Les Terres d'Ouest Index du Forum
 
 
 
Les Terres d'Ouest Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

[Document 1] les Races

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Terres d'Ouest Index du Forum -> Nos Campagnes -> Les Autres Rôles -> Darzania
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Kevra
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 14/03/2012, 20:18    Sujet du message: [Document 1] les Races Répondre en citant

TABLE DES MATIERES
- Introduction
- Alnehuyën
- Eweàn
- Lÿeàn
- Setsashnaa
- Yllealyël
- Ythelweàn
- Zythrewën

_________________________________________

INTRODUCTION


Toutes les tribus (races) présentées ici, malgré la dénomination « race », ont une unique origine. Là où dans d'autres univers les elfes sont clairement distincts des humains, ici, leethyans et zythrewën n'étaient qu'un seul et même peuple aux origines du monde. C'est au fil des siècles que leurs chemins se sont séparés, pour des questions de vision des choses et de modes de vie différents.

Pour la petite histoire, et afin de vous retracer les raisons de ces divergences, voici le document officiel explicitant tout cela :

Citation:
« Au commencement étaient les Hommes. […] Au début vivant avec une notion très développée de l'entraide et de la solidarité, ces hommes encore nomades apprirent très vite à oublier l'altruisme pour s'occuper d'eux. Les mentalités changèrent, les modes de vie aussi. Certains optèrent pour une vie sédentaire et commencèrent à bâtir ce qui serait plus tard de grandes cités. Les notions d'échange de biens, de possessions, de terres apparurent très vite et engendrèrent tout aussi rapidement des conflits d'intérêt. L'ère de la solidarité était déjà révolue pour ces hommes...

Mais d'autres, ceux ayant choisi de conserver leur mode de vie nomade, purent voir leurs habitudes se préserver des vices naissant chez ceux qui s'étaient détournés d'eux. À défaut de cités, ils établirent de nombreux campements à travers le monde, toujours à des points stratégiques en fonction de leurs besoins. Campements qui les menèrent eux aussi cependant vers l'abandon de leur errance annuelle au profit d'une vie moins agitée. Mais ils n'en délaissèrent pas pour autant leur générosité et solidarité d'antan. Ils apprirent à vivre ensemble, sans craindre les aléas des longs voyages qu'ils avaient longtemps effectués. Ils refusèrent également, à contrario de leurs anciens frères, de détruire leur environnement pour agrandir leurs possessions terrestres. Ils restaient à l'écoute de la nature, répondaient à ses appels autant qu'elle répondait aux leurs. La légende raconte qu'à force d'écouter leur mère nourricière, leurs oreilles ont pris une forme plus ou moins pointue selon le degré « d'écoute ».

Les premiers à avoir acquis un mode de vie sédentaire choisirent de se faire appeler « zythrewën » ce qui, dans leur langue, signifiait « ceux qui ont le pouvoir ». Un nom bien évocateur de leurs volontés et de leurs us. De la même manière, ils donnèrent un nom à leurs frères adorateurs de la nature. Ils les appelèrent « leethyans », soit « fils de la terre ». Nom qui, bien qu'insultant dans leur bouche, correspondait et satisfaisait les dits-leethyans
. »


S'en suivirent ensuite les bifurcations de la branche leethyane. Elles seront évoquées au fur et à mesure de chaque description des tribus leethyanes.


Dernière édition par Kevra le 08/05/2012, 21:21; édité 8 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 14/03/2012, 20:18    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Kevra
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 14/03/2012, 20:26    Sujet du message: [Document 1] les Races Répondre en citant

ALNEHUYËN


Description :
Les alnehuyën sont des humanoïdes leethyans à l'allure élancée. La grande majorité d'entre eux sont considérés comme grands en taille par rapport aux autres leethyans. Ils arborent une carnation légèrement cuivrée, voire tout simplement légèrement hâlée et une chevelure souvent châtain foncé mais pouvant virer au roux chez certains individus. La pointe de leurs oreilles est plus prononcée que celle des autres peuplades leethyanes.


Caractère :
Les alnehuyën sont en règle générale des gens foncièrement bons et pacifistes, ne recherchant pas le conflit.
Ils sont regardants de leurs lois, qui permettent à leur société de prospérer en paix. Il ne viendrait pas à l'idée d'un alnehuyë d'enfreindre une loi, même par nécessité.
Ils sont de nature altruistes et très tolérants envers les autres races. D'aucuns disent même trop. La preuve en est d'unions insolites dans leurs lignées.


Espérance de vie :
La longévité moyenne des alnehuyën est d'environ 7 à 8 siècles. La majorité est, chez eux, fixée à 125 ans.


Lieux d'habitation :
Ils vivent essentiellement dans les lieux boisés. Ils évitent autant que possible de trop s'éloigner de la nature, des bois et de tout ce qui est végétal, jugeant par conviction et par coutume qu'ils ne peuvent vivre sans. Malgré leur attachement à la nature, il s'agit du peuple leethyan ayant le plus de facultés d'adaptation à un nouvel environnement.
Ils ont essentiellement élu domicile dans les forêts du Nord-Est de Darzania, principalement en Ahel et Lothwyn.


Société :
Ils vivent dans une société essentiellement basée sur une monarchie dite « libre » dans laquelle le souverain laisse une grande part de liberté à ses sujets. Chacun est libre d'y vivre sa vie comme bon lui semble tant que cela ne mets pas en danger le royaume.


Religions :
De même pour les cultes, rien n'est imposé et il n'est pas rare dans les cités de constater la présence de nombreux temples dédiés à différentes divinités, parfois même d'origines non-alnehuyë.
Les alnehuyën prient essentiellement leurs divinités, mais vont aussi parfois s'intéresser aux déités du Haut Panthéon.
Figure au Haut Panthéon le père des alnehuyën : Syndaar Tweil.


Relations avec les autres races :
Les alnehuyën sont généralement en bons termes avec les autres tribus et les autres nations.
On notera qu'ils sont en excellent terme avec les yllealyël d'Eylyn, avec qui les relations commerciales et de connaissances vont bon train.
Ils entrent cependant de temps en temps en conflit avec les zythrewën de Tolesh, pour des questions territoriales. Dans cette guerre latente, ils protègent leurs terres de l'envahisseur. Ils sont à présent contraints de le faire de manière militaire, la diplomatie ayant échoué et toutes les négociations possibles ayant déjà été essayées, en vain.


Langues :
Les alnehuyën savent d'office parler le leethyan moderne ainsi que leur langue maternelle. Vivant principalement en Ahel et à Lothwyn, ils sont naturellement pratiquants de l'ahelani ou du lothwynae selon leur nationalité.
Ayant pour ennemi forcé l'Empire de Tolesh, ils sont également enclins à apprendre les bases de la langue toleki, pour des raisons stratégiques.


Revenir en haut
Kevra
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 14/03/2012, 20:32    Sujet du message: [Document 1] les Races Répondre en citant

EWEÀN



Description :
Les eweàn sont des humanoïdes leethyans facilement reconnaissables de par leur carnation particulière et unique pouvant aller de l'obsidienne à l'ardoise claire. De la même manière, leur chevelure claire se distingue des autres peuples de Darzania. Ils peuvent ainsi arborer fièrement une tignasse de couleur blanche, parfois argentée, avec souvent des reflets gris, bleutés ou plus rarement blonds. Leurs yeux sont, dans la grande majorité des cas de couleur sombre, parfois sang, parfois noirs ; mais il existe bon nombre d'individus chez qui ils peuvent être clairs à dominante bleue ou violine. Leurs oreilles ne marquent que très peu leurs origines. Naturellement plus massifs que les autres peuplades d'origines leethyanes mais toujours avec une apparence élancée.


Caractère :
Les eweàn sont ambitieux de nature. La grande majorité de la population -soient les mâles et autres membres des basses castes- aspire de manière permanente à un meilleur statut et à un minimum de reconnaissance. Pour cela, ils ont appris les arts du complot, de la trahison, de la méfiance et de la perfidie. Ils n'hésitent pas à employer tous les moyens pour arriver à leurs fins. Les eweàn sont donc on ne peut plus têtus, et il est fortement déconseillé de se mettre en travers du chemin d'un eweà s'étant donné une mission à accomplir.
À côté de cela, car une vie de manigances n'est pas toujours des plus réjouissantes, ils ont pris l'habitude de s'adonner à quelques petits plaisirs divers et variés. Alors que certains se délectent de mets et boissons importés des Terres du Dessus, d'autres s'adonnent à des jeux de stratégie pendant que d'autres encore goûtent aux plaisirs de la chair avec les dernières esclaves venues.


Espérance de vie :
La longévité moyenne des eweàn est d'environ 5-6 siècles pour les mâles, 6-7 pour les femelles. Ces valeurs peuvent être vues à la hausse s'il s'agit d'eweàn vivant à la surface et ayant quitté la société belliqueuse des profondeurs.
La majorité est, chez eux, fixée à 120 ans pour les femmes et 150 ans pour les hommes.


Lieux d'habitation :
Les eweàn, contrairement aux autres leethyans, ont élu domicile dans les entrailles de la terre, dans les cavités naturelles souterraines du monde. Repliés dans l'ombre pour des raisons de croyances profanes il y a plusieurs millénaires et maintenant conformément à la tradition et à la volonté de leur divinité majeure, ils se refusent à voir la lumière de l'Inhael, préférant de loin leur pénombre habituelle. Car, contrairement à ce qui pourrait se croire, leur univers souterrain est loin d'être uniquement baigné dans l'obscurité permanente ! La magie est omniprésente dans leur univers et illumine les cavernes et autres tunnels fréquentés. Cependant, il s'agit d'une lumière tamisée aux multiples couleurs, adaptée à leur vue nocturne et, pour un individu lambda de la surface habitué à la lumière du jour, il s'agirait de pénombre simple.


Société :
La société eweà est matriarcale. Les femmes y sont craintes et respectées, dirigeant chaque cité d'une main de fer. Il existe un haut conseil régnant par cité, composé par les dirigeantes des 8 clans les plus influents de la ville. La dirigeante du clan le plus puissant est également à la tête du haut conseil et tous lui doivent obéissance.
Les mâles tiennent une place largement inférieure à celle des femmes. Ils sont relégués aux tâches les plus ingrates ainsi qu'aux carrières militaires. Il est très rare qu'ils aient accès à la magie, seuls les plus doués y étant autorisés.


Religion :
La religion tient une place très importante dans la société eweà. Les femelles de haut rang se font les porte-paroles d'Aunrae Zhaelre, leur divinité principale, auprès du reste de la population. Cette divinité ne tolère pas les écarts, qu'ils soient de conduite ou un détournement au profit d'une déité rivale. Les sanctions qu'elle peut appliquer sont à la hauteur du caractère belliqueux des eweàn.
Il existe malgré tout des mécréants qui préfèrent se tourner vers des divinités intermédiaires comme Elheraun ou Kendra'L'Tha Ylwiath. Ceux-ci, pour leur sécurité, agissent dans l'ombre, et bien souvent sous couvert, faisant croire à leurs semblables qu'ils vénèrent Aunrae. Mais cette dernière n'est pas dupe, et gare aux conséquences !
Pour ce qui est d'Ylliaë et Vhaidra Aeswiir, tout eweà surpris à les vénérer est abattu. Un tabou plane sur ces deux divinités. L'une a été bannie de la communauté eweà, l'autre est considérée comme prisonnière de guerre en fuite.
Vhaidra Aeswiir, malgré son statut de fugitive, figure au Haut Panthéon en temps que divinité de la magie.


Relations avec les autres races :
Les eweà sont très intolérants envers les autres races. Tout membre d'une tribu autre que la leur mettant les pieds sur leur territoire voit son espérance de vie chuter à vue d'oeil. Dans le meilleur des cas, l'aventurier trop téméraire finira en esclave, avec des conditions de traitement on ne peut plus minables.


Langues parlées :
Les eweàn vivant en autarcie partielle, ils ne parlent bien souvent que leur langue maternelle et n'ont que quelques notions de leethyan moderne.
Seuls les marchands, autres diplomates et matriarches ont accès aux autres langues. Chez eux, on les voit note souvent l'emploi de toleki, eylyani et ustan, parfois même le démoniaque.


Revenir en haut
Kevra
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 14/03/2012, 20:39    Sujet du message: [Document 1] les Races Répondre en citant

LYEÀN



Description :
Les lÿeàn sont les derniers représentants de la première race leethyane. Ils se différencient difficilement des alnehuyën, si ce n'est la pâleur de leur teint et de leur chevelure. Seuls le blanc, parfois l'argenté et des nuances très claires de crème, bleu, violet sont constatés. Ils ont généralement les yeux d'un bleu très clair, et plus rarement verts. Ce sont également les leethyans ayant la pointe de leurs oreilles la moins prononcée, signe du caractère primitif de ce peuple. Ils sont également assez massifs pour pouvoir supporter des armures lourdes.


Caractère :
Les lÿeàn sont pacifistes. Ils ne comprennent ni encouragent les conflits qui font rage dans le monde. À force d'être victimes -indirectement- de ces guerres intestines- ils se sont exilés dans les cités les plus pacifistes, là où d'autres partageaient leur vision des choses.
Ils sont également relativement tolérants, mais leur passé semble tellement lourd à porter que cette tolérance s'efface parfois au profit d'une certaine rancœur.
Calmes et discrets, on n'entend guère parler d'eux.


Espérance de vie :
La longévité moyenne des lÿeàn est d'environ 8-9 siècles. La majorité est, chez eux, fixée à 120 ans.


Lieux d'habitation :
Leur nombre étant très réduit à l'heure actuelle, ils se fondent dans les autres sociétés sans en avoir une propre à eux. La grande majorité d'entre eux se fond dans la société yllealyë d'Eylyn, les rares autres étant éparpillés à travers le monde.


Société :
Les lÿeàn n'ont plus de société type de leur tribu. Ils s'adaptent à celle en vigueur sur leur lieu de domicile, bien souvent la société eylyani. Le commerce et la diplomatie se font de concert avec leur hôte.


Religion :
Ils vénèrent des divinités propres à leur culture, à savoir les plus anciennes déités de ce monde, que les autres peuples ont soit oubliées soit reniées. Malgré le caractère particulier et ancien de leurs croyances, ils ont fait ériger des temples dans les cités où ils ont élu domicile.
Figure au Haut Panthéon Eàrawyn, divinité de la Destinée.


Relations avec les autres races :
Ils sont relativement tolérants envers les autres races mais sont plutôt du genre renfermés et ne cherchent pas spécialement le contact. S'ils ne se fondaient pas dans d'autres sociétés déjà existantes, ils vivraient en autarcie, comme le faisaient leurs ancêtres, sans se préoccuper des conflits mondiaux ou du commerce général.


Langues parlées :
De par leur implantation géographique, les lÿeàn ont appris à parler couramment l'eylyani. Leurs hôtes commerçant régulièrement avec les terres voisines, ils ont également acquis quelques notions d'ustan, ahelani, toleki, lothwynae, dalminan et keyievite.


Revenir en haut
Kevra
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 14/03/2012, 20:45    Sujet du message: [Document 1] les Races Répondre en citant

SETSASHNAA



Description :
Les setsashnaa sont des humanoïdes issus eux aussi des peuplades leethyanes. Ils ont la peau hâlée de manière très prononcée et une abondante chevelure crépue elle aussi souvent sombre, tirant fortement vers l'ébène. Ils ont souvent les yeux noisette voire noirs, mais il n'est pas rare de croiser chez eux des personnes les ayant d'or ou verts. Ils sont plus trapus et musclés que leurs congénères leethyans

Caractère :
Les setsashnaa sont belliqueux de nature et très territoriaux. Même si pour les anwaés, le mode de vie est nomade, ils sont intolérants envers d'éventuels intrus sur leurs terres. Il n'hésitent pas une seconde à capturer ou tuer tout aventurier un peu trop téméraire qui aurait franchi leurs frontières sans une autorisation expresse des chefs de clans locaux. Ils agissent d'abord et réfléchissent ensuite. Mais ce cliché ne s'applique pas toujours, et il n'est pas rare de voir des setsashnaa proférer des réflexions plus qu'intéressantes.
Férus de liberté, ils ne supportent pas les règles qui peuvent leur être imposées. Ils vivent au jour le jour, sans se soucier de quoi que ce soit de plus.
S'ils sont fermés aux autres êtres vivants, ils sont en revanche très ouverts à la nature. Ils vivent avec elle, dans son respect, même si elle les malmène souvent.
Ils portent également en horreur la magie, qu'ils jugent comme une aberration.


Espérance de vie :
Belliqueux de nature, leur espérance de vie est considérablement réduite et est abaissée à à peine 3 à 5 siècles d'existence. Ceux ayant été épargnés par les conflits inter-clans peuvent cependant bénéficier d'une existence de 5-6 siècles. Rarement plus, leur environnement favorisant grandement l'apparition de maladies souvent mortelles.
La majorité est, chez eux, fixée à la centaine d'années.


Lieux d'habitation :
Il s'agit d'un peuple assez nombreux mais peu connu en raison de leur habitat inhospitalier. En effet, ils arpentent les déserts d'Anwaen et la jungle de Khal'virr. Les premiers aiment à se faire appeler « Les Arpenteurs des Landes Arides » tandis que les autres conservent volontiers leur dénomination de setsashnaa. Les Arpenteurs mènent une vie nomade à travers les déserts, s'établissant uniquement dans les villages anwaés lors des fêtes divines et astrales. Leurs congénères de Khal'virr sont en revanche sédentaires.


Société :
Les setsashnaa n'aimant pas les règles, leur société pourrait être qualifiée d'anarchique. Il n'y a donc pas de chef unique sur leurs terres pour donner un ordre de conduite. Il existe cependant des « chefs de clans » qui ont plus un rôle de guides que de vrais chefs. Il s'agit en général des Anciens, ceux qui ont vécu et ont le savoir.
Il n'y a qu'une seule personne autorisée à user de magie et tolérée, leur archimage. Cette personne n'a pas le respect qu'elle mérite et occupe un poste très difficile dans la société setsashnaa.


Religion :
S'il y avait une vraie religion chez les setsashnaa, il s'agirait des Arts Martiaux.
Ils possèdent trois divinités. L'une pour revendiquer leur liberté (Ythrala Zorash), l'autre pour les arts de la guerre (Swahere) et la dernière pour les arts de la discrétion (Shelrenyâ).
Figure au Haut Panthéon Shelrenyâ.


Relations avec les autres races :
Les setsashnaa sont, dans leur ensemble, un peuple méprisant les autres leethyans. Ils les considèrent comme hautains et superficiels.
Ils tolèrent en revanche plutôt bien les zythrewën des pays alentours, bien qu'ils ne cherchent pas le contact.


Langues parlées :
Les setsashnaa vivant en autarcie et dans le mépris des autres tribus, ils se contentent bien souvent de ne parler que leur langue maternelle. Mais ils sont malgré tout contraints de connaître le leethyan moderne à des fins commerciales et diplomatiques. Ils ont également acquis quelques notions d'ustan, de lothwynae, d'eeranyaë et de démoniaque de par leur proximité géographique avec ces pays.


Revenir en haut
Kevra
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 14/03/2012, 20:51    Sujet du message: [Document 1] les Races Répondre en citant

YLLEALYËL



Description :
Les yllealyël sont des humanoïdes leethyans presque aussi anciens que les lÿeàn. Issus eux aussi des peuplades leethyanes, ils n'échappent pas à la règle de l'allure fine et élancée et des oreilles légèrement pointues, bien que nettement moins prononcées que chez les autres leethyans. Tout comme les lÿeàn, la couleur de leur peau et de leur chevelure est très claire, souvent tendant vers un léger bleuté. Ils ont aussi généralement les yeux clairs, bien que quelques rares individus les aient noisette.
On les reconnaît aisément grâce aux longues ailes de plumes blanches qu'ils ont dans le dos.
Ils ont aussi une corpulence très fine et sont souvent qualifiés de minces voire maigre. Ceci est dû à un squelette particulièrement fin et léger, leur permettant un vol facilité. Cette particularité les rend cependant vulnérables aux fractures et autres mésaventures du genre. Fort heureusement, ils possèdent une grande agilité -nécessaire au vol- qui leur permet d'éviter aisément les situations périlleuses.


Caractère :
Les yllealyël, à l'instar des lÿeàn, sont des êtres on ne peut plus pacifistes. Ils ne comprennent pas plus les conflits mondiaux et refusent d'y prendre part.
De nature solitaires, ils n'ont pas hésité par le passé à aller s'exiler dans les Enneigées, montagnes du centre de Heeldä, afin de ne plus subir les guerres environnantes.
Aussi froids d'apparence que leurs contrées, à l'esprit aussi sinueux que leurs chemins de montagne, ils peuvent inspirer le respect, la méfiance, mais aussi la curiosité. D'aucuns croient que leur existence n'est plus qu'une légende. Mais, au-delà des apparences, les yllealyël sont des bons vivants et ont un cœur en or.
Ils sont altruistes et l'amitié est une chose sacrée chez eux. Ne pas aider un ami dans le besoin est une faute grave.
Ils sont extrêmement susceptibles à propos de leurs ailes, souvent méprisées par les autres races et sources de moqueries diverses. Ils en sont fiers et les arborent avec dignité.
Ils font également preuve d'humilité, malgré les rumeurs qui les décrivent comme des êtres arrogants et fiers.


Espérance de vie :
Les yllealyël ont une espérance de vie moyenne de près de 8-9 siècles, parfois plus. La majorité est, chez eux, fixée à 150 ans.


Lieux d'habitation :
Leur unique lieu d'habitation se trouve à Eylyn, dans la province de Heeldä. Les déplacements là-bas se font à la fois de manière terrestre et aérienne.


Société :
Les yllealyël sont des êtres vivant autarcie partielle. Ils ne se préoccupent des affaires du monde que si elles ont une incidence directe sur leur mode de vie. Les seules raisons pour lesquelles ils fréquentent d'autres races sont le commerce et la présence constante de lÿeàn sur leur territoire.
Leur société est dirigée par deux personnes : le roi pour les affaires politiques, militaires et diplomatiques, l'archimage pour tout ce qui touche à la magie, soit beaucoup de choses. Toutes les décisions impliquent l'accord entre ces deux personnes pour être appliquées.


Religion :
Les yllealyël vénèrent essentiellement Kylnaë, l'yllealyë primitive, qui figure au Haut Panthéon.
Ils peuvent aussi vénérer leurs trois autres divinités, qui se partagent des attributions concordant avec leurs modes de vie.
Il arrive aussi souvent aux arcanistes yllealyël d'aller vénérer la divinité eweà de la magie, Vhaidra Aeswiir.


Relations avec les autres races :
Les yllealyël sont assez tolérants envers les autres races du moment qu'ils ne sont pas porteurs de conflits.
Ils vivent en cohabitation avec la population lÿeà, et ils ont fini par les intégrer complètement dans leur société, dans un échange mutuel de services divers et variés.
Ils commercent et échangent d'ailleurs souvent avec les autres races. Mais surtout les alnehuyën, leurs voisins les plus proches et les plus nombreux. Situés à un point stratégique pour l'entrée dans les Profondeurs, ils font aussi souvent l'intermédiaire entre les eweà et « ceux-du-dessus » pour ce qui est commercial.


Langues parlées :
Les dirigeants d'Eylyn commerçant souvent avec les alnehuyën, zythrewën et autres eweà, il est courant que les yllealyël eylyanis connaissent au moins une des langues utilisées par ces peuples à des fins commerciales.


Revenir en haut
Kevra
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 14/03/2012, 21:01    Sujet du message: [Document 1] les Races Répondre en citant

YTHELWEÀN



Description :
Les ythelweàn sont des humanoïdes appartenant aux peuplades leethyanes. Ils se rapprochent grandement des alnehuyën de par leurs caractéristiques physiques que leur habitat. Ils ont cependant une carnation plus dorée que leurs congénères et une chevelure souvent cuivrée ou dorée. À contrario des yllealyël, les ythelweàn ont la pointe auriculaire fortement prononcée. Ils sont aussi légèrement plus grands que les autres leethyans.


Caractère :
Les ythelweàn sont des personnages bien souvent hautains et fiers d'eux. Il est d'usage chez eux de considérer les autres races comme inférieures, ce qui leur vaut généralement une mauvaise réputation.
D'apparence très stricts, sérieux, voire coincés, ils peuvent cependant parfois se montrer très abordables, à condition d'être dans leurs bonnes grâces.
Ce sont donc, pour résumer, des personnages difficiles à apprécier.


Espérance de vie :
Leur espérance de vie est d'environ 7 à 9 siècles. La majorité est, chez eux, fixée à 150 années.


Lieux d'habitation :
Les ythelweàn ont élu domicile dans les forêts d'Eeranyê. Ils utilisent la nature pour leurs constructions, ce qui donne bien souvent des cités suspendues dans les arbres.


Société :
La société ythelweà est dirigée par une seule personne, qui fait office à la fois de roi et d'archimage. Il est seul à prendre les décisions.
Bien que ce système puisse donner lieu à des soucis comme dans la grande majorité des monarchies, le dirigeant ythelweà est quelqu'un de compétent et de réfléchi. À la moindre erreur de jugement qui mettrait en péril leurs terres, il peut être remplacé.
Mis à part cela, tout comme chez les alnehuyën, les citoyens sont relativement libres de leurs actes.


Religion :
Les ythelweàn évitent de prier des divinités autres que celles de leur panthéon, même si certaines pourraient mieux leur correspondre.
Leurs divinités se basent essentiellement sur les arcanes, la connaissance et les sagesses diverses. Ils n'ont aucune de leurs divinités figurant au Haut Panthéon.


Relations avec les autres races :
De par leur nature fière et hautaine, les ythelweàn ont tendance à avoir des relations tendues avec les membres des autres clans. Ceux-ci se sentant souvent méprisés évitent donc tout contact avec eux, ce qui n'est pas pour leur déplaire.
En cas de nécessité absolue, ils acceptent cependant de collaborer avec les autres races, mais ce n'est pas par plaisir et bien par intérêt.
Depuis peu, on note malgré tout un rapprochement non négligeable entre les eylyanis et les ythelweàn.


Langues parlées :
Les ythelweàn ne maîtrisent bien souvent que le leethyan moderne et leur langue maternelle.
Dans les cités portuaires et marchandes, il arrive parfois que la population apprenne quelques bases de darkhenyan, d'ahelani, de keyievite ou d'heterêàn.


Revenir en haut
Kevra
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 14/03/2012, 21:05    Sujet du message: [Document 1] les Races Répondre en citant

ZYTHREWËN



Description :
Les zythrewën sont les seuls humanoïdes n'appartenant pas aux leethyans. Il s'agit d'un peuple à part apparu, comme les lÿeàn, dès la formation du monde de Darzania.
Ils ont généralement une taille moyenne, mais cela peut varier d'un individu à l'autre, générant ainsi une absence d'unité en comparaison avec les leethyans. Ils sont aussi moins grands que les autres peuples et plus trapus et musclés.
La couleur de leur peau reste bien souvent dans les tons chair tandis que leurs yeux et cheveux couvrent la palette de couleurs du blond au noir de jais en passant par le châtain et le brun.

Caractère :
De nature envieuse, il n'est pas rare que, par convoitise, ils déclenchent conflits et guerres pour obtenir ce qui selon eux leur est dû. Plus ou moins corruptibles et assoiffés de pouvoir, ils font tout pour posséder le plus de biens matériels et connaissances au cours de leur courte existence. Certains le font avec plus ou moins de tact et discrétion, d'autres préfèrent employer tous les moyens pour y parvenir, y compris la duperie, vol et autres meurtres.
Les leethyans en général disent d'aux qu'ils sont instables tant la différence d'un individu à l'autre peut être grande. Ils sont également considérés comme dangereux et inspirent la méfiance.


Espérance de vie :
Leur espérance de vie n'excède que très rarement les 50 ans, mais peut tout de même aller jusqu'à 80 ans pour les plus âgés. La majorité est, chez eux, fixée à la vingtaine d'années.
Cette longévité particulièrement courte est une des conséquences des guerres intestines qui déchirent les zythrewën depuis leur apparition dans le monde. Les maladies mortelles auxquelles ils sont particulièrement vulnérables sont elles aussi un facteur non négligeable dans leur courte vie.


Lieux d'habitation :
Ils vivent partout dans le monde, se mêlant facilement aux autres peuples. Ils ont également établi des nations zythrewënnes dans lesquelles ils peuvent, s'ils le souhaitent, s'isoler.


Société :
Leurs sociétés reflètent leurs envies : acquérir le pouvoir, quel qu'il soit. Il y a une véritable quête vers les sommets de la hiérarchie qui s'est installée dans les mœurs zythrewënnes. Tout est permis, ou presque, du moins, tout est tenté. Ceux qui sont en haut, les bienheureux, doivent affronter les assauts répétés des castes les plus basses. Ces derniers se tirent dans les pattes pour éliminer toute concurrence et parvenir à leurs fins.
Certains zythrewën ne considèrent généralement pas leur société comme une simple monarchie, mais la voient bel et bien comme un empire en voie d'expansion. Et pour s'étendre, rien de tel qu'une bonne guerre pour gagner les territoires limitrophes.
Même si le militaire prime sur tout le reste, les zythrewën comptent un bon nombre d'arcanistes dans leurs rangs présents pour les aider dans leurs envies de conquêtes.


Religion :
Les zythrewën vénèrent essentiellement des divinités de la guerre, de l'expansion territoriale et du chaos. Mais comme il faut bien aussi se protéger, certains se tournent vers Lithran, le chevalier protecteur qui siège au Haut Panthéon


Relations avec les autres races :
Globalement, les zythrewën sont tolérants envers les autres races du moment qu'ils n'empiètent pas sur leur territoire, auquel cas ils deviennent on ne peut plus hostiles.
Dans certaines parties du monde, le désir de conquête des zythrewën est tellement grand qu'ils livrent une guerre sans merci et séculaire contre leurs voisins. C'est le cas de l'Empire toleki, qui cherche désespérément à annexer l'Ahel pour des raisons stratégiques.


Langues parlées :
Les zythrewën n'ont pas de langue propre à leur « race ». Ils parlent donc le leethyan moderne et la langue en vigueur dans le pays dans lequel ils sont nés.
Suivant leur origine, ils peuvent également apprendre les langues des pays voisins.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:15    Sujet du message: [Document 1] les Races

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Terres d'Ouest Index du Forum -> Nos Campagnes -> Les Autres Rôles -> Darzania Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com