 février 2026
 

 
Après nos recherches infructueuses dans les égouts, chacun vaqua à ses occupations, essayant d'oublier notre échec et la disparition funeste de la fille de Tvorak. Il y avait en effet peu d'espoir de la retrouver vivante et cela rongea lentement mais surement l'esprit de notre frèreTvorak qui se réfugia encore plus dans ses inventions.
Mais nous n'étions pas au bout de nos surprises et la meute fut encore mise une nouvelle fois à rude épreuve. Nous essuyâmes encore une tempête interne qui balaya tout sur son passage et changea la donne à cause du départ imprévu de Bunker notre Alpha qui décida de partir seul dans les limbes de la Penumbra Sombre, sauver l'âme de son frère défunt Camino. 

 
Bunker "Danse avec la mort" 

Cette décision était tout à son honneur et je la comprenais mais ce départ laissa un vide énorme et il nous fallut à chacun, un temps d'adaptation pour pouvoir l'accepter : Murmure s'isola de plus en plus et passa beaucoup de temps en hisile, préoccupé par l'incursion du Ver dans le royaume de Spyros. Tvorak resta obnibulé et torturé par la disparition de sa fille, se refermant sur lui même comme une huitre, au bord de la folie. Victor  s'occupa beaucoup  de son ami blessé Harry et resta en retrait pendant que  Sergeï,  inquiet face à la progression du  Ver, se réfugia dans la vodka, desespéré de pouvoir instiller une cohésion de groupe dans cette meute décidément bien chaotique. 

De mon côté, je me réfugiais une nouvelle fois dans l'action. Mon  temps fut mis à profit pour deux choses, renforcer ma position sur le Tech Noir et créer mon tertre dans l'hisile.
Mais tout ne se passa pas vraiment comme prévu et finalement comme je l'avais vu dans mes rêves, Le Ver continua à deployer ses griffes et son emprise sur l'île. Les quatre cavaliers, montrés par mes aïeuls, commençaient à marquer leur territoire. Après les Fast Food "El Pollo Loco", le Tech Noir fut rapidement plongé dans une affaire de drogue: Psychotrope fraîchement arrivée sur l'île et dénommé le Red Skull, avec pour symbole un crâne enflammé. Cette nouvelle substance donnée gratuitement dans la rue fit rapidement des ravages dans la jeunesse de Santa Nebula, provoquant des anévrismes et une forte addiction chez ses utilisateurs. 

 

  
Touché par ce phénomène à cause d'une cliente décédée dans l'enceinte de mon établissement après utilisation du Red Skull, je fis rapidment éteindre les rumeurs et le feu laissé par cet évènement funeste par un communiqué face à la presse en précisant que la substance avait été prise en dehors de ma boîte (ce qui n'était pas vrai bien sûr). Je  rappelais également mon intention d'avoir une enseigne propre et transparente, en travaillant de concert avec la police de Santa Nebula et en l'occurence avec le détective Da Costa qui confirma mes dires.
  

 

 Conférence de presse / Ron Kincaid / 15 février 2026 

 

Après analyse de la substance et les informations glanées par Da Costa nous arrivâmes à la conclusion que cette substance était fabriquée et distillée par le Ver par le biais du gang des MS 13. Dans les jours qui suivirent d'autres personnes furent victimes du Skull lors d'une rave party sauvage et cela n'allait pas s'arrêter là. Suite à ces faits, je prévins immédiatement la meute de l'ombre afin qu'ils enquêtent un peu plus sur ce problème et dans l'anonymat, informais également la presse de ce nouveau fléau afin de  prévenir les gens des dangers de cette drogue mais également pour discréditer et saper le travail des cavaliers, du moins celui de l'un d'entre eux. 

Parrallélement pour échapper à ce tumulte incessant, je me retrouvais de plus en plus souvent dans mon sanctuaire en hisile auprès de l'arbre qui après toutes ces semaines, alimenté par mon essence vitale avait bien grandi et s'était enfin  éveillé à mon contact amenant dans son sillage des petits esprits de fées et de lutins, nichant et dansant désormais sous sa ramure. Mon aura s'était  également dévellopé comme si a son contact, j'avais changé, gagné en maturité, sorte de symbiose invisible et puissante. Mais ce résultat n'était pas que  le fruit de ma propre volonté et de mon propre fait. 

 

  
Je devais cette réussite à bon nombre de personnes. Pour commencer Banshee et  Camino m'avait montré la voie des esprits si méconnu pour moi , il y a quelques mois puis Murmure de Pluie et la jeune Kimiko avaient joué les mentors et Kate Raniston ma confidente. Sans compter sur le reste de la meute, toujours là pour me soutenir durant nos différentes aventures et mésaventures.
Je m'étais appuyé aussi pour cela sur les membres de mon clan présent sur l'île Tommy Moore et Shaé Vilsa qui m'avaient donner leurs soutiens et leurs précieux conseils par rapport à mes rêves. J'avais eu beau refermer les voies de l'Arcadie, celles ci ne cessaient de se rappeller à moi et de toquer à la porte de mon esprit. Je devais faire face et ne plus fuir, accepter cet héritage avec plus de recul et de discernement. Alors Shaé m'aida à renforcer les racines de mon tertre et déversa son essence dans le sol proche de l'arbre recouvrant le sol d'une mousse épaisse et d'une flore féerique, rendant les lieux anciens et enchanteurs. Elle me parla de ses discussions avec le grand esprit de la forêt de l'île et me révéla un peu plus du rôle et de la nature profonde de mon épée Caladbolg. 

 

 

 
Mon lien se renforça alors  à un tel niveau que j'étais désormais capable d'appeler les êtres d'Arcadie à moi et de leur rappeler les pactes ancestraux qui me liaient à eux.
J'avais d'ailleurs utiliser cette nouvelle capacité pour enquêter sur la mort du changelin trouvé il y a peu dans le secteur sud, laissé par une voiture qui s'était volatilisé dans une rue étroite adjacente.
Une fois sur place, j'appelais à moi un changelin de la cour d'hiver afin qu'il m'aide à mieux comprendre ce qui s'était passé du moins c'est ce que j'espèrais.
L'appel ne sembla pas avoir porté ses fruits et j'allais partir quand soudain sortant des ombres un petit être glabre à la peau grise, aux traits fins, les yeux entièrement noirs, portant un tatouage arachnéen au niveau de l'oeil droit s'approcha de moi. Il portait des épaulettes métalliques couleur or avec un symbole de crâne, recouvrant également son cou et une partie de sa poitrine et laissant échapper une cape plus noire que l'enfer qui  recouvrait son corps d'un manteau de ténèbres d'où émanait par moment des volutes d'ombres. En s'avançant, il dégaina deux dagues  forgées dans un acier aussi noir que ses yeux.
  

 

 

 

"Que me veux tu sale traitre ?" demanda t-il méprisant 

"Si je t'ai fait venir, c'est que j'ai besoin de ton aide pour une affaire qui vous concerne et j'ai besoin de comprendre ce qui s'est passé." 

"Et pourquoi t'aiderais je " dit il dédaigneusement 

"Je suis l'Obéron et je te rappelle les pactes qui te lie à mon clan et à mon sang, un changelin est mort ici bas sur cette terre et j'aimerais comprendre pourquoi mais je pense que tu dois être au courant." 

"Encore un subterfuge de ta part, je ne crois pas un traitre mot de ce que tu racontes, nul changelin n'a le droit de pénétrer en ces lieux, ce que tu déblatères est tout simplement impossible." 

"Et pourtant, c'est bien ce qui s'est passé, vous avez bien envoyé un des vôtres ici bas. Si Thrandoras me cherche, il n'a qu'à venir me chercher lui même." rétorquais je  

"Un jour, il viendra n'ai crainte, mais pour l'instant le roi Martico à décrété que la chasse soit arrêté à ton encontre et Thrandoras à respecter ses termes.....pour l'instant ." rajouta t-il en souriant narquoisement. 

"Quoi ! Le roi Martico et Thrandoras sont alliés, je croyais que la cour d'Hiver, d'été et Thrandoras formaient trois factions bien distinctes." 

"Les choses changent et une guerre va éclater. Aussi des alliances ont été scéllées à la hâte. " 

"Je ne comprendrais jamais rien à toutes vos manigances, ni pourquoi vous me detestez autant d'ailleurs ! Enfin bref, regarde ces vidéos et tu verras que je ne te mens pas." lui tendant mon portable sur lequel j'avis enregistré toutes les preuves. 

Le changelin d'abord méfiant, s'approcha et  regarda avec attention les films puis l'air surpris rétorqua "Nous ne savions pas qu'un tel crime s'était  produit ici, ce n'est pas de notre fait  et mes supérieurs en seront informés." 

"Je l'espère bien!" clamais je 

Le changelin arpenta ensuite la rue à la recherche de quelques traces mais ne trouva rien de probant, puis lança une fois ses recherches terminées. 

"Cette mort ne te concerne en rien et tu ferais mieux de laisser tomber ." 

"Je pensais pouvoir vous aider voilà tout ! Après tout si vous refusez mon aide, c'est votre problème."répondis je. 

A ses mots, il s'arrêta et me fixa puis cracha "Celui qui renie son passé, n'a pas d'avenir ! Celui qui renie où il est né, doit périr, tel est le pacte Obéron !" 

" Oui, c'est ça, toujours vos grandes phrases....souviens toi en tout cas de ce que je t'ai demandé : dit à Thrandoras  que j'attends sa venue." 

"Ne vous inquiétez pas, il recevra votre  message." répondit il mièvrement puis il disparut dans les ombres 

 

 

_________________
Avoir des griffes n'est pas être lion.


Revenir en haut
Petit°Cœur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2008
Messages: 5 777
Localisation: Tarbes
Jeux maîtrisés: Tous les J.D.R du Monde
Masculin Poissons (20fev-20mar) 猴 Singe
Joueur ou MJ: MJ

MessagePosté le: 02/09/2018, 22:39    Sujet du message: Werewolf the Apocalyse II / D'argent, de sang et d'épines Répondre en citant



Remise en question … 20 février 2026.

Par Victor "Bloodfeather" alias appel-au-calme





22h30 clinique de Santa-Nebula. Chambre 07.

Harry, mon cher ami, je suis venu te voir. Tu es en train de dormir et c'est mieux ainsi.

Ta présence me rappelle des souvenirs qui ne sont pas si lointain.

Moi, victor bloodfeather, suis entré dans ton bar il y a 7 ans et je n’étais alors que l’ombre de moi-même, un enfant de Père-Loup déambulant sans but … Trainant la même histoire de bar en bar, noyant ma honte dans cet alcool qui n’arrivait même pas à me faire oublier ce que j’avais fait !

Tout c’était passé tellement vite et pourtant ces souvenirs sont gravés en moi très clairement. Des vampires avaient manipulé deux meutes de Garous pour qu'elles s'éliminent l’une l’autre … Puis ils ont débarqué pour finir le travail. Je fus le seul survivant de ce carnage. Nos penchants à l'action et à la colère nous avaient mené à notre perte, in capable de voir le piège grossier de ces foutus sangsues, trop occupé à se battre pour un bout de territoire ou un peu plus de pouvoir politique.



Tu me soignas, me servis du whisky et à aucun moment tu m'as posé de questions. Nous sommes devenus des amis et j'ai tout de suite su que je te pouvais te faire confiance. Quelque temps plus tard, autour d’un autre verre, un autre soir, je te racontais … tout ! Et fis de toi un membre de la parentèle.
Mais ce soir je dois faire le point et je préfère que tu dormes car je doute de moi...
Appel au calme, c'est le nom que m'ont donné les miens. Mais je me pose de plus en plus de questions. Tu vas comprendre mon cher ami.


Ça se passe durant le 20 février 2026.

Danse avec la mort, notre Alpha, est parti dans le domaine des morts pour retrouver l'âme de son frère, son chagrin était trop grand et son cœur trop vide, nous n’avons pas su le voir avant son départ. Pour le remplacer un nouveau frère doit arriver.

De son côté, Ron suit une piste sur le mystérieux assassina d'un changelin, Tvorack est toujours à la recherche de sa fille, mais au bout d’un moins il est lui aussi très fatigué et à bout de nerf. Afin de le sauvegarder un peu, Setrakhian lui fais faire une retraite spirituelle pour être au maximum de son potentiel. De plus le « Candyman » a encore frappé, un nouveau kidnapping : 3 gamins, et sur les lieux de son premier rapt, c’est à ne rien y comprendre.

Il ne reste que Murmure de pluie, Arpente la steppe et moi-même pour accueillir le nouveau membre de la meute, il doit nous rejoindre au cairn, nous en profitons pour faire un point complet sur les récents événements et Murmure nous donne pas mal d’infos, il a plutôt bien bossé le Méthis.

On l’a sentit arriver, puis on l’a vue. Plutôt grand, costard blanc, mocassin en cuir, tee-shirt coloré et lunette de soleil.
« - je me présente, dit-il, je suis SCRARECROW, arhouns des Furies noires. »



Murmure de pluie le présente à notre totem qui apparaît sous la forme d'un aigle.

Le nouveau est pressé de s’intégrer dans la meute et, avant même que l’un d’entre nous ne lui demande pour sa tribu, il enchaîne … Il est mal vu par sa Tribu qui est composé, comme chacun le sait, presque exclusivement de femelles. Un mâle ça arrive mais ça fait désordre ... Pour le coup, il a donc été confié à une meute extérieure à la tribu dés son plus jeune âge et a grandi avec des Rongeurs d’Os.

C'est un bon début, il continu direct avec ses casseroles … Pas grand-chose de ce côté-là, Mère Lune a dû avoir pitié de lui et il est relativement clean de ce côté-là. Côté vie homidé, c’est un ancien combattant de MMA « à la retraite » à la suite d’un incident. Sergei lui donne son point de vu, « il n y a aucun honneur à combattre des humains pour un garou... Même pour le sport »
Touché ! Scarecrow demande à « capitaine communiste » de se calmer... ça commençait bien et c'était que le début...

Après ce début un peu tendu, nous orientons la discussion vers des choses plus « terre-à-terre » et avons discuté d’un problème qui touchait le Technoir : une nouvelle drogue, appelée « Red-Skull », arrivait en masse dans les lieux de fête branché. Elle surcharge les synapses, rend rapidement accro dès la première dose, et provoque un délire type « super Héro sous LSD », qui finit pour beaucoup en drame. C’est une pure production du MS-13, qui la distribue comme des bonbons, pour rendre accro et rafler la mise sur toute l’île. Bref, une vraie saloperie et un problème de plus à gérer …



On parlait calmement dans le Cairn, quand tout à coup le pont de lune s'est activé !!!
Là, par réflexe, Scarecrow et Murmure-de-pluie se transformèrent en chrinos. Je fis de même.

Mais les choses empire, je le sens, une grande menace plane sur nous, une ombre de mort. Je ne vois plus que des ombres et mon instinct me dit de me battre pour ma vie. J’essaye de me contrôler mais ces formes me semblent hostiles … NON, elles sont hostiles !!!

Un voile rouge sang me couvre les yeux, mon esprit se replie dans le tréfond de mon être, la bête prend le dessus et domine mon âme, je suis un loup, un loup-garou et je fais Rage !!!



.....


Une douleur dans mon bras droit … Cette douleur me ramène à moi. Je vois un massif loup noir, à l'oreille argenté, qui relâche mon bras, quasiment sectionné, amas de chair déchirés, de tendons sectionnés, d’os brisés... Cette bête semble presque déçue que je revienne à moi, mais elle me lâche doucement et recul, les yeux encore fous, mon sang maculant ses babines.

« Appel au calme », tel est mon nom ! mais à ce moment précis j'ai douté de mon appellation...
Ce n’est pas la première fois que je me laisse emporter autant... je doute ... Je reprends mes esprits.

L’autre Uratha reprend sa forme humaine, ses vêtements repassant par-dessus sa chair, elle semble intacte et je la reconnais. C'est Jessy de la meute du nord !
Tous mes frères sont couverts de sang et on me raconte ce que je ne veux pas entendre, cette frénésie nait de la bête au plus profond de moi m’a fait attaquer Scarecrow … Celui-ci a été tellement surpris qu’il a eu juste le temps de se protéger … mais pas assez, pas de cette fureur et, l’espace d’un instant, je l’ais TUE !!! Heureusement, Murmure venait d’améliorer ses dons de soin et il a réussi à réanimer mon nouveau frère, mais pas sans subir le courroux de ma rage et se faire lui aussi cruellement lacérer les flancs et le dos, sans arrêter de soigner Scarecrow. Ma rage se poursuis et je passe de l’un à l’autre sous un déluge de Griffes et de Crocs … Le p’tit nouveau parvient à passer en Frénésie du renard et arrive à fuir, laissant Murmure seul, blessé, sans aucune chance … .. . Sergueï, lui, a préféré prendre le large en se décalant.
Sans l'intervention de Jessy, qui m'a maitrisé, je ne sais pas ce qui se serai passé … Ou plutôt SI, je le sais que TROP bien et cela me fait PEUR !

Nous retrouvons nos esprits, je sens leur regard sur moi, lourd de sens et de crainte. Puis Jessy explique qu’elle traque des Satyres du Sauvage en Umbra depuis 4 jours et qu’elle venait juste de décider de rentrer, mais au vu de sa fatigue elle avait choisi la « sécurité » en passant via notre Cairn. La Rongeur d’Os est contente de l'accueil, ça la fait bien rire, malgré le fait qu’il est clair qu’elle n’est pas au mieux de sa forme physique (et mentale).
Murmure-de-pluie ne perd pas de temps et part à la recherche de Scarecrow, qu’il retrouve au milieu de la forêt à flanc de montagne, dans un vieux terrier et en forme lupus, dans un état assez préoccupant. Il lui prodigue les 1er soins et l’aide à revenir au Cairn.
De mon côté, je pars à la chasse au Cerf, un peu de viande ne nous fera pas de mal et c’est le moins que je puisse faire … sans me faire d’illusion sur ce « cadeau ». Nous décidons de passer le reste de la journée à nous reposer et à manger, dans un silence relatif et lourd de sens pour moi.

Le lendemain nous allons direct à la casse. Là, Sergueï en slip était en train de cuver sa « préparation » (mélange spécial 2 /3 vodka et 1/3 essence...). Là il nous dit

- « C’est la merde camarade, meute pas bonne ...téléphoner Setrakhian »
Ce qui est fait est fait, nous décidons de passer à autre chose, du moins pour le moment.
Nous décidons de nous occuper du problème Red-Skull. Jessy connait des lieux underground où on pourrait s'en procurer. Une boite de nuit qui fait des afters, le « Désert de Sel ».
Nous décidons de passer pour des fêtards et de s’infiltrer le soir même dans le lieu. Chacun y va de sa toilette spéciale « grande fiesta », pour Sergueï c’est ambiance « année 60 guerre froide », pour Scarecrow, qui me parle à peine, c’est déjà mieux.

Le plan : trouver des dealers et remonter la chaîne alimentaire.



Arrivé à la boite, nous avons pu facilement comprendre que Jessy était un grand habitué des lieux (regard plein de terreur des serveurs, des bouseux aux nez cassés et avec des plâtres qui la fuit du regard ...)
C'était une boite en sous-sol qui sentait fort l’alcool frelaté, la transpiration et … le vomi.
Une lumière stroboscopique et une musique techno rythmait l'ambiance.
Scarecrow tout en surveillant l’ensemble des personnes présentes, se mit à danser, ce qui attira des filles d’un style bien particulier. Jessy, toujours à l’affut d’une bonne blague, les fit dégager en pogotant. Sergueï, de son côté, finit par trouver des dealers et, après un échange musclé, dégota une pilule de Red Skull … qu'il goba purement et simplement. Sans grande surprise, il eut un « bad » trip qui le fit passer de l’euphorie à une grande déprime ou, malgré son langage russe, on comprenait les mots tel que « Pentex », « mission », « camarade » et « sacrifice ».

Moi j’attendais dans la voiture, conformément à notre plan, pour pouvoir filer les dealers dès leur départ … un temps infiniment long, seul avec mli même, où je pu de nouveau repenser aux tragiques événements du Cairn et à mon rôle … A mon nom … Appel au Calme…

13h00, fermeture de la boite, nous sommes tous en position et nous suivons les dealers chez eux, un chalet sur pilotis avec à coté un garage.
Murmure de pluie inspecta le garage : présence de drogue caché dans des barils et odeur du Ver.
Nous décidons d’encercler la maison en se mettant à proximité des fenêtres, prêt à bondir. Préalablement leurs véhicules avaient été immobilisé, il n’y aurait pas de fuite pour eux.



Jessy arrive à la porte principale et donne le signal de départ, un grand coup de pied dans la porte !
Ce signal nous libère et chacun donne l’assaut depuis sa position. Nos Dealers n’avaient pas perdu de temps et étaient en pleine action avec les deux petites qui leur servaient à hameçonner les clients dans la boite de nuit. Nous rentrons dans le chalet en simultané et fondons sur les malheureux humains, qui offre bien plus de cris que de résistance, même Murmure est de la partie en attaquant un fuyard en forme de lynx dans l’escalier de bois. Bien sûr, Gaïa décide que c’est le bon moment pour me faire payer mon crime du matin et alors que je pénètre à mon tour par une fenêtre, un homme corpulent se retourne vivement, il m’a entendu et son bras est déjà sur son canon scié … son doigt se crispe sur la détente … le coup part … et … me rate !!! car c’est le moment qu’à choisi Scarecrow pour rusher le bibendum et le coucher au sol. L’ironie de cette scène ne m’échappe pas, mais il faut déjà passer à autre chose. Nous maitrisons rapidement la situation et Sergueï s’enferme dans la salle-de-bain avec l’un des dealers, il le cuisine façon Spetsnaz et celui-ci ne tarde pas à tout lui dire … le reste aussi. Reste que nous ne pouvons pas prendre de risque et Sergueï, qui a pleinement retrouver ses méthodes depuis son petit trip, ne s’arrête pas là et décide de réunir les humains dans la même pièce, puis il enlève le tuyau de gaz de la cuisine et dépose une bougie sur l’ilot central, nous laissant le temps de nous replier à nos véhicules et de commencer à partir, avant de voir une boule de feu monter droit vers le ciel … Comme celle apparu lors de la disparition du Harry’s Bar …

C'est dur à admettre mais j'étais d'accord avec ça : ils ne méritaient que ça ces empoisonneurs. Des humains lâchent qui vendaient la mort à leurs frères pour se faire plus d’argent qu’ils ne pourraient jamais en dépenser, humiliant Gaïa en servant le Ver, qu’ils le sachent ou pas !

Appel au calme qu'il m'appelle … mais personnellement j’en doute de plus en plus …
_________________
" Une balle perdue ne l'est pas pour tout le monde"

«Lythronax Argestes»


Revenir en haut
Baptiste
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 26 Juin 2011
Messages: 229
Localisation: Pontacq
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 狗 Chien
Joueur ou MJ: Joueur

MessagePosté le: 11/09/2018, 19:54    Sujet du message: Werewolf the Apocalyse II / D'argent, de sang et d'épines Répondre en citant


 
Livre II. Chapitre II. 
 


 

Libérez le Kraken.   
 
 
 
Le 22 février 2026. Santa Nebula. Cairn de la Feuille Morte. 

 
 
 
 


 

J'ai passé une nuit difficile, ressassant les événements récents. Je ne peux pas m'empêcher de revoir les souvenirs de l'arrivée de Scarcrow lorsque je frotte cette grosse éponge contre la paroi sacré du cairn de la Feuille Morte.
      
 
 
la transformation d'Appel au calme à l'ouverture du passage 
 
 
*nettoie vivement une pierre souillée de sang*   
 
 
sa perte de contrôle, la fuite d'arpente-la-steppe.   
 
 
*les mouvements du théurge se font plus rapides, nerveux*   
 
 
la dépouille du nouvel arrivé, les viscères rependues là sur le sol. 
 
 
J'arrête de laver pour un moment, je viens de me rendre compte que mes ongles sont couverts de sang. Inutile de maculer ce lieu sacré de tâches supplémentaires. Je m'arrête et me pose sous les branches du majestueux conifère à l'entrée du Cairn. Le temps est froid et les flocons tapissent le sol d'un lourd manteau de neige. Les yeux dans le vague, je ne peux m'empêcher de penser à qui sera le nouvel alpha de la meute. Il faudra qu'il rallie à sa cause et à ses idées les nouveaux comme les anciens. Il devra faire preuve de sagesse afin de guider ses frères. Je ne sais pas quoi en penser, mais Inuk'Shuk, mon mentor m'a toujours promis une grande destinée. Et si c'était à moi de montrer la voie ?



Murmure-de-Pluie  
 
 
 Après un temps passé à rester assis la, contempler le bas ciel gris et à méditer sur la situation de notre meute et les bonnes décisions à prendre, je me lève et entend un bruit à l'intérieur du Cairn. Ma machine à communiquer sonne. Tvorak m'indique qu'il vient de rentrer sur l'île. Je décide d'en parler à Appel-au-Calme et lui donne rendez vous en bas du Mont Josiah, n'ayant pas de moyens mécaniques de me déplacer.     
 

 
L'ambiance est pesante dans la voiture, le mutisme d'Appel-au-Calme en dit long sur ses remords. Victor a l'air reposé, inquiet, ses blessures se sont refermés. Je lance la conversation et lui dit que tout se réglera au moment de l'Ugin. Il ne serait pas bon de mêler les dissidences de la meute à la disparition de la fille de Tvorak.  
 
 

 Appel-au-Calme 
 
 
A notre arrivée à l’aéroport un oiseau d'acier de petite taille atterrit sur la piste. En sort Tvorak, la mine reposé, ses mouvements ont l'air vif mais ses yeux trahissent le soucis qu'il se fait pour sa petite. Nous l’accueillons d'une chaude accolade et l'invitons à nous retrouver dans la voiture d'Appel-au-Calme. Sur le trajet le marcheur sur verre reçoit un appel, numéro inconnu. Un étranger le demande. Il veut le retrouver sur le ponton de Chumasch. Nous nous y dirigons, il est grand temps de rencontrer l'envoyer de requin de récif.
 
 
  
Tvorak 
 
 
Les discussions se font bon train dans la voiture. Tvorak est parti 9 jours sur Boston chez son maître à penser, la bas il a appris de nouveaux dons et a pu confier tout son malheur à un être cher à ses yeux.     


 
 
Très vite Harry est évoqué, ce dernier est sorti de l’hôpital, et le terrain sur lequel était construit le bar est mis aux enchères pour la coquette somme de 4 millions de $. Cette somme comprend également le rachat de la dette d'Harry. Je ne comprend pas grand chose à toutes ces données matériels mais je sais que notre parentèle a besoin d'un nouvel endroit ou établir son logis, il serait une bonne idée d’investir dans ce terrain. Le problème sera soulevé plus tard à l'Ugin.  


 
La forge de Bunker vient également sur le tapis, cette dernière reste inutilisée depuis bien trop longtemps et l'investissement fait par tous les membres de la meute à l'époque se montre infructueux. Je promet d'apprendre le rite permettant de créer un fétiche afin de raviver Carbonis de nouveau.  


 
Je raconte à mes frères l'aventure vécu en hisile, l'Halash, le dôme de sable et la dent de Gurdilaggh. Ce problème est remis lui aussi à plus tard. Nous venons d'arriver sur la plage et la bas nous attend l’émissaire faisans les 100 pas sur la plage. Ce dernier ne peux pas tenir en place, comportement typique des requins, ces derniers dans l'eau ont besoin de nager pour respirer.  


 
C'est alors que j'entend.. des voix ! peut être 3, ces dernières parlent indistinctement... Peut être les esprits sont ils présents ici.  
 Lorsque je prend la main du Rokéa pour le saluer les voix disparaissent. Etrange. Ce dernier se présente sous le nom de Croqueur de Coraille, Rokea des eaux sombres. Sa peau rocailleuse et burinée par le sel laisse présager de nombreuses années passées dans les eaux de Gaïa. Le téléphone de Tvorak sonne, Parle-le-Ver nous cherche, nous nous donnons tous rendez vous dans un steak house oppulant non loin de la plage afin de faciliter les conversations. 
 
  
Croqueur de Corail 
 
 
Croqueur ne connaît que très peu la « non mer » comme il l'appel. Il me fait penser à moi lorsque j'ai pour les toutes premières fois rencontrer la civilisation de l'homme, et les créations de la tisseuse. Tout est nouveau pour lui et il découvre beaucoup en peu de temps, d'une manière frustre, rustique et sauvage.  
 
 
Une fois tous assis dans le restaurant je me met à expliquer les récentes découvertes sur le kidnapper, le chulorviah. Je sent Oberon distrait, je vois dans ses yeux une certaine tension. Ce dernier ne peut s’empêcher de parler à Appel-au-Calme de ce qu'il s'est passé récemment, mais décide de me laisser la parole, pour en discuter plus tard, lors de l'Ugin.   


 

 Parle-le-Ver 


 
Je fais le point au Rokea et aux membres de la meute, non pas sans passer par un détour d'histoire du peuple de père Loup. Lui narrant les histoires racontés par les anciens que j'ai sans cesse entendu dans mon enfance au coin du feu.  


 
Il est temps de s'en aller. Nous décidons, afin de trouver le chulorviah, de partir sur la piste du petit Kraken affronté il y a maintenant plus de 3 semaines par certains membres de la meute. Nous pensons que ce dernier est un chien de garde du territoire du chulorviah. Tvorak souhaite utiliser des combinaisons de combat afin d'aider à notre protection, il souhaite également, via du matériel embarqué sur les tenues, faire une campagne de désinformation pour les élections du nouveau maire. C'est une bonne idée, et une armure peut être utile. Nous partons donc pour le Bunker du marcheur sur verre.  
 
 
Après avoir payé la note, Tvorak revient vers moi avec un papier, signé d'une grande lettre H ouvragée. Halicarnasse est revenu, et il connaît la faiblesse du marcheur sur verre. Il souhaite lui proposer un pacte afin de l'aider à retrouver sa fille. Je dissuade vivemement Tvorak d'aller le voir mais il n'entend pas, son esprit est embrumé et la seul chose qu'il souhaite c'est retrouver sa fille. Peu importe le moyen. Je préviens Victor et Oberon. Appel-au-Calme tiens au techno théurge un discours moralisateur mais cependant plein de sens. C'est l'une des première fois que je vois l'enfant de Gaïa faire preuve de sagesse. Parle-le-Ver essaye lui aussi, mais en vain. Tout ces mots ne semble pas avoir la portée escomptée et Tvorak monte dans sa voiture, nous le suivons, tous. Dans la voiture nous essayons de parlementer avec lui mais ce dernier est hermétique. Il semble avoir pris sa décision. C'est un mauvais choix... Les voix dans ma tête reviennent. « Halicarnasse...... C'est un piègeee...... ».  


 
Arrivés au Bunker, je me met à dédicacer les tenues de combat, en ayant en tête un moyen de stopper Tvorak dans cette folie. Appel-au-Calme ne cesse de rappeler à la réalité Tvorak mais ce dernier n'entend rien. Parle le ver lui aussi essaye, mais malgrès son charisme et la proximité qu'il a avec Tvorak il reste tout aussi silencieux.  
 
 
  
 Fille de Tvorak 
 
 
Puis un lourd bruit sourd se fait entendre. Je lève les yeux pour apercevoir Appel-au-Calme une clé à molette à la main fixant le corps inconscient de Tvorak. Des alarmes se mettent à retentir. Des lumières rouges jaillissent des néons aux plafonds, des armes à feu équipées de balles en argent apparaissent des murs et de lourds rideaux de fer se mettent à claquer contre le sol du Bunker. Un lieu hautement sécurisé traduisant la paranoïa dont peut faire preuve Tvorak. Tout le monde se fige. L'idée de Victor était la bonne, mais l'endroit dans lequel il a mis le plan a exécution était bien mal trouvé. Que se passe t'il dans son esprit pour qu'il fasse des choses pareilles ?? Des buses sortent du bas des murs et commence à diffuser du gaz tranquillisant, capable de tuer un homme au bout de quelques minutes. La situation est critique. Croqueur de Corail alerter par le bruit dans le sous sol se précipite sur la porte pour l'ouvrir, par la manière forte, sans savoir ce qui l'attendait de l'autre côté... C'est au moment ou croqueur fit irruption dans la pièce que Victor cria un mot en ancien langage, les armes se désactivent, laissant au Rokéa le loisir d'observer le grotesque de la scène.Beaucoup de choses doivent être parlées, l'enfant de Gaïa veut prendre la tête de notre meute, mais ce dernier se montre trop imprudent et inconstant pour mener à bien notre mission et notre guerre contre le Ver.Ce n'est pas le moment d'en parler. Nous ravalons notre rancoeur et décidons de partir. Nous montons dans le Pick Up de Tvorak et partons. Ce dernier rester silencieux mais ce déloyal coup de clé avait remis les idées en place au marcheur sur Ver. Il prit la route des égouts. La bonne décision.
En nous préparant au préalable, nous rentrons à pas de loups dans les égouts afin d'y découvrir l’indicible qui s'y cache. L'odeur est nauséabonde et le churlorviah est difficilement repérable. Sur conseil de Tvorak je fais appel à un esprit totem des égouts afin d'avoir une idée d’où il se cache. Ce dernier prend la forme d'un gros cube de gélatine informe à la couleur sombre. Comme tous les esprits ce dernier souhaite passer un marché avant d’œuvrer pour le bien de notre meute. Il veut que le Rokea reste ici afin de le débarrasser de toutes les créatures qui empestent ces lieux par leurs présences. Et si ce dernier accepte le pacte, alors il nous guidera vers la créature. Après d'âpres négociations Croqueur accepte, ce dernier se fera le gardien des égouts jusqu'à ce qu'il ait fini sa tâche ici. En contrepartie il pourra respirer dans l'eau douce.

L'esprit une fois le pacte passé part chercher la créature et revient quelques temps plus tard. Il l'a trouvé. Sans perdre une minute nous partons. Nous nous enfonçons dans un dédale de couloir plus sombres les uns que les autres, nous y passons une, peut être deux heures. Ici la notion du temps est difficile, les astres ne laissent guère passer leurs lumières en ces lieux. Après nous être enfoncés dans les anciens égouts, construits il y a bien longtemps juste sous les nouveaux égouts, le cube m'indique un couloir. C'est ici qu'il nous quitte.

Nous nous heurtons à un mur, invisible, de la magie, après lecture du piège il semble que cela soit de la magie noire. Afin de passer à travers Appel-au-Calme et moi décidons de partir en hisile. Le décalage ici est difficile, des forces invisibles et la présence de la tisseuse rendent le goulet épais.

Dans l'umbra le lieu prend forme de grotte, ici pas de murs invisibles mais quelque chose est altéré. Tout est floue comme si notre vue était obstruée par une vitre opaque. Le chulorviah n'est pas loin. La piste est la bonne. Nous nous décalons dans le monde des hommes quelques mètres plus en avant. Je me rapproche du mur et y observe des runes. J'ai déjà vu ça.... C'est de la magie noire.. La créature est donc capable de magie noire ? Etrange, quelque chose d'autre se trame ici. Un membre de la meute me rappel la présence sur l'île d'un mage aux sombres pouvoirs. Est-il lié au chulorviah ? J'efface une des marques et reçoit une décharge psychique, permettant à mes frères de meute de passer.

Nous avançons Victor en éclaireur, talonné de prêt par Tvorak. Croqueur se transforme en une créature mi humaine-mi requin, ce dernier me lance un sourire, me laissant le temps d'apercevoir sa gueule béante et des rangées de dents aussi acérées que de fines lames. Mieux vaut l'avoir avec nous.



Le Rokéa  
 
 
Nous passons par une pièce semblable à un tertre, des ossements humains sont entreposés dans des trou de terres laissés à l'air libre, je récupère un crane marqué de deux trous à l'arrière de l'os occipital. Un lieu bien sombre, laissant présager d'une activité antérieur, depuis quand cette créature vit-elle ici ? Après nous être faufilés par deux pièces, un large cour d'eau agité traverse une nouvelle pièce, tout le monde passe, mais je me retrouve en difficulté mon manque d'équilibre et la combinaison bien trop lourde pour moi me font tomber à l'eau. Oberon me rattrape de justesse. Je ne l’oublirai pas Fostern. Nous passons à travers une autre salle dans laquelle se trouve des fioles posées sur un établie en bois, sellés par un sceau de sire. Elles ont l'air bien trop fragiles pour être transportées. Un bruit strident parvient à mes oreilles, je sens le danger, je décide de les laisser sur place pour l'instant. J'accours vers la source de cette infâme cacophonie, et c'est alors qu'après avoir descendu un mur de plus de deux mètres de haut, je peux voir ce qui est entrain de se passer.D'anciennes lampes à huiles brûlent au mur, laissant voir dans la grande caverne les enfants. Ils sont la. La petite aussi. Ces derniers sont retenus prisonniers par un étrange mucus jaunâtre formant un cocon laissant dépasser les têtes et certains membres des enfants, ils sont inconscients amaigris et dans un état plus qu’inquiétant. La seule chose permettant de croire qu'ils sont encore en vie sont les battements anarchiques de leurs yeux. Tvorak en forme Crinos s'occupe déjà d'essayé de libérer sa fille.Ma tête se tourne et j'aperçois quelques mètres plus loin Croqueur et Parle-le-Ver en plein combat contre un Kraken de plusieurs mètres, ce dernier a l'air agité, Croqueur vient de lui privé d'un premier œil, et Oberon lui tranche un tentacule avec son bras épée et ne tarde pas à lui priver de son deuxième oeil. Les deux garous dansent et frappent la cible de manière précise et appliquée, le combat ne laisse pas de place aux doutes, ils ont l'ascendant sur le kraken.
Manque au combat Appel au Calme et le Chulorviah. Sous forme Glabro je lance un cri de raliment. Victor ne tarde pas à débarquer d'un discret passage sous forme Crinos, prêt au combat. Je sens une autre présence, dans un puits la à quelques mètres de mois. Ce puits porte l'inscription de deux écritures, je reconnais l'un des deux l'alphabet utilisé par les mages noires. Émane du puit le chulorviah sous forme humaine, ce dernier me dévisage d'un air colérique, je ne vois que désolation et mort dans ses yeux aussi jaunes qu'une éclipse de lune.


 
 Le Chulorviah 
 
 
J'entend des balles alors siffler dans mon sens, Tvorak vient de tirer une rafale, C'est à ce moment qu'Appel au calme rentre en action et se jette sur le Chulorviah. Croqueur et Oberon viennent rapidement à bout du Kraken et ce dernier s’effondre et ses tentacules se rétractent alors comme une fleur à la venue de l'automne.Le chulorviah hurle de rage et esquive les coups, son image se met à devenir floue, comme la vision que j'avais des lieux en hisile. Son hurlement retenti en chacun de nous, nous déstabilisants. Mais Tvorak avait comme Victor réussi à atteindre le corps à corps de la créature, tenu immobilisée par mes tentacules de noirceur. En le touchant il lui assène une colossal décharge électrique raisonnant dans toute la grotte. Le churlorviah se met à cracher du sang et met un genou à terre laissant la voie libre à Appel-au-Calme pour lui asséner de violents coups de griffe.C'est par surprise que frappe alors le Rokea, ce dernier parvient à arracher la tête de la créature à l'aide de sa puissante mâchoire.Le Kraken et son maître sont morts, certains des enfants se réveillent, dans un état végétatif, l'autre moitié n'a pas tenu le choc de la captivité et viennent de s'éteindre.
La fille de Tvorak et belle et bien vivante, et sous le choc connaît son premier changement. Elle rentre dans une fureur incontrôlable et se jette sur Tvorak, ce dernier se laisse faire et la prend dans ses bras. L'amour qu'il a pour elle lui empêche de réagir autrement. Je me transforme en Crinos et me jette sur la petite afin de l'immobiliser. le Rokea se met à hurler ce qui a pour effet de paralyser la petite et Tvorak. Appel-au-Calme se jette sur elle afin de l'immobiliser avec une prise. Oberon fait appel à une fée à laquelle il somme d'endormir la jeune garou fraîchement éveillée.

La situation finie par s'apaiser. Peu après nous fouillons les lieux, nous trouvons la planque du chulorviah, un autel certainement utilisé à des sacrifices, son camion et une cinquantaine de pot de peintures ainsi qu'une sortie dérobée lui permettant d'aller et venir dans les égouts discrètement à sa guise. Nous récupérons tous les objets nous intéressants et mitraillons de photos les inscriptions sur le puits. Le chulorviah n'est pas venu ici de son propre chef, et le mage noir doit avoir quelque chose à voir la dedans, il faudra tacher de comprendre pourquoi et comment.

Nous faisons sortir les enfants encore en vie ainsi que les dépouilles, nous faisons un plus ample repérage des lieux afin de revenir plus tard et de faire exploser l'endroit. Nul ne doit savoir.
Une nouvelle aube se lève sur Santa Nebula, et des sirènes se font entendre non loin de la sortie d'égouts que nous venons d'emprunter. La meute prend la décision pour l'instant d'accorder le crédit des enfants retrouvés et du candy man à la police.

Pour l'heure il est temps de retrouver le Cairn et de préparer l'Ugin. 
_________________
Boooooooogs vaincra !


Revenir en haut
Petit°Cœur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2008
Messages: 5 777
Localisation: Tarbes
Jeux maîtrisés: Tous les J.D.R du Monde
Masculin Poissons (20fev-20mar) 猴 Singe
Joueur ou MJ: MJ

MessagePosté le: 17/09/2018, 11:22    Sujet du message: Werewolf the Apocalyse II / D'argent, de sang et d'épines Répondre en citant



Flash Info Spécial : Le "Candy-Man" de Santa-Nebula appréhender cette nuit !



Mesdames et Messieurs … Bonjour et bienvenue sur notre antenne.

Sachez que si vous nous rejoignez à l’instant sur notre chaîne, nous nous apprêtons à vivre en direct le discours du Maire Caldwell au sujet de la mort du « Candy-Man », survenu lors d’une opération de sauvetage des forces spéciales du S.N.P.D. et qui … .. . Attendez … On me fait signe … OUI, c’est bien cela, le maire est en place depuis le balcon de la mairie et il vient de sortir … Nous basculons immédiatement sur place grâce à notre régie locale !



- Mes très chers concitoyens, je me tiens ici et devant vous pour vous faire part d’une bonne nouvelle, mais aussi d’une bien triste. Cette nuit, à 01h47 très précisément, les forces spéciales de la police de Santa-Nebula ont donnés l’assaut sur le repère du « Candy-man », cet homme abject qui s’en était pris à nos enfants. Tout d’abord, il faut savoir que cette opération n’a pu être possible Que grâce au fantastique travail de surveillance et de repérage des W-2 de Verse Industrie, qui ont finis par repérer la fameuse camionnette du kidnappeur dans le système des canaux d’évacuation et qui ont immédiatement informé les forces de l’ordre. Dans un deuxième temps, il faut signaler également la formidable réactivité de nos policiers locaux et de leur renfort qui ont parfaitement su analyser les informations des W-2 pour en tirer l’essentiel, à savoir le point d’enter vers l’antre de l’abominable. N’écoutant que leur courage et au vu du caractère pressant de cette histoire, l’inspecteur Da Costa a immédiatement formé une unité d’intervention rapide et efficace pour ensuite se rendre prestement sur le lieu indiqué par les merveilleux W-2 de Verse Industrie. Une fois sur place et n’écoutant que leur courage, ces hommes et femmes qui assurent votre sécurité se sont enfoncer dans le système des égouts fluviaux de l’île pour ensuite découvrir une ancienne entrée de service encore accessible vers l’ancien système des égouts et notamment une très vieille station d’épuration n’apparaissant plus sur les cartes, d’où notre incapacité temporaire à retrouver le malandrin. Une fois sur place, l’inspecteur Da Costa a donné des consignes d’intervention strictes pour permettre une opération de sauvetage propre et surtout sans dommage collatéraux, ce qui était … et vous vous en doutez bien … la priorité absolue des forces de l’ordre à ce moment précis. A 01h47 donc, l’inspecteur Da Costa, avec l’accord de ses supérieur hiérarchique et de la mairie, donne l’assaut sur le repère du « Candy-Man ». Celui-ci essayera de s’enfuir en prenant un enfant en otage, mais l’extrême efficacité de nos policiers, acquise grâce à notre récente politique de sécurité de terrain, leur a permis de rapidement prendre le dessus sur l’agresseur, lui faisant lâcher l’enfant sans qu’aucun mal ne lui soit fait. Malheureusement, ce malade déséquilibré ne semblait pas vouloir faire face à la gravité de ses actes devant la justice et lors d’un âpre échange de coup de feu avec les forces de l’ordre, l’inspecteur Da Costa a été obligé de blesser mortellement l’homme pour protéger les siens. Le Candy-Man est mort lors de son transfert vers l’hôpital central, des suites de ses blessures … Il n’aura pas voulu affronter la justice des hommes, il lui faudra quand même affronter celle du tout puissant au royaume des cieux céleste !!! »



« J’aimerais vous dire que l’histoire s’arrête là, sur un « happy-end », mais il n’en n’est, malheureusement, rien. En effet, une fois le suspect abattu, les policiers sont rapidement venus en aide aux enfants, qui étaient enchainés aux murs de la vieille station, pour certains depuis plus de 50 jours … Mais ce qu’ils ont découvert leur a alors fait froid dans le dos, en effet les enfants étaient enchainés là sans recevoir le moindre soin, sans pouvoir aller se soulager et surtout ne recevant que de maigres rations et peu d’eau. Certains d’entre eux … trop fragile … n’ont pas supportés ces conditions abominables de détention et … .. . Pardonnez-moi, je n’arrive pas à le dire, pas comme ça, devant cette télé ou des milliers de gens nous observent … .. . Il semblerait finalement que nous ayons eu affaire à un homme venu de la côte ouest et cherchant à kidnapper des enfants pour alimenter un horrible trafic d’organes en Amérique du Sud. Nous avons sauvé autant d’enfant qu’il le fut possible, en mettant en place le plus grand système de surveillance informatique et technologique de notre ère et nous sommes persuader aujourd’hui que nous avons sauver bien des vies en mettant fin à cet odieux trafic … Mais ce que nous voulons surtout, c’est exprimer toute notre peine et notre soutien aux familles des petites victimes. Soyez sûr que la politique sécuritaire mise en place lors de cet événement le fut dans des temps record avec des moyens colossaux, mais cela n’aura pas suffit et je m’engage, pour le futur, et à VOS côté, à faire en sorte que ce deuil soit le dernier de ce genre sur cette merveilleuse île. Pour finir, et même si ce n’est pas grand-chose, sachez que je m’engage, personnellement, à ce que TOUS les frais d’obsèques des familles des victimes soient intégralement pris en charge par la mairie et qu’ne cellule psychologique soit mise en place rapidement pour aider nos jeunes survivants à surmonter la suite et leur retour à une vie … plus normale. Merci à vous … merci pour eux !!!"



Un discours fantastique à l’instant du Maire sortant Caldwell qui aura été d’une grande éloquence sur la fantastique travail des forces de l’ordre et son soutien aux familles des victimes. Même si ce n’est pas ici le propos, il y a quand même fort à parier que la politique sécuritaire, payante sur ce coup, de contrat avec Verse Industrie et de faire venir des renforts du continent pour prendre très au sérieux cette affaire aura des répercussion positive sur les élections qui approchent maintenant à grand pas. D’ailleurs, son concurrent direct …unique concurrent à cette heure, a tenu lui aussi à signaler le fantastique travail des forces de l’ordre et l’admirable soutien de la Mairie dans cette triste histoire, soulignant au passage le fait que les renforts étaient, peut-être, arrivés un peu tard tant le Maire Caldwell semble avoir une confiance dans le programme des W-2 … … .

Quoi qu’il en soit, cette sordide histoire connait maintenant un dénouement qui va permettre aux parents de l’île de dormir à nouveaux sur leurs deux oreilles et d’envisager plus sereinement l’avenir de leurs enfants et ainsi se consacrer … aux urnes !

C’était Laura Vance, envoyé spéciale sur l’île de Santa-Nebula pour K.K.F.X – Fox 11, à vous les studios !
_________________
" Une balle perdue ne l'est pas pour tout le monde"

«Lythronax Argestes»


Revenir en haut
Arganarion
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2010
Messages: 1 482
Localisation: laslades
Jeux maîtrisés: cinema, jeux videos
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 兔 Lapin
Joueur ou MJ: Joueur

MessagePosté le: 24/09/2018, 21:10    Sujet du message: Werewolf the Apocalyse II / D'argent, de sang et d'épines Répondre en citant

 
 

 
 
 
 
 Livre II / Chapitre IV

29 Février 2026


Le Prix de la Rage 
 

L'heure de l 'Ugin approchait et bien des choses devraient être abordées tant la meute avait subi des moments de turbulences, ces derniers temps. Heureusement, la fille de Tvorak avait été sauvé apportant une bonne nouvelle dans tout ce fatras. Ce qui était le bienvenu au vue du contexte actuel. 
 
En attendant, je rendais visite à la dernière recrue, sous l'impulsion de Murmure de Pluie : Scarcrow, un Ahroun des Furies Noires qui avait placé sa caravane sur le terrain vague de la déchetterie proche de celle de notre ancien Alpha "Danse avec la mort".
 
J'arrivais le premier sur les lieux amenant quelques bières pour faire plus ample connaissance Murmure et Tvorak devant me rejoindre promptement. L'uratha se leva, me salua. Il était grand, athlétique, habillé simplement, arborant de ci de là quelques tatouages. Amical, le regard sombre dénué de colère, il me regarda et je sentis l'espace d'un instant une certaine détresse sans vraiment en déceler la cause. D'origine brésilienne, l'homme avait un accent hispanique marqué et ne correspondait pas dans son attitude, ni dans ses propos aux Furies Noires que j'avais côtoyé longuement dans mon enfance : déjà c'était un homme, rarissime et mal vu chez cette tribu et puis il semblait plus humble, plus ouvert que la plupart de leurs membres, qui suivait un code moral rigide et implacable. Nous trinquâmes, discutant en grande partie des conditions brutales de sa première rencontre avec la meute. 
 

Hector Ranallo "Scarcrow" 
 
A ma grande surprise, il n'en voulait pas à Victor pour cet excès de rage qui aurait pu le tuer. Que dis-je !  Qui aurait dû le tuer ! Comme si la violence pour lui était naturelle, était coutumière. Un certain fatalisme émanait de ces propos, comme s'il avait dû souffrir toute sa vie sans broncher, comme si sa vie en définitive ne valait pas grand-chose.
Puis, Murmure et Tvorak arrivèrent, ce dernier se présenta et le contact avec le Marcheur sur Verre fut pour le moins glacial. Visiblement le nouveau venu n'aimait pas vraiment les acolytes de la tisseuse. En revanche, quand il vit Murmure de Pluie, son visage s’adoucit et il le salua avec respect. Nous parlâmes tous ensemble de tout et de rien, mais je sentis à l'évocation du problème interne de la meute de l’Est, un trouble. 
 
Demandant ce qui n'allait pas, l'Ahroun avoua sans retenue avoir sa sœur au sein de cette meute, répondant au nom de Bloody Mary, raison pour laquelle il serait venu sur cette île. Bloody Mary, que je connaissais bien et qui je le savais était la principale protagoniste dans la scission de la meute de l'est.
Après quelques bières et avoir mangé un bout, nous partîmes tranquillement vers l'Ugin préparé par Appel au calme, situé au sommet du mont Josiah. Tvorak était accompagné de sa fille Amberlyne, qui discrète et emmitouflée, fit l'ascension avec nous. Elle faisait désormais partie du Peuple et des décisions la concernant devrait être prises.
Arrivés au sommet, chacun de nous prit place en silence au pied d'un des cinq rochers mis en place par Victor au milieu des inscriptions sacrées, tracées sur le sol pour le conseil.  
 

 
 
 
Sable du temps, à notre grande surprise était là lui aussi en tant que témoin pour rapporter au plus vite les termes de cet Ugin à notre Alpha Hannibal et nous présenta ses hommages.
Puis Murmure de Pluie invita l'esprit du faucon incarné par un de ses émissaires rapaces qui tournoya dans le ciel au-dessus de nous et Appel au calme, maître de cérémonie en scella l’ouverture. Il nous remercia d'être tous venus et commença par un laïus sur son désir de guider notre meute en tant qu'alpha et de se diriger vers une voie plus sage, plus basée sur la réflexion, les dernières décisions prises par la meute étant trop impulsives, trop instinctives. Chemin que nous n'avions pas choisi et qui nous avait mené vers de lourdes pertes. 

 
C'était faux ! rétorquais-je! Nous avions bien choisi cette voix plus martiale, plus violente. Ma passivité et ma réflexion m'ayant été reproché lors du dernier Ugin en tant qu'Alpha, lors duquel j'avais cédé mon titre pour s'engager dans cette nouvelle direction...... Nous étions tous d'accord et nous en connaissions tous désormais les conséquences.  
 
Alors, Scarcrow prit la parole et rappela sans rancœur, son entrée sanglante dans la meute, comme pour appuyer mes propos. Puis, il proposa à Murmure de Pluie qui avait été son sauveur, de devenir l'alpha de la meute car il avait montré des qualités de sagesse et d'empathie. 
 
Paroles auxquelles l'Uktena confirma son désir, lui aussi, de mener notre meute, entérinant également son envie que la meute du faucon soit plus sage qu'auparavant.
Tvorak obtempéra vers cette voie également et nous remercia pour sa fille Amberlyne, en nous disant qu'elle partirait bientôt faire sa formation auprès de sa tribu : les Uktenas. Peut-être même qu'elle irait dans l'ancienne meute de Murmure de pluie vers la baie de l'Hudson mais cela était encore en pour parler. 
 
 

 
Amberlyne, Ragabash des Uktenas / Tvorak, Théurge des Marcheurs sur Verre 
 
Puis sous la demande de Tvorak, Appel au calme et Murmure de pluie énoncèrent leurs priorités, leurs visions et leurs souhaits pour l'avenir de la meute qui se rapprochaient beaucoup, prônant tout deux des objectifs plus précis et mieux réfléchi. 
 
Enfin, Appel au calme nous prévint tout de même sur les risques à élire un métis tel que Murmure de pluie au sein de notre meute car mal vu par certaines tribus. Cela souleva un débat animé ou il en ressortit que la valeur d'un uratha ne se juge pas à sa nature mais bel et bien à sa valeur. Cependant nous ne pouvions pas nier cette réalité énoncer par Appel au calme et nous devrions le soutenir dans cette éventualité. Je m’engageais d’ailleurs à cet effet en tant qu’ancien Alpha et émissaire de l’aider à prendre contact avec les différentes meutes si nécessaire car je les côtoyais régulièrement et j’étais respecté. 
 
Puis, nous passâmes au vote et je demandais à ce que nous ayons l'unanimité sur le choix de notre alpha et non la majorité ; le vote se passerait en deux fois, un premier pour voir le choix majoritaire entre les deux prétendants au titre, puis un second pour concrétiser ce choix à l'unanimité. Ma demande fut acceptée et entérinée. Les mains se levèrent et rapidement élire Murmure de pluie à l'unanimité :
Je me retournais alors vers Appel au calme pour qu'il comprenne mon choix. 
 
" Mon frère, mon ami, je dois t'expliquer aujourd'hui devant notre totem et notre meute le pourquoi de mon choix vers Murmure de pluie et ma déflection à ta candidature. Tu fais partie des forces vives de la meute et ceci depuis le début. Ta loyauté est sans bornes, plus forte que n'importe qui ici et tu donnerais ta vie sans nul doute pour nous tous, tu nous as tous aidé et je suis bien placé pour le savoir. Tu nous as sauvé à de nombreuses reprises par ton sens aigu du danger. Mais, car il y a un mais, toutes ses épreuves semblent avoir accru ta rage et ta colère. Tu as un lourd passé comme moi et celui-ci semble te rattraper un peu plus chaque jour, ravivé par la perte du Harry 's bar dans les flammes et les blessures de notre ami commun. Tu es digne de confiance mais par moment ton esprit s'enflamme et peut tous nous mettre en danger. Tu te dois à ce jour de prendre conscience de ces affres, de te raisonner et si tu le désires je t'y aiderais. C'est pourquoi, je m'oriente aujourd'hui plus vers Murmure de pluie qui est plus âgée, plus sage, qui a une connaissance des esprits incommensurable, un savoir immense, une stabilité qu'ici personne ne possède, il ne semble pas ronger par un passé lourd et tenace comme la plupart d'entre nous. La seule faiblesse que je vois en Murmure de Pluie est sa méconnaissance du monde extérieur, du monde des humains mais nous sommes nombreux à pouvoir le conseiller sur ce point." 
 
" Mon frère Ron, j'entends tes propos et je les comprends. Je sais que ces derniers temps, j’ai manqué de sang-froid et je voulais demander à la meute de me pardonner et de me renommer si toutefois vous êtes d'accord en "Calme avant la tempête " car je ne mérite plus l'appellation "d'Appel au calme" pour le moment. 
 
"Je suis totalement d'accord avec cette demande et j'espère un jour mon frère que nous pourrons de nouveau t'appeler « Appel au calme. » 
 
Tout le monde acquiesça à cette demande et fut d'accord avec mes propos. Notre frère fut renommé en « Calme avant la tempête. » Il venait d'agir avec humilité et j'étais fier de lui. 
 

"Calme avant la tempête " 
 
Je rajoutais à cela "Puisque nous parlons des affres du passé, je profite de cet Ugin pour vous faire part de mon évolution à ce sujet. Comme certains le savent, j’ai longtemps fui mon passé, mes origines, j’ai longtemps nié mon lien avec l'Arcadie car j'en avais peur mais depuis quelques temps déjà, j'ai décidé au lieu de le fuir, de lui faire face et de l'accepter, je n'en ai plus peur désormais. Je m'appelle Obéron Kincaid, fils de Gaïa et d'Arcadie, Ron n'était qu'un diminutif car je haïssais mon prénom et je ne voulais pas l'entendre prononcer. Mais désormais, je souhaite que tous vous m'appeliez si vous le souhaitez par ce nom qui a toujours été le mien. Cette acceptation a fait grandir mon aura et m'a élevé au rang de Fostern et c'est grâce à vous que j'en suis là aujourd'hui alors je vous en remercie. Enfin, et cela est plutôt rassurant, les changelins semblent avoir cesser toutes actions envers moi pour l'instant et semblent s'être calmé à mon égard." 
 
Puis Mumrure de pluie clôtura l'Ugin par un discours en tant que nouvel Alpha, digne et empreint de maturité parlant succinctement de ces futures priorités et actions pour la meute, tout en laissant ouvert un consensus. 
 
Puis Sable du temps reprit la parole: "Je vais de ce pas annoncer la nouvelle à notre grand Alpha de vos décisions, c'était un honneur de participer à un Ugin marqué par tant de sagesse et de respect. Que père loup guide vos pas Fer de lance d'Artémis ! "  
 


Alpha Murmure de Pluie 
 
Après ses nobles paroles, nous redescendîmes vers le cairn et Tvorak nous confirma que nous étions tous attendu chez Setrakian pour une fête où serait présent toute la loge d'Artémis. La discussion alla bon train puis s'orienta rapidement vers la meute de l'est. J'appris à Scarcrow que sa sœur devrait bientôt affronter l'alpha de la meute de l'est, Cara Coburn dans un combat rituel et cela ne le rassura guère. Cependant, je demandais à celui-ci de ne pas prendre parti dans cette histoire tout comme moi je devrais le faire car j'officialisais pour l'occasion ma relation avec Kate Raniston, l'une des membres de cette meute. La discussion même si courtoise à ce sujet marquait la nécessité d'une issue à ce conflit car déjà des préférences se dessinaient vers l'un ou l'autre partie.  
 
Nous essayâmes tout de même de réfléchir à la possibilité de convaincre Bloody Mary d'arrêter ces actions mais il était sans nul doute déjà trop tard et une déflection à ce sujet marquerait plus un immense déshonneur ce qui pour une Furie Noire serait inenvisageable.
Cependant Murmure de pluie laissa la soirée à la meute pour intervenir avec tact et sans frasques. Nous épaulâmes aussi Scarcrow qui nous dévoila que sa mère lui avait demandé de protéger sa sœur, mission qui actuellement prenait pour lui des allures de cauchemar. L'île, comme nous tous, n'avait pas épargné Scarcrow, mais pour son cas, elle prenait un aspect de priorité car l’uratha n'avait eu de cesse depuis son arrivée de charger physiquement comme moralement. 
 
Le soir tomba quand nous arrivâmes au cairn, couronné par une lune gibbeuse de l'auspice Galliard et une ombre se dessina alors derrière un arbre. Un jeune uratha s'avança dans les ténèbres, et soudain la lune éclaira sa silhouette: C’était celle du nouveau venu annoncé depuis peu, qui se présenta à nous sous le nom de "Paisible nuit" ou Jeff Mac Clean, un jeune Cliath, Ragabash des Seigneurs de l'ombre. L'homme était de taille moyenne, de type caucasien, les cheveux sombres et possédait une allure quelconque dans tous les sens du terme. Rien ne semblait le démarqué vraiment et il était dans la norme la plus parfaite d'un humain lambda. Il nous confirma sa venue prochaine mais devait encore finir sa formation au manoir Setrakian. Nous le saluâmes comme il se doit et partîmes rapidement avec lui en début de soirée vers la fête donnée en ce lieu car il était déjà tard et les autres meutes devaient certainement être toutes arrivées. 
 
 
 
 
  
Effectivement, A notre entrée, tous les regards se tournèrent vers Murmure de pluie qui marchait claudicant vers Hannibal mais restait droit et calme malgré les quelques chuchotements parlant de sa nature de métis parfois méprisantes. Mais l'Uktena resta digne, entouré par la meute qui avait désormais tout son soutien. 
 
-Sa main droite "Calme avant la tempête"
-Son émissaire "Parle le Vers"
-Son Intendant "Tvorak"
-Ses dernières recrues « Scarcrow » et « Nuit paisible » 
 
L'Alpha fut invité à une discussion parmi les les autres Alphas, Tommy Moore, Darius Kul Tari, Cara Coburn, Sable du temps et bien sûr Hannibal Setrakian qui le félicitèrent de son nouveau statut mais lui firent bien comprendre qu'ils attendaient des résultats peut être encore plus venant d'un métis. 
 
Victor resta près de Murmure pour le soutenir pendant que je rejoignais Kate Raniston pour en savoir plus sur la situation de la meute de l'est. Les nouvelles n'étaient pas bonnes car le combat rituel aurait lieu dès ce soir opposant Cara Coburn à Bloody Mary dans une lutte au premier sang; mais l'animosité était telle entre les deux urathas qu'il y aurait surement un mort ce soir et si les deux survivaient, la perdante serait tout de même morte socialement. Puis à son tour, elle me demanda pourquoi nous avions mis à notre tête un métis, choix pas très judicieux et peu glorieux. "Peu importe notre nature" lui rétorquais je "Seuls les actes comptent Kate et tu es bien placée pour le savoir, tu connais ma vraie nature et pourtant tu es là, à mes côtés, tu ne m'as pas jugé par rapport à cela. Pourquoi serait ce différent pour Murmure ? Je te laisses réfléchir à cette question ."  
 

Obéron Kincaid et Kate Raniston 
 

Puis nous repartîmes dans la foule discuter avec les autres urathas des différentes meutes. Tvorak faisait de même, toujours entourée de femmes, en bon don juan, qui s'émerveillait devant la jeune Amberlyne et lui prodiguaient divers conseils. Quant à Scarcrow, il observait de loin sa sœur qui en réponse le fusillait du regard avec un air de mépris et de supériorité.  
 


Bloody Mary ,Galliard des Furies Noires 
 
Scarcrow fut tellement dépité de voir son attitude et de ne rien pouvoir faire pour la protéger, qu'il partit voir Jessie Hell. 
 
Grossière erreur ! 
 
La Rongeur d’os, lui proposa une petite baignade dans la piscine qui comme à son habitude dégénéra en pugilat sous forme hispo, notre nouveau frère évita la noyade de justesse mais en se débattant stimula la férocité de notre chère Jessie pour finir dans la table à dessert de la soirée, le corps recouvert d'un délicieux fraisier de chez Valrhona. 
 
Quel gâchis ! mais surtout quelle entrée en matière !  
 
Scarcrow fut la risée de toute l'assemblée et pire alimenta les ragots sur l'incapacité métis de Murmure à être un bon alpha, mais je comprenais son désarroi et il avait côtoyé un nouvelle fois les mauvaises personnes. Cependant, nous n'en étions pas à nos premières frasques et ce n'était pas la perte d'un fraisier et d'un fudge cake qui allait aggraver un peu plus la réputation chaotique de la meute de l'ouest.
S'il voulait attirer l'attention de sa sœur et se faire remarquer c'était réussi car celle-ci l'aurait bien tué sur place si elle n'avait pas eu un combat rituel à mener et ses yeux rougeoyèrent de plus belle en croisant ceux de Scarcrow. 
 
La soirée continua et bientôt les frivolités laissèrent place à la litanie marquée par le combat rituel de ce soir. La grande piscine dans laquelle Scarcrow avait barboté, se vida et se transforma en fosse pour le combat à venir. Les deux protagonistes prirent bientôt place dirigé par Sable du temps et l'assemblée se massa aux abords pour voir les deux guerrières menées avec rage leurs différents. Bloody Mary reprochait à son alpha son manque de réflexion, de les avoir mené dans une bataille meurtrière et de ne pas les avoir soutenus dans les différentes épreuves subies ses derniers temps tandis que la faucheuse et carnassière Cara reprochait à son bras droit sa trahison, son manque de recul et son manque de confiance. 
 
 
 
 
 
 
 
La tension monta d'un cran et les deux guerrières se préparèrent à l'assaut qui scelleraient leurs destins à toutes les deux. L'une était plus massive, l'autre plus véloce, et même si le combat penchait clairement en faveur de Cara, il ne fallait pas sous-estimer la furie noire qui était rapide et intelligente dans l'art du combat. La rage était si intense qu'elle était presque palpable et Amberlyne la fille de Tvorak se cacha derrière lui, terrorisée par tant de violence. Tous attendaient le gong marquant le début du combat ......mais celui-ci ne vint pas.
Hannibal alors fit son entrée dans la fosse ...... torse nu ...pret à en découdre 
 
Il était digne, charismatique et une férocité intense émanait de sa personne, celle du Prédateur Ultime. 
 

 
Puis il prit la parole. 
 
"Cara .....Mary ...Vous n'allez pas combattre ce soir l'une contre l'autre mais toutes les deux contre moi. La première qui me touche aura gagné ce combat. A vous de voir si vous attaquez de concert ou si vous attaquez chacune de votre côté, mais ce sera moi votre adversaire ce soir et sachez que je ne retiendrais pas mes coups."
 Les deux urathas furent surprises de ce retournement de situation comme l'assemblée d'ailleurs et se positionnèrent l'une à côté de l'autre un peu mal à l'aise à la demande de Setrakian pour lui faire face. Puis, Sable du temps frappa dans les mains marquant le début du combat. Ne sachant plus trop quoi faire, elles se jaugèrent un instant puis c'est finalement Cara sous forme crinos qui chargea la première suivi de près par Bloody sous forme glabro qui la joua plus en finesse prenant appui sur un des murs de la piscine.
Hannibal esquiva le premier assaut fait par Cara ainsi que le deuxième de justesse fait par Bloody. Puis, une vive lumière aveugla les deux combattantes suivi d'un hurlement terrifiant, le grand Alpha venait de passer lui aussi sous forme crinos et avec une rapidité extrême il fendit l'air. 
 
........La lumière s'estompa 
 
.......... 

 
Hannibal était à nouveau sous forme humaine   
 

 
Le corps tâché de sang ...… 
 
Mais ce sang n'était pas le sien .......Cara portait sa main à son œil gauche et Bloody mary avait l'avant-bras droit sectionné. 
 
" Mes frères, mes sœurs !  Voilà ce qui arrive quand on ne respecte pas la litanie ! Toi Cara tu n'as pas su voir le mal être de ta meute face aux épreuves que vous avez subies et tu as laissé pourrir la situation aussi t'ai-je enlevé un œil pour que tu comprennes tes erreurs. Bloody, toi le bras droit, tu aurais dû épauler ton alpha au lieu de te retourner contre elle et l'accuser de tous les maux car tu en avais la responsabilité, c’est pourquoi je t’ai sectionné ce membre. Vous avez toutes les deux perdues car vous ne vous êtes pas alliés dans ce combat comme cela a été le cas dans votre meute. Tirez en une leçon ! Le combat est terminé." 
 
 Tous saluèrent la prestation du grand Alpha et celle des deux adversaires. Hannibal venait d'asseoir son autorité pour la première fois et il était impressionnant.
Personnellement je trouvais cette manœuvre très habile car elle permettait à Setrakian de marquer sa place et de veiller à ne pas perdre un de ces éléments dans une lutte fratricide. 
 
La tension retomba comme un soufflet, Kimiko Kibagami soigna Cara Coburn et Charles Pickering s'occupa de Bloody Mary. Quant à Scarcrow, soulagé de ne pas avoir vu sa sœur se faire tuer sous ses yeux, rapidement il put l’approcher et lui glisser à l'oreille "Si tu veux, je t'apprendrais à combattre avec un seul bras."
Pour la première fois la Furie noire ne le fusilla pas du regard mais lui renvoya un sourire discret. La soirée était finie et peu à peu, les uns après les autres tous partirent. 
 
Nous nous retrouvâmes le lendemain au cairn pour décider de nos futures actions et voici ce qu'il en ressortit. 
 
1- Tuer Jester avec l'aide de la Loge de Morrigan 
 
2- Faire enfin le rituel des pierres de jade en nettoyant le désert de Spyros et en récupérant l'esprit du feu qu'il nous manquait pour finir le rituel. 
 
3 – S’occuper des cavaliers du Ver "Guerre,Famine ,Conquête et Mort"  
 
3.1 S'occuper de Guerre situé certainement à la base militaire de Zancudo et récolter un maximum de renseignements sur les lieux.
3.2 Se renseigner sur la Red skull lancé par Mort et observer les entrepôts d'el Pollo Loco lancé par Famine. 
 
Une nouvelle meute était née qui n’avait rien à voir avec la précédente, espérons pour nous qu’elle soit plus efficiente et plus sagace que la précédente sans quoi, il y aurait à nouveau des pertes. Nous devrions pour cela connaître tous nos points forts et points faibles afin d’optimiser nos actions sur le terrain. Cependant, j’étais confiant et plein d’espoir pour l’avenir malgré les nuages noirs qui s’amoncelaient au-dessus de nos têtes. 
 

_________________
Avoir des griffes n'est pas être lion.


Dernière édition par Arganarion le 29/09/2018, 11:14; édité 1 fois
Revenir en haut
Arganarion
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2010
Messages: 1 482
Localisation: laslades
Jeux maîtrisés: cinema, jeux videos
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 兔 Lapin
Joueur ou MJ: Joueur

MessagePosté le: 01/10/2018, 10:26    Sujet du message: Werewolf the Apocalyse II / D'argent, de sang et d'épines Répondre en citant

Ayzuthra 
 
 
 
 
 


Ron s'éveilla dans l'air glacé du petit matin, le cou endolori et le crâne comme enserré dans un étau. Qu’ 'avait il fait la veille ? Il ne savait plus ......Il passa sa main dans l'herbe drue couverte de givre et se releva en gémissant. Tandis qu'il s'étirait, il regarda autour de lui et découvrit un  paysage enneigé et magique. Il se trouvait en hauteur et le soleil levant irisait d'or des montagnes bleues situées autour de lui qui illuminait de ses rayons chatoyants une mer de nuages teintée de couleurs allant du violet au bleu glacial. Il n'était pas à Santa Nebula sans nul doute car l'herbe était recouverte de neige et les arbres dénudés, trop vigoureux et différents de ceux présents sur l'île. Il aperçut dans le ciel les trois lunes qui s'effaçaient face au soleil naissant. 
 
Pourquoi était-il revenu en Arcadie ? Iln'en savait rien cependant, il n'était pas surpris car il avait accepter cet héritage qui le liait vers ce monde de l'hisile. Il faut croire qu'il n'en avait pas encore fini avec cet étrange contrée ! 






Il se frotta vigoureusement les bras pour faire partir ce froid mordant qui engourdissait son corps. Le visage rosi par le vent glacé, grelottant, Ron avança perdu dans cette lande gelée. Il entendit soudain des hurlements funestes provenant de je ne sais quelle bête étrange et inconnue qui le poussèrent dans la direction opposée. Il marcha plusieurs heures, dans le froid et aperçut au loin, une falaise sombre de basalte, contrastant avec le blanc immaculé des lieux. Il s'approcha un peu plus et l'aperçut bientôt, une silhouette qui était adossée au mur sombre et inquiétant. Elle sembla voir Ron et soudain se diriger vers lui. Perdu et gelé, Ron fut soulagé de voir enfin quelqu'un dans ce désert de glace plutôt inhospitalier. Ami ou ennemi ? Peu lui importait, il en saurait peut être plus sur cet endroit.
Les deux ombres se rejoignirent et se jaugèrent. Ron faisait face à un changelin, un homme aux oreilles pointues et aux regards verts perçants, plutôt grand et robuste, le visage tatoué, les cheveux châtains coiffé en crête, portant des vêtements chauds, bardé de cuir et de fourrures.





Le changelin le fixa un instant puis mit un genou à terre et s'inclina

"Je m'appelle Qole, Seigneur Loup, je vous attendais et je serais votre humble serviteur, votre guide à travers ces landes gelées si tel est votre désir."

"Relevez-vous, je vous en prie, je ne comprends pas pourquoi vous me portez autant d'égard, et pour tout dire cela m'étonne au vue de mes derniers contacts avec vos congénères mais vous allez peut être me dire où nous sommes et comment partir d'ici."

"Je suis envoyé par Cernunnos et je dois vous guider vers l'antre d'Ayzuthra, aux confins de glace, je pensais que vous étiez au courant mais Cernunnos m'avait prévenu que parfois vous pouviez être confus et déstabilisé par le voyage jusqu'à notre monde."

"Ayzuthra, le grand serpent blanc qui a défié Thrandoras ?"

"C'est cela même Seigneur Loup, en avant si vous le voulez bien."

Obéron ne savait plus si cette idée de libérer le grand serpent était bonne, ni de comment il fallait procéder. En tout cas, c'était peut-être le seul moyen d'avoir des réponses sur les dernières allégations d'Arbast, le satyre qui avait jeté la confusion dans l'esprit de l'uratha en disant qu'il était le fils de Thrandoras la Fée véritable.

"Je vous suis ! Après vous !"rétorqua-t-il après réflexion

Tous deux suivirent une piste sinueuse, longeant la grande falaise de basalte vers la rivière gelée. Précautionneusement, ils traversèrent et arrivèrent sur l'autre rive. Qole me montra alors tout une énorme série d'ouvertures dans la falaise, dont chacune avait été soigneusement fortifiée puis camouflée en roche naturelle. 

"Voici le territoire des Balaris, peuple violent et primitif du bord de l'Arcadie, il faudra en passer par eux si nous voulons traverser et atteindre notre but."

Une fois assez proche, Qole s'avança et mit ses mains en porte-voix puis cria  " Nous sommes des visiteurs amicaux qui demandons audience auprès du seigneur Szorlok."

Le silence tomba soudain. On n'entendait même plus le vent comme si celui-ci retenait son souffle.

"J'apporte des nouvelles utiles à tous et nous ne devons ni loyauté ni service à aucun de vos ennemis."

Cela commençait à prendre une tournure protocolaire, courtoisie et négociation nécessaire si nous voulions obtenir une audience et un droit de passage avec ses troglodytes. Tout à coup, le silence fut brisé par un coup distinct, puis un second vint  et ensuite une multitude, comme du métal cogné contre du métal. Enfin, la longue note grondante d'un gong roula vers nous, venant des ouvertures supérieures des cavernes. Qole baissa les bras d'un air satisfait. Nous attendîmes un instant le temps que  le son du gong meure, puis un rugissement sifflant vint alors, comme un géant qui n'arriverait pas à trouver une note sur une trompette monstrueuse. Qole avança alors et se dirigea vers l'ouverture de la caverne suivi de près par ma personne. Une odeur de sang séché, âcre et nauséabonde me sauta à la gorge et je dus faire un effort pour ne pas vomir sur place.


 
 
"Venez, dit Qole" qui ne semblait pas gêné par les reflux nauséabonds et descendait les marches grossières de la caverne entouré de Balaris(sorte d'orques gris ). "Il faut avancer maintenant sans la moindre hésitation et montrer de l'assurance." 

 
Nous pénétrâmes alors dans la gueule puante des Balaris, derrière nous, des petits feux brûlaient dans les rochers. Je vis des faces blanches qui nous observaient sous des abris de fortune, leurs visages étaient difformes et  laids, leurs corps pour la plupart voutés et maigres bien que musculeux. Qole avança d'un pas décidé et fut bientôt arrêté par deux gardes Balaris.

"Que voulez-vous sales Faëls !"

"Vous me connaissez et j'apporte des nouvelles avec mon ami  qui devraient vous réjouir, laissez-moi voir Szorlok, c'est très important je vous l'assure." rétorqua Qole

"J'espère pour toi, petit Faël que tu dis vrai,  sinon toi et ton ami n'irez pas bien loin."

Les deux gardes blafards passèrent à travers les méandres de la grotte et arrivèrent bientôt dans une salle souterraine immense, sorte de gouffre gigantesque sur lequel était situé une corniche importante en forme vaguement de cercle où trônait le chef des Balaris, Szorlok. Celui-ci à notre vue descendit de son trône primitif et s'approcha de nous.


"On appelle cet endroit le gouffre d'Asegoth "rajouta en murmurant Qole  
 
 
 

Immense, hideux, borgne, le chef des Balaris portait une armure de métal, de peaux et de griffes rapiécés, avec  des parties métalliques semblant être fixè à même son crâne. Le chef de guerre arborait de nombreuses cicatrices laissant entrevoir le caractère belliqueux et primitif de ce peuple qui avait dû mener beaucoup de batailles. 

"Approchez , vermines. Que venez-vous faire sur nos terres ? Vous ne seriez pas là si vous n'aviez pas besoin de nous , je connais ce qui se passe dans vos sales petites têtes"cracha t-il

"Vous n'avez pas tort Szorlok, je vous apporte des nouvelles si vous le désirez qui vous interesserons si toutefois vous nous laissez tout deux  passer vers les confins de glace d'Ayzuthra."

"Ahahaaaah!! C'est donc pour ça que vous êtes là, vous voulez admirer le Ver de Glace dans son dernier sommeil. Ah ! Foutre, je ne vous comprendrais jamais, têtes de pioche, grand bien vous fasse si vous voulez voir la statue d'un mort libre à vous. Mais vous avez intérêt à m'apporter quelque chose d'intéressant."

"Je suis sûr que mes dernières nouvelles ne manqueront pas de vous interesser grand chef Szorlok. Comme vous le savez les Marvaris s'accrochent à vos rivages et empiètent vos terres jusqu'en pays de Samral et même en Dothrymée. Si vous ne faîtes rien, ils seront bientôt aussi fort que leurs frères du Sud des Dalriades et votre peuple sera pris en tenaille.

Szorlok hocha d'un signe de la tête en signe d'acquiéscement, visiblement piqué et intéressé par les propos de Qole. 

"Mais voici un présent qui devrait vous ravir, cher Szorlok." Qole fouilla un instant dans le revers de sa poche passant la main sous les fourrures et en ressorti un anneau de piètre facture qu'il lança en direction de Szorlok, que celui-ci attrapa au vol. Voici l'anneau du chef des Marvaris, Agravosh que j'ai occis, il y a maintenant trois jours, sa mort comme vous vous en doutez a dû laisser leur clan en proie au chaos et il serait dommage pour vous de ne pas profitez de cette opportunité qui s'offre à vous de les détruire une bonne fois pour toute."



"Ahaaaah! Saleté de Faëls, toujours dans notre dos à fomenter des coups tordus, mais pour une fois vos petites bassesses vont bien nous servir. Qu'ils aillent voir le serpent mort si ça leur chante, nous, nous avons une guerre à mener. Que tous les Balaris se préparent ! 

Qole et Ron furent mis à l'écart un instant car un branle-bas de combat agita soudain toute la grotte, puis quelques temps plus tard, ils furent conduits par quatre gardes dans les dédales de la caverne vers les confins de glace. Ils montèrent longuement vers les étages de la grotte immense et arrivèrent jusqu'à une lourde porte de pierre qu'un des gardes souleva grâce à un mécanisme rudimentaire.

"Allez-y c'est par là, faëls !" cracha l'un d'eux


 
 
Qole et Ron passèrent la porte et arrivèrent dans un cirque de basalte avec un plateau enneigé et sombre avec de ci de là des rochers noirs et tranchants qui sortaient de terre, telles les griffes d'un monstre gigantesque. Les falaises de basalte formaient des ombres immenses et infranchissables au loin, rendant les lieux lugubres et inquiétants. En contraste, accompagnant ces ténèbres, une neige scintillante aux reflets d'argent tombait en voletant légèrement à la fois terrible et magnifique. Un froid intense régnait sur cette terre dont la morsure se fit immédiatement ressentir.  
 
 

 
Les quatre gardes alors se mirent à rire et l'un d'eux lança "Bandes d'idiots ! Le chef a promis que vous passeriez jusqu'aux confins mais pas que vous en ressortiriez vivants, ces terres seront votre prison et votre tombeau ! "refermant derrière eux la lourde porte de pierre en se gaussant bruyamment. 

 
"C'était prévisible de leur part et j'espère que Cernunnos avait raison de vous faire confiance sinon nous sommes faits comme des rats." lança Qole bizarrement avec légèreté

"Très optimiste Qole, voilà qui est fait pour me rassurer ! Vraiment ! Une question cependant : Avez-vous vraiment tué, à vous seul le chef des Marvaris ?"

"J'ai dit ça ?" dit-il d'un ton ingénu. "J'ai dû enjolivé un peu la réalité, je crois (dit-il avec un large sourire) Pour tout vous dire je lui ai simplement volé et Szorlok va avoir une drôle de surprise quand il arrivera chez les Marvaris, Quel idiot celui-là! "

Ron échappa un rire" C'est bien ce que je pensais!"

"Vous m'offensez Seigneur Loup, vous ne m'en croyiez pas capable ?" dit Qole d'un ton moqueur.

"Je vous crois capable de tout Qole, croyez-moi ! En tout cas vous ne manquez pas de sang-froid."

"Je prends cela pour un compliment"


Puis les deux hommes avancèrent dans ce froid intense, la neige verglacée, balayé par le vent, griffait leurs visages. Positionnant leur bras en avant, protégeant leurs yeux, pour fendre le blizzard, ils arrivèrent après quelques minutes interminables devant la statue d'un immense dragon statufié dans la glace retenue par de lourdes chaînes d'acier.






Le monstre bien que gelé était impressionnant. Une force majestueuse et féroce émanait de lui malgré son immobilité intemporelle, qui aurait tétanisé le premier venu.

"Et maintenant ?" regardant Qole d'un air interrogateur

"Ah! Pour le reste, c'est à vous de jouer, je n'ai aucune idée de comment vous aller pouvoir briser les chaînes lourdes d'Ayzuthra, ni même s'il y a un moyen de le faire." Puis il s'écarta, s'éloignant avec empressement.

" Très bien voyons voir! "

Ron s'approcha des lourdes chaînes et arma son bras de Caladbolg, prenant la forme glabro pour avoir plus de force et frappa de tout son poids sur le lien métallique à plusieurs reprises mais rien n'y fit. Le métal ne fut même pas ébréché.Il essaya sur une autre mais toujours rien. Alors, voyant que la force ne servirait à rien, il s'assit devant la statue en position de méditation, peut être que s'il arrivait à se concentrer, il pourrait contacter l'esprit d'Ayzuthra qui selon Damia, la sage de pierre devait être encore vivace, du moins l'espérait-il. Il resta longtemps figé dans cette position, les yeux fermés, le froid engourdissant tous son corps, tentant de se lier à l'esprit, domaine dans lequel Banshee ou bien Murmure, ses amis auraient été bien plus à leurs places, quand soudain il vit quelque chose lui apparaître.






Instinctivement, il ouvrit les yeux qui brillaient à présent d’un bleu vif et prononça ses mots spontanément:
"dhúchann tú dragan mór bán, saor ó na slabhraí seo a chuireann bac ort, le cumhacht na claíomh seo tógas suas do mhallacht agus briseadh mé róin do phríosúin". 
 
5 sceaux intangibles aux reflets bleuté dans les airs apparurent alors. Puis, il psalmodia à maintes reprises 
 


"séala cumhachta!"


"séala cumhachta!"  
 
"séala cumhachta!"


Ron se leva alors et traça avec son doigt dans l'air un glyphe bleuté, tout en répétant sa litanie, glyphe qui s'évapora comme elle était venue. Le silence retomba quand soudain, dans un bruit de verre, les cinq sceaux se brisèrent en mille morceaux et volèrent en fumée. Le vent souffla sur le plateau moribond et le temps sembla soudain avoir arrêter sa course, comme suspendu après ses incantations terribles. Quand tout à coup un tremblement se fit ressentir, de plus en plus fort, un tremblement qui fissura la peau de pierre et de glace du serpent géant et qui cassa les lourdes chaînes qui entravait le monstre jusqu'à ce qu'il soit totalement libéré. Le processus était impressionnant et les deux hommes restèrent figés devant ce spectacle solennel. Comment Obéron av it-il réussi ce prodige? Il n'en avait aucune idée, il semblait différent dans ce monde, comme détenant un savoir ancestral. Comment ? il se doutait que les derniers évènement sà la Cour des épines grises avait dû jouer un grand rôle. Pourquoi ? Parcequ'il était l'Obéron. Cependant était-il vraiment lié à Thrandoras?


Ayzuthra une fois libéré de son sommeil, ouvrit les yeux et fixa un instant Ron, puis d'un pas lourd, se rapprocha de lui.

Le monstre n'était plus vraiment très loin maintenant, mais cela n'effraya pas Ron pour autant. Ce ne fut que lorsque le géant blanc poussa un cri qu'il recula de quelques pas. Le son était tellement aigu qu'il perça ses tympans et l'assourdit un moment. Ce rugissement terrible lui rappela soudainement quelque chose, comme un lointain souvenir mais l'heure n'était pas aux questions et Obéron eut juste le temps de sortir de sa torpeur que bientôt la créature, l'instant d'après, extirpa de sa bouche une quantité titanesque de flammes bleues. Ron sauta en arrière et créa instinctivement un bouclier protecteur en décrivant un cercle avec son épée qui lui servit de protection intangible. Le choc fut terrible lorsque les flammes jaillirent sur Ron, mais la force du bouclier ne tint pas longtemps et vola en éclats dans un bruit de verre cassé, le projetant à quelques mètres de là, légèrement roussi mais indemne.  Lorsque le dragon revint à la charge avec sa gueule béante de crocs, Ron lui donna un coup de son épée en fer froid mais cela ne lui fit perdre que quelques écailles. Il fit une roulade pour le prendre sur le flanc mais réalisa alors que sa jambe avait été blessé dans la confrontation, il n'y avait plus qu'une chose à faire, se transformer sans quoi le duel avec le titan ne durerait pas bien longtemps. Malgré la douleur insoutenable, Obéron se changea en forme Crinos et se jeta de toute sa fureur sur le dragon qui fut blessé de nouveau, mais après une profonde inspiration, celui- ci souffla de toutes ses forces, inondant les lieux de flammes de givre.





Trois puissantes déflagrations déchirèrent le vide brumeux et, se répercutèrent contre le flanc des montagnes, le balayant comme un fétu de paille dans une explosion terrible de roches, de feu et de glaces.
Le silence retomba un instant, un silence de mort ……..Suivi quelques temps plus tard d'un deuxième fracas. La bête de guerre lupine au pelage feu venait d'émerger des gravats enneigés et soudain ses yeux prirent eux aussi la couleur d'un feu glacé, laissant entrevoir par moments des éclairs parcourant son corps musculeux.






Le Dragon était juste à quelques mètres de lui. Le loup  le regarda d'un air de défi et se jeta sur lui rapidement et frénétiquement afin d'échapper à une mort certaine. Elle se déploya rapidement, planta son épée à plusieurs reprises dans le corps du démon de givre, mais sa rage ne fut pas suffisante et avant qu'il n'ait pu mettre à terre son ennemi, le monstre d'écailles lui assena un coup de sa patte massive et griffue.
La patte fendit l'air dans un sifflement perçant mais effleura de justesse le loup massif. En revanche, la seconde patte du Dragon l'attrapa et le plaqua contre le sol de pierre glacé. Le souffle court, presque inconscient, Obéon eut soudainement terriblement froid. Un air de givre s'empara de lui et l'engourdit rapidement. Il sentait les griffes du dragon le transpercer de part en part et le compresser contre le sol de givre. La mort était-elle venue le chercher? obéron était né ici-bas....Allait-il aussi y mourir  ?

 
Surement.........Inexorablement.

Mais dans un dernier sursaut de survie, ses yeux bleues flamboyèrent à nouveau et s’embrasèrent de plus belle….répondant comme à un appel, il agrippa Caladbolg son épée, qui étrangement était tombé non loin de là........A sa portée. Soudainement, le sol se mit à vibrer. De larges fissures apparurent progressivement et déchirèrent la pierre. Une formidable puissance émergea de l'épée qui se couvrit de runes bleues et se mit elle aussi à flamboyer d'un feu similaire à celui d'Ayzuthra.






Le corps de Ron devint ardent et Ayzuthra dut lâcher sa prise. Alors, à une vitesse fulgurante, transcendé par cette aura, Ron sauta sur la bête et lui planta l'épée enflammée dans le cou; Ayzuthra recula alors et vacilla dans un rugissement de douleur terrible puis, s'envola alors et recula pour se poser un peu plus loin sur un promontoire, bougeant sa tête comme si la dernière blessure faite par l'épée le gênait ou le faisait souffrir. De son côté, Obéron reprit sa forme humaine, se releva difficilement, puis s'avança en titubant, le corps recouvert de sang, pour faire face une dernière fois à Ayzuthra. Le colosse le regarda et s'approcha lentement. C'était la fin, Ron ne pourrait plus esquiver ses coups à présent, il était bien trop blessé mais il ne se défila pas et regarda le dragon droit dans les yeux, prêt à mourir dignement dans cet ultime affrontement. La bête s'avança alors les yeux ancrés dans celui d' Obéron puis baissa la tête en signe de respect. L'uratha regarda surpris Qole qui s'était mis à l'écart et regardait l'air ahuri ce qui venait de se produire. Obéron n'en croyait pas ces yeux, il n'avait jamais vécu un tel combat, ni ressentit autant de rage et de force en lui. Le colosse le fixait maintenant et lui parla dans sa tête.


"Tu te bats bien mais ce ne sera pas suffisant ! "

« Achève-moi alors! Fais-moi l'honneur d’une dernière confrontation, ne retardons pas l'inéluctable, Ayzuthra. » lança t-il puis mit un genou à terre et cracha une gerbe de sang sur le sol gelé.

« Incarnes-tu l'Honneur et le Courage, ou bien la Fierté et la Stupidité, je ne saurais le dire pour l'instant, mais tu m'intrigues petit Faël, comment as-tu réussi à me libérer. Qui es-tu ? Quel est ton nom ? Es-tu natif de ce monde ? Il me semble te connaître et pourtant, je ne t'ai jamais vu. »

"J'ai bien un nom, uniquement celui que m'a donné mon geôlier Thrandoras, un nom que je porte comme un héritage et un secret, un nom que les miens ont gardé pour me rappeler d'où je viens, un nom ancien. Je m'appelle Obéron " rétorqua-t-il avec fatalisme tout en s'appuyant sur son épée pour se relever.

"Ah je vois, je vois !"

"Vous voyez, tant mieux pour vous car moi j'ai du mal à y voir clair dans toute cette histoire et au passage je vous en prie, c'était un plaisir de vous libérer. » dit Obéron sur un ton cynique.

« Les remerciements ne sont qu'une perte de temps et le temps nous ai compté, je le crains  sinon vous ne seriez pas là. De plus, il va falloir parfaire votre initiation, car au vue de vos capacités actuelles cela ne suffira pas, j'en ai peur. Vous n'êtes que l'ombre de ce que vous pourriez être, un pâle reflet de ce que d'autres avant vous furent antan car tel est le pacte."

"Et voilà que c'est reparti ! Vous ne savez pas parler clairement dans ce monde ! Dîtes moi au moins une chose, m'aiderez-vous à combattre Thrandoras ?" répondit Ron.

« Pourquoi combattrais-je mon Maître ? Et maintenant que j'ai retrouvé ma liberté, je compte bien m'en servir. »

« Comment ? Ce n'est pas Thrandoras qui vous a enfermé ici ! » rétorqua Ron surpris

« Je crois que vous ne savez pas qui sont vos véritables alliés sur ces terres et que vous avez été trompé en venant ici. Savez-vous au moins qui vous êtes ? "

"Ah bon et à qui croyez-vous avoir à faire ?"

" Vous êtes l'Obéron, le gardien de ces terres, descendant direct de Finn Mac Cumhaill qui arpenta autrefois les mêmes sentiers que vous aujourd'hui. Je vous expliquerais bien mais nous n'avons plus le temps."

Finalement, il lui tendit son immense griffe. Obéron comprit qu'il devait y monter mais soudain venant de la droite, Qole hurla.

" Tu ne t'échapperas jamais de cet endroit Obéron, les confins de glace seront ton tombeau, sale traitre ! Normalement tu aurais dû geler et subir le même sort qu’Ayzuthra en s'approchant de lui, car la zone est scellée par un pacte de givre. Mais je ne sais par quel prodige tu as échappé à ce sceau. Puis, Ayzuthra a failli te tuer mais il t'a laissé vivre dans sa grande faiblesse. Puisque rien ne semble vouloir te détruire aujourd'hui, c'est moi Qole, changelin de la cour d'été qui vais me charger de toi, de toute façon dans ton état ce sera un jeu d'enfant "cracha-t-il avec haine tout en encochant une flèche.


La flèche siffla mais se fracassa sur la peau écailleuse d'Ayzuthra qui venait de s'interposer avec célérité.


" Les changelins sont très forts dans les faux semblant et vous devez voir clair dans leur jeu de dupes, Obéron." rétorqua Ayzuthra


"Maintenant à nous deux, Qole, fils de la cour d'été" cracha le colosse

Le changelin n’eut pas le temps de lever les yeux, qu'un déluge de flammes bleues vint le carboniser instantanément dans une agonie brûlante et douloureuse ainsi qu'une odeur forte de chair brûlée.

Obéron écarquilla les yeux face à cette scène totalement inattendue, voyant tel un pantin désarticulée le corps de Qole s'agiter en tous sens puis s'écrouler dans un amas carbonisé. Il ne comprenait plus trop ce qui se passait.

"Maintenant partons et vite !" clama Ayzuthra faisant sortir Ron de ses pensées.

Car le plateau sur lequel il se situait commençait à s'effondrer sur lui-même. Alors Ron grimpa vite sur le dos du colosse qui prit son envol, laissant entrevoir la terre de glace et de basalte s'effondrer dans l'immense gouffre d’Asegoth, avec grand fracas faisant s'élever un nuage colossal poussiéreux et enterrant avec lui une partie du domaine des Balaris. La nuit tomba sur les montagnes laissant apparaître les trois lunes dans le ciel glacial, entourée de nuages sombres et inquiétants dans lequel le dragon disparu petit à petit. Enfin, tout cela était terminé et Ron s'était sorti de ce traquenard sans trop savoir comment, ni pourquoi mais enfin il pouvait se laisser aller. Il ferma les yeux, balloté par l'air vivifiant et rapidement ses blessures lui firent perdre connaissance...........




...........


"Ron répond moi, je t'en supplie, Ron !"cria Kate Raniston en pleurs.

Mais voilà déjà des heures qu'elle s'époumonait et qu'Obéron restait livide et immobile. La jeune Croc d'Argent était désespérée, le corps de Ron refusait de guérir malgré les soins apportés et son coeur battait de plus en plus lentement. Elle pouvait entendre son battement peu à peu diminuer dans sa poitrine.
Ecroulée sur le corps du jeune Fianna, lui tenant la main avec crispation, elle en vint à implorer Mère Lune de ramener à la vie celui pour qui elle s'était juré de tout donner, de lui apporter son aide. Mais rien ......
Quand soudain elle perçut au bout d'un long moment, un mouvement bref venant de la main de Ron, comme un écho à sa demande. Le phénomène se répéta et bientôt une chaleur revint doucement revigorer sa main puis celle ci se répandit dans le corps  d'Obéron qui après quelques minutes, ouvrit difficilement les yeux. 
 

 


"Où suis-je ?"demanda t-il un peu perdu, d'une voix faible.

" Tu es vivant, par Gaïa ! Je ne croyais plus à ton retour !  Tu es chez toi, Lucian t’a retrouvé allongé devant la porte de ta chambre, tu baignais dans ton sang, inconscient et ne sachant pas trop quoi faire, il m'a appelé à la rescousse pour te soigner. Bon sang ! Tu m'as foutu une de ces trouilles ! Malgré les soins tu ne guérissais pas et tu ne revenais pas à toi ! Ne me refais jamais ça, tu m'entends!  "


" Merci Kate, je te dois une fière chandelle, tu t'inquiètes vraiment pour moi, c'est adorable !"répondit difficilement Ron, esquissant un léger sourire empreint de douleur car il était vraiment dans un sale état , le corps endolori avec de nombreuses blessures.

Tu crois que c'est le moment de rire! Tu sais par quoi je suis passé et te perdre .....

Ron leva difficilement la main pour lui essuyer les larmes et marmonna « Je te dirais tout quand je le pourrais mais là, je crois que j'ai besoin de me reposer si tu veux bien. » Puis il sombra dans un sommeil profond.
 
 

_________________
Avoir des griffes n'est pas être lion.


Dernière édition par Arganarion le 04/10/2018, 17:47; édité 1 fois
Revenir en haut
Mystick
Membres

En ligne

Inscrit le: 22 Fév 2009
Messages: 1 787
Localisation: Tarbes
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 蛇 Serpent
Joueur ou MJ: Joueur

MessagePosté le: 01/10/2018, 11:20    Sujet du message: Werewolf the Apocalyse II / D'argent, de sang et d'épines Répondre en citant

Crying or Very sad Okay Embarassed  

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:51    Sujet du message: Werewolf the Apocalyse II / D'argent, de sang et d'épines

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Terres d'Ouest Index du Forum -> Nos Campagnes -> Loup-garous l'Apocalypse Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com